bienvenue

Partagez | 
 

 « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Mar 5 Mai - 0:11






« A line in the sand »

RP privé Oliver C. Grimm

Début mai, début d’un nouveau mois à Primepoc, où tu commençais à te sentir bien, à prendre tes repères. Tu avais beau ne pas suivre un rythme régulier aux cours, préférant nettement tes voyages à Idryss aux côtés d’Absol que les classes ennuyantes dans lesquelles les professeurs parlaient beaucoup sans rien dire, tu t’en sortais plutôt bien au niveau de tes notes et personne n’avait à se plaindre de toi. Quand tu te pointais en cours, tu travaillais normalement, tu étais calme et silencieuse, tu n’étais pas le genre d’élève à vouloir attirer l’attention et déranger toute la classe. Tous les professeurs pouvaient en témoigner, tous, sauf Grimm… Tu n’allais toujours pas à ses cours, mais plus pour les mêmes raisons pour lesquelles tu n’y allais pas en début d’année. Non, aujourd’hui tu ne voulais pas y mettre les pieds parce que c’était gênant pour toi, de le voir là, debout devant toi, à donner ses cours comme si de rien n’était. Tu gardais à l’œil, discrètement, toutes les élèves qui le regardaient un peu trop intensément à ton goût. Parce que tu étais une personne assez égoïste, que tu ne le voulais que pour toi, et que tu n’appréciais pas les aguicheuses qui avaient entendu parler de ses tendances sadiques et qui voulaient tenter ça. D’accord, tu étais très mal placée pour dire une chose pareille, toi qui avais voulu entrer par effraction dans sa chambre pour vérifier si les rumeurs étaient vraies, mais voilà, les choses avaient évolué… Et tu étais devenue possessive, simplement parce que tu étais complètement dépendante du professeur. Alors bon, pour éviter des mésaventures que tu pourrais regretter, tu préférais rater ses cours, n’y allant que lorsqu’il le fallait vraiment.

Aujourd’hui, tu n’avais pas à te prendre la tête pour les cours, parce qu’on était samedi et que cette journée allait être spéciale. Du moins tu l’espérais ! Car Grimm t’avais « convoquée » devant l’académie pour t’emmener quelque part. Tu ne savais pas où, tu ne savais pas pourquoi, mais tu étais fébrile à l’idée de découvrir sa petite surprise. Tu avais pu ôter ton uniforme pour porter tes propres vêtements et tu avais pris soin de faire un peu attention à toi pour l’occasion. À chaque fois que tu le voyais, tu faisais des efforts pour tenter de lui plaire toujours un peu plus. Alors, après t’être jugée une dernière fois devant le miroir de ton dortoir, tu te ruas à l’extérieur et, en arrivant près du portail de l’académie, tu remarquas que Grimm était déjà là à t’attendre. Il était toujours là avant toi, de toute façon ! Tu regardas rapidement ton téléphone, peur d’être en retard, mais tu étais pile à l’heure. C’est lui qui était trop en avance !

« Ça t'arrive d’être en retard, des fois ? »

Tu disais cela en t’approchant de lui, un sourire aux lèvres. Non, plus encore, tu rayonnais ! L’idée de passer une journée seule avec lui te réjouissait et tu avais hâte de voir ce qu’il t’avait réservé !



♦ Apparition d'un pkmn dans le désert de suomi (zone A), plz. ♥

ABSOL ♂ • CHROM • SHINY

Nature : rigide
Capacité spéciale chanceux :
augmente le taux de coups critiques


attaques & autres:
 


Dernière édition par Elune Crowley le Ven 22 Mai - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
■ Messages : 634
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Mar 5 Mai - 17:09



