bienvenue

Partagez | 
 

 Small moment between us • ft Kenneth Ledger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Small moment between us • ft Kenneth Ledger   Jeu 30 Avr - 1:11








Small moment between us
« Avec Kenneth Ledger »

EPTIC - THE END ♫


Tu étais seul avec plein de gens inconnus autour de toi, tu dansais comme ça, sans vraiment chercher une cavalière. Bon tu avais déjà dansé avec Riley, sauf que la pauvre tu allais pas danser tout le temps avec elle, non, tu avais dansé aussi avec Victoria, sauf qu'elle t'a laissé en plan et après ça tu avais plus trouvé Riley. Donc te voilà seul comme un con, sans amis. Bon tu en connaissais des personnes, ce n'est pas ça qui manquait, mais disons que tu danses pas avec n'importe qui. D'ailleurs tu avais vu de loin l'albinos, cet idiot qui avait osé faire une trace sur ton cou, mais ce ne fut pas la seule chose ! Tu avais envie de le baffer et de le castrer à vie ! Rien qu'en le voyant faire le con avec se sourire, tu en grognais de rage ! Mais oublie le ce mec ! Tu avais autre chose à penser et d'ailleurs tu dansais comme un idiot, voulant l'oublier, tu voulais aussi t'amuser, sans vraiment boire d'alcool. Puis voilà qu'en dansant ainsi, tu en avais perdu ton bandage, bon t'en pis, tu t'en foutais un peu. Mais alors que tu t'ennuyais à mourir, voila que tu vis une tête blonde passer par là, une touffe de cheveux que tu avais vite reconnue, KENNY ! Tu fis un large sourire, très heureux de le voir ici, tu déboutonnes deux, voire trois boutons de ta chemise et tu courais un peu, puis tu ralentis d'un coup, rougissant un peu, tu posas ta main sur ta joue, oui, tu te rappelais que ce beau prince t'avait collé une bise, mais aller ! COURAGE ! C'est ce que tu te disais, ce n'est pas un petit baiser qui va te troubler, tu as eu pire, mais disons que ton cœur battait déjà assez fort juste en voyant une touffe de cheveux, mais bon, fait comme si rien ne c'était passer et puis voilà ! Alors tu cours comme un con en gueulant.

▬ KENNYYYYYYYYYY !

Oui, tu avais l'air con, la discrétion était nul, mais tu t'en foutais pour une fois, tu étais juste très heureux de le voir, puis c'est la fête, tu as le droit de te lâcher. Alors tu sautes sur lui, tel un chat qui bondit sur son maître, sauf que tu voulais pas des croquettes, tu voulais juste le surprendre, accroché à son dos, puis tu le lâchas avant de te mettre devant lui, offrant un large sourire tout heureux.

▬ Que fait un si beau garçon tel que toi tout seul ? Sinon tu vas bien depuis ?

Tu tendis ton poing, un check, ouais, tu voulais le saluer comme ça.





Dernière édition par Alex Lauzon le Lun 25 Mai - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 254
MessageSujet: Re: Small moment between us • ft Kenneth Ledger   Jeu 30 Avr - 4:51

we need EDM
kenneth & alex




Cette histoire avec Asano et Fox t'a saoulé. T'as tout de même tenté de la retrouver, ta Foxy, dans toute cette masse de gens multicolores et parés de plumes. Mais rien, t'as pas réussi à croiser ses jolis yeux bleus. T'as laissé tomber pour te reclure dans un coin de la salle, un verre d'alcool dans la main. Lentement, tu sirotes la liqueur qui t'incendie la gorge et qui te purge de l'intérieur. La musique te berce doucement et tu viens coller ton échine contre le mur, frissonnant à ce contact froid. Tes yeux cernés fixent l'ensemble de la pièce sans rien voir, comme voilés par une quelconque chose t'empêchant de d'apercevoir l'animation autour de toi. En vérité, c'est toi qui a décidé de l'ignorer.

L'une de tes mains s'immisce dans la poche de ton pantalon, tâtant le paquet de clopes qui s'y trouve avant de se résigner. Miaouss est pas loin, c'est pas le moment de craquer, Kenneth. Alors pour t'occuper, tu regardes un peu les couples qui se forment timidement pour s'entraîner mutuellement sur la piste de danse, accompagnés de quelques regards langoureux. Les pans des robes se soulèvent pour tournoyer dans l'air, laissant entrapercevoir des cuisses dénudées ou tout juste habillées d'un collant translucide. Tu te rinces un peu l’œil sans vraiment te cacher. Sans vraiment te rendre compte, non plus, absorbé à la fois par ta contemplation et tes pensées un peu plus sombres. T'aurais peut être mieux fait de rester dans ta chambre, roulé en boule dans ta couverture. Ou organiser une petite soirée comme tu les aimes, avec toute la cam qu'il faut et pas ce genre de carnaval ou défilé mystique avec des costumes appropriés. Tu retrousses les manches de ta chemises à carreaux, déboutonne le premier bouton pour mieux respirer. Tu sais même pas pourquoi t'as fait cet effort puisqu'au final il a été éclipsé par la disparition de la seule personne que tu voulais tenter d'impressionner et les tenues des autres. Tu croises ton reflet dans la fenêtre sans pouvoir retenir un grognement à la vue de tes cheveux plus ou moins peignés. Finalement, tu te retires du mur pour traverser en trombe la salle, d'un pas trop énergique d'ordinaire pour toi.

▬ KENNYYYYYYYYYY !

Tu t'arrêtes automatiquement au son de cette voix qui te dit plus ou moins quelque chose et sans que t'aies le temps de te retourner, quelque chose te heurte par derrière et te coupe la respiration. T'as un hoquet de surprise alors que des bras se nouent autour de ton cou et des jambes autour de ta taille. C'est après un instant que la personne se laisse glisser le long de ton corps pour regagner le sol et te faire face. Une petite tête verte, des yeux dorés et un immense sourire charmeur. Y'en a qu'un, qui possède ces trois choses là.
Alex Lauzon.

▬ Que fait un si beau garçon tel que toi tout seul ? Sinon tu vas bien depuis ?

Tu lui rends son sourire avec une once d'hésitation, celui-ci sonnant un peu plus faux et forcé que d'habitude. L'une de tes mains vient gratter nerveusement l'arrière de ton crâne alors que tu cherches désespérément quelque chose à dire. Kenneth Ledger en panne de réplique. Wow. T'as un petit rire nerveux alors que tes yeux cherchent quelque chose dans la pièce qui pourrait t'aider. Mais rien. Tu déglutis avant de te reprendre. Kenneth Ledger ne doit jamais rien montrer d'autre que l'image qu'il s'est forgée aux yeux des autres. Celui du mec toujours joyeux, du mec drôle et un peu con. Le bon copain.
La vérité, c'est que t'es un grand maladroit. Un esprit handicapé coincé dans un corps maltraité.

▬ Rien de spécial. À vrai dire j'allais partir. Mais maintenant que t'es là... J'ai une raison de rester. Et sinon j'vais bien, et toi ?

T'essayes de paraître plus avenant, plus assuré. Tu jures que t'essayes. Et tu crois que ça marche plutôt bien, l'alcool que t'as ingéré t'aidant.
Alors que t'attends sa réponse, il y a une transition et la musique change en même temps que l'éclairage. Ça te fait des « boum boum » en toi, un peu partout dans ton corps et tu sens enfin que tout ce que tu as consumé avant et pendant la soirée semble enfin agir. Les sensations et le son commencent à monter doucement et sourire n'est plus un effort ni un problème. Tu regardes le centre de la pièce, là où les gens se rendent pour danser, avec une certaine envie.
Rien ne te retient pour t'amuser un peu, Kenneth.

▬ Dis... Tu veux pas qu'on aille danser ? Ça commence à me bouffer.

Précipitamment, tu lui attrapes les mains, le faisant tourner sur lui même pour le mettre dos à toi, t'agrippant ensuite à ses épaules pour le guider jusque sur la piste.
Quand t'es dans cet état, on ne peut plus te retenir. Faut que t'ailles te défouler et faire un peu de mal à ton corps ankylosé.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: Small moment between us • ft Kenneth Ledger   Jeu 30 Avr - 16:41








Small moment between us
« Avec Kenneth Ledger »

Don Diablo ft. Dragonette - Animale (Datsik remix) ♫


Déjà tu sentais qu'il se tramait un truc pas normal, voir un si beau garçon seul, aussi bien habiller ? Ce n'est pas normal. Tu l'avais regardé de haut en bas, notant cette chemise à carreaux, tu le trouvais sympa comme ça, il avait même peigné ses beaux cheveux blonds, toi qui avais laissé tes cheveux un peu en bataille, tu te sentais ridicule, puis tu descendis ton regard, tu remarquais discrètement le premier bouton qui était déboutonné, ce que tu pouvais admirer ce mec, même si cela restait d'une discrétion sournoise, tu voulais profiter pour une fois, ce n'est pas tous les jours que tu croises des beaux garçons bien habillés. D'ailleurs Kenneth fut le seul homme que tu avais décidé de rencontrer lors de cette soirée, car tu en avais vu d'autres que tu connaissais, mais voilà, tu avais choisi Kenneth, disons que tu te sentais bien avec lui, tu étais détendue. Bon ! Tu voyais le mauvais jeu de Kenneth, tu connais parfaitement les faux et vrais sourires, c'est ton rayon ce genre de chose, puis tu le vis gratter l'arrière de son crâne d'une façon nerveuse, surement que sa soirée c'était un peut mal passer. Tu te sentais un peu triste pour lui, loin de là de la pitié, mais un mec comme ça, il devrait être entouré de filles et être heureux de danser comme un fou. Tu le fixais longuement d'un air sérieux, pendant que celui-ci riait nerveusement en cherchant une réponse. Tu espérais vainement qu'il te dise la vérité, c'est toi qui ça alors que tu n'arrêtes pas de mentir à tout le monde... Hum...

▬ Rien de spécial. À vrai dire j'allais partir. Mais maintenant que t'es là... J'ai une raison de rester. Et sinon j'vais bien, et toi ?
▬ Menteur...

Tu avais dit ça dans un murmure à peine audible, merde ! Tu avais fauté ! Normalement tu gardes ce genre de remarque pour toi, mais là tu avais dit ça sous le coup de l'agacement, oui tu étais agacé, tu voulais savoir, curieux ? Peut-être. Après tout tu l'aimais bien ce mec et le voir dans cet état te rendais morose. Tu évites son regard, puis tu essayais vainement de cacher cela sous un sourire, comme si tu n'avais rien dit, tu souriais simplement en lui disant amicalement.

▬ J'vais bien aussi. Disons que les filles m'ont un peu lâché pour une fois, alors je me promenais à la recherche d'une personne que j'aimais bien pour m'amuser un peu. Ce serait un crime de ne pas profiter de cette soirée !

Tu fis un large sourire, toi aussi tu n'étais qu'un sale menteur, tu n'avais rien dit sur ce que Hiro avait osé te faire, gardant simplement cette stupide marque au coup en la maudissant chaque jour, seul ce truc t'énervait et gâchait un peu journée. Depuis tu avais fait des rencontres ainsi que capturer des pokémon. Puis voilà que la musique change un peu de rythme, cela enivrait ton corps, tel un drogue que tu ne pouvais contrôle, faisant bouillir ton sang à chaque hausse de rythme, tu mourrais d'envie de danser, d'ailleurs tu t'en mordais les lèvres, hésitant à inviter le blond, deux hommes qui dansent, cela peut être suspect, bon tu avais bien fait de rien boire, même si tu mourrais de soif, disons que tu étais hésitant là-dessus, on ne sait jamais ce qu'il y a dans les boissons, puis si tu bois ne serait-ce un verre, tu es morts, tu te révèles et là ce n'est pas bon, tu en avais fait les frais à l'époque, embrasser la première venue était la première chose que tu faisais quand tu étais bourrée, mauvais souvenir ! Tu secoues ta pauvre tête pour oublier ça, n'y pense pas, amuse-toi seulement.

▬ Dis... Tu veux pas qu'on aille danser ? Ça commence à me bouffer.
▬ Ah.....Hum....Pourquoi......

Pas le temps de répondre ! Il te prit d'un coup les mains, te faisant tourner sur toi-même, tu en fis gêner de ce genre d'approche, disons qu'il t'avait drôlement surpris là, tu n'avais pas encore l'habitude, mais tu le laissas faire, tu guettais juste ce qu'il faisait. Voilà qu'il se met derrière toi et agrippe tes épaules, te poussant vers la piste de danse, tu commençais à te raidir là, trop de geste à la fois, tu étais déjà gêné, pourtant tu aimes danser et faire un peu fête, disons que ton ancien mec t'avait rodé là-dessus, c'est lui qui t'avait initié aux conneries. Tu poussas un soupire, puis tu lui souris en essayant de voir ce que tu pouvais danser, bon bas tu laissas simplement parler ton corps, bougeant au rythme de la musique, à coté du blond, tu jetais quelque coup d’œil d'ailleurs à celui-ci, pour voir, tu étais curieux et tu voulais le voir danser, bizarrement ton regard n'arrivait pas à le quitter des yeux.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 254
MessageSujet: Re: Small moment between us • ft Kenneth Ledger   Dim 3 Mai - 4:10

we need EDM
kenneth & alex





Tout ton corps vibre sur la musique. Pour la musique. Ton cœur semble guider les basses, et fait monter rapidement la pression en toi, te faisant tourner la tête. Ou alors c'est l'alcool et tout ce que tu as pu consommé avant de venir. T'en sais trop rien. Mais dans les deux cas, ça change rien à ce que tu te sens obligé de faire : danser.
Tes pieds arrivent enfin au milieu de ceux qui partagent la même idée que toi, foulant le sol de la piste réservée au moins coincés de la fête. T'as pas vraiment besoin de réfléchir à comment danser ou quand commencer, ça naturellement tout seul. Habitué aux soirées exclusivement organisées pour des musiques électro, quand on sait comment danser dessus, on peut danser sur n'importe quoi. Normalement. Mais pas nécessairement bien. Et t'as jamais su si tu étais doué ou non dans ce domaine, et au fond, ça t'est un peu égal, tant que tu arrives à kiffer ça.

Tu lances à moitié ton camarade au centre avec un grand sourire. Pendant un moment, tu laisses ton corps s'exprimer à sa guise sur le son en regardant Alex attentivement, jetant quelques coups d’œil aux autres danseurs. Parfois même vers l'entrée de la salle, avec cet infime espoir qui subsiste dans ta tête. Et puis tu finis par te relâcher, par te détendre complètement. Tes paupières se ferment pour éteindre ton regard céleste et fatigué. Les yeux clos, tu profites toujours mieux de la musique. Ça te donne cette impression que t'es seul au monde, que t'es dans une bulle increvable et que rien ne peut t'atteindre. Mais des fois, quelques coups de coude perdus te font revenir à la réalité et t'essayes de replonger aussitôt.  Des fois ça marche, des fois non. Et tu dois faire avec.

La musique se calme, le drop est passé. Profitant de la transition, tu reviens un peu sur terre et tu sens tes pieds toucher à nouveau le sol. Tes iris se posent sur Alex qui semble s'amuser lui aussi. Il bouge pas trop mal en plus, et tu lui offres un petit sourire à cette constatation.
Les basses grondent moins et tu saisis cette occasion de pouvoir vous entendre mutuellement pour engager la conversation.

▬ T'es venu avec qui, sinon ? Une fille ? Ta copine ?

Tu ponctues avec un petit clin d’œil et une expression pleine de sous entendus. Ne sait-on jamais. C'est vrai que tu l'avais déjà vu plusieurs fois en compagnie d'une fille, en les croisant par hasard, de loin. Une petite blonde en fauteuil roulant. Le genre de relation qui serait bon en scénario pour les films pseudo drama-romantiques. Touchant. Tu tires maintenant une tête niaise. Jusqu'à ce que l'hypothèse qu'il soit dans le même cas que toi te vienne à l'esprit.

▬ Ou alors t'es venu les mains dans les poches, comme moi ? Non, ça m'étonnerait. Toi, y'a sûrement des filles qui ont dû se battre un peu pour toi.

Alors que toi, misérable Kenneth, t'as demandé à personne et personne ne t'a demandé. Le drame de ta vie.
Non, en vrai tu t'en fous complètement. Vaut mieux être seul que mal accompagné.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: Small moment between us • ft Kenneth Ledger   Lun 4 Mai - 2:24








Small moment between us
« Avec Kenneth Ledger »

subtact - anomaly ♫


Ton corps vibrait pour la musique et seulement elle, tu bougeais dans ce rythme endiablé, écoutant seulement ses vibrations en toi, oubliant presque ce qui t'entourait, disons que tu ne pouvais pas vivre sans musique, même si cela ne se voit pas vraiment, tu écoutais seulement dans ta chambre d'une façon très discrète, tu ne sais même pas si tu es un bon danseur ou pas, mais tu bougeais comme si la musique te guidait en elle-même, te t'en foutaient bien des gens qui étaient autour de toi, tu en avais même oublié Kenneth. Tu fermas les yeux, oubliant tout ce qui te passait par la tête, seule la musique résonnait en toi. Tu étais complètement détendue pour une fois, laissant un parc de toi se relâcher, un sourire sincère aux lèvres. Tu étais seul dans ce monde que tu avais toi-même créé, sautant quelquefois, un large sourire comme tu n'en avais jamais fait, heureux, tu te sentais réellement bien là, te lâchant sur la piste, tu n'avais pas besoin d'aide pour ça, seule la musique pouvait t'aider dans ce genre de moment, aucune drogue, aucun alcool, seul toi et ton humeur joviale. Puis la musique se calme, tu sentis la réalité revenir vers toi, tout doucement tes pieds revinrent sur le sol, tu rouvris doucement les yeux avec toujours se sourire aux lèvres, oubliant tous les problèmes que tu avais connu ses derniers temps. Tu en avais même oublié ta marque que l'albinos t'avait faite, disons que pour l'instant tu étais pressé que la musique revienne bien pour que tu danses à nouveau, tu en avais bien besoin, mais voilà que le blond qui t'accompagnait engagea la conversation.

▬ T'es venu avec qui, sinon ? Une fille ? Ta copine ?

Hein ? Victoria ? Ta copine ? Bon... Ne pas pouffer de rire, tu te retenais subtilement, disons que tu avais tout fait pour le faire croire, mais franchement tu pensais pas que cela marche, bon tu pouvais soit mentir ou soit dire la vérité, tu avais le choix, enfin presque. Sauf que le blond te fie un clin d’œil, tu voyais les sous-entendus apparaître dans ta tête, ouais mais non, tu pouvais pas te retenir, tu pouffas un peu de rire sur le coup. Pauvre Victoria, à force de faire croire que tu es son copain, elle va rester célibataire à cause de toi. Tu allais quand même pas faire croire jusqu'au bout ? Si ? Tu te disais qu'il était sympa Kenneth, puis tu l'aimais bien, bon tu hésitais quand même, après tout, tu n'es pas dans sa tête non plus.

▬ Ou alors t'es venu les mains dans les poches, comme moi ? Non, ça m'étonnerait. Toi, y'a sûrement des filles qui ont dû se battre un peu pour toi.

Retiens-toi, retiens-toi de rire... Mais... Juste l'idée que des filles se battent pour toi était trop forte, aucune n'avais fait ça, tu avais juste demandé avec un joli sourire et puis Victoria avait bien voulu c'était sur tout qu'elle avait confiance en toi, elle savait que tu lui ferais aucun mal sachant ton orientation de sexuelle, bon tu pouvais pas te retenir, alors tu riais de bon cœur. Laissant paraître un rire naturel, posant ta main sur ta bouche pour l’étouffer un peu, puis doucement tu te calmas. Tu avais déjà connu des filles qui avait osé se battre pour toi, justement tu en avais marre de ce genre de chose, ce n'était pas ton truc les harpies. Puis tu n'aimais pas la violence, tu avais déjà vécu avec un père violet, tu voulais ne plus voir ce genre de chose, se battre pour toi était inutile après tout.

▬ Je cherche pas vraiment ce genre de chose, d'ailleurs je pense qu'aucune fille devrait m'avoir ou devrait se battre pour moi. Sinon je suis venue avec Victoria, une sorte de sœur pour moi que j'aime vraiment. Sauf que j'ai été lâchement abandonnée pendant cette soirée.

Tu avais dit la vérité pour une fois, disons que tu avais plus de confiance envers le blond maintenant, tu l'aimes vraiment ce mec et cela se voyait de plus en plus, tu le considérais comme un ami de toujours dont tu pouvais avoir une entière confiance en lui. Tu n'avais pourtant rien dit sur tes choix et il valait mieux, tu ne voulais pas encore lui dire, non, il valait mieux pour toi de rien lui dire encore, puis ce n'était pas le moment et le bon endroit, alors oui, tu avais décidé de lui dire aussi, même si tu hésitais encore, tu étais pour et contre à la fois, tu allais devoir attendre encore un moment avant de tout lui dévoiler, faire plus ample connaissance avec lui, même si cela te faisait un peu peur. Tu t'approchas un peu de lui et tu posas ta main sur ses cheveux blonds, incroyablement doux... Tu frottas ta main contre son crâne d'un air gentillet en lâchant un large sourire étirer tes lèvres.

▬ Même si tu es venue les mains dans les poches, tu es incroyablement beau avec cette chemise, je suis sur que des filles te matent sans que tu t'en rendre compte et qu'elle meure d'envie que tu leur parle, sauf qu'elles n'osent pas ! Tu es un ange sexy ! C'est un truc qui plaît aux filles ça.

Tu sentais que quelque chose n'allait pas chez le blondinet, tu voulais lui remonter le moral, alors tu lui avais dit cette phrase avec un air taquin, faisant aussi un clin d'œil rempli de sous-entendue, disons qu'avant de connaître ton ancien mec, tu avais connu les filles, alors tu n'étais pas un mec cleans, même si tu paraissais pour un innocent, tu voulais souvent oublier ton passer, l'effacer et te rappeler que ses moments comme celui-là que tu vivais dans cette académie. Bon tu commençais à avoir la gorge sèche, mais disons qu'il vaut mieux pas que tu boives un truc d'ici, tu avais l'idée qu'il avait surement ajoutée de l’alcool et cela te déplaisait, tu en avais déjà bu avant d'entrer dans cette académie, mais les conséquences était désastreuse, en un verre tu deviens bourrée et tu embrasses n'importe qui sur ton passage, c'est aussi le meilleur sérum de vérité contre toi, d'ailleurs tu n'aimais pas dire toute la vérité sous l'effet de l’alcool, tellement que tu mentais que certaine personne pouvait être choquée.
Tu avais tellement de choses à cacher, oublie ! Sans comprendre tu avais gardé ta main sur la tête du blond, d'un geste sec tu l'enlevas d'un air gêné, même si tu ne pouvais voir Kenny en tant qu'amis, tu avais un certain pincement au cœur en le voyant sourire, tu avais tout de même gardé une place dans ton cœur, même si en ce moment tu ne voulais pas vraiment parler de ça, avec ce que Hiro t'avait déjà fait et aussi ton ancien mec, tu te disais que ce genre de chose te portais malheurs, pourtant tu rêvais toujours d'une relation stable avec un garçon dont tu pourrais vivre heureux avec lui, mais à quoi bon rêver ? Mais oublie tout ça pour une fois, tu es là avec Kenneth et tu voulais t'amuser pour une fois, aller ! Un moment délire ! Alors tu posas tes mains sur les épaules du blond avec un air sérieux malgré ton grand sourire.

▬ Je compte sur toi Kenny pour passer une soirée de folie ! Oublions les filles et amusons-nous entres mec pour une fois !

Ta phrase était à double tranchent là, mais tu l'avais tellement dit d'une manière si innocente, que tu prêtais pas forcément à l'autre sens de la phrase que tu avais osé dire, un large sourire étira tes lèvres, plongeant ton regard dans celui de Kenny. Puis voilà que la musique remonta en intensité, tu sentis ton sang bouillonner et ton cœur battre au rythme de la musique, alors tu pris les mains du blond, le faisant un peu tournoyer en rigolant de bon cœur, c'était bien la première fois que tu riais autant et ce fut ton prince qui fut le premier à te voir ainsi, te lâcher sans aucune retenue en commençant à laisser parler ton corps, tout doucement tu dansais en rythme, fixant de tes yeux ambrés le blond qui te tenait compagnie. Plus tu dansais, plus tu te rapprochais de lui, tu allais pas non plus le coller, même si l'idée te venait à l'esprit, tu espérais que le blond te change les idées en te donnant envie de t'amuser, de te laisser aller pour une fois et peut-être même faire des conneries, même si tu n'avais rien consommé, tu en serais capable, juste pour t'amuser et tout oublier, après tout, tu n'avais rien d'autre à faire, Victoria c'était barrer et Riley aussi, te laissant même tout seul, comme quoi tu te disais que les filles étaient vraiment bizarres, tu fermas doucement les yeux, te laissant envahir par la musique encore une fois, ton corps bougea sans aucun complexe, d'ailleurs tu commençais à avoir chaud, donc tu déboutonnas encore un peu ta chemise tout en dansant, tu t'en foutais même de déboutonner ta chemise, te montrer torse nu n'était pas un problème pour toi, mais tu te retenais quand même, ne voulant pas faire le con, pas encore alors que la soirée venait vraiment à peine de commencer pour toi.

▲▼▲
DEFI N°1


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 254
MessageSujet: Re: Small moment between us • ft Kenneth Ledger   Dim 17 Mai - 20:52

I just want to forget the whole thing.
kenneth & alex





La musique continue de mouvoir ton corps dans l'obscurité de la pièce, à peine trahie par les néons et autres lumières multicolores. Les notes agissent comme des doigts de marionnettiste et ton enveloppe charnelle n'est qu'une poupée suspendue au bout de fils invisibles qui font rouler tes muscles, bouger tes jambes en rythme et créent des cercles avec tes épaules. Chaque parcelle, chaque fibre de ton être semble réceptive aux vibrations des basses, absorbant celles-ci pour qu'elles viennent ensuite résonner dans ta tête. Boum boum boum. C'est ça ton univers. Pour la première fois, en dehors des soirées Namethia, tu crois que tu arrives à être à l'aise au sein de ces murs. Ça te fait doucement sourire et sincèrement, depuis le début de la soirée. Tu réussis à oublier Fox un moment, bien que tes yeux s'ouvrent parfois en quête d'une silhouette fine ou d'un regard bleu que toi seul saurait reconnaître parmi toutes les autres prunelles présentes.

Rien. Rien à part un éclat de rire qui t'enlève ta mine abattue. Un rire qui change ton centre d'intérêt. Tu baisses légèrement les yeux et tu vois une petite tête vert aux yeux mouchetés d'or qui rit à gorge déployée. Tu sais pas trop pourquoi, mais ça t'arrache un petit sourire. Tu ne sais pas non plus la cause de son rire, mais tu t'en fous. Tu t'en fous tant que les gens sont heureux autour de toi. Tant que les gens que tu aimes sont heureux, tout près de toi. Mais par curiosité, tu penches la tête sur le côté, arquant un sourcil tandis qu'il se calme progressivement.

▬ Je cherche pas vraiment ce genre de chose, d'ailleurs je pense qu'aucune fille ne devrait m'avoir ou devrait se battre pour moi. Sinon je suis venu avec Victoria, une sorte de sœur pour moi que j'aime vraiment. Sauf que j'ai été lâchement abandonnée pendant cette soirée.

Victoria. Alors la petite blonde en fauteuil s'appelle comme ça, Victoria.
Attends, qu'est-ce qu'il veut dire par « je ne cherche pas vraiment ce genre de chose » ? Quelques suppositions te viennent en tête mais tu ne dis rien. Parce que peut être que ça vient de toi. Peut être que c'est toi qui pense trop à ça, aux filles. À réfléchir, c'est vrai que tu as été un tombeur, à un moment. Mais pas pour les sentiments. Juste pour ta fierté personnelle, juste parce que ça te faisait plaisir qu'une fille te trouve à son goût. Sauf que toi, t'en as jamais aimé une seule. T'as jamais senti ton cœur battre vite et fort, t'as jamais sentie une chaleur envahir ton corps dès que tu posais les yeux sur quelqu'un. Même pour Fox. Enfin, c'est simplement différent, avec elle. Alors peut être que ce n'est pas les femmes que tu aimes, mais ce qu'elles peuvent t'offrir le temps d'une nuit avant de fuir le lendemain matin. Mais cette époque là, c'est un peu révolu. Tu crois que c'est depuis que tu touches à toutes ces merdes. Ton amour pour les femmes a vite été remplacé par ton amour pour les drogues et les plaquettes de codéine. T'as abandonné les courbes généreuses pour les pilules et les barres cuivrées entourées de cellophane. Même si tu ne résistes pas aux charmes féminins, tu y es juste moins sensible qu'avant et tu ne cherches pas à t'en taper une chaque soir. À croire que même les cas désespérés comme toi finissent par évoluer un peu. Évoluer dans la drogue. Ouais, une putain d'évolution, c'est clair Kenny.

Soupir. Tu te fais de la peine.

▬ Même si tu es venu les mains dans les poches, tu es incroyablement beau avec cette chemise, je suis sur que des filles te matent sans que tu t'en rendre compte et qu'elles meurent d'envie que tu leur parles, sauf qu'elles n'osent pas ! Tu es un ange sexy ! C'est un truc qui plaît aux filles ça.

Wow. Tu baisses les yeux sous le coup de toutes ces éloges et l'une de tes mains vient nerveusement frotter ta nuque. C'est des bêtises tout ça. T'as jamais pris soin de toi, comment tu peux prétendre être beau ? T'as peut être une gueule d'ange mais t'as jamais réussi à te trouver quelque chose. Tu te sens sale, laid, pourri jusqu'à la moelle. Avec tes yeux fatigués et éteints, marqués par des cernes violacées, tes vêtements trop grands et tes cheveux en bataille... Si t'as su plaire à une époque, ce n'est plus d'actualité. Alors les mots d'Alex, mots qu'on ne t'as pas dit depuis une éternité, voir jamais, te fait un drôle d'effet. Tu crois que t'es gêné. T'en sais trop rien. Alors tu te contentes de relever la tête et de lui offrir un timide sourire.

▬ Peut être... Merci ?

Tu supposes, avec une pointe d'hésitation.
Entre temps, la main d'Alex est venue se nicher dans tes cheveux décoiffés pour les caresser doucement. Ça a le mérite de te réconforter un peu et d'élargir ton rictus. Un million de picotements semblent partir de ton crâne pour se répandre dans ton corps qui se relâche un peu sous ce contact avant qu'il ne retire rapidement sa main, d'un coup sec. Comme s'il s'était brûlé avec ta toison dorée.

Maintenant, tes yeux font le tour de la salle, essayant de te convaincre que ce que dit Alex n'est que pour te faire plaisir. Tu les plisses pour mieux voir mais tu laisses tomber. Il fait trop sombre pour voir où les mirettes des filles se tournent.

▬ Je compte sur toi Kenny pour passer une soirée de folie ! Oublions les filles et amusons-nous entre mecs pour une fois !

Oublions les filles. Ouais, oublions.
Les potes avant les putes, c'est pas ce qu'on dit ?

▬ Ouais, d'accord. Amusons-nous. J'ai besoin de me retourner un peu la tête.

Alex t'attrapes les mains pour t'entraîner dans sa joyeux danse et ton corps se plie volontiers à celle-ci, se cambrant alors qu'il te fait tourner sur toi même. Un rire silencieux passe à travers tes lèvres fines légèrement entrouvertes. Puis il te lâche pour venir danser près de toi, les yeux fermés et ses doigts courant sur les boutons de sa chemise pour en défaire quelques uns. Tes yeux s'attardent un peu dessus et tu crois le temps d'un instant qu'il va se foutre à poil mais il semble s'abstenir. Toi, pour te rafraîchir, t'as une toute autre solution. Un serveur -tu supposes- passe près de vous, avec un plateau argenté. T'en profites pour lui voler deux coupes de champagne et en offrir une à Alex ensuite. T'es plutôt un adepte des alcools forts, mais on fera avec les moyens du bord. Tu humes le liquide ambré et quelques petites bulles viennent s'éclater sur le bout de ton nez. L'odeur t'enivre déjà. Enfin, tu tends ta coupe vers celle d'Alex.

▬ À nous et à cette soirée pleine de promesses !

Tu lui offres ton plus beau sourire, ton regard céleste planté dans le sien, toutes dents dehors. Mais tes paroles sonnent faux. T'essayes de te convaincre toi même, que ça sera bien cette fois. Allez, Kenneth. Vis ta vie, putain.

Alors tu viens cogner délicatement le verre contre celui de ton ami avant de le remonter à tes lèvres et de les tremper dedans.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: Small moment between us • ft Kenneth Ledger   Mar 19 Mai - 3:20


Small moment between us
« Avec Kenneth Ledger »

Danrell - Blame It All On Me ♫


Tu te délectais de chaque mouvement que faisait le beau blond, tu n'en ratais pas une miette, même si tu savais qu'il ne tomberait jamais dans tes bras, lui qui devait raffoler d'une présence plutôt féminine sans son lit, tu connaissais ce plaisir, avant d'aimer les hommes, tu avais aimé les filles, ne pas croire que tu étais un sain d'esprit, loin de là. Tu avais toujours aimé ce plaisir charnel, même si tu paressais gêner à chaque début, tu étais du genre à faire le con et t'en vouloir après. Alors oui, des filles dans ton là, cela était arrivé plus d'une fois, après tout, tu n'avais personne pour t’engueuler, personne pour te surveiller, puis avec une pute de mère, tu ne pouvais que suivre son exemple, devenant accro à l'amour, mais étais-ce vraiment de l'amour ? Ça tu n'en savais rien, tu pensais que ton premier mec était ton seul amour et pourtant tu l'avais vite remplacé, mais sans pour autant l'oublier, loin de là, toi qui avais une si belle mémoire, même ce genre de souvenir tu les avais gardé automatiquement, sans pouvoir les effacer, mais combien de fois tu voulais avoir un bouton reset dans ta tête, pour effacer cette partie sale de toi. Mais pour une fois tu voulais simplement t'amuser sans vraiment penser aux conséquences, sans t'en mordre les doigts, tu voulais oublier le tout et t'amuser comme tu pouvais.

▬ Ouais, d'accord. Amusons-nous. J'ai besoin de me retourner un peu la tête.

Sur cet accord, tu souris bien plus, montrant un visage bien joyeux. Il riait et tu riais, voilà ! Tu t'amusais enfin avec quelqu'un et cela te rendait bien heureux, donnant une certaine couleur à ton cœur qui battait au rythme de la musique, ton corps vibrait sur cette chanson, ne t'occupant que de ton corps qui bougeais inlassablement sans vraiment aucune retenue de ta part. Mais voilà que tes yeux ont été distrait un instant par le blond, tes stoppant net dans ta danse, tu t'approchas bien plus de lui pour voir ce qu'il faisait et tu le vis avec deux coupes d'une boisson qui ne t'était pas inconnue, cette boisson qui te permettait à l'époque de ramener beaucoup de garçons dans ton lit. Tu t'étais promis avec Victoria de pas en boire, car tu voulais pas embrasser une personne dans cette académie, mais en réfléchissant bien tu avais embrassé tellement de monde, enfin, seulement de personne, mais un bisou, reste un bisou, tu te devais seulement de ne pas sauter sur tout ce qui bouge et c'est ça qui t'effrayait le plus. Maus tu vis bien cette coupe venir vers toi, le blond en avais pris deux et ce n'était pas pour rien, tu savais pourtant que tu devais pas, mais, il te le proposait gentiment, puis si tu devais embrasser quelqu'un, tu pouvais te barrer dans un coin et te cacher, ainsi tu embrasserais personne, il faut juste prévoir le coup, franchement tu hésitais, mais le blond te tend l'une des coupes vers toi, tu hésitas un peu, enlevant doucement ton sourire, mais tu voulais lui faire plaisir, lui qui semblait un peu triste, puis si tu devais être bourré, être avec Kenneth ne te gênait pas forcément, tu lui faisais entièrement confiance à ton prince, puis il n'était pas attiré par les garçons, donc même si tu faisais différentes tentatives étant bourré, il ne ferait rien et te ramènerait gentiment dans ta chambre, tu n'avais même pas capté qu'il était bourré, tu captais pas grand-chose en ce moment, tu voulais juste oublier, alors après un moment d'hésitation tu pris le verre, offrant un large sourire au beau blond.

▬  À nous et à cette soirée pleine de promesses !
▬ Bien dis mon pote !

Il t'offrit son plus beau sourire, ton cœur sauta d'un battement en le fixant longuement, tes iris plantés dans les siens, plongeant dans cet océan sans fin, tu te délectas de son regard en le trouvant encore plus attirant, même si celui-ci était intouchable, tu aurais voulu te brûler les ailes en essayant au moins une fois avec lui, mais tu abandonnas vite l'idée depuis un moment, voulant profiter de lui discrètement, tel un fourbe égoïste, tu le considérais simplement comme un bon pote que tu pouvais admirer pleinement sans aller plus loin. Tu profitas pour lui offrir ton plus beau sourire aussi. Perdue dans tes pensées, tu fus vite ramené à la réalité en entendant le contact des deux verres, tu le vis boir si facilement, toi, tu fixais le verre avec une certaine hésitation, puis merde ! Tu as le droit de faire des conneries un peu ! Fais-toi plaisir pour une fois ! Alors tu basculas gentiment le verre, posant tes lèvres sur le rebord pour ainsi boire doucement cette boisson alcoolisée, ce n'était pas fort, tu avais bu bien pire, tu savourais doucement la boisson en jetant quelque coup d’œil au blond. Une fois la boisson bue, te voilà désormais avec un verre vide, tu te disais que cela allait mettre quelques minutes avant que la boisson fasse effet à ton pauvre corps, pendant ce temps tu regardas inlassablement le blond, sauf que voilà, te voilà déjà rouge telle une tomate, ta tête te chauffa doucement, ce n'était pourtant que le début, alors tu pris simplement le verre vide du blond et tu le posas sur un plateau flottant au loin, puis tu attrapas les mains du blond pour le faire danser une nouvelle fois, dansant avec lui, tes gestes devinrent plus souples, plus osés. Mais après plusieurs minutes de danse intense, tu sens cette putain de chaleur montée plus rapidement, la boisson que tu avais bue commence à faire effet, normal, tu as un certain problème avec ça et ceux depuis longtemps, d'habitude tu fais gaffe, mais voilà, tu voulais te lâcher et bien maintenant c'est ton corps qui se lâchait, ta vue devenait un peu floue, tu étais bien plus rouge qu'avant. Mais le pire ce fut ton rire à la con, riant de vive voix, comme si on te chatouillait la gorge, tu riais comme ça pour rien, tu fixas alors le blond d'un air blasé, même bizarre. Les sensations commencent à monter doucement dans ton corps. Tu quittas alors d'un pas plutôt maladroit de cette piste, tu avais entre-temps agrippé la main du blond sans vraiment rien dire, tu agissais de toute façon bizarrement quand tu étais dans cet état-là, d'ailleurs en marchant tu n'hésitas pas à déboutonner complètement ta chemise d'une façon plutôt violente et maladroite, enlevant même quelque bouton de cette veste, maintenant tu pouvais plus la boutonner, c'est malin. Puis tu fis quelque mouvement de bras et tes pas marchaient au rythme de la musique, comme si celle-ci te permettait de faire fonctionner ton corps, vivant aux vibrations de cette musique. Tu te dirigeais dans un coin assombri, personne n'était vraiment là, tout le monde était plutôt occupé à danser, d'ailleurs personne n'osait te regarder, malgré ta tête bizarre, plus le temps passait, plus tu te sentais pas bien, tu plaquas ton dos contre un mur d'une façon plutôt violente en lâchant un long soupire, tu serras la main du blond dans ta main qui devenait moite.

▬ Dis-moi mon petit blond. Ça fait combien de temps que tu n'as pas sauté quelqu'un ?

Ah bas voilà, on t'avait complètement perdue, te voilà maintenant à dire des conneries, ta franchise était au maximum là. Mais tu étais comme ça, tu te sentais affreusement léger dans ta tête alors que ton corps souffrait le martyre. Tu ricanas encore en fixant Kenneth, le pauvre allait t'endurer comme ça, mais voilà que tu fixas dans tous les recoins s'il y a personne pour vous mater, mais personne n’osait faire attention à vous, tu avais bien choisi ton coin petit cachotier. Tu fis un large sourire, montrant même tes belles dents, tu plongeas ton regard dans celui de blond, avec ta tête tomate, tu devais avoir l'air con. Mais tu te fichais là, tu avais envie de sauter la première venue, tu étais attiré, voulant t'offrir du plaisir, tu étais ce genre-là une fois bourré, tu réfléchissais pas, le premier que tu voyais et ce fut Kenny que tu avais en quelque sorte kidnappé. Alors tu posas doucement ta main contre sa nuque, tu chatouillas de tes doigts la naissance de ses cheveux, laissant quelques mèches effleurer doucement tes doigts.

▬ Tu sais qu'en regardant de plus près tu es vachement sexy comme blond.


C'est ce que tu dis, ta tête se balançait un peu sous l'emprise de ce petit verre d'alcool, il t'en faut pas beaucoup pour être bourré, alors là tu avais envie de coller tes lèvres contre les siennes, donc avec ta main tu le tiras doucement vers toi avant de basculer ta tête en avant pour plaquer tes lèvres contre celle du blond, tu avais osé, toi qui en temps normal n'ose jamais ce genre de chose, sous l'effet d'un petit verre, tu avais osé briser cette glace, tu allais peut-être bruler tes jolies ailes en voulant te coller à ce soleil, mais ton cœur ne pouvait qu'aimer cette douce chaleur t'envahir. Tu te laissas ainsi coller à ses lèvres, savourant cet instant avant d'approfondir celui-ci comme tu savais si bien le faire, forçant un tant soit peu, le ramenant plus vers toi pour que son corps soit collé au tien, tu laissas ta langue pénétrée dans la bouche du blond, lui roulant carrément une pelle, eh oui, l’alcool est un bon remède contre ta timidité, tes gestes étaient bien plus assurés, comme si tu étais rodé dans cette matière, tu exploras sa bouche avec ta langue, savourant ce goût encore inconnu, tu te délectais de ce baiser que tu lui offrais pendant plusieurs minutes; profitant ainsi de sa chaleur corporelle, tu sentais aussi son odeur que tu appréciais, tout était à toi en cet instant, puis tu quittas subitement ses lèvres, lui qui s’éloignait un peu de toi, ta main glissa doucement le long de son dos, caressant cette chemise avant de la ramener vers ton corps, tu ricanas comme un con, léchant tes lèvres d'un air plus vorace.



ALEX LAUZON
#96C254
KENNETH LEDGER
#77B5FE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 254
MessageSujet: Re: Small moment between us • ft Kenneth Ledger   Dim 24 Mai - 7:25

An alcoholic kiss
kenneth & alex





Les basses. Boum boum boum. Ça résonne dans un échos incessant et interminable dans ta tête. T'as les yeux fermés, la tête qui bouge en rythme et le corps qui suit. Discrètement, tu sors la pièce maîtresse de ta soirée. Ta main glisse dans ton dos, soulève ta chemise pour tirer une petite bouteille plastique de ton pantalon. Un liquide orangée et huileux ondule à l'intérieur. Petit sourire, t'en renverse dans ta coupe vide, profitant de l'obscurité pour se faire. Tu la ranges de nouveau ensuite avant de finir cul sec ton verre. La musique, la drogue que t'a ingéré avant de poser les pieds ici, ce que tu as teasé plutôt... Tout remonte doucement. D'un seul coup, tes problèmes s'envolent, te délivrant d'un poids.

Devant toi, Alex trempe doucement ses lèvres dans le liquide d'or, le sirotant lentement. Ses yeux de la même couleur te regardent avec une certaine intensité. Sans trop savoir pourquoi, tu lui souris, faute de savoir comment réagir. Avec amusement, tu regardes ses joues se teindre doucement d'une jolie nuance. D'abord rosée, puis rouge. Il finit rapidement sa coupe et les effets semblent déjà entamer et ronger son corps. Oh, well. Tu vois un peu le genre. Alex ne tient absolument pas l'alcool, tu le paries.

Il attrape ton récipient transparent et vide, te l'ôtant ainsi des mains pour le poser sur un plateau, un peu plus loin. Après quoi, les yeux brillants, ses mains se saisissent des tiennes habilement, entrelaçant ainsi vos doigts. Avec une assurance que tu ne lui connaissais pas jusque là, il s'amuse à te faire danser sur une musique typée électro, et tu suis habilement les ordres silencieux qu'il te donne. Le son couvre son rire. Un rire franc, espiègle. Un rire que tu n'as jamais entendu sortir de sa gorge auparavant. Avec curiosité, tu te risques à imaginer la suite alors qu'il se fait plus entreprenant.

D'un coup, tu sens ton corps se faire tirer hors de la piste et tu mets un certain temps à réaliser que c'est le vert qui t'a traîné en dehors, l'une de ses mains fermement agrippée à la tienne, sa seconde venant tâter les boutons de sa chemise avant de tous les arracher d'un coup sec, l'ouvrant complètement pour découvrir un torse pâle et imberbe, finement sculpté. T'arques un sourcil, bloquant un peu sur cette vue mais les méfaits de l'alcool et de la résine t'empêchent d'esquisser le moindre mouvement de ton propre chef. Une putain de marionnette.

Une fois attiré dans un coin plus sombre de la pièce, tu regardes Alex se plaquer brutalement contre le mur frais. Sa respiration est rapide, haletante et sa poitrine se soulève irrégulièrement, difficilement. Les joues en feu, il te fixe avec une lueur étrange dans le regard. Tu déglutis un peu alors qu'il resserre son emprise sur ton dextre. Deux hypothèses s'offrent à toi. Soit il est dans le mal, soit il...

▬ Dis-moi mon petit blond. Ça fait combien de temps que tu n'as pas sauté quelqu'un ?

Wow, well, ça confirme la seconde conclusion. C'est donc... ça. Tu le fixes, incrédule, papillonnant des paupières sans trop comprendre. T'es trop loin pour répondre, pour chercher à aligner plus de deux mots. T'ouvres la bouche, tente de faire sortir un son mais ça finit dans un bégaiement incompréhensible. T'en sais rien. Depuis quand t'es ici ? Depuis combien de temps tu... Putain. Tu secoues la tête, persuadé d'halluciner. Mais t'as beau te faire mal, essayer de revenir, tu réalises enfin. C'est déjà la réalité. Réalité hallucinée. Tout ton corps se tend alors que le sien se rapproche, émanant une certaine chaleur.

▬ Tu sais qu'en regardant de plus près tu es vachement sexy comme blond.

Tes yeux s'ouvrent tout grands à ces mots et tu ne sais pas quoi répondre. Ta bouche forme un « o » surpris mais tu restes muet. Quelque chose de frais vient alors se poser sur ta nuque, t'électrisant au passage. La main d'Alex s'est nichée à la naissance de tes cheveux, réduisant la distance entre vos deux visages, jouant de tes mèches rebelles. Son haleine alcoolisée et sucrée à la fois vient te chatouiller les narines alors que tu plantes ton regard céleste dans le sien, moucheté d'or et voilée par une envie ardente et inassouvie qui t'est encore inconnue.

Ses doigts exercent une pression plus forte, faisant basculer ta tête vers lui alors que son autre main tire ton corps aux bras ballants vers le sien, exposé secrètement à tes prunelles. Quelque chose de doux et de moelleux s'écrase sur tes lèvres acidulées. Alex. Alex, les yeux clos, son torse nu collé à toi. Alex qui t'embrasse à pleine bouche, les bras noués autour de ton cou. Sous l'effet de la surprise, tu écarquilles les yeux, semble te débattre vaguement avant de réaliser que t'es incroyablement faible. La tête te tourne un peu plus tandis que tu te laisses faire, la tête pleine d'images, pleine de sons, pleine de choses que tu n'arrives pas à comprendre. Tout autant que le geste de ton ami. Geste que celui-ci cherche inlassablement à approfondir. Sa langue passe, insatiable, sur tes lèvres meurtries par les siennes avant de passer outre celles-ci, entrouvrant ta bouche de force pour s'y glisser à l'intérieur. Le goût de l'alcool t'envahit le palais, fait frémir tes papilles et tu cesses de bouger, tes mains s'accrochant difficilement aux manches de sa chemise pour retrouver ton équilibre. Tu hésites longuement avant de lui rendre plus ou moins un semblant de caresse langoureuse, sans chercher à réfléchir à quoique soit alors qu'Alex se fait plus pressant, écrasant son corps sous le tien en te tirant toujours plus fort vers lui. Lippes scellées, tu manques d'air et suffoque contre son visage, t'obligeant à te reculer et te dégager de son emprise bestiale.

Le Drathem, dos collé au mur, te regarde toujours, si ce n'est plus encore qu'avant, avec excitation. Un sourire carnassier figé sur son faciès, toutes dents dehors. T'essayes d'oublier un instant ce qui vient de se passer, venant tout juste de réaliser. Lentement, tu baisses le regard vers le sol, un peu perdu, un peu ailleurs, caressant tes lèvres de ton index doucement. Tu crois que tu t'en veux de lui avoir plus ou moins rendu.

▬ Alex, je...

Non, tu sais pas. Tu sais pas quoi dire, tu sais pas si c'est la réalité ou si c'est encore tes merdes qui te font halluciner parce que Dieu sait ô combien tu peux partir loin et parfois plonger, les yeux grand ouverts, dans une illusion réaliste.  

La main de ton homologue s'agrippe de nouveau à ta chemise et tu sens ses doigts, à travers le tissu, t'effleurer le dos. Tu déglutis un peu, la gorge sèche. T'es un peu trop gentil pour le rembarrer et dire non. Il sait pas ce qu'il fait, il sait pas dans quoi il essaye de se lancer. C'est pas le Alex que tu connais, et putain, ça te trouble. Vraiment. Mais à nouveau, il tire sur ton vêtement pour que tu restes contre lui.

▬ T'es bourré Alex. Tu devrais pas faire... Ça, tu sais... Tu pourrais regretter, ou quelque chose comme ça et...

Tu laisses ta phrase en suspens, tes dents venant taquiner ta lèvre inférieure, relevant tes iris qui brillent plus que d'ordinaire à cause de la liqueur dont la sensation de brûlure persiste encore dans ta gorge. Au final, tu sais que tu arriveras pas à le raisonner parce que t'es tout sauf convaincant. Perdu, chancelant, pantelant. Et que t'es dans le même état que lui, mais différemment.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: Small moment between us • ft Kenneth Ledger   Dim 24 Mai - 10:44


Small moment between us
« Avec Kenneth Ledger »

Danrell - Blame It All On Me ♫


▬ Alex, je...
▬ T'es bourré Alex. Tu devrais pas faire... Ça, tu sais... Tu pourrais regretter, ou quelque chose comme ça et...

Tu léchas encore une fois tes lèvres, écoutant le blond qui essayait de te résonner, mais rien n'y faisait, il n'avait même pas l'air convaincant, puis sa voix faisait tel un écho dans ta tête, tu l'avais entendue vaguement. Alors tu ricanas devant lui en collant ton corps contre le sien. Ton innocence s'était envolée loin, mais alors très loin, toi qui avais toujours pris soin de prendre cette apparence de gentil mouton tout gentil, maintenant l'alcool jouait les sérums de vérité, offrant au blond cette apparence que tu cachais souvent, même si avec l'alcool elle était souvent trop exagérée. Ton dos collé au mur, ton corps bougeait d'une manière aguichante, tu semblais remarquer que le blond semblait lui apeurer par ta manière trop brutale, les yeux figés au sol, tu en semblais lasser, poussant un gémissement agacé. Tu te jetas sur lui, collant encore une fois ton corps contre lui, tu posas tes bras autour de son cou, l'agrippant, ton visage en face du sien, tu fis un large sourire.

▬ ROOOOOOH ! Ne fais pas ton timide petit prince ! Tu verras, te taper un mec c'est tout aussi bien que se taper une meuf.

Disais-tu en ricanant, tu prenais tout à la légère dans cet état. Tu voulais simplement t'offrir un peu de bon temps, si c'était pas Kenneth, tu trouverais bien une autre victime, même une fille tu pourrais, mais tu avais choisi ta cible et ce fut ton blondinet préférer. Doucement tu posas le bout de ta langue sur le cou du blond, effleurant tout le long sa peau dont tu te délectais avec délice, jusqu'à sa joue que tu embrassas tendrement. Tu lui fis un large sourire avant de poser délicatement tes lèvres contre celle du blond, tu savourais ses lèvres avec envie. Puis tu descendis ton visage pour poser tes lèvres dans son cou. Tu devenais de plus en plus désireux, laissant ton poids sur lui, tu avais l'impression de te sentir bien, mais c'était qu'une impression, non, tu te sentais mal avec tout ça. Mais tu laissas un doux murmure au creux de l'oreille sur blond.

▬ Tu ne seras pas le premier, ni le dernier. Ne crois pas que je suis si innocent, j'ai été salis plusieurs fois mon petit poussin.

Disais-tu avant de ricaner, tu le lâchas en te laissant tomber sur le mur, tu t'étiras de tout ton long en laissant échapper un soupir. Laissant cette belle vue au blond, tout était calculé malgré ton état, tu essayais de le séduire, qu'importent les moyens, tu le voulais dans ton lit et cela ne manqua pas de sortir de ta si belle bouche.

▬ BOONNNNNNNNNN ! On va dans ton lit ? Histoire de se connaître encore mieux ?

Tu disais ça d'un air lasser, une lueur perverse dans tes yeux apparaissait clairement, il est clair que tu savais pas vraiment ce que tu faisais, mais tout ça c'était une partie noire de tes désirs, tout simplement, une partie que tu avais verrouillée secrètement. D'habitude tu donnais envie aux autres, les poussant à le faire, mais là c'était toi qui serais poussé à le faire, enfin, à le guider. Tu te disais que de toute façon tu allais oublier tout ça, car les lendemains tu oubliais le tout dans un mal de crâne pas possible. Ton corps trépignait d'envie, plongeant ton regard dans celui du blond. Ce soir tu avais choisi lui, mais si ce n'était pas lui, ça va être quelqu'un d'autre, tu le savais, tu finissais toujours au lit avec quelqu'un, forcément un garçon, même si dans rare occasion tu avais fini avec des filles à l'époque. C'était plus fort que toi, tu as été plusieurs fois salis alors un de plus, un de moins, tu voyais pas la différence, même si en réalité tu n'osais tout simplement pas, le fait d'être hésitant, tu n'avais plus trop confiance depuis ton ex, mais une fois bourrée, tu t'en foutais de ça, tout paraissait si facile. Tu gagnais en confiance et cela te déplaisait pas.

▬ Tu es trop beau pour que je te laisse filer comme ça.

Tu murmurais sa dans ta bouche, ta phrase en devenait incompréhensible aux yeux de ceux qui t'entouraient, mais pour toi, tout était clair. Tu voulais te faire plaisir, point, tu voulais juste le faire avec quelqu'un que tu appréciais, puis avoue le, le charme de Kenneth ne te laissait pas indifférent. Tu en avais marre d'attendre, tu n'avais pas non plus envie de jouer au mignon petit innocent. Alors tu te rapprochas encore de lui, tu te collais à lui, profitant sans tant lasser de cette chaleur, tu te délectais de cette fragrance qu'avait ce blond que tu aimais bien. Tu l'entouras de tes bras, toi qui avais de plus en plus chaud. Mais plus tu attendais, plus tes gestes devenaient explicites. Tu allais devoir lui faire comprendre sous un autre angle, osant toucher un certain point. Alors tu fis un large sourire et tu posas doucement ta main sur l'entre-jambe du blond, effleurant simplement.

▬ Et si j'appuie là, tu comprends mieux mon désir ? Tu n'as qu'a te dire que je suis une fille si tu veux, si les garçons te répugnent autant.

Tu prenais plus un air provocateur, te laissant littéralement emporter par cet effet de flottement. Un large sourire aux lèvres, tu plongeas dans les yeux célestes du blond. Ce que tu pouvais être con quand tu étais bourré, rejetant la faute que sur ça, mais au fonds, c'était un désir enfoui en toi ça.



ALEX LAUZON
#96C254
KENNETH LEDGER
#77B5FE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 254
MessageSujet: Re: Small moment between us • ft Kenneth Ledger   Lun 25 Mai - 2:19

You, in my bed. Now.
kenneth & alex




En face de toi, des crocs se dévoilent, soulignés par un regard brûlant et plein de promesses. En face de toi, tu ne vois pas un homme, mais un animal. Un animal à l'allure féline, aux ronronnements tout juste perceptibles. Un prédateur en pleine chasse. Et la proie, c'est toi.

Lentement, il réitère son geste, passant une nouvelle fois sa langue sur ses lèvres. Tout ce que tu dis ne l'atteint pas, trop occupé à te détailler en se mouvant contre le mur sensuellement. Il essaye de t'aguicher. Du moins il l'espère. Son corps vient à la rencontre du tien, se pressant contre toi et tu sens quelque chose de dur pousser contre ta cuisse. Tu retiens ton souffle, haletant un peu alors que le Drathem pousse un grognement rauque. Il semble lassé, agacé par la situation et ton manque de réaction.
Toi, t'es complètement déboussolé. Et une voix dans ta tête te répète sans cesse « c'est pas Alex, c'est pas Alex ».
Comment t'aurais pu deviner qu'un garçon comme lui pouvait se métamorphoser de cette manière. À tes yeux, ça te paraît invraisemblable. Et pourtant...

Plus impatient que jamais, le vert se jette sur toi, nouant ses bras autour de son cou, son visage aux lèvres avides tout près du tien. Yeux dans les yeux, tu ne dis rien. Comme d'habitude, tu attends, sans vraiment le repousser ou chercher à te débattre. Est-ce que ça te déplaît vraiment, au fond ?

▬ ROOOOOOH ! Ne fais pas ton timide petit prince ! Tu verras, te taper un mec c'est tout aussi bien que se taper une meuf.

T'aimerais lui dire que non, t'es pas timide, que c'est pas ça le problème et que t'as connu des situations bien plus indécentes que ça avec un homme. Mais. Tu bloques. Comme toujours quand t'es pas assez « high ». Comme toujours quand t'as encore un peu de lucidité. Et c'est, pour la première depuis plus de trois mois que tu réalises enfin pourquoi. Pourquoi t'as jamais tiré de coup après avoir mis les pieds ici. Pourquoi alors que tu faisais ce genre de chose presque tous les soirs de la semaine. Tu pouvais te faufiler entre trois paires de cuisses différentes par nuit sans problème et c'était ça, ton addiction avant. Ça et puis les petites pilules blanches enroulées dans des morceaux de feuilles à rouler. Une prise de conscience qui t'ébranle, la mâchoire tombante et ton corps prenant davantage d'appui sur celui du Drathem. C'est à cause de toutes ces merdes que t'as chéri si longtemps et que tu continues de chérir. Ces merdes qui te manque au fond mais que tu arrives tant bien que mal à combler par des barres de résine.
Ces merdes qui ont fait que des gens, des hommes, ont pu abusé de toi sans même que tu réalises, complètement relâché par la D. En général, tu t'en souvenais pas ou peu. Ça n'allait jamais plus loin que les préliminaires parce que t'es pas non plus du genre à te laisser te faire empaler. Mais c'était une bonne excuse pour que ton meilleur ami puisse poser les mains sur toi sans que tu rechignes et que tu y trouves un minimum de plaisir, les hormones en ébullition après avoir avalé le para de drogue.

C'est fout comme ça rend tout tellement plus simple et qu'au final, sans ça, t'es juste un moins que rien qui flippe.

Quelque chose d'humide et chaud à la fois se pose à la base de ton cou pour remonter lentement, laissant une traînée humide derrière. Ton cœur manque un battement avant de s'emballer brutalement. Tu peux l'entendre cogner fort contre ta cage thoracique. Sans elle, il aurait déchiré ta peau et ta chair pour s'échapper de ton corps et ne laisser qu'un trou béant et sanguinolent derrière lui. Un bisou furtif sur ta joue pour marquer la fin de son geste avant qu'il ne décale sa bouche tout près de ton oreille.

▬ Tu ne seras pas le premier, ni le dernier. Ne crois pas que je suis si innocent, j'ai été salis plusieurs fois mon petit poussin.

Tes yeux s'écarquillent au son de sa voix suave qui se fait bien plus audible cette fois. Son poids bascule contre toi, t'obligeant à attraper sa taille pour le maintenir un peu. Son souffle chaud vient chatouiller ton oreille, s'infiltrant dedans en même temps que la musique qui palpite toujours.

T'aurais jamais cru qu'il était de ce bord là. De ce genre là.

▬ BOONNNNNNNNNN ! On va dans ton lit ? Histoire de se connaître encore mieux ?
▬ Je pensais t'avoir fait comprendre que j'étais pas intéressé...

La panique. Ouais, cette fois c'est la panique qui t'envahit complètement. Putain, t'as jamais été aussi désemparé. Tu crois que t'as pas l'habitude qu'on te saute dessus comme ça. En général, c'est toi qui fait ouvrir les cuisses de tes conquêtes, pas l'inverse.

L'une de tes mains se faufile entre vous pour se poser sur son torse nu et brûlant. Lentement, tu tentes de le faire reculer mais il semble bien moins frêle qu'à l'ordinaire, ancré dans le sol et contre toi. T'as l'impression de suffoquer, oppressé ainsi. Ta tête te tourne toujours et t'as besoin de sortir prendre l'air rapidement parce que t'es au bord du bad. Mais tu peux pas te dégager ni bouger, putain.

▬ Tu es trop beau pour que je te laisse filer comme ça.

Cette fois, tu cherches son visage dans l'obscurité de la pièce pour lui lancer un regard sonnant comme une supplique.
S'il te plaît. Fais pas ça.

Par Arceus, tu vas finir par mourir de chaud ou d'une crise cardiaque. Des gouttes de sueur courent le long de ton échine, et tu frissonnes, posant ton front contre l'épaule d'Alex. T'es à bout, tu veux sortir d'ici tout de suite.

▬ Et si j'appuie là, tu comprends mieux mon désir ? Tu n'as qu'a te dire que je suis une fille si tu veux, si les garçons te répugnent autant.

Tu te mords la langue brutalement en retenant un hoquet de surprise. Une pression s'exerce sur ton entrejambe et tu coules un regard vers le bas pour voir sa main posée contre ta virilité. Vivement, tu fais un mouvement en arrière, l'une de tes mains saisissant son poignet fermement pour l'arrêter.

Tu profites de ce moment de répit pour tenter de tout remettre en place dans ta tête. Tu passes en boucle chacune de ses phrases, tes joues se teintant légèrement à cause de la gêne et puis. T'as un éclair. Une idée. Qui vous donnera satisfaction à tous les deux. Toi, tu veux sortir. Lui, il te veut, te désir ardemment.
Le problème ? Il va falloir que tu rentres plus ou moins dans son jeu de séduction. Tiens encore un peu Kenny, et tu pourras respirer et éviter de rendre tes tripes sur la moquette rouge de la salle de réception.

Tu prends une longue inspiration alors que tu ramènes ton corps contre le sien, tes mains venant s'emparer des siennes. C'est pas vraiment la première fois que tu séduis un homme. Bien que ça ne soit pas en de telles circonstances, d'habitude.


▬ Ok Alex, on va dans ma chambre... Suis moi.

Tes iris apeurées se plissent dans un regard plus intense, se voulant enjôleur. Tu glisses une main au niveau de ses reins pour mieux le ramener contre toi avant de le tirer. Tu cherches la porte principale des yeux et une fois chose faite, tu longes le mur pour rester le plus invisible possible à la vue des convives. Un coup d'épaule, et tu l'ouvres enfin pour sortir du gymnase. Un courant d'air t'arrive en plein face, te mord la peau. C'est frais et putain que c'est bon. T'en profites pour reprendre haleine sans lâcher la main d'Alex que tu tires toujours derrière toi en direction des dortoirs. Tu préfères éviter que ses colocataires finissent dans la même situation ennuyeuse alors que t'en es le seul responsable, c'est pourquoi tu te rends vers les bâtiments des Namethia. Amy doit encore être dans la salle et par conséquent, c'est pour le moment sans risque.

Rapidement, en veillant à faire attention, tu rentres dans l'infrastructure, requinqué par l'air froid de la nuit. Attrapant la taille d'Alex et passant son bras par dessus tes épaules, tu le portes à moitié le temps de gravir quelques marches sur lesquelles tu manques de tomber à plusieurs reprises. Enfin, une plaque dorée avec ton nom dessus s'affiche sous tes yeux. Tu y es. Un coup de clé dans la serrure, la porte s'ouvre dans un grincement strident.


▬ Commence à te déshabiller, je te rejoins vite.

Tu lui lances un sourire charmeur, effleurant sa joue de tes lèvres encore enflées par son baiser, avant de te déchausser et de rentrer dans la salle de bain. Tu t'agrippes au lavabo. Assez fort pour faire blanchir tes phalanges. T'allumes l'eau et, mains jointes, tu t'asperges le visage pour essayer de te sortir de ton état second. T'es tellement naïf, Kenneth. Même après toutes ses expériences, tu crois qu'un peu d'eau suffira à te rendre à nouveau sobre ? Tu lâches un rire nerveux avant de te pencher vers ton reflet et de soupirer.
electric bird.


the end
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Small moment between us • ft Kenneth Ledger   

Revenir en haut Aller en bas
 

Small moment between us • ft Kenneth Ledger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Primepoc :: Déchets du forum :: Poubelle générale :: Archives RP :: Zone académique-