bienvenue

Partagez | 
 

 une histoire de pâquerettes (pv krys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 234
MessageSujet: une histoire de pâquerettes (pv krys)   Sam 11 Avr - 23:08

Larguer Elune. Etait-ce les termes exacts, lorsqu’on avait conscience qu’ils n’avaient jamais été ensemble ? La laisser s’en aller serait peut-être plus approprié à la situation, même si Jace ne l’avait jamais retenue. Pour quoi que ce soit. Finalement, il était préférable pour le Wèngyard de s’échapper de ce cercle sans fin complètement malsain, avec une fille qui ressemblait tellement à celle qui l’avait autrefois détruit. Détruit est un mot vaste, large, rempli d’un sens négatif que peu de gens connaissent réellement. Pourrait-on réellement attribuer ce terme à ce qu’était Jace après le passage de Victoria? En tout cas, il en avait tout l’air, et on avait du le ramasser à la petite cuillère. Neam, lui, était resté plutôt calme face à la situation. Les deux jumeaux manifestaient leur douleur de manière complètement différente, et, en un sens, Jace enviait Neam d’être aussi froid, distant et à la fois gentil en apparence. C’était le mec que tout le monde aimait, avec qui les gens aimaient traîner, parce qu’il aimait s’amuser avant tout, et le semblant avait pris possession de lui-même. Jace n’était qu’un ramassis grotesque de conneries plus grosses les unes que les autres. Lâche, il fuyait, souvent. D’un autre côté, il avait décidé de jouer avec les filles comme on avait pu jouer avec lui, ce qui n’était pas le comportement le plus intelligent à adopter — mais ça lui faisait du bien, en un sens. A vrai dire, les deux frères jetaient plutôt leur dévolu, de manière générale, sur des filles à l’allure innocente, aux pensées pures. Parce que c’était comme ça qu’ils étaient à la base, avant tout ça. Deux gentils garçons remplis de bonnes intentions. La raison pour laquelle ils voulaient tant faire du mal aux filles qui leur ressemblait restait obscure et paraissait complètement stupide, mais cela leur importait peu vu le sentiment qui s’en dégageait. Jamais Jace ne s’était senti coupable de ce qu’ils avaient fait, et jamais Neam n’avait évoqué lui même un quelconque sentiment de culpabilité. Ces filles devaient tout simplement grandir. Comme eux.

Jusqu’à Elune, Jace n’avait jamais ressenti à nouveau une envie, un sentiment doux qui lui prenait et lui mangeait doucement les tripes tandis qu’elle s’immisçait doucement dans son esprit, lui aveuglait les yeux de souvenirs agréables. Mais tout ça, c’était fini. Parce qu’au final celle qui réussissait à lui faire venir de bons sentiments n’était qu’une pâle copie de Victoria, qui ne cessait jamais de jouer. Jace avait même eu vent d’une rumeur selon laquelle elle se serait fait un professeur dans leur QG.. Ce qui ne faisait que renforcer sa rancoeur, son dégoût et sa haine.

Couché dans son lit, qui était si proche de celui de la jeune fille, il éprouvait un immense soulagement à l’idée d’être seul dans la chambre, l’espace d’un instant de court répit.  Parce qu’elle allait finir par réapparaitre devant lui. Elle le faisait toujours.

Le visage plongé dans son coussin, il était allongé de tout son long telle une étoile de mer complètement pitoyable. Il ne pouvait pas respirer correctement mais il s’en fichait, recherchant juste un peu de quiétude. S’il avait pu, il aurait probablement effacé sa mémoire. Tout aurait été tellement plus facile, n’est-ce pas?


zero
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 100
MessageSujet: Re: une histoire de pâquerettes (pv krys)   Dim 12 Avr - 2:22



Ton esprit était embrumé depuis quelques jours. La grande discussion avec Maks, la petite altercation avec les jumeaux Weaver, sans oublier le passage de Caleb qui était resté assez mémorable. Et puis, tu n'avais plus trop de nouvelles d'Elune, tu commençais à douter de son passage à la soirée d'intégration, même si tu comptais vraiment sur sa présence pour égayer un peu tout ça. Tu sortais des douches, habillée, les cheveux entortillés dans une serviette rose bonbon, ta brosse à dent dans la bouche et tes chaussons en poils de laporeille aux pieds. Tu débarquais comme une fleur sans même te rendre compte qu'il y avait quelqu'un d'autre. Jace. Non. Tu continuais à te dandiner en jetant distraitement tes chaussons dans ton placard d'un mouvement de grâce inouï, et en fredonnant un petit air que tu avais entendu à la radio plus tôt. « A cause des garçons, on met des bas nylons, on se crêpe le chignon... » A l'aide du miroir intérieur de ton placard, tu continuais à te frictionner avec efficacité les dents, pendant que le même air était répété en boucle. « BWARRRR. » Tu avais manqué de t'étranger avec du dentifrice en remarquant Jace dans le reflet du miroir. Tu toussais, alors que tu retirais la serviette au dessus de ta tête pour t'essuyer la bouche avec. « Heu. Salut. » Tu te corrigeais, sans trop savoir si tu devais le saluer ou pas. Aussitôt, tu te mordais la lèvre inférieure en évitant son regard. Merde. Peut-être que tu aurais mieux fait de l'ignorer. Après tout, avec tout ce qu'il avait fait à Elune, ça restait un sale type. « Je sais que tu veux que je dégage. Mais sache que je vais rester. » Tu déclaras histoire de montrer que t'étais une nana froide, même s'il manquait cruellement du charisme à ta petite tirade. Le peu de fierté que tu possédais s'était envolé alors que tu t'étais déhanchée devant lui en chantant un vieux truc has been.