A line in the sand

feat. Elune Crowley


Mai était arrivé avec son habituelle douceur printanière, pointant le bout de son nez sans que l’on ait vraiment l’impression qu’un mois nouveau ait commencé. Les bourgeons avaient discrètement fleuris sans qu’on ne s’en aperçoive, l’air était devenu plus doux et le soleil plus présent. Pourtant, la saveur de la vie était devenue bien plus agréable aux yeux d’Oliver, comme si ce début de mois annonçait un renouveau tout particulier, comme si le monde entier avait été repeint par de nouvelles couleurs. Le réveil était moins difficile, l’enthousiasme était plus facilement au rendez-vous et même la nourriture qu’il volait aux cours de cuisine avait meilleur goût ! Pourquoi ? Tout simplement car depuis la soirée d’intégration, beaucoup de choses avaient changé. Ou plutôt, une chose avait radicalement évolué : sa relation avec Elune. En effet, des événements très récents les avaient grandement rapprochés, si bien qu’ils étaient à présent plus qu’un professeur sadique et une élève trop curieuse : ils étaient dans une… Relation de couple ? Certes, le terme sonnait un peu étrange, surtout lorsque l’on connaissait bien Oliver. Pourtant, c’était la meilleure définition qu’il pouvait y avoir pour définir le lien qu’il y avait entre eux et à présent, ils troquaient la haine et les répliques sanglantes pour quelque chose de plus agréable : l’appréciation de l’autre.

Ils se voyaient plus régulièrement, correspondaient avec encore plus d’insistance qu’auparavant et même si apparemment la demoiselle continuait d’éviter son cours, jamais il ne s’était senti aussi proche d’elle, au point que ça en devienne une obsession. En effet, il s’était surpris à espionner les autres élèves pour voir si quelque chose à propos de la Wengyard ressortait de ces conversations et il ne pouvait nier qu’à une ou deux reprises, il s’était montré particulièrement cinglant et sévère envers des élèves parlant de son amante avec un peu trop… D’insistance ? Une légère punition pour une bêtise, une retenue discutable… Le professeur liquidait la concurrence avec discrétion et une certaine pointe de jalousie. Oui, Elune avait pris une place suffisamment importante dans sa vie pour qu’il développe une certaine tendance possessive et si ce n’était peut-être pas la face la plus agréable de cette nouvelle façon de vivre, il l’acceptait volontiers si ça lui permettait de garder sa chère et tendre. D’ailleurs, il lui avait donné rendez-vous ce week-end pour un petit road trip en amoureux, chose qu’il n’aurait jamais fait auparavant. Et le pire était qu’il trépignait presque d’impatience !

D’ordinaire, le samedi était dédié aux sorties solitaires du trentenaire, partir pour un entrainement dans les endroits les plus dangereux d’Idryss, aller défier un champion d’arène un peu trop arrogant, rebâtir son manoir… Mais pour Elune, il avait fait une petite exception aujourd’hui afin de l’emmener avec lui pour un petit moment en tête à tête. Aujourd’hui, ils partiraient ensemble pour le désert de Suomi, un endroit fabuleux pour un premier rencard officiel ! Il était tellement impatient qu’il était arrivé une demi-heure à l’avance, son sac sur le dos et un doux sourire aux lèvres. Ils ne s’étaient pas beaucoup vus cette semaine et il mourait littéralement d’envie de la retrouver. Elle arriva à l’heure, apparemment heureuse de le retrouver même si sa remarque était plus taquine que ravie :

« Je m’en serais voulu de te laisser attendre ! Et puis, qui sait qui aurait pu t’aborder si c’était toi qui étais resté seule ? »

Bon, il était clairement très jaloux… Mais c’était bien non ? En fait il ne savait pas, sortir avec quelqu’un n’était clairement pas dans ses habitudes. Alors qu’elle arrivait à sa hauteur, le sourire d’Oliver ne put s’empêcher de se manifester et s’il avait envie de l’embrasser passionnément, de l’étreindre avec tendresse comme il l’avait fait lors de leurs précédentes rencontres, il se retint pour éviter d’attirer les soupçons : ils étaient encore proches de l’académie après tout. Décidant de prendre la route pour mettre le plus de distance possible entre Primepoc et eux, le jeune homme eut du mal à quitter Elune du regard, finissant par reprendre la parole :

« Comme je te l’ai dit, j’ai prévu de t’emmener dans un endroit un peu particulier aujourd’hui. Et j’ai pensé que le désert de Suomi serait un endroit parfait pour un pique-nique ! Heureuse ? »

Il sourit de plus belle, attendant de voir sa réaction. Il espérait que l’idée lui déplaise, juste parce qu’au fond, il savait que le fin mot de l’histoire ferait d’elle une femme heureuse… Elle ne s’en doutait pas encore cependant : vivre en couple avec Oliver n’était jamais de tout repos !

