bienvenue

Partagez | 
 

 Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 164
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Ven 1 Mai - 21:54

Cap'tain Ziegler ♫


Feat. Liam Ziegler


La journée tournait au vinaigre, le ciel allait même nous tomber sur la tête. Idryss voulait-il nous punir une seconde fois parce que nos cœurs étaient aussi noirs que le ciel en ce moment ? Qu’il y allait ! Je ne craignais pas cette tronche de cake qui avait trop de pouvoirs en lui. Liam semblait complètement absorbé par l’orage qui éclatait et me regardait d’un air étrange. Avais-je dis quelque chose de déplacé ? J’crois pas. Enfin… Allez savoir, je ne faisais pas attention à toutes les conneries que je pouvais débiter en une minute. Le tonnerre et la foudre faisaient trembler le sol, très légèrement. Des ondes traversaient nos corps, et ça me faisait me sentir vivante. Je sentais le résonnement dans toutes les parties de mon anatomie, et j’adorais vraiment ça. On ne s’entendait plus parler tellement le tonnerre grondait avec puissance. En attendant, nous nous prenions la rabasse – ou l’averse quoi – sur la tronche et nos corps s’humidifiaient à vue d’œil. A cette allure, nous serions trempés jusqu’aux os. C’est pourquoi Ziegler prenait les devants en faisant appel à son clébard. Il lui avait demandé un truc, et le chien s’élança en guidant nos pas vers un hôtel.

Une fois le Malosse retourné dans sa PokeBall, le Drathem prit ma main avec entrain et m’attira sur plusieurs mètres, en direction du ferry. Il m’annonça que le capitaine était certainement dans l’hôtel que nous venions de voir et que sa cabine était libre. Tel un voleur expérimenté, il crocheta la serrure et nous faisait entrer sans problème. A l’intérieur, cela semblait être un paquebot de luxe. Il y avait de quoi vivre des années là-dedans. Un lit, une kitchenette, une douche… Un vrai studio amovible, et c’est là que nous allions passer la nuit ! Mes yeux devaient pétiller devant tout ce luxe. C’était bien plus que je n’avais eu dans ma pauvre vie, et c’est bien sûr un endroit qui convient à quelqu’un de ma pointure ! Ziegler commençait à se défringuer pour faire sécher ses vêtements, cigare à la bouche. Ca lui donnait un côté… Mafioso ? Ouais. Et j’aimais bien, c’était… SEXY ! Je faisais de même, en gardant au moins un soutien-gorge et le boxer blanc. Faut pas rêver non plus, c’est pas un porno ! Et comme il l’avait si bien dit : ‘De la bouffe. Des cigares. De l'alcool. Toi. La soirée va être royale !’. Je m’asseyais non loin de lui, piquant un cigare dans la boite et servant un verre d’un Whisky qui ne semblait pas dégueulasse.

‘Glaçons ?’

Ouais, fallait bien être sympathique de temps à autre. Et puis, l’alcool que j’avais ingéré devait me rendre moins sur les nerfs… Vous voyez le truc, nan ? J’allais dans la kitchenette et disposait ce que je pouvais trouver dans les placards. Chips, bâton de Corayon avec de la mayonnaise, petites pistaches… Puis je retournais vers l’albinos avant de déposer le plat et de m’installer à ses côtés.

‘Je sens que ça va être vraiment cool ce soir, merci de nous avoir permis d’entrer à l’intérieur, Cap’tain Ziegler.’

Je souriais et commençais à profiter du moment, bien au chaud en sirotant un verre et en fumant ce cigare avec tant de caractère !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 281
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Sam 2 Mai - 3:38



Sexy b♥tch




La soirée était royale ouais. Le gaillard s'était affalé sur le canapé en cuir du capitaine, et venait d'allumer la télévision pour mettre une chaîne de musique, histoire d'ambiancer un peu le bordel. Libérant ses pokemons, tous s'étaient entreposés dans l'arrière plan. Cassio ondulait sur le lit au rythme de la musique. Zwei n'avait même pas osé sortir de sa baballe et Hünd était allongé aux pieds de son maître, sans bouger, comme d'habitude. Après tout c'était son style. Il avait même crachotté une petite flamme pour allumer le cigare. Bien élevé ce chien. Elle était revenue avec de quoi bouffer, de quoi boire, et surtout, était arrivée en petite tenue dévoilant ses formes généreuses. Elle s'était installée à ses côtés. Prenant un verre, et un glaçon, il trinquait avec elle. L'alcool lui émoustillait les papilles, ça faisait un bien fou. Et généralement quand il buvait ça finissait pas très bien. La dernière soirée avait été riche en mouvements. Espérons que cette fois-ci on en tirait que du positif. Il n'était que quinze heures, fallait passer le temps jusqu'à ce soir qu'ils puissent regrignoter un bout. Il comptait bien évidemment se mettre à la cuisine, c'était un de ses hobbies.

«Va falloir trouver un truc pour passer le temps. »

Avait-il dit en prenant une grosse bouffée de son cigare. Il tournait la tête vers la gauche pour plonger son regard dans les yeux de la belle, et avait fait son maximum pour pas descendre le regard et passer pour un pervers. Pourtant les deux protubérances graisseuses auraient attirés n'importe quel mec. Mais pas lui. Quand il voulait quelque chose, il l'avait. C'était aussi simple que ça. Grattant l'arrière de son crâne, il reprit sa position initiale et allongeait son cou pour scruter le plafond. Il réfléchissait à une manière de passer le temps. Et c'était pas facile, même avec le ventre plein. Du coup il repris une rasade de whisky et là, il eut le déclic. Il prit son téléphone qui était posé sur l'accoudoir, appuyait sur l'application photo, s'était retourné et avait immortalisé le moment.

«Une si jolie femme en petite tenue et avec un cigare, j'étais obligé d'immortaliser ça. Mais bon, ça me fais pas avancer dans mes recherches. Je cogite toujours.»

Il venait de terminer son verre, l'avait reposé sur la table basse en face de lui, et avait décidé de changer de position. Cette fois-ci, allongé. La tête sur les cuisses de madame, les pieds qui dépassaient de l'accoudoir, il pataugeait toujours pour trouver une idée mais au moins il était confortablement installé.

«On pourrait continuer d'apprendre à se connaître. Eva c'est ton seul prénom, ou t'en a un deuxième ? »
(c) Codage by FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 164
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Sam 2 Mai - 14:46

I won't forget what you did ♥


Feat. Liam Ziegler


Liam venait de libérer ses compagnons. Je faisais de même, laissant apparaître Fenrir et Raykon. Le Zorua allait s’étendre au pied du lit, afin de faire un petit somme tandis que le Feuforêve s’envolait.

‘Toi, tu fermes ta gueule. C’est compris ? Sinon, je peux te promettre que Fenrir s’occupera de ton cas jusqu’à ce que tu la boucles.’

Ouais, il fallait mettre les points sur les I directement avec ce spectre. Sinon, il allait encore se mettre à hurler n’importe quand et si jamais quelqu’un passait dans les parages… On serait dans une belle merde. Même si nous aurions le temps de fuir, le capitaine saurait que quelqu’un aurait visité sa cabine, et ça nous attirerait encore pas mal d’ennui. Enfin, pour le moment, nous entendions le déluge s’abattre sur le toit du petit bateau, annonçant que la tempête faisait encore rage dehors. Ziegler proposait de passer le temps, c’est sûr que si nous restions là pendant des heures à se regarder dans le blanc des yeux… Ca allait nous faire chier, pire que la mort ! Et au final, je m’endormirais certainement comme une loque. En attendant de trouver une occupation, je sirotais un coup dans mon verre et tirait sur le cigare au goût corsé. Il me fît tousser légèrement, je n’avais pas l’habitude d’un si fort caractère dans les poumons. Mais c’était un régale. On aurait jamais pu rêver mieux pour passer la journée à l’abri. Puis, j’entendis un bruit comme si un appareil photo venait de capturer un instant de cette vie. Je ne m’étais pas trompée, Ziegler m’avait attrapé en petite tenue, cigare aux lèvres.

‘Vas-y, je t’en prie. Je serai certainement le meilleur modèle de ta vie.’

Un clin d’œil s’échappa suite à cette affirmation. Son verre était fini, le mien arrivait à son terme. Il le déposa et s’installa tranquillement sur moi. Euh, ouais… Ca va, t’es pas chez mémé non plus. Sa tête s’était calé sur mes cuisses, la texture de ses cheveux était si douce… Je n’allais pas le jeter de là, il semblait bien installé comme ça. Puis, il n’eut que l’idée de me poser une question… Sur un existentiel deuxième prénom. En réalité, j’en possédais bien un. Mais j’avais décidé de le rayer de mon identité puisque la personne qui me l’a confié n’existe plus.

‘Ouais, j’en ai un. Mary… Mon vrai nom est Eva Mary Muller. Mais j’ai décidé de le zapper, car c’était le nom de celle qui m’a mise au monde. Et comme elle est morte et enterrée, je ne voyais pas l’utilité de le garder. Et puis, je préfère Eva. Mon premier prénom reste le meilleur.’