Tu attrapais ta brosse et tentais de disciplinée ta chevelure mouillée. Un silence de mort s'était installé. C'était insupportable. Tu craquais. « Et. Heu. Tu fais quoi ? » De nouveau, tu regardais tes pieds en t'insultant intérieurement. Bah que voulais-tu qu'il fasse ? Il était allongé sur son lit, en train de se reposer. Quoi d'autre ? « Tu fais une drôle de tête, t'as mangé un truc bizarre ? » Et d'un seul coup, tu te sentis obligée de commenter ce que tu avais mangé le midi même comme si c'était la transition parfaite. « Moi j'ai essayé le truc là. Le bourguignon du self. Je me sens toute barbouillée, je sais pas si je vais m'en remettre. » Après tout, c'était compliqué d'ignorer totalement un mec qui dormait dans le lit juste à côté du tien, qui utilisait la même salle de bain, qui revenait pour s'allonger dans ce même lit tous les soirs. Tu regrettais le temps où vous discutiez librement tous les quatre. Le temps où il n'y avait aucune tension. C'était passé si vite. Trop vite. Et Jace restait un Wèngyard. Il faisait partie de la même famille à laquelle tous les violets appartenaient, et même si tu lui en voulais, même si tu le craignais d'une certaine façon, tu savais qu'il y avait un temps pour ronchonner dans ton coin, et qu'il y avait un temps pour pardonner ses erreurs. « Je sais que ce sera pas du goût de tout le monde. Mais j'attends de voir ta tête à la soirée. » Tu balanças plus sérieusement, maintenant que tu avais compris que tu ne craignais pas grand chose. Jace n'allait pas te sauter dessus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 234
MessageSujet: Re: une histoire de pâquerettes (pv krys)   Lun 20 Avr - 20:07

Le corps de Jace se raidit lorsqu'il entendit du bruit au niveau de la porte de la chambre. Il pria quelques secondes pour que ce ne soit pas Elune et entreprit discrètement de se relever pour ne pas avoir l'air complètement déprimé dans son pieu, à ne rien faire. Du coup, il s'empara de son téléphone d'un geste habile et furtif, faisant semblant de lire des trucs parfaitement intéressants.

Mais la personne qui avait fait éruption dans la pièce ne l'avait absolument pas remarqué. Il était toujours à moitié allongé sur son lit et avait prit un air penaud qui était parfaitement inutile vu la Wèngyard qui venait de rentrer. Krystina. Une fille un peu simplette et complètement immature qui aurait pu faire penser à Neam, en plus innocent.

Elle se déhanchait distraitement en chantant une chanson dont Jace n'avait absolument pas connaissance, et le garçon put profiter du spectacle durant les quelques minutes pendant lesquelles Krystina ne l'avait pas calculé. Lorsque leurs regards se croisèrent dans le miroir face auquel elle faisait d'étranges grimaces, Jace esquissa un sourire narquois mais presque invisible. D'un naturel à faire la conversation, elle dégueula quelques paroles inutiles avec un air à la fois gêné au début et insolent, surtout.

Jace ne prit pas la peine de lui répondre et se contenta de la fixer, de sorte à la mettre mal à l'aise, et ça fonctionnait plutôt bien d'ailleurs. Comme d'habitude - et d'ailleurs cela semblait être une marque de fabrique chez elle - elle reprit parole. Lui demanda ce qu'il faisait, ce qui sonna totalement incongru à l'oreille du jeune homme. Qu'est-ce qu'elle en avait à foutre, après tout ? Elle était du côté de la connasse. En plus, elles avaient les cheveux parfaitement similaires.

Heureusement, son interlocutrice ne se formalisait jamais d'un silence et continuait la discussion comme si elle était seule. Finalement, Jace aurait peut-être bien besoin d'une personne comme ça pour passer le temps au lieu de broyer du noir tout seul comme un abruti.