***

- Apparition d'un pokémon sauvage (désert ; zone a)

Bianca
nom du pkm : Dedenne
sexe : Femelle
nature : Foufou
cap. spé : Bajoues
- Charge (physique ; 50)
- Mimi-Queue (autre ; baisse la défense d'un niveau)
- Eclair (spéciale ; 40 ; 10% paralysie)
- Chargeur (autre ; augmente défense spé. d'un niveau et double puissance électrique)
- Charme (autre ; baisse l'attaque de deux niveaux)
- Parabocharge (spéciale ; 50 ; régénère la moitié des dégâts infligés)
- Frotte Frimousse (physique ; 20 ; 100% paralysie)
- Cage Eclair (autre ; 100% paralysie)
- ChangeEclair (spéciale ; 70 ; Change avec un pokémon de son équipe)
- Repos (autre ; s'endort pendant 3 tours mais récupération PV et soin altération d'état)
- Ronflement (spéciale ; 40 ; 30 peur, seulement endormi)
- Rayon Chargé (spéciale ; 50 ; 70% augmente l'attaque spéciale d'un niveau)
- Ten-danse (autre ; change le talent de l'adversaire en celui du pokémon)
- Calinerie (physique ; 90 ; 10% baisse attaque ennemi)
- Fatal-Foudre (spéciale ; 110)
Autres informations:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Secrétaire du Directeur, Porte-parole officiel, Répartisseur de Génie
Secrétaire du Directeur, Porte-parole officiel, Répartisseur de Génie
■ Messages : 3090
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Mar 5 Mai - 18:56

Pour Elune :

   
Un pokémon sauvage apparaît!
Oh! Un fabuleux petit
   Racaillou
   vient d'apparaître devant tes yeux.
   Il est de ton niveau!
   Que veux-tu faire !?
   

Pour Oliver le fabuleux :

   
Un pokémon sauvage apparaît!
Oh! Un fabuleux petit
   Ningale
   vient d'apparaître devant tes yeux.
   Il est de ton niveau!
   Que veux-tu faire !?
   


Dernière édition par Miaouss le Mar 5 Mai - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Jeu 7 Mai - 19:05






« A line in the sand »

RP privé Oliver C. Grimm

En arrivant à sa hauteur, tu te retins de faire un quelconque geste qui pourrait vous trahir et apparemment il avait la même idée en tête, t’accueillant en répondant à ta phrase avec une pointe de jalousie dans la voix sans pour autant se rapprocher de toi. Tu avais tellement envie de le prendre dans tes bras, de l’embrasser pour lui dire bonjour, de rester quelques secondes collée à lui avant de prendre la route. Mais vous étiez trop proches de l’académie et les regards rôdaient partout, ici. Vous n’aviez absolument pas besoin des rumeurs des autres pour bien vivre et tu préférais éviter d’ébruiter ta relation avec un professeur, Grimm qui plus est… Pas que tu avais honte, loin de là ; si tu pouvais vraiment le crier sur les toits, tu le ferais certainement. Mais il y avait trop de risques, autant pour lui que pour toi, et tu ne voulais pas que vous soyez catalogués. Alors pour le moment, mieux valait être discrets et ne pas faire de démonstrations publiques.

« Oh voyons, j’aurais su dire à cette personne que je n’avais pas besoin de compagnie ! »

Tu souris et essayas de suivre son rythme lorsqu’il se mit à marcher. T’éloigner de l’académie, ce n’était pas plus mal. Et tu attendais avec tellement d’impatience de savoir où il t’emmenait que tu pouvais bien le suivre n’importe où ! Finalement, il t’avoua votre destination de rêve : le désert de Suomi. Vraiment ? Pour un « premier rendez-vous » ? D’abord perplexe, tu le regardas ensuite avec un petit sourire. Il avait l’air tellement fier de lui que tu n’osais pas imaginer ce qu’il t’avait réservé là-bas. Tu ne pensais pas passer ta première journée de couple, de couple ?, dans le désert, mais soit !