Ca m’évitait de penser à celle qui avait accouché de moi, et qui m’avait créée en tant que femme. Sinon, j’aurais envie d’aller la repêcher en enfer pour lui infliger un châtiment pire que la mort, à nouveau. D’un côté, y avait un truc qui me titillait avec Liam. On dirait que son nom est un raccourci d’un autre. Après, c’est peut-être une fausse identité qu’il s’est donné. En vivant dehors, je sais que nous avons de multiple choix…

‘Mais toi alors, Liam… C’est ton vrai prénom ? Ou c’est le diminutif d’un autre ?’

Autant continuer sur notre lancée non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 281
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Sam 2 Mai - 15:05



Mon dégoût de la défaite est plus grand que mon envie de gagner.







Mary ? Mary ça faisait un peu trop exotique pour elle. Ça faisait classe, noble, et tout l'attirail quoi. Alors que Eva, ça faisait déjà plus agressif. Allez savoir pourquoi, son nom inspirait l'agressivité et transpirait la méchanceté. Pour ainsi dire, elle portait très bien son prénom. Et elle avait une dent contre sa mère, puisqu'elle avait toujours rêvé d'être un mec. Hm. Intéressant. Il ne s'était jamais posé la question. Que serait-il si jamais il était né fille ? Là, il ne pouvait pas savoir. Mais s'il pouvait changer ne serait-ce que pour une journée, il aurait très certainement passer sa journée à faire des trucs bizarre avec son corps. Ouais, les mecs et les formes, faut pas chercher. Puis vint une autre question existentielle.

«Je sais pas du tout. Je sais même pas si Ziegler c'est mon vrai nom de famille en fait. »

Et il levait les interrogations avec une phrase pareille. Non il n'était pas resté dans le coma et avait tout oublié. Loin de là. Juste que sa naissance avait été un événement plutôt trouble. D'après sa famille d'accueil, ça se serait passé ainsi.

«En clair, je suis né dans une famille qui était tellement pauvre qu'ils ne pouvaient pas se permettre d'avoir un rejeton. Du coup, ils m'ont 'vendus' à des étrangers qui eux, ne pouvaient pas avoir d'enfant. Depuis tout petit, ils m'ont appelés Liam. Je pense que c'est mon prénom. Pour Ziegler par contre, c'est pas leur nom de famille à eux, puisque ma famille d'accueil s'appelait Ngolomingi. Ça doit très certainement être le nom de famille de mes anciens parents. »

Et puis au pire on s'en foutait un peu non ?

«Il est comment Hiro dans la vraie vie, avec les filles ? »
(c) Codage by FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 164
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Sam 2 Mai - 22:13

Who knows


Feat. Liam Ziegler


Il me racontait que Ziegler n’était peut-être pas son vrai nom. Il ne savait même pas si celui-ci lui avait été attribué au hasard, ou si c’était celui de sa famille d’origine. Puis vint l’histoire de la naissance de l’albinos. Né dans une famille trop pauvre pour avoir un enfant à charge, ils décidèrent de le vendre à une famille stérile. Jusque là, ça passait. Il se faisait appeler Liam par la famille qui l’a recueilli et Ziegler ne correspondait pas à la famille adoptive. C’est pourquoi il pensait que c’était le nom de sa famille originel. Sympa comme histoire, comme quoi on n’a pas tous un passé similaire à naître dans une famille puis vivre une vie moisie. Et puis sans attendre, il dériva sur un tout autre sujet : Hiro. Vous savez, l’albinos pervers qui partage la même chambre que moi. Oui pervers, car en réalité, ce garçon a un complexe je pense. Pour essayer d’attraper toutes les filles dans ses filets, c’est qu’il a un sérieux problème mais je n’allais pas tomber dans ses bras, jamais !

‘Hiro ? En réalité, je ne saurais pas vraiment te répondre. J’évite de le croiser au maximum, il est du genre très pervers et il a interdiction de toucher à mes sous-vêtements. A part ça, je n’en sais pas plus sur lui. Je ne cherche pas à le connaitre, il m’exaspère rien qu’à être dans la même chambre que moi.’

C’est vrai que je n’en savais pas plus sur l’albinos qui partageait ma chambre. Je le voyais très peu. Au réveil, dans les couloirs et au couché. Après, je ne cherche pas à l’éviter mais moins nos chemins se croisent et mieux ce sera pour nous deux, du moins c’est ce que je pense. Hiro pouvait être un mec sympathique, mais tant qu’aucun de nous n’aura franchi le cap de s’adresser la parole pour se saluer, je n’en saurai rien. Il était pervers et agaçant, ce sont les seules réelles choses que je connaissais de ce drôle de personnage.

‘Mais ne t’inquiète pas, lorsque j’en saurai plus sur lui, peut-être que je pourrai t’en dire plus. Y a quelque chose entre vous ? Du style… Une rivalité ?’

Je me demandais vu qu’il me posait la question et qu’ils étaient tous les deux albinos. Allez savoir quel genre de relation ils pouvaient avoir. Mais s’il m’avait demandé des détails, c’est certainement parce qu’il ne le connaissait pas suffisamment non plus. Et j’étais certaine qu’une flamme brûlante était animée entre les deux types aux cheveux blancs. Je ne voyais pas Liam supporter un mec comme Hiro. Après, tout est question de goût !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 281
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Dim 3 Mai - 3:32



DEAD INSIDE !




Quelque chose entre eux ? Ouais. Une espèce de rivalité entre albinos dragueurs. Mais ça s'arrêtait là. Sans plus. Ils ne se cherchaient pas des poux dans la tête, du moins pas pour le moment. Qu'il touche à Eva. Et là, ça allait très certainement dégénérer entre eux deux. S'endormant sur son cigare, Hünd crachotait une nouvelle flamme pour le rallumer. Brave bête. Fumant son cigare tel un mafieux de la Team Racket, le gaillard levait les yeux pour croiser ceux d'Eva. Il était toujours installé sur ses jambes, tel un pacha. Ouais, c'est le mec qui s'allonge sur la meuf. Nouvelle mode.

«Ouais y'a une sorte de rivalité. On est deux Albinos séduisants et séducteurs qui plus est, dans la même maison. Mais je suis plus intelligent que lui pour séduire les filles. Lui il est trop brutal. Donc j'ai pas vraiment de souci à me faire. »

Il crachotait de la fumée à son tour, faisant quelques ronds qui s'élargissaient avec la distance parcourue et s'effacèrent par la suite. Il laissait échapper un sourire en direction de la belle demoiselle, avant de reprendre une bouffée de nicotine supplémentaire. Et à ce moment précis, il n'avait aucune idée de question. Alors, il pinçait avec son pouce et son index, les poignées d'amour de sa nouvelle partenaire. Et une idée était arrivée, comme ça. Comme quoi hein !

«Je t'aurais bien proposé un strip poker mais bon, on va pas aller bien loin avec le peu de fringues qu'on a. Tiens d'ailleurs, parlant de fringues. Vu ta robe à la soirée d'intégration, je me disais, est-ce que t'est le genre de meufs à kiffer faire les boutiques pour acheter des vêtements ? »

Ouais ça c’était le genre interrogation qu'il se posait.
(c) Codage by FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 164
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Dim 3 Mai - 17:43

I barely touch you!


Feat. Liam Ziegler


Liam n’arrêtait pas de lever la tête pour me regarder droit dans les yeux. Mais je suppose qu’il avait aussi accès à une vue sur mon balcon garni. Puis il parlait de la relation qu’il avait avec l’albinos de ma chambre. Une simple rivalité entre deux mecs se ressemblants énormément, et appartenant à la même maison. Ni plus, ni moins. Ziegler estimait qu’il avait plus de tact avec les autres qu’Hiro. Certes, je ne lui enlevais pas ce point, mais si Hiro était un peu moins brusque, y aurait certainement moyen qu’il y arrive. Un jour, peut-être… Hiro se trouvera une personne qui lui ira comme un gant. Je tirais un coup sur mon cigare qui se faisait grignoter petit à petit par le feu, et par mes poumons surtout. L’albinos faisait des cercles avec la fumée, j’essayais de l’imiter mais cela n’avait pas vraiment fonctionné… Et puis, en souriant bêtement, il tâtait mes poignets d’amour. Je laissais un raclement de gorge s’échapper, puis le laissait continuer. Après tout, si ça peu le divertir. Une idée lui vint alors : le strip poker. Mais comme il le signalait, nous n’étions que très peu vêtus. La question qui suivait avait envie de me faire éclater de rire, mais je me retins avant de lui répondre plus sérieusement.

‘J’ai une tête à faire les boutiques franchement ? J’aime bien aller m’acheter des bricoles de temps à autres, comme tout le monde. Je suis coquette, je ne vais pas le nier mais je ne serai certainement jamais prête à passer trois heures devant une boutique en bavant sur un truc que je ne pourrai pas m’acheter, comme ces nanas superficielles et insupportables.’

Ouais, j’aimais bien acheter des fringues pour me rendre encore plus belle, mais il était hors de question que j’y passe une journée. En dix minutes, c’était bouclé. Je savais ce que je cherchais, alors quand je le trouvais c’était terminé. Mes mains passaient alors sur le corps du jeune homme, glissant tranquillement sur son torse et s’arrêtaient au niveau de la cicatrice sur ses pectoraux. Ca m’intriguait, alors en tapotant légèrement, je lui demandais ce qu’il avait bien pu faire pour se récolter une si grande blessure.

