bienvenue

Partagez | 
 

 Petite promenade au parc • ft Stanley Krieger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 305
MessageSujet: Petite promenade au parc • ft Stanley Krieger   Lun 20 Avr - 0:57






Petite promenade au parc.
« La vie est comme un instrument de musique, il faut la tendre et la relâcher, pour la rendre agréable. »

Knife Party - Bonfire ♫


▲▼▲

Les rayons du soleil perçaient au travers des nuages, laissant paraître un temps idéal pour une petite pause. Tu t'accordais un temps de répit après les moult évènements qui c'était passer en quelques jours. Tu voulais profiter de ce moment de liberté pour te reposer toi ainsi que tes pokémon, ils l'avaient mérité après avoir chassé un chien démon. Tu t'en remettais difficilement de cette saleté de clebs, tu avais dû passer des nuits entières à le dresser correctement, offrant aux canidés une violence gratuite non modérer, tu n'allais pas te ménager devant cette sale bête qui avait osé attaquer lors de ta première avec lui. Un temps bien magnifique pour une promenade, tu voulais te dégourdir un peu, oubliant cette chambre qui devenait de plus en plus étouffante. Les cours venaient juste de se terminer, pourquoi alors ne pas profiter du parc en cette belle fin de journée ? C'est ce que tu avais décidé, tu voulais profiter de ce moment de paix pour lâcher ton équipe entière, après tout ils étaient enfermés le plus souvent dans leurs pokéball, sortir ayant ainsi une pause pour eux leur ferait de plus grands biens. Tu posas un pied, puis l'autre dehors. Tu avanças d'un pas décider vers le parc, qui n'était pas la porte à côté. Le soleil t'éblouit un instant. Pour te protéger des rayons, tu posas ta main sur ton front, puis scrutas les alentours. Arriver à destination tu regardas le parc dont il y avait très peu de monde. Tu pris les pokéball de tes partenaires, les lâchant simplement, vêtu de ton uniforme scolaire, seule la cravate te faisait défaut, la desserrant le plus possible. Tu vis apparaître ton Monorpale en premier, agitant le bout de tissu qu'il avait, puis vint ton Xatu qui avait décidé de te demander une caresse avant de partir jouer avec l'épée, partant non loin dans un coin d'herbe, fut après ton Kracknoix qui se dirigea vers un point d'eau tout près, voulant que tu fasses apparâitre son copain de jeux, ce fut alors le tour de ton Venalgue qui rejoignit ce point d'eau, il ne manquait plus que ta Momartik qui resta nicher près de ton coup, te câlinant pendant que ton Démolosse apparut en grognant, te regardant hargneusement, pourtant il resta près de toi tel un chien de garde. Tu devais le guetter, éviter ainsi ls accident serait plus favorable. Tu marchas d'un pas tranquille devant ce soleil, restant près de tes pokémon. Voyant toutes cette agitation, tu fixas tes partenaires.

▬ Vous avez quartier libre, mais attention à ne pas faire de connerie !!

Disais-tu en criant quelque peut, mais gardant un ton calme et serein. Tu vis tes partenaires s'amuser entre eux, cela te donnait un petit sentiment de gaités, malgré les divers évènements. De vives douleurs se propageaient dans ton corps, venant de ton pauvre bras, entre ta main couverte de bandage, gonflé ainsi que des bandages aussi couvrants tons avant bras à cause de ce canidé, celui-ci ne t'avait pas raté. Celui-ci avait maintenant évolué, devenant bien plus dangereux, sauf que tu avais bien pris le temps de le dresser, tu n'avais pas dormi depuis un petit moment, toi qui avais passé tes journées et tes nuits à dresser ce clebs.