« Le désert… »

Tu repensas à quelques journées que tu avais passées là-bas et ça ne t’enchantait pas tellement, le sable dans les yeux et la chaleur cuisante n’étaient pas ce que tu préférais, mais tu étais avec Oliver et ça, c’est tout ce qui importait à tes yeux. Alors tu continuais de le suivre, ne cessant de sourire. Tu te réjouissais vraiment de cette journée, et tu te réjouissais encore plus d’être assez loin de l’académie pour lui sauter dans les bras.

« T’as sûrement une idée en tête, alors je te suis ! Tant que je ne dois pas te ramener des Seviper et des trucs du genre pour leur venin ou j’sais pas quoi… »

Tu faisais allusion à votre nuit dans la forêt interdite, quand ta soif de vengeance dominait encore tous tes autres sentiments… Tu n’en étais pas fière, mais aujourd’hui tu préférais en rire qu’en fait un sujet tabou.



♦ Fuite du pkmn.
♦ Apparition d'un pkmn dans le désert de suomi (zone A), plz. ♥

ABSOL ♂ • CHROM • SHINY

Nature : rigide
Capacité spéciale chanceux :
augmente le taux de coups critiques


attaques & autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
■ Messages : 634
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Sam 9 Mai - 3:31



A line in the sand

feat. Elune Crowley


Tant de choses avaient changé entre eux depuis qu'ils avaient enfin ''officialisé'' leur union lors d'une soirée mémorable : l'envie de l'embrasser, la jalousie et le désir, tant de choses qu'il ressentait à son égard et qui étaient nées de l'amour naissant qu'il lui portait. Elle avait laissé une marque indélébile dans son cœur et s'il ne pouvait pas la faire partir, on pouvait surtout lire dans ses yeux qu'il n'avait même pas envie d'essayer. Il était bien avec elle, il aimait partager sa vie avec la jeune femme dès qu'il le pouvait et même s'ils étaient encore contraints de cacher leur attirance mutuelle au grand public, rien que le fait de pouvoir partir avec elle pour une journée de couple suffisait à le mettre de bonne humeur. A le voir, on en aurait presque oublié l'être abominable qu'il était et qu'il avait pu être avec la Wengyard. Oh bien sûr, il avait encore l'air très mature et son regard brillait d'une intelligence rare... Mais la méchanceté semblait s'être évaporée, le cynisme avait laissé place à une bienveillance qui ne lui ressemblait pas : doux, aimant et attentionné, on aurait dit un autre homme. Son charisme venait à présent plus de sa prestance, de sa façon de se tenir et du ton posé de sa voix, il ne le devait plus à son regard inquisiteur, son sourire sadique ou ses idées malsaines. Avec Elune, les choses étaient simples et il n'avait pas besoin de réfléchir et de cogiter pour se sentir bien....

… Ou presque, vu que leur statut un peu particulier rendait tout de même leur relation un peu délicate : il était le professeur et elle était l'élève, il se devait de lui procurer le savoir et l'expérience et non de doux baisers et de l'affection. Si aucune ligne du règlement n'interdisait les liaisons entre enseignant et étudiant, il n'empêchait que les ragots auraient pu aller bon train et une mauvaise réputation était la dernière chose dont ils avaient besoin... Ou du moins une réputation due à leurs coucheries et leur fréquentation torride.Ils devaient faire attention, ne pouvaient être démonstratif que lorsqu'ils se voyaient tranquillement dans son dortoir et pour elle comme pour lui, il valait mieux qu'on ne sache pas qu'ils fréquentaient l'autre. Qu'auraient pensé les gens si le professeur sadique profitait d'une élèves aussi séduisante ? Les gens sauraient-ils retenir leur curiosité, notamment à propos de leurs activités... Nocturnes ? Oliver en doutait et c'est pour cela qu'il marcha un long moment sans rien tenter d'osé et ce même s'il en mourrait d'envie. A la place, il se contenta de l'écouter, à la fois déçu de ne pas l'avoir déstabilisé et flatté qu'elle lui fasse autant confiance. Après tout, il avait tenté de la piéger plus d'une fois et aujourd'hui, elle acceptait les yeux fermés le moindre de ses caprices, la moindre de ses idées farfelues. D'une certaine manière, ça avait le don de le séduire !