« J'ai essayé la même chose. Probablement pour ça que j'ai une tête bizarre, » mentit-il sans difficulté - elle lui avait tendu la perche.

« Et concernant la soirée.. ouais. On verra, hein » fit-il distraitement en se passant une main dans les cheveux.

Il aurait voulu lui cracher qu'il n'avait absolument pas envie de voir l'autre tête bleue durant toute une soirée, mais il ne connaissait pas Krys et s'épancher de la sorte sur ses petits soucis aurait été malvenu - puis, surtout, elle aurait été tout raconter à Elune juste pour se foutre mutuellement de la tronche du Wèngyard, sans aucun doute.


zero
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 100
MessageSujet: Re: une histoire de pâquerettes (pv krys)   Ven 1 Mai - 2:23



Tu continuais à te brosser les cheveux, en soupirant. A quel point était-il têtu ? C'était lui qui avait cherché à faire n'importe quoi en jouant avec les sentiments naissants d'Elune, il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même maintenant qu'il avait perdu toute chance de pouvoir créer une véritable relation de confiance avec elle. Ils étaient blessés chacun de leur côté, et les forcer à se voir ne ferait qu'envenimer les choses. Pourtant, tu ne te sentais pas responsable. « Jace. » Tu marmonnas avec agacement. « C'est bon maintenant, arrête de ronchonner comme une fille. » Tu tournas les talons pour lui faire face, et t'incrustas sur son lit, même s'il ne t'en avait pas donné l'autorisation, qu'importe. Tu en avais marre de le voir jouer au petit capricieux. « Tu veux pas mettre ta rancune de côté juste le temps d'une soirée ? » Tu avais envie de l'assommer un bon coup pour lui faire comprendre qu'il était en train de faire son gamin. « J'étais là pour Elune quand elle avait besoin de moi. Quand elle n'avait personne d'autre pour parler. » Tu marquas un silence, tout en déglutissant. « Tu ne le sais même pas hein. » Tu retournais vers la salle de bain pour déposer la serviette mouillée et récupérer des élastiques. Puis, tu venais reposer de nouveau tes fesses sur son lit. « Elle avait des sentiments pour toi. » Tu lui crachais à la figure, maintenant agacée. Parce que ça te bouffait de l'intérieur qu'il ai tenté de profiter d'elle de cette façon, qu'il aurait accepté la partager comme une vulgaire babiole. Il ne la considérait même pas comme un être humain. Il l'offrait à son frère comme un objet. Et parce qu'il avait eu cette idée complètement tordue, maintenant, il avait perdu Elune. Définitivement. « J'espère que tu vas la regretter longtemps, Jace. » Parce que des nanas en or comme Elune, il n'y en avait pas beaucoup. C'était facile de trouver des nanas pas trop connes, ou de trouver des nanas plutôt bien foutues. Mais c'était dur de trouver des nanas avec un caractère aussi entier que celui de la demoiselle, et un physique aussi avantageux que celui d'Elune en prime.

« Elune passera à autre chose. Toi aussi. Alors ce serait bien si tu arrêtais de m'en vouloir. » Surtout qu'au final, tu n'avais strictement rien fait. Tu t'étais contentée d'être le soutien moral de la Wèngyard, et d'avoir été là lorsque les jumeaux Weaver auraient bien profité qu'elle soit seule pour encore lui faire un petit coup foireux. Jace n'était pas ce genre de drama queen qui raconterait cette histoire à ces enfants. Enfin, tu espérais. Tu retournais vers ton placard, histoire de lui rendre son espace vital, inutile d'aller envahir le territoire du loup alpha. Tu ne voulais pas qu'il te bouffe la main en représailles. « T'es pas obligé de te faire subir ça, Jace. Je sais pas pourquoi tu as fait ça à Elune, mais elle ne le méritait pas, et tu le mérites pas non plus. » Tu commençais à tresser tes cheveux, en commençant par la racine, en fixant ton reflet dans le miroir. « Tu peux être un type bien, même si pour l'instant, la seule facette de toi que tu m'ai montré, c'était celle d'un détraqué sexuel. » Tes mots étaient crûs mais tu ne pouvais pas t'y prendre autrement. Il fallait que tu dises les choses telles que tu le pensais. Alors oui, peut-être que ça donnait l'impression que tu le jugeais, sans vraiment le connaître. Mais c'était ça. Il te prenait pour une nana stupide, et tu avais cette image de lui. Tu avais montré que tu étais prête à lui ouvrir la porte s'il voulait parler. Maintenant, c'était à lui d'avoir le courage de passer le péron et de prouver qu'il valait plus que ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: une histoire de pâquerettes (pv krys)   

Revenir en haut Aller en bas
 

une histoire de pâquerettes (pv krys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Primepoc :: Zone RP : L'académie Primepoc :: 4ème et 5ème étage :: QG Wèngyard :: Dortoirs :: Chambre 001-