▲▼▲



Lieven Ackerman
#4D6780
Stanley Krieger
#ca0200


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Minspic
Maison Minspic
■ Messages : 378
MessageSujet: Re: Petite promenade au parc • ft Stanley Krieger   Lun 20 Avr - 2:56




20/04” L’échec, c’est un pas vers la victoire, parait-il. Tu n’as pas cette certitude-là, personnellement. L’échec, ça te parait insurmontable. Quand on échoue, on est bon pour tout recommencer, on doit se reconstruire une confiance en soi et des tas de choses derrière.
Alors autant dire que t’es plutôt déprimé. Toi qui était juste entrain de te promener dans la forêt interdite, il a fallu que tu tombes sur ce foutu pandespiègle. Non, non, non, à ce stade-là, ce n’est même plus un pandespiègle, ni même un pokémon, c’est un monstre sorti du néant, du tartare, des enfers -appelez ça comme vous voulez- venu pour hanter les pauvres dresseurs qui auraient le malheur de s’aventurer dans ce coin-là.
Un coup de Miaouss ? Non, tu ne penses pas pour la simple et bonne raison que le sous-directeur possède une aversion certaine pour cette espèce-là –pour preuve, vous aviez dû fouiner dans la forêt pour trouver des pandespiègles et les châtier, t’avais fait une belle pèche d’ailleurs-.
C’était peut-être ton châtiment alors ? Qui sait. Mais quoi qu’il en soit, profondément blessé dans ta fierté de mâle, tu as du mal à t’en remettre. Du coup t’as renoncé à l’hostilité de la forêt interdite pour la tranquillité et le calme des parcs d’Equerec en fin de soirée. Posé sur un banc, tu réfléchis à l’erreur que tu as pu commettre.
Il avait l’air si frêle, si chétif. Tu t’étais dit, chouette, ça va être un jeu d’enfant de le capturer. Mon cul, ouais. Tu le voulais parce qu’il avait l’air spéciale –la couleur en tout cas était inhabituelle- et que la rareté, aucun dresseur ne crache dessus. Personne ne crache sur un pokémon chromatique, personne. Et bah, saches que tu aurais mieux fait de te gratter le cul avec un oignon parce que t’as envoyé toute ton équipe et aucun d’entre eux a été foutu de lui faire la moindre égratignure. Au lieu de ça, ils se sont tous pris une branlée mémorable, pas de quoi être gravement blessé mais pas loin, tout ça par une seule et même attaque qu’il a utilisé, encore et encore. Un flash lumineux et boum. Hasta la vista, baby.

T’as du laisser tout le beau monde au centre pokémon d’à côté. Le seul qui n’a pas eu besoin de rester, c’est ton ectoplasma. Il est assis à côté de toi et tu crois qu’il essaye de deviner tes pensées. Il a l’air préoccupé. Il n’a pas l’air lui-même quoi. Il faut croire que cette dérouillée a secoué tout le monde.

▬ Hey, fais pas cette tête. Ça te ressemble pas.

Tu lui caresses le haut du crâne, te forces à sourire pour le montrer que tout va bien. Ça va pas, évidemment que ça va pas parce que t’as l’impression de retourner quelques semaines en arrière avec ce gros con de Wengyard qui t’a explosé le nez. Mais tu veux pas que ton pokémon se mine pour ça.
En réponse il fait une sale grimace. Ça lui ressemble déjà plus et ça te remonte un peu le moral.

▬ Allez, va te promener. Profite du grand air, on rentre dans pas longtemps.

Tu le pousses du banc, il râle mais il y va quand même. Ça lui changera les idées d’aller se dégourdir les pattes. Toi en attendant, tu peux essayer de te reposer un peu, te vider la tête. Tu sors ton téléphone et ta paire d’écouteurs que tu te colles dans les oreilles. Un truc pas trop violent, histoire de te poser le cerveau et tu chantonnes.

▬ Crawling back to you hmn hmn…

A force de pousser la chansonnette tout seul, tu n’entends pas un premier cri se profiler au loin. Ni même le second. En revanche, le troisième pousse tellement dans les aigus qu’il manque de te vriller les tympans, te faisant te demander pendant quelques instants si le problème ne vient pas de la chanson ou du téléphone.
C’est en levant les yeux que tu aperçois au loin la source du son. Ce brave pokémon qui te sert d’ectoplasma en train d’emmerder son monde. Tu te lèves en vitesse pour aller vers la scène du conflit, priant intérieurement pour que ça ne dégénère pas.

En arrivant, tu as comme un sentiment de déjà-vu. Ton pokémon, un bout de tissu qui ne lui appartient pas entre les mains, tirant la langue en narguant un monorpale avec. De toute évidence, c’est le xatu à côté qui a crié puisqu’il continue de pousser ses déplaisantes et très bruyantes complaintes pour convaincre le pokémon spectre de rendre l’objet.

▬ Putain mais qu’est-ce que tu fabriques ?

Tu demandes d’abord en te bouchant les oreilles. Tu tournes ensuite la tête vers le xatu, cédant à l’envie de lui clouer le bec en gueulant :

▬ TU VAS LA FERMER TOI ! ON S’ENTEND MEME PAS CAUSER.

Est-ce qu’ils ont un propriétaire ces deux-là, au moins ?”

© charney



(défi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 305
MessageSujet: Re: Petite promenade au parc • ft Stanley Krieger   Lun 20 Avr - 23:10






Petite promenade au parc.
« La vie est comme un instrument de musique, il faut la tendre et la relâcher, pour la rendre agréable. »

Knife Party - Bonfire ♫


▲▼▲

Tout se passait admirablement bien, tu n'avais pas à te plaindre de la tranquillité de ce parc, marchant ainsi d'un pas lent, tu pouvais profiter de ce silence pour réfléchir convenablement. Tu avais que ça à faire, il valait mieux réfléchir à ce que tu allais devoir faire, entre t'excuser auprès de ta blonde dont tu avais embrassé, capturer certains pokémon, mais tu allais aussi devoir te poser certaines questions, essayer de te calmer ne sera pas une chose facile. Tu profitas de ce moment pour tirer une cigarette de ton paquet, posant celle-ci sur tes lèvres, ton Démolosse alluma celle-ci sous tes ordres. Tu inspiras cette dose de nicotine, remplissant ainsi tes poumons de ce poison dont tu ne pouvais pas te passer. Un tel cri parvint jusqu'à tes oreilles, tu reconnus le volatile dont tu étais propriétaire, t'alertant surement d'un accident ou danger. Tu fixas ton Démolosse, fronçant les sourcils.

▬ Va voir Hadès, mais attention. Ne tue personne.

Le chien te fixait, grognant devant toi telle une petite opposition devant tes ordres. Tes iris grisâtres restèrent planté dans ceux du chien démon, tu fronças les sourcils pour accentuer ton mécontentement. Tu accéléras le pas, martelant le sol avec tes semelles, tu étais pressé d'arriver à l’endroit de l'accident. Tu ralentis soudainement, tu vis alors un pokémon inconnu qui embêtait ton Monorpale, ainsi que ton Xatu qui piaillait sans cesse. Ton chien se mit entre le pokémon inconnu et ton monorpale, grognant fortement au pokémon qu'il ne connaît pas. Tu te dirigeas vers la scène, écoutant ce que le dresseur avait à dire pour sa défense.

▬ Putain mais qu’est-ce que tu fabriques ?

▬ TU VAS LA FERMER TOI ! ON S’ENTEND MEME PAS CAUSER.

Tu arrivas à coté du dresseur, restant devant cette scène, tu fis un signe de la tête pour que ton Démolosse se range à coté de toi.

▬ Tu n'es pas obligé de gueuler sur lui pour qu'il se taise, il est assez bien intelligent pour comprendre ta langue sans aucune augmentation du débit de ta voix.

Disais-tu d'un ton calme et serins. Tu fixas ton volatile, celui-ci s'arrêta net devant ton visage. Le pokémon savait à quoi s'en tenir, il avait déjà cette cicatrice à l’œil pour se rappeler que tu n'étais pas un tendre. Les autres vinrent de rejoindre aussi vite. Oxyde se dirigea vers toi, l'air paniquer, tu caressas simplement le bout de tissu qui lui appartenait, le rassurant. Tes pupilles se dirigèrent vers l'inconnue qui avait comme pokémon cette bestiole violette.

▬ Puis-je savoir ce que ton pokémon était en trin de foutre à mon Oxyde ?

Tu fronças les sourcils et tu plissas ton nez, prouvant ton mécontentement envers ce qui se passait. Tu savais bien que ton monorpale était simplement la victime, mais tu aurais bien voulu des preuves venant de la bouche de ce dresseur, prouvant ainsi ce que tu pensais.

▲▼▲



Lieven Ackerman
#4D6780
Stanley Krieger
#ca0200


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Minspic
Maison Minspic
■ Messages : 378
MessageSujet: Re: Petite promenade au parc • ft Stanley Krieger   Mar 21 Avr - 17:17




20/04” Tu te demandes sérieusement comment tu vas remédier au problème ectoplasma. Ce pokémon est une catastrophe. Partout où tu l’emmènes il trouve le moyen de faire une connerie et aujourd’hui il n’a rien trouvé de mieux à faire que voler tu ne sais trop quoi à un monorpale. Brillant.
Mais ce qui t’agace, par-dessus tout, ce n’est pas tant les conneries de ton pokémon. A force, t’es habitué à devoir réparer derrière lui. Il en casse des choses, il en vole aussi, il emmerde son monde quoi. Et t’es tout simplement incapable de dire pourquoi.
Au début tu pensais que c’était peut-être un manque d’attention. Ça ne te semblait pas improbable, toi qui as tant de mal à te montrer affectueux. C’est pas ta faute remarque si les câlins et les bisous ça te donne de l’urticaire mais t’as quand même essayé de faire un effort pour eux.  Hélas ça n’a rien changé, au contraire, ça a empiré. Et maintenant tu te retrouves avec une catastrophe de type spectre et poison entre les mains. Super.
Et le pire dans tout ça, c’est ce xatu qui ne veut pas la fermer. T’as même dû hausser le ton pour qu’il se taise, un peu près au même moment où son dresseur est arrivé. Cette journée continue de manière vraiment fabuleuse.

▬ Tu n'es pas obligé de gueuler sur lui pour qu'il se taise, il est assez bien intelligent pour comprendre ta langue sans aucune augmentation du débit de ta voix.

Ahaha. Un pas commode en plus. Supeeer. Tu lèverais presque les pouces en signe de joie absolue mais tu te retiens parce que le mec va se faire une encore plus mauvaise opinion de toi. Pas que son avis t’importe beaucoup mais la réputation, ça se travaille un minimum.

▬ Puis-je savoir ce que ton pokémon était en train de foutre à mon Oxyde ?

Oxyde ? Tu tournes la tête. Attends, il a vraiment appelé son pokémon comme ça ? T’es pas anti-surnom –la preuve, les surnoms que t’as donné aux tiens de pokémon sont plus à chier les uns que les autres, il est grand temps que tu changes d’ailleurs- mais pour le coup, qu’il désigne son compagnon comme ça… Ça te semble étrange. Enfin bref, tu te formalises pas là-dessus. Au lieu de ça tu louches sur le démolosse pas du tout commode qui te fixe d’un air clairement agressif. Les quelques cicatrices qui traversent son pelage n’aident pas à te rassurer quant aux intentions de ce pokémon. Un mot de son dresseur et il te bouffe tout cru. Tu rigoles nerveusement.

▬ Pas obligé de faire cette tête. Allez, on se détend. Ca s’amuse, je suppose.

Tu lèves les yeux vers ton pokémon, perché en haut d’un arbre en train de faire des « doigts » -le majeur d’un ectoplasma est dur à discerner mais l’intention est là, le message aussi- au démolosse. Pas farouche lui… L’arrivée de l’inconnu ne l’empêche pas de faire le con.

▬ Il est mignon ton démolosse, héhé.

Pas mordre, gentil toutou, gentil toutou. Tu te risques pas à le caresser celui-là.”

©️ charney



hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Petite promenade au parc • ft Stanley Krieger   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite promenade au parc • ft Stanley Krieger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Primepoc :: Déchets du forum :: Poubelle générale :: Archives RP :: Zone Est-