‘Et ça, ça vient d’où ? Tu t’es battu avec un Pandarbare parce qu’il t’avait piqué ton goûter ?’

Cela ne pouvait pas être une trace faites par un humain, à moins que les hommes aux griffes d’argents existent aussi dans la réalité ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 281
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Lun 4 Mai - 1:21



Evilution




Explosion de rires. Liam ne pouvait s'empêcher de ricaner suite à la connerie qu'elle lui avait balancé. Un Pandarbare qui avait volé son goûter. Excellent. Quoi qu'au final, la version courte et longue de cette histoire y ressemblait étrangement. Oui c'est sûr que la trace de la griffe appartenait plus à un pokemon style Pandarbare qu'à un petit palmipède style Couanneton. Vous imaginez ? Une agression de Couanneton en bande organisée ?

L'histoire avait débuté jadis, dans une contrée plutôt lointaine de l'île Mystille. Le jeune Ziegler était à la recherche de quoi becter. Son talent pour la pêche et l'adresse de son Scarabrute étaient des atouts énormes pour pouvoir manger. Un Ursaring était dans le coin, le genre désappointé de ne rien trouvé, du coup il s'était rué sur la bouffe du Drathem. Étrangement, Liam ne s'était pas laissé faire. Il préférait garder le poisson pour lui. Il s'était pris une «gifle» d'ursidé en plein torse. Et là, il avait été envoyé quelques mètres plus loin. Le sang jonchait sur ce sol vert immaculé de pellicules rougeâtre.

Ouais. Voilà l'histoire. A la base, il avait rejoint cette forêt en sautant du wagon d'un train de marchandise. C'était plus rapide pour se déplacer. Plus dangereux aussi. Depuis quelques temps, il s'était un peu calmé. Pas trop non plus, faut pas déconner. D'ailleurs, d'après cette réminiscence de quelques passages de sa vie, il se souvenait avoir pris le train ce jour-ci, à Erethia. Il avait entendu une petite bande de gamins, adolescents pour la plupart, crier à tout cœur dans les rues « Elune c'est la plus belle ». Mais Elune c'est qui ? Peut être une star locale qui sait, ou une fille qui est dans leur collège ? Allez savoir. De toute façon si c'était une star du petit écran, c'est normal qu'il ne la connaisse pas. Ziegler n'allume jamais la télévision, ou du moins, il n'écoute que les chaînes musicales. Il devrait se mettre plus sérieusement à la page. Ça pourrait aider.

«Un Ursaring. Une longue histoire. Il était pas content que je puisse avoir à manger et pas lui. J'ai cru crever ce jour là. »

A son tour maintenant. Et pourquoi pas rester dans le délire des cicatrices ? Elle avait une sale balafre en plein sur la poire.

«Et toi alors ? Ta balafre là, crêpage de chignon pendant les soldes ? »

Il rallumait son cigare une énième fois. A croire que celui-ci passait son temps à s'éteindre. Ça devait être le fait de réfléchir et de parler peut être. C'est ça qui est pratique avec les cigares et autres tabac à rouler. C'est que même si on parle, la clope en question ne se consume pas d'elle même. Elle s'éteint toute seule, comme une grande, et du coup tu peux la poser quelque part et reprendre quelques bouffés une heure plus tard. Alors qu'une clope, elle se termine dans le cendrier, t'es frustré et t'en rallume une autre. C'est du vécu. Pour Ziegler. Et pas que.

▲ Défi 3 + Bonus.
(c) Codage by FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 164
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Lun 4 Mai - 2:18

Turn the page


Feat. Liam Ziegler


Il me raconta vite fait bien fait l’histoire de sa cicatrice. Un Ursaring qui essayait de lui piquer sa nourriture. Après tout, je n’étais pas très loin de la vérité en lui disant qu’un Pandarbare avait tenté de lui arracher son goûter. C’était quasiment le même bordel. Quelle différence y avait-il entre un Ursaring et un Pandarbare hormis la couleur du pelage ? Franchement, je n’en voyais aucune. Deux gros mastodontes à poil qui était capable de vous arracher la peau pour en faire une couverture. Ouais, mon image était assez sympathique, j’avoue. Mais c’était la réalité, et Ziegler en avait fait les frais. Il dit même qu’il a cru mourir ce jour-là, et je voulais bien le croire. La puissance des griffes d’un Pokémon pareil est sans égal, un homme ne résisterait pas à une attaque d’un seul de ces ursidés. Et pourtant, Liam était un rescapé. Certainement grâce à son Pokémon. Si cela m’était arrivé… Jamais je n’en serais sortie vivante. A moins que Fenrir ne se soit changé en un Ursaring aussi, mais ça j’en doute fort… Ce Zorua était vraiment con quand il s’y mettait, alors je n’ose même pas imaginer si un truc pareil me tomberait dessus.

Jadis, Fenrir n’était pas très doué avec la survie. C’est grâce à mon talent de dirigeante que nous en sommes là. Et rien d’autre. Sans moi, ce pauvre Pokémon serait mort et enterré à l’heure qu’il est. Je l’ai sauvé de sa misère, et d’une mort certaine. Il aurait pu se faire attaquer par n’importe quoi à l’époque… Ursidé, palmipède, volatile… Et j’en passais. Ce Zorua ne savait se défendre en prenant l’apparence d’un autre Pokémon, plus ou moins agressif. Lors de notre rencontre, c’est comme si je m’étais regardé dans un miroir. Une femme, jeune, belle avec une personnalité qui transpirait la puissance. Oui, c’était moi avant. Je le suis toujours, mais je suis différente désormais. Enfin… Différente, dans le sens où je suis encore meilleure qu’avant. Mais passons. Ce jour-là, j’avais provoqué le Zorua qui avait osé me copié en lui annonçant qu’il n’y avait pas la place pour plusieurs Eva Muller sur cette terre. Un combat acharné avait débuté… Et c’est comme ça que cette boule de poil et moi sommes devenus aussi proches.

Liam m’avait retourné la question à propos de la balafre qui traversait mon visage. Encore une fois, je pouvais remercier Zorua de m’avoir abîmé la tronche comme ça. Je regardais Liam afin de lui expliquer les faits.

‘Une nuit, nous squattions un wagon d’un train à l’arrêt. Je ne dormais que d’un œil depuis plusieurs jours, alors quand le sommeil me rattrapa… Je n’ai pas hésité à me plonger dans les bras de Morphée. Le coin semblait tranquille pour roupiller un peu, alors j’en profitais. Sauf qu’à un moment donné, j’ai ronflé un peu trop fort pour Zorua. Le style de ronflement qui réveillerait un Ronflex, si tu vois ce que je veux dire. Ca l’a emmerdé, et il s’est jeté sur mon visage en me balafrant la tronche. Je me rappelle très bien… J’étais désappointée après cet acte. Mais c’était nos débuts avec Fenrir… Le début d’une histoire sans fin. Mais j’avoue que ta blague sur le crêpage de chignon m’a bien fait rire.’

Je n’imaginais pas du tout une nana me faire une balafre aussi profonde que celle-ci. D’ailleurs, je pense que si c’était le cas, la femme en question ne s’en serait jamais sortie en vie. La première ou le premier qui ose me toucher – en mal, bien évidemment – se prendra le courroux de Miss Muller. Les gens commençaient à me connaître maintenant, ils savent parfaitement que je suis une Drathem dont la violence n’est plus à démontrer. J’ai passé un certain temps avant de pouvoir me faire une réputation… Ce n’a pas toujours été le cas.

‘Le temps passe, Ziegler. Pourtant, la tempête semble décidée à s’installer pour toute la journée. Tu reveux un verre ? Je fais le service.’

Je prenais un énième verre de Whisky avec quelques glaçons avant de finir de fumer mon cigare. Le goût était vraiment subtil et caractériel. Ce genre de plaisir, je n’ai jamais pu vraiment y goûter. Ma vie ne ressemble plus à ce qu’elle était avant. Je ne pouvais profiter de ce genre de choses avant d’arriver à Primepoc. En réalité, l’entrée dans cette académie à tout bouleverser dans mes habitudes. Auparavant, je commandais un groupe de vagabonds, tous prêts à m’obéir au doigt et à l’œil en espérant pouvoir passer une simple nuit à mes côtés. Cependant, aucun d’entre eux n’a réussi. Et voilà qu’aujourd’hui, j’avais accepté de passer une partie de ma vie aux côtés du Drathem prénommé Liam Ziegler. C’était un exploit pour lui, mais le savait-il vraiment ? Etais-je heureuse d’avoir accepté ? Oh oui. Certainement. Sans le savoir, cela allait combler un certain manque à l’intérieur. Même si la présence de mon Zorua me suffit, une présence masculine dans ma vie ne pouvait pas me faire de mal. Les vagabonds n’étaient que des pouilleux, des voleurs de pacotille. Je leur avais tout appris, tout offert. Liam était un jeune homme issu d’une galère similaire à la mienne. Et pourtant si différente. J’étais entourée, certes. Mais en valaient-ils tous la peine ? Non. J’aurais peut-être apprécié rencontre ce Drathem plus tôt dans ma vie. Faire un bout de chemin à ses côtés m’aurait certainement aidé, et l’inverse était probable. Cependant, le destin a voulu que nos chemins ne se croisent jamais lors de nos aventures précédentes. Miaouss nous a offert cette possibilité, et maintenant, il était là… Affalé sur mes jambes, tel un pacha. Cela me faisait sourire, j’étais complètement absorbée dans mes pensées. Replonger dans le passé ne faisait pas que du bien.

Etrangement, je n’arrivais plus à lâcher le passé. Je ressassais toujours et encore les mêmes choses. Je pensais à mes parents, décédés. Seraient-ils fier d’avoir une fille comme moi aujourd’hui ? C’était bien la première fois que j’avais une pensée pour eux, qui ne soit pas négative. Cependant, il en fallait bien pour continuer à avancer, je ne pouvais pas tout simplement les oublier une bonne fois pour toute. Mon histoire s’écrivait parce qu’ils m’avaient conçus et mis au monde. Maintenant, j’avançais, sans réellement savoir où j’allais. Liam allait peut-être guider mes pas, comme j’allais peut-être guider les siens, qui sait. Zorua était étendu au pied du lit, et me regardait, la tête sur le côté. Il semblait inquiet. Rares étaient les fois où il m’avait vu dans un état pareil. Pour ainsi dire, jamais. Mais la question de Liam m’avait plongé dans un état second. Remuer le passé, retourner dans un endroit oublié de notre esprit… C’était mauvais, j’étais comme aspirée par la boucle du temps. Je n’arrivais pas à m’extirper de ces souvenirs, comme prisonnière et revivant en continu les mêmes scènes. Encore et toujours. La voix de Liam pouvait certainement m’aider à en sortir, car à chaque fois que j’essayais de penser à autre chose, mon cerveau bloquait sur ma naissance et la mort de mes parents. Pourtant, cet évènement ne m’avait pas hanté plus que ça. Au contraire ! J’appréciais même de les savoir morts aujourd’hui. Alors pourquoi restais-je coincée à fixer une image poussiéreuse de cette manière ?

Raykon s’approchait, me fixant droit dans les yeux sans bouger. S’il hurlait, je le frappais… Enfin, j’appelais le Zorua à l’aide pour lui mettre une rouste bien méritée. Mais non. Il restait là, me regardant fixement. Se nourrissait-il de mon expression ? De mes sentiments ? Je me suis toujours demandé si les Pokémons pouvaient ressentir nos émotions. Parce que là, je ne bougeais plus depuis un moment. La fumée de mon cigare s’était même arrêtée de flotter dans les airs. Il s’était éteint. Puis le Drathem m’adressa la parole et je sortis de mon état de stase, comme si cela faisait des années que j’y étais bloquée. Vous savez, l’impression de voir des secondes durer des heures entières. C’était exactement ce qu’il venait de m’arriver. Je regardais Liam, en prenant une profonde inspiration. Je m’étais peut-être même assoupi… Le verre de Whisky était toujours dans mes mains, les glaçons avaient fondus. Mais le liquide n’avait pas bougé. Je commençais à me poser des questions sur ce qui venait réellement de se produire.

‘Dis, j’me suis endormie ? J’ai du mal à émerger réellement là.’

Le Feuforêve retournait faire des rondes au-dessus du ferry, sous la pluie. En étant immatériel, il avait bien le droit de se faire ce genre de plaisir. La pluie devait traverser son corps, c’était une chance que je ne pouvais avoir. Des frissons me parcouraient le corps, mes bras ainsi que mes jambes tremblotaient. J’avais l’impression d’être entrée en contact avec les fantômes du passé et ça… C’était carrément flippant ! Il faisait froid tout à coup, la chair de poule s’emparait de moi. Mes vêtements semblaient toujours aussi mouillés, il fallait que je trouve quelque chose pour me réchauffer. Mes dents claquaient légèrement, je ne me sentais pas réellement dans mon assiette. Portant le verre à mes lèvres, je laissais l’alcool pénétrer dans mon gosier sans faire attention à la quantité ingurgitée. J’avais besoin d’oublier…

Défi n°1 + Défi n°3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 281
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Lun 4 Mai - 3:11



Mao aime bien les histoires de douches.




Le temps semblait long après les explications. Mademoiselle Muller semblait être dans un autre monde que le nôtre. Son Feuforêve la regardait et ne bougeait pas non plus. On aurait dit qu'il aspirait sa force vitale. Après tout, c'est un Spectre, il se nourrit peut être d'un truc de ce genre. Puis elle était revenue à elle, froidement. Elle claquait des dents, comme ces accessoires, les dentier avec des pieds qu'on remonte à l'aide d'un truc qu'on tourne. Eva avait froid. Pourtant, de base, c'était une femme chaude comme la braise. Il s'était levé, et avait ouvert une armoire pour en chercher quelque chose. Un peignoir. Pourquoi pas. Il lui avait déposé sur le dos afin qu'elle se réchauffe, et s'était réinstallé à ses côtés. Puis, passant sa main au-dessus de sa nuque, il poussait la demoiselle à s'appuyer contre lui, se lover contre son corps, afin de lui redonner un semblant de chaleur. La miss avait continué de boire. Apparemment elle tenait bien le choc, la garce. Sérieusement, comment pouvait elle encaisser autant ?

«Non pas vraiment. On dirait que tu étais absorbée par quelque chose. Mais ça devrait aller. Je suis là. Par contre vas-y mollo sur la picole. J'ai pas envie que tu me gerbe dessus. Tu sais quoi, va prendre une douche bien chaude.»

Non pas qu'elle puait, mais au moins elle pourrait se réchauffer. Lui ça allait, parfaitement même. Il avait laissé la jeune femme rejoindre la douche pour aller vers ses pokemons et leur faire la fête. Surtout Cassio en fin de compte. Il adorait s'amuser avec elle. Ils avaient un petit jeu. Elle se mettait sur sa queue tel un marsupial, et bondissait pour rattraper une balle qu'il lançait. Un peu comme si elle était goal au foot et qu'il devait faire passer la balle derrière elle. Mais son adresse, sa flexibilité et sa réactivité faisaient qu'elle ne loupait jamais la balle. A croire qu'il était entouré de personnes compétentes, et ça c'était une bonne chose. Il frappait à la porte pour prendre des nouvelles, et la belle semblait être en forme. Mieux du moins. C'était une bonne nouvelle. Deux heures étaient passées encore. Deux bonnes grosses heures. Et le cigare n'était pas terminé. Comme quoi y'a des bonnes choses qui durent ! Assis sur le canapé, verre à la main, cigare au bec, il se demandait ce que pouvait faire le capitaine du bateau à cette heure-ci. Espérons qu'il ne rentre pas tout de suite. De toute façon il n'allait pas pouvoir faire grand-chose. Liam allait très certainement lui faire comprendre que s'il tentait quoi que ce soit, il allait lui péter la gueule en bonne et due forme.

Voilà. Bon maintenant fallait juste prier pour qu'elle monopolise pas le truc pendant une heure... Comme toutes les gonz'...
(c) Codage by FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 164
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Lun 4 Mai - 15:15

Jacuzzi !


Feat. Liam Ziegler


Je n’arrivais pas à calmer cette sensation de froid. C’était limite si à chaque expiration, de la fumée ne sortait pas de ma bouche tellement il faisait glacial. Pourtant, Ziegler ne semblait pas ressentir la même chose. Son corps était brulant, le mien était comme figé dans la glace. Seuls mes yeux suivaient sa position, il se déplaçait jusqu’à une armoire et me déposait délicatement un peignoir pour tenter de réchauffer ce corps inerte. Il avait même osé m’entourer de ses bras et me pressé pour que je tombe littéralement contre lui. Sa chaleur corporelle m’envahissait. Cela faisait un bien fou, je sentais mes membres me revenir. Ils n’avaient pas réellement disparu, mais les sensations s’étaient évaporées. Mon verre de Whisky était déjà vide, j’avais bu d’une traite l’alcool contenu dans ce récipient. Ma gorge brûlait de l’intérieur, et la chaleur recommençait à se diffuser dans mon corps. Au moins, je ne claquais plus des dents et ne tremblaient plus. Le Drathem m’annonçait que je ne m’étais pas assoupie, mais que quelque chose m’avait absorbé. C’était bien ce que je pensais, mes souvenirs et mon moi antérieur tentait de reprendre leur place. Mais je les avais balayés d’un bon coup de pied au derrière ! Je riais à sa proposition d’aller mollo sur le breuvage qui allait prendre place dans mon foie. Je tenais bien le choc, et je ne comptais pas m’arrêter là. Jamais la picole ne m’avait fait vomir encore une seule fois, et je peux vous assurer que ce n’était pas aujourd’hui que ça allait commencer.

‘T’inquiètes pas mon chou. C’est pas ça qui me fera cracher l’intérieur. Mais t’as raison, je vais aller prendre une douche bien chaude, ça devrait me remettre d’aplomb.’

Je me levais, passant ma main dans ses cheveux ébouriffés avant d’aller jusqu’à la salle de bain plutôt luxueuse. Le capitaine s’était certainement fait une fleur en s’achetant des robinets sertis d’or pur. Y en a qui ont des plaisirs étranges tout de même. J’enlevais le peu de vêtements qu’il me restait – soutien-gorge ainsi que boxer – et commençait à faire couler l’eau chaude. Et puis finalement, je décidais de plonger directement dans cette baignoire. Un bain serait plus approprié pour se réchauffer, et je n’allais pas me priver d’une si bonne baignoire. Des jets étaient intégrés pour masser le corps, dans l’eau. Un peu comme un bain à remous, mais différemment. Le mec ne se fichait pas du monde quand il avait acheté ce bateau en fait. Une fois l’eau à bonne moitié du bac en céramique, je plongeais mon corps et me prélassait à l’intérieur. La chaleur m’envahissait complètement, cela faisait un bien fou. Je parfumais un peu l’eau avec du bain moussant, senteur… Baie Fraive. Tant pis, je faisais avec les moyens du bord. Raykon traversait le plafond pour entrer dans l’espèce de salon-chambre. Quel pervers celui-là, heureusement que mon corps est camouflé dans l’eau. Fermant les yeux quelques instants, j’inspirais profondément et l’odeur emplissait mes narines. Je me détendais comme jamais je ne l’avais fais. En réalité, je ne sais pas combien de temps j’étais resté dans cette eau chaude afin de profiter d’un luxe que je n’aurai certainement plus l’occasion de voir.

Je sortais rapidement, attrapant une serviette au passage. Mes sous-vêtements restaient là, par terre. Je n’en avais pas besoin puisque le peignoir m’allait déjà bien trop grand. Je le fermais, emportait mes sous-vêtements avec moi et les lavais à la main. Quitte à faire sécher les fringues, autant tout mettre à sécher. Je sortis alors de la salle de bain dans un nuage de fumée. La température était tellement élevée là-dedans que l’on aurait pu croire que j’étais dans un sauna. Je déposais mes fringues vers les autres à sécher et retournais m’installer vers le Drathem.

‘Ca va ? J’ai pas été trop longue ? Tu devrais essayer d’en prendre une, cette salle de bain est royale. Je serais capable de commettre un meurtre pour récupérer ce ferry !’

Je commençais à sourire de manière machiavélique, mais je n’en pensais rien. Il ne fallait pas abuser non plus, et puis la vie dehors retournerait au passé lorsque la tempête s’en ira comme elle est venue, sans s’y attendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 281
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Lun 4 Mai - 18:38



Soirée Mousse ?






Le temps était incroyablement long. En fait, il pensait qu'elle allait s'endormir dedans, comme toute bonne femme qui se respecte. Lui ça le faisait marrer. Il espérait cependant que le capitaine n'allait pas rentrer prendre quelque chose qu'il avait oublié, parce que ça pourrait être un plan pourri. Demain, si la mer était bonne, il allait partir dès l'aube. Liam avait du pognon, il pourrait acheter son silence, et rembourser également ce qui avait été bu et fumé. Du moins il pensait. Elle était revenue. Avec comme seul vêtement, un peignoir enveloppant son corps. Aguicheuse. Puis elle avait encore débité une connerie. A croire que c'était obsessionnel chez elle.

«Commettre un meurtre pourquoi pas, mais est-ce que tu sais piloter un ferry ? Parce que si on reste bloqué à Mystille comme deux cons, ça va être marrant trois quatre jours mais à la longue, j'pense que je ne vais plus te supporter et inversement. Qu'il en soit ainsi, j'vais tester la cabine de douche. »

Avait-il dit en se resservant un verre de scotch et prenant un nouveau cigare, le sien arrivait à la fin et ça en devenait trop dégueulasse à force de l'allumer et l'éteindre. Le tabac froid et ses inconvénients. Coulant un bon bain, il s'était installé à l'intérieur, paisiblement adossé. Il y avait une radio pour écouter la musique chose qu'il fit. Verre de sky sur le rebord, cendrier, cigare, briquet électronique, le pied. Il mit le son à fond, et buvait tout en fumant tout en prenant son bain. Un vrai régal ! Il composait un numéro sur son téléphone. Bizarrement, c'était celui de la jeune femme à même pas cent mètres de lui.

«Ramène la bouteilleeeeeeeeeeeeee poupée ! Et fringue-toi un minimum ! Au pire, laisse Hünd sortir et dis-lui de ma part que je veux qu'il aille trouver des maillots de bain pour tout les deux. Il saura faire !»
(c) Codage by FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 164
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Mar 5 Mai - 11:22

I'm sexy and I know it ♫


Feat. Liam Ziegler


C’est sûr que de savoir conduire le ferry pouvait être plus pratique si je voulais rentrer à l’académie. Mais ça ne devait pas être si compliqué, le seul réel problème… C’était de se diriger. Sur une route, ben le chemin est tout tracé, mais sur la mer et l’océan, c’est bien différent. Et ce n’était pas mon but de me retrouver coincée au milieu de la mer pendant une quinzaine de jour parce que je ne savais pas où nous étions. Donc ce n’était pas une bonne idée que de vouloir assassiner le capitaine pour lui voler son ferry. L’albinos était partant pour aller essayer cette fabuleuse baignoire, j’allais rester un peu seule pendant un moment. Je m’asseyais sur le divan en voyant la silhouette du jeune homme disparaitre derrière la porte. Inutile de vous dire que mes yeux en ont profités pour mater un peu le corps du jeune homme. Quelques instants plus tard, l’eau s’écoulait tandis que je soufflais sur le canapé. J’étais allongé, voir même affalée, les yeux fermés. Ma main pendait dans le vide et Zorua ne manquait pas une occasion de venir se foutre dessous pour obtenir une caresse ou deux. Quel rigolo celui-là. Puis un son étrange m’interpella. C’était mon téléphone qui vibrait. Je me forçais donc à lever mon derrière pour aller le chercher et le numéro de Ziegler s’affichait.
Demander à son clébard de nous ramener des maillots de bain ? La bouteille ? Eh ben. Il se prenait pas pour de la merde ce mec. C’était cool. Je sifflais le chien de garde et lui fis signe de m’approcher. Son regard était fixe, et sans émotion. C’en était carrément flippant…

‘Dis. Ton maître veut que tu nous ramènes des maillots de bain. Apparemment, t’es assez doué pour exécuter ça, alors vas !’

J’ouvris la porte et le Malosse partit en courant. Fenrir était parti se recoucher au pied du lit, près de l’Abo du Drathem. J’approchais du serpent, tentant alors de la câliner. Je me resservais un verre de Whisky tout en attrapant le reptile violacé. C’était sympathique comme Pokémon. Elle s’enroulait autour de mon bras, certainement par habitude. Ca me donnait envie d’en avoir un similaire. Et malgré que ce soit une femelle, elle ne me rebutait pas. Elle pouvait être agressive et douce à la fois, c’était amusant. J’essayerai d’en capturer un à l’occasion. Pour le moment, j’attendais le retour du canidé et demandait à Fenrir de surveiller près de la porte. Ce gros flemmard ne bougeait pas d’un poil. Je tapotais du pied sur lui pour l’agacer et le forcer à lever son gros cul. Il finissait par obéir et regardait à travers le hublot. Hünd revenait au pas de course, maillot en bouche. Qu’il était bien dressé ! J’attrapais les vêtements, et cherchais un endroit où me fringuer. Ca me faisait quand même bizarre de me foutre à poil devant trois ou quatre Pokémons. Limite, je préférais même me changer devant Liam plutôt que ces pervers là. J’entrais directement, les maillots en main et la bouteille de l’autre.

‘Tourne-toi, j’vais me changer ici. J’ai l’impression qu’ils m’observent comme des pervers là-bas.’

J’étais face à la porte, donc même si Ziegler voulait voir quelque chose, ce ne sera que mon dos plein de cicatrices. Ouais, il y en avait surtout partout, et pas que des petites. La plus large traversait le bassin, derrière. Une mauvaise chute, d’un arbre. Mais c’était rien comparé à celle que Ziegler portait sur son torse. Je laissais donc tomber le peignoir, enfilant d’abord le bas pour qu’il évite de reluquer mes fesses trop longtemps. Puis le haut, et voilà que mes parties intimes étaient protégées des regards.

‘Tiens, la voilà ta bouteille. Alors, ce bain hein ? C’est pas le meilleur que t’as pris de ta vie ?’


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 281
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Mar 5 Mai - 17:09



Upgrade Shower




Elle était revenue au bon moment. Quand son verre était enfin vide. La baignoire était tellement grande qu'on pouvait au moins y rentrer à quatre. Deux de chaque côtés. Sincèrement, ce mec devait être pété de thunes. C'est peut être pour ça qu'ils poussent les gens à aller sur l'île Mystille. Il devait très certainement travailler dans la publicité également, pour inciter les gens à venir ici. C'est le seul moyen d'aller à Mystille, à moins que vous n'utilisiez un pokemon aquatique pour surfer à travers les vagues. Ce qui est fort possible également. Il y avait assez de mousse pour camoufler tout ce qui était plongé dans l'eau, et une fois la miss changée, il récupérait son maillot et l'enfilait directement dans l'eau. Après tout, le short de bain était déjà un peu mouillé – oui il pleut toujours dehors – et de toute façon il allait terminer mouillé. Appuyant sur un bouton pour qu'un truc automatisé lui fasse un petit massage du dos. C'était tellement bon. Il s'était légèrement allongé. Servant deux verres, il remarquait enfin que chacun des quatre côtés de la baignoire possédait son propre cendrier. Le mec avait donc l'habitude de faire des soirées mousses ici ? Putain l'bâtard devait sacrément lever de la meuf !

«Quand je me dis que je sors avec toi... J'me dis que je suis vraiment un homme de goût. »

C'était une façon plus polie de lui faire comprendre qu'elle était bonne. Mais vraiment bonne. Elle s'installait aussi dans la baignoire, et voilà qu'ils étaient tout les deux en train d'écouter la musique tout en fumant et en buvant et en se lavant. Oui monsieur ! Du quatre-en-un ! Si ça c'était pas un régal ! Franchement. C'était royal. Étrangement il ne l'avait pas reluquée pendant qu'elle se changeait. Après tout, à quoi bon ? Il avait tout son temps pour apercevoir ce genre de choses. Puis réellement, il était concentré sur son cigare. Le rallumant, il crachait un nuage de fumée. Buvant une autre lampée, tout ça lui montait à la tête et faisait un bien fou.

«Le meilleur bain de ma vie, ouais. Quoi que, j'ai déjà eu des bains sympas, avec des meufs pendant des soirées. Je suppose que dans ton cas, t'a jamais pris de bain avec qui que ce soit. Je me trompe ? »
(c) Codage by FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 164
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Mar 5 Mai - 18:38

Wash²


Feat. Liam Ziegler


Un homme de goût. Voilà ce que j’avais retenu de sa phrase précédente. Ouais, c’est sûr, il était un homme de goût. Parce que je n’accepte pas les sous-merdes à mon bras, j’avais fait une seule exception et c’était pour cet homme. Donc inversement, il avait du goût, puisqu’il m’avait convoité. Je n’étais pas dans la catégorie moyenne, j’étais au sommet, sur le podium. Bien plus loin que toutes les autres. Ouais, c’était ça d’être Eva Muller. J’approchais de la baignoire luxueuse et entrait dedans. Il y avait de la place pour d’autres personnes, mais je n’avais pas envie de partager ce genre d’endroit avec personne d’autre que le Drathem. C’était déjà rare de partager un bain ou un lit avec quelqu’un, d’autant plus que j’étais difficile. Mais ça, tout le monde le sait déjà. La musique résonnait dans la pièce, j’allumais un nouveau cigare et buvait un verre d’alcool, encore. A quoi bon s’arrêter tant que mon corps n’atteint pas ses limites ? J’absorbais le breuvage magique sans aucun problème, mon corps ne rechignait pas et mon esprit était toujours aussi stable. Au moins, la nature m’avait fourni un corps du tonnerre !

Je tirais sur le cigare de temps à autre pour qu’il évite de s’éteindre toutes les deux minutes, et écoutais la musique. J’avais l’impression d’être au paradis. Dehors, il y avait toujours des bourrasques qui secouaient de temps à autre le ferry, mais cela ne nous empêchait pas de nous amuser. Liam m’annonçait qu’il avait déjà pris des bains avec des nanas, et que c’était sympathique. De mon côté, et il l’avait deviné, c’était toujours en solitaire.

‘Jamais de bain avec des pouilleux. Les mecs de mon ancien groupe ne souhaitaient que quelques choses : me voir toute nue, gagner une nuit avec moi et prendre un bain en ma compagnie. Mais aucun d’entre eux n’a jamais eu le privilège de faire l’une de ces trois actions. Tu es le premier, considère ça comme une sorte d’honneur que je te fais.’

Ouais, un honneur. Déjà que c’était rare que j’accorde ma confiance à quelqu’un, mais l’accepter dans mon espace privé, c’était autre chose. Ziegler était doué pour ça. J’étendais mes jambes dans la baignoire et me laissait couler un peu plus pour me retourner et m’approcher du Drathem, laissant alors le verre et le cigare de l’autre côté. On était bien comme ça, je n’aurais jamais pensé à faire quelque chose dans le genre. Être si proche d’un homme, ce n’était pas dans mes habitudes et pourtant Ziegler avait réussi à craquer mon bouclier. Un bruit étrange provenait de la pièce adjacente. Dites-moi juste que le capitaine n’était pas revenu pour chercher quelque chose, sinon il y allait avoir un meurtre !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 281
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Mer 6 Mai - 0:59



La nuit du chasseur






Tout s'était passé très vite, trop vite. Elle était là, à ses côtés, et alors qu'il l'écoutait, son esprit était ailleurs. Pendant quelques secondes, il profitait de ce bon temps et l'instant d'après il était absorbé par allez savoir quoi. Mais un bruit l'avait fait redescendre sur terre. Il s'était levé, posait son index sur la bouche de la jeune femme, et tel un ninja, il avait entre-ouvert la porte. Un chien immense, une silhouette... Il avait ouvert grand la porte et refermé derrière lui, laissant encore la mousse et l'eau glisser le long de son corps pour s'écraser au sol. Le Capitaine était là, complètement terrifié par l'armée de pokemons qui s'était mis devant lui. Abo, Demolosse – oui il venait tout juste d'évoluer – Scarabrute qui était arrivé, Feuforêve et Zorua. Tous l'encerclaient. Il n'était pas chez lui ici. Ou du moins, il n'était plus chez lui.

«Je suppose que vous êtes le capitaine du ferry. Les hôtels sont bondés, je ne pouvais pas laisser ma femme dormir sous la pluie battante. Laissez-nous pour la nuit, nous repartirons avec vous demain, et je mettrais un point d'honneur à vous rembourser tout ce qui à été consommé. Le cas échéant... Je briserais les chaînes qui retiennent ces cinq pokemons. »

Apeuré, il acquiesçait d'un signe de tête. Il prit une partie de ce qui était dans la boîte à cigare, avant de sortir de la pièce en ajoutant comme seule phrase «T'a un sacré culot gamin.» et le voilà déjà dehors sous la tempête. Il semblait pas réellement gêné en réalité. Parce qu'il sait que ces deux-là étaient obligé de repayer le ferry par la suite, et que de toute façon ils étaient bloqués là pour la nuit. Il avait fait une sorte d'acte charitable en les laissant à l'abri pour la nuit. Tant mieux. Ils avaient tout à porté de main ici. Le pied. Liam était retourné dans le bain, aux côtés de sa douce.

«On a le ferry pour la nuit. Et Hünd viens d'évoluer. Il est magnifique. »

Il prit une bouffée de son cigare cubain avant de plonger ses rubis dans les émeraudes de sa conquête. « Mais pas autant que toi. » avait-il dit en pinçant sa lèvre inférieure avec les siennes. A votre avis, baffe ou pas baffe ?
(c) Codage by FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 164
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Mer 6 Mai - 12:08

Give me something more ♥


Feat. Liam Ziegler


Le bruit n’était pas là par hasard. Quelqu’un était bien entré dans le ferry. Une âme charitable qui cherchait un endroit où crécher ? Certainement pas. Les Pokémons auraient dû le faire fuir quoiqu’il arrive. Liam posait son doigt sur ma bouche, mais je savais me faire discrète. Je sais que j’avais une grande gueule et qu’il fallait que je me fasse remarquer mais quand même. Il sortit ainsi de la baignoire et se dirigeait vers le seul point d’extraction de la pièce. J’apercevais rapidement les Pokémons, une silhouette et plus rien. La porte s’était refermée sur mon regard. J’entendais à peine ce qu’il se disait de l’autre côté de la porte. J’essayais de fermer les yeux pour me concentrer uniquement sur l’ouïe. Mais rien n’y faisait, le son de la radio était bien trop fort pour entendre quoique ce soit. Une voix grave, celle de Liam puis plus rien. Et après quelques instants pesants, le corps marqué de Ziegler repassait l’ouverture de la porte pour se remettre dans l’eau à mes côtés. La bonne nouvelle ? Le ferry nous appartenait pour la nuit à venir. La mauvaise ? Qui avait parlé de mauvaise nouvelle ? En fait, il y en avait une seconde, de bonne nouvelle. Son chien avait évolué, il devait avoir de la tronche ! Mais à quand une évolution à moi bon sang ! Fenrir ne se décidera jamais à grandir un peu ?

Et puis, le jeune homme plongeait son regard de braise dans le mien avant de prononcer des mots d’un charmeur aguerri. Ensuite, un moment auquel je ne m’attendais pas du tout. Ses lèvres vinrent se poser sur les miennes. Il venait de m’embrasser sans autorisation, ou sans demande. Mais je ne devais pas oublier que j’avais accepté Liam comme petit ami, c’était différent maintenant. Mon poing était serré, comme d’habitude, un système d’auto-défense vraiment au point. Et au moment de frapper, j’ouvrais celui-ci pour poser ma main sur son torse et griffer délicatement là où se situait son ancienne blessure. Ouais, je trouvais ça sensuel. Je ne le lâchais plus, ses lèvres étaient douces alors pourquoi ne pas profiter un peu de la situation. Je faisais rouler mon corps pour me retrouver à califourchon sur le sien. Comme quoi la douceur ne s’était pas totalement enfuis de moi, il en restait suffisamment. Mais bon, je ne pouvais m’empêcher de l’emmerder un peu en croquant sa lèvre inférieure, délicatement. Le but n’était pas non plus de lui arracher une partie de son visage.

‘Tu ne t’attendais pas à ça Ziegler. Avoues que tu pensais que mon poing allait encore s’écraser sur toi. Je sais ce que tu penses, pas la peine de le nier.’

J’avais déjoué son plan, et j’étais satisfaite. Comme quoi, c’est pas si mal d’être avec un homme même si on avait du mal à se supporter quelques heures auparavant. Et forcément, il y aura toujours ces moments où l’on se crachera dessus avant de s’enlacer. Je le sais, c’est comme ça que je sens notre relation. Je ne nous vois pas autrement, mais je ne suis pas médium. Peut-être que je me trompais ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 281
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Mer 6 Mai - 17:15



I'm an angel slash demon ♫




Techniquement, elle le bouffait. Ouais, elle avait faim d'homme. Ça devait faire une éternité qu'elle devait rêver de trouver le prince charmant. Celui-ci portait désormais un nom. Ziegler. La crevure de la 001. Pourquoi crevure ? Tout simplement parce que ce type se languit d'emmerder les gens. Ça lui faisait un bien fou. Mais ce qui lui faisait un autre bien fou, c'est d'avoir une belle femme à califourchon sur lui. Ça devenait réellement hot. Le bon côté des choses, c'est qu'il avait sa poitrine au-dessus de la tête. Et du coup, il était forcé de regarder. Bah oui. Logique. C'est comme si on te coupe un doigt, tu est forcé de le remarquer. Là c'était pareil. Et du coup, en retournant l'échiquier, on pouvait ainsi dire qu'il n'était pas pervers, juste que ça lui tombait comme ça, sous les yeux. Original.

«Non, je ne m'attendais pas à ce que tu me grimpe dessus. »

C'est étrange, mais elle semblait si différente maintenant qu'elle avait quelqu'un avec elle. Accompagnée de débiles et autres tocards pendant son adolescence, elle avait enfin trouvé un homme pour l'accompagner. Un homme, un vrai. Un connard comme on en fait plus assez. C'était certainement grâce à ça qu'il avait pu avoir une fille comme Eva à ses côtés, et donc c'était une excellente raison de rester le même. Le Drathem l'agrippait par les poignets d'amour et l'attirait contre lui, cette fois-ci, l'embrassant réellement. Après «l'acte» il l'avait gardé contre son torse, se lovant contre elle comme elle se lovait contre lui. C'est rare, mais de temps en temps, ça faisait du bien. Dire que tout ça ne serait jamais arrivé si le soleil n'avait pas pointé le bout de son nez. Et oui. S'il avait plut dès le début, il ne serait jamais allé à Mystille. Le hasard faisait très bien les choses.

«Du coup, qu'en est-il de notre trêve ? Penses-tu qu'on va continuer à se pourrir la gueule?»
(c) Codage by FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 164
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Mer 6 Mai - 19:30

At least, I tried.


Feat. Liam Ziegler


Evidemment qu’il ne s’attendait pas à ce que je lui grimpe carrément dessus, n’importe quelle fille normale n’agirait pas comme une catin. Sauf que je ne suis pas n’importe quelle fille et que la provocation, c’était mon trip. Il faut dire que l’alcool délie les langues, et apparemment pas que. J’étais encore consciente de ce que je faisais mais cette substance enivrante me poussait à agir de la sorte. Je me fichais de ce que le Drathem pensait de moi par la suite. Il savait très bien que j’étais une aguicheuse, une profiteuse de situation. Et quel homme résisterait à une paire de loche pareille, hein ? Pas lui en tout cas. Je voyais bien son regard fuyant, il vagabondait entre mes yeux et ma poitrine imposante. Cela me faisait sourire, il n’était pas si différent des autres mecs après tout. Peu après avoir contemplé mes protubérances, il m’agrippa au niveau de la taille, là où il y avait des formes et m’attira fortement contre lui. Basculant sur son corps, mes lèvres se déposait sur les siennes et commença alors un long baiser langoureux. J’appréciais cet instant nouveau et surtout très rare. Je n’étais pas du genre à prendre un homme par la main, où l’embrasser toutes les cinq secondes. Mais il y avait certain moment où l’envie me prenait. Je restais une femme après tout… C’était peut-être un point positif à en être une d’ailleurs. Je n’avais jamais vu les choses comme ça encore.

Puis l’acte se terminait tranquillement. Nous restions l’un collé à l’autre, et je contemplais son regard. Ses yeux étaient de la couleur du sang, et ça… C’était tout bonnement sublime. Ce rouge flamboyant, ce rubis pétillant… Ca me faisait craquer, ouais. Je l’avoue. Il pensait que notre relation allait s’améliorer et que nous allions certainement arrêter de s’envoyer des piques. Et j’espérais bien que non ! J’aimais bien la présence de Ziegler parce qu’il me tenait tête et qu’on s’emmerdait à longueur de temps. Alors, non, je n’allais pas arrêter de le faire chier pour autant.

‘Se pourrir la gueule est un mot bien trop fort. Mais je ne cesserai pas de t’emmerder pour autant. J’adore cette relation qui nous anime, et je ne voudrais pas qu’elle change !’

C’était la raison pour laquelle le Drathem m’avait tapé dans l’œil. Têtu, il avait su me contredire dès nos premiers échanges. Et ça, il faut avouer que c’était rare. Les gens avaient peur de moi, enfin… Peur était un bien grand mot. Ils me craignaient, et me fuyaient. Cela me faisait énormément plaisir car j’aime inspirer la terreur. Ma personnalité est bien trop forte pour que les gens m’apprécient et pourtant Ziegler avait su trouver les mots. Sa personnalité ressemblait beaucoup à la mienne et j’avais encore du mal à croire que c’était probable. Je commençais à avoir un peu froid à force de rester dans l’eau qui n’était plus du tout chaude. J’embrassais le Drathem avant de me lever et de sortir du bain. M’enveloppant dans une serviette, je lui fis un signe de venir, le tout accompagné d’un clin d’œil. Je prenais mon verre pour le finir cul sec et rejoindre la salle d’à côté. Mes yeux s’ouvrirent en grand lorsqu’ils s’arrêtèrent sur Hünd. C’est vrai qu’il était magnifique, je regardais Fenrir avant de lui sortir une phrase désespérée.

‘Et toi, c’est quand que tu change un peu ? Je veux te voir devenir grand et fort, motive-toi le cul va !’

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 281
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Jeu 7 Mai - 2:46



E.B.A.H. Evil Brain. Angel Heart.




Il y avait des moments comme ça, où il avait l'impression d'être une autre personne, et de côtoyer une autre fille. C'est fou comme Eva pouvait être si différente quand elle était dans ses bras, conquise et dorlotée comme toute bonne femme se doit de l'être. Elle l'embrassait une énième fois avant de quitter le bain. C'est vrai que ça faisait un petit moment, et maintenant l'eau était fraîche, comme dehors très certainement. Comme vêtement, juste une serviette. Ah ouais. Elle pesait dans le milieu de la pornographie avec un accoutrement pareil. Sérieusement, rien que de la voir, cette fille arrivait à lui donner chaud. Et une trique d'enfer. Évacuant la mousse en retirant ce qui bouchait le siphon, notre Drathem préféré fit de même. Il avait par la suite enlevé son short de bain, son caleçon, avait lavé ce dernier, et tentait de le sécher. Mettant comme fringues uniquement boxer, il était parti en direction des autres. Verre à la main également. Verre terminé également. L'alcool lui montait à la tête, à force d'enquiller des verres toute la sainte journée. Eva parlait à son Zorua. Liam s'était montré compatissant. Elle était dos à lui, il posait sa main sur son épaule, regardant droit devant.

«Il grandira en temps voulu. T'inquiètes pas. » il lui mit un petit coup de pied au cul amicalement avant d'ajouter. «Tu pense que s'il se transforme en toi, on peut faire un plan à trois ? » Étonnamment, il rigolait des plus belles après la connerie qu'il venait de balancer. «Quoi que, ton cul à assez de matière pour me satisfaire, je pense. » Et le voilà reparti ! Enfin ! On en avait marre de le voir câlin, fallait qu'il redescende de son petit nuage un peu. Et puis elle aimait tellement ça.

En fait, les deux Drathem avaient un style bien particulier. Certains hommes jouent de la drague bizarrement style «t'est la huitième merveille du monde» et Liam emmerdait sa compagne en l'insultant de gros cul ou de Lippoutou. Et le pire, c'est que ça l'énervait ! Et ça, c'était une bonne chose. Qui aime bien châtie bien. Et son châtiment allait être sévère. L'heure de la graille s'approchait à grands pas. Fallait cuisiner un petit truc, histoire de casser la croûte. Ils avaient certes mangés copieusement, mais bon. Comme à son habitude, il partait derrière les fourneaux. Ce soir, simple. Pâtes relevés avec une sauce curry. Pas très original. Mais très bon. Allumant des chandelles et les disposant sur la table, il avait créé une ambiance tamisée. A quoi bon jouer un jeu de séduction alors qu'il l'avait déjà conquise ? Voulait-il mettre le paquet ce soir ? Pas spécialement. Juste que ses yeux s'étaient habitués à l'obscurité et il appréciait ça. Des fois, les vraies raisons sont moins intéressantes.

«Et voilà de quoi becter. » il servit une grosse assiette pour son compte personnel, et une demi-assiette pour la jeune femme. «Par contre va falloir te calmer sur la nourriture ma belle. J'ai pas envie de me taper un Ecremeuh.»

(c) Codage by FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 164
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Jeu 7 Mai - 19:49

Ecrémeuh appelle Aspicot !


Feat. Liam Ziegler


L’instant d’après, j’entendais la voix masculine provenant de derrière moi. Il m’avait dit de ne pas m’inquiéter et m’avait mit une tape aux fesses. Et ben, il ne se gênait pas lui. Mais le pire dans tout ça ? C’était bien la suite. Il pensait que Zorua pourrait se changer en moi et faire un plan à trois. Mais à quel degré sa connerie s’élevait-elle ? Il me faisait sourire quand même, j’avouais que c’était bien pensé. Mais la phrase suivante m’arracha le sourire. J’avais envie de rétorquer mais il fallait que j’y réfléchisse… Oh je sais !

‘Ah c’est sûr, pour une si petite chose dans le slip, y aura assez de matière.’

Eh oui, Liam. Ne me provoque pas sur ce terrain glissant, tu sais qu’on se bat d’égal à égal ! On était tellement similaire que se battre en devenait un réel plaisir. En attendant, mon ventre commençait à gargouiller. Même si nous avions mangés quelques heures plus tôt, il ne fallait pas oublier que la journée passait rapidement. Et puis, l’alcool ça creuse ! Ziegler était parti en direction de la cuisine tandis que je posais mon fessier sur une chaise, attendant alors que le Capitaine Drathem se ramène avec la nourriture. Apparemment, je pouvais aussi le surnommer Chef Ziegler maintenant. Je contemplais son Démolosse pendant que l’albinos faisait son plat. Il était magnifique, un vrai battant. Je lui faisais signe de s’approcher mais celui-ci ne daignait même pas se lever pour se faire câliner… C’est bon, j’ai compris. Me levant, la main en avant, j’étais à quelques centimètres de lui. Ma main se posa sur sa tête pour le caresser, mais rien ne se mouvait chez lui. Même pas son regard.

‘Un jour, j’aurai ton frère dans mon équipe petit Démolosse. Tu me fais craquer.’

Puis les bruits provenant de la cuisine s’étaient stoppés. Ziegler avait terminé de préparer le repas et revint avec deux assiettes. Une, bien pleine pour lui et une demi-portion pour moi. Attends… TU TE FOUS DE MA GUEULE LA ! Il m’avait carrément insulté d’Ecrémeuh ! J’échangeais alors mon assiette avec la sienne en lui souriant.

‘Un Aspicot comme toi n’a pas besoin d’autant de nourriture. Donne moi ta part, ça vaut mieux.’

Le fait de beaucoup manger ne m’avait jamais empêché de rester svelte et parfaite. Toutes les filles devaient me détester juste pour cette raison. Toutes celles qui prenaient une cuillère de Nutella et qui prenait dix kilos, toutes celles qui se gavaient de salade à longueur de journée pour rester mince et plaisante… CETTE ASSIETTE EST POUR VOUS !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 281
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Ven 8 Mai - 17:06



Dance with the Miltank




Haha. Elle était cinglante dans son humour et ça faisait plaisir à Liam de retrouver ce genre de relations avec cette demoiselle à la chevelure ardente. Ils se provoquaient mutuellement. Mais il ne pouvait pas se laisser abattre aussi facilement. Le Lion ne s'associe pas avec le cafard. Il allait l'écraser sous sa méchanceté gratuite. Enfin... Peut être ?

«Une si petite chose hein ? Tu ne tiendra pas le même discours ce soir. »

Et voilà, une façon à Liam de s'adresser aux femmes. Ouais, il avait son propre style, n'en déplaise à certaines. Elle venait de lui chopper son assiette, la bonne femme avait apparemment encore pas mal de ressources. Ça tombait bien, il s'était déjà gavé y'a quelques heures, et sa digestion ne s'était pas encore terminée. Il se sentait légèrement ballonné du coup il n'avait pas énormément faim. Mais il ne pouvait pas non plus se laisser faire face à cette fille. Surtout elle. Alors qu'elle mangeait tranquillement, il usait de sa fourchette pour taper directement dans son plat. Après tout, il fallait bien combler sa petite assiette par quelque chose de plus exotique. Et puis on mangeait mieux dans l'assiette du voisin. Un petit dîner aux chandelles, une ambiance sympathique. Il n'y avait pas beaucoup de bruits, la musique avait été arrêtée tantôt. Il venait de terminer de picorer dans l'assiette de la voisine, et terminait la sienne d'une traite. Plongeant son regard dans celui de la Drathem, il eut un léger sourire en coin avant de rétorquer.

«Je te laisse terminer. Ça ira directement dans tes hanches, et au final c'est peut être pas une si mauvaise chose.»

C'était plus facile pour l'attraper par les poignets d'amour. Et c'est quelque chose qu'il appréciait. Lui, il se resservait un verre, et allumait une cigarette.

«On fais quoi ce soir ? On continue à boire en se regardant dans le blanc des yeux ? Ou tu m'offre une petite danse ? »
(c) Codage by FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 164
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Sam 9 Mai - 4:12

Show me how your body moves with mine.


Feat. Liam Ziegler


Liam ne me laissait pas parler de son appareil avec méchanceté, il se défendait en me disant que je ne tiendrai pas le même discours ce soir. Il comptait vraiment me la montrer ? Non parce que, ce n’est pas que je ne voulais pas mais c’est que ça allait un peu vite entre nous. Il fallait savoir profiter des bonnes choses, mais pas trop rapidement quand même. On continuait à manger tranquillement, et quelques fois il piquait la nourriture dans mon assiette, me laissant maintes et maintes fois l’opportunité de lui planter la fourchette dans la main. Mais finalement, il m’aidait à finir le plat car je ne pouvais pas autant ingurgiter. Et puis, cela rééquilibrait un peu les choses. Au final, les quantités de nos assiettes devaient être similaires. Il continuait à me taquiner sur le fait que le gras de la nourriture allait terminer dans mes hanches et que ce n’était pas un mal. Mais il découvrira bien assez tôt que la nourriture s’évacue et ne reste pas. Mon métabolisme était réglé à la perfection, rien ne restait – que ce soit dans mes hanches, mon ventre ou ma poitrine.

‘Ne comptes-pas la dessus, mon lapin. Rien ne se tasse dans mon corps.’

Il allumait une cigarette et se resservait un verre sous mon nez. Je lui tendais alors mon verre pour lui faire comprendre que le service changeait de côté. J’avais bien envie d’un dernier verre avant de devoir tout faire replonger dans le fond de la cuvette. J’attirais Zorua près de moi afin qu’il puisse manger les deux ou trois pâtes restantes, il m’en dira des nouvelles. Il se jetait sur la nourriture comme s’il n’avait pas mangé depuis des jours. Ah celui-là, on ne le changera jamais. Ziegler ouvrit la bouche pour me demander si on allait se regarder dans le blanc des yeux ou si j’allais lui accorder une petite danse ce soir. Parce qu’il savait danser maintenant ?

‘Une danse ? T’as appris à danser, toi ? Je te l’accorde si tu évite de poser tes mains sur mes miches. Tu patienteras un peu pour y toucher.’

Un clin d’œil s’échappa de mon visage, il comprenait très bien que quoiqu’il arrive, il y aura accès dans la soirée. Mais ne croyez-pas, je ne suis pas une fille facile alors le reste, il attendra ! Je fumais une clope tranquillement, en ouvrant légèrement le hublot. J’avais besoin d’air, de respirer, il faisait vraiment chaud ici !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 281
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    Jeu 14 Mai - 0:04



The End.




Appris à danser ? Pas vraiment. Il était foncièrement mauvais, mais il s'est dit qu'avec l'alcool tout ça, il ne pourrait pas faire pire que d'habitude. Il prit la main de cette charmante compagne, et l'emmenait sur la piste de danse. Il voulait placer la barre très haute, mais après quelques mouvements et le fait que le ferry remuait dans tout les sens, il s'était vautré lamentablement sur sa conjointe, l'écrasant de tout son poids – bon ça va il était pas aussi lourd qu'un Wailord. Souriant, il s'était dit que c'était peut être le moment d'aller dormir.

«Wow. J'ai trop d'alcool dans le sang pour rester debout. Je te propose qu'on fasse un gros somme. Demain on reprend la route. »

Et c'est exactement ce qu'il s'était passé. Dans le lit, tout les deux, il s'était lové contre elle et l'avait attrapé avec ses bras. Il s'était endormi ainsi, bavant à moitié sur l'épaule de la jeune femme, l'autre moitié giclait sur le dos. Tant de poésie... Quelques fois, les secousses perturbaient un peu le sommeil de l'albinos, mais ce n'était rien de bien grave. L'aube arrivait. Les rayons du soleil et le vent frais passait dans le hublot. Quelqu'un toquait à la porte. Ils avaient dix minutes pour se préparer et laisser l'endroit tel qu'il était à leur arrivée. D'arrache-pied, avec la crotte au bords des yeux, ils avaient emménagé l'endroit comme il l'était jadis. Puis, Liam posait quelques billets sur la table, histoire de payer l'alcool et les cigares, une sorte de contrepartie quoi. Puis, tout les deux, ils quittèrent la chambre luxueuse direction Primepoc. L'Académie, tout ça, retour à la réalité...

▲ Fin pour moi.
(c) Codage by FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Embarcadère rime avec galère ▲ Eva.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Primepoc :: Zone RP : Les terres d'Idryss :: Zone nord :: Ile Mystille-