« Ne t'inquiètes pas, je garde l'affrontement de bêtes sauvages et dangereuse pour notre second rendez-vous ! Mais je ne suis pas contre une nuit à la belle étoile comme la dernière fois ! Moins la douche froide si possible... »

Il valait mieux balayer le passé avec de l'humour plutôt que de le laisser gâcher une histoire qui commence si bien ! S'il se remémorait de cette journée sans vraiment trépigner de joie, il ne pouvait pas dire qu'il ne l'avait pas mérité et qu'au fond, ça leur faisait un petit souvenir à partager : oui leur relation avait été quelque peu chaotique mais au final, ils s'en étaient bien tirés ! Pendant une bonne demi-heure, ils marchèrent jusqu'à Pom'depik, alors que le soleil s'élevait encore un peu plus et que l'air était encore suffisamment frais pour rendre la balade agréable. Oliver avait préféré opter pour la marche plutôt que pour le bus faisant navette entre l'académie et la ville : prendre le car avec son amante alors que ce dernier ramassait tous les élèves souhaitant partir pour le week-end n'avait pas sonné comme une bonne idée à l'oreille du trentenaire ! Au moins, ils purent discuter un peu, échanger des banalités à propos de leurs pokémons, parler des cours sans aborder le fait qu'elle ne venait toujours pas au sien... Au bout d'un peu plus d'une demi-heure, ils étaient à proximité du village de l'île centrale. Alors que le chemin menait droit à la gare, le professeur marqua un temps d'arrêt pour se rapprocher de la jeune femme :

« Attends une seconde ! »

Sans se faire prier, il vint capturer doucement ses lèvres dans un unique baiser plein de désir, chargé de toute l'impatience qu'il avait eu depuis leurs retrouvailles. Il n'aurait peut-être pas l'occasion de l'embrasser ainsi à la gare et durant le bref trajet, alors il ne pouvait se retenir plus longtemps : il en avait rêvé dès les premiers instants. Un léger sourire aux lèvres, il esquissa un clin d'oeil légèrement aguicheur avant de rompre le baiser en soufflant :

« Si on continue comme ça, j'ai peur qu'on loupe le train... »


Malgré ses paroles, il l'embrassa de nouveau, ne pouvant résister un instant à l'appel de ses lèvres. Il était accroc... Mais c'était tellement agréable ! Au pire, il prendrait le prochain train pour la zone sud !

***

- Apparition d'un pokémon sauvage (désert ; zone a)

Bianca
nom du pkm : Dedenne
sexe : Femelle
nature : Foufou
cap. spé : Bajoues
- Charge (physique ; 50)
- Mimi-Queue (autre ; baisse la défense d'un niveau)
- Eclair (spéciale ; 40 ; 10% paralysie)
- Chargeur (autre ; augmente défense spé. d'un niveau et double puissance électrique)
- Charme (autre ; baisse l'attaque de deux niveaux)
- Parabocharge (spéciale ; 50 ; régénère la moitié des dégâts infligés)
- Frotte Frimousse (physique ; 20 ; 100% paralysie)
- Cage Eclair (autre ; 100% paralysie)
- ChangeEclair (spéciale ; 70 ; Change avec un pokémon de son équipe)
- Repos (autre ; s'endort pendant 3 tours mais récupération PV et soin altération d'état)  
- Ronflement (spéciale ; 40 ; 30 peur, seulement endormi)  
- Rayon Chargé (spéciale ; 50 ; 70% augmente l'attaque spéciale d'un niveau)
- Ten-danse (autre ; change le talent de l'adversaire en celui du pokémon)
- Calinerie (physique ; 90 ; 10% baisse attaque ennemi)
- Fatal-Foudre (spéciale ; 110)
Autres informations:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Secrétaire du Directeur, Porte-parole officiel, Répartisseur de Génie
Secrétaire du Directeur, Porte-parole officiel, Répartisseur de Génie
■ Messages : 3090
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Sam 9 Mai - 5:13

Pour Elune :

   
Un pokémon sauvage apparaît!
Oh! Un fabuleux petit
   Rhinocorne
   vient d'apparaître devant tes yeux.
   Il est faible !
   Que veux-tu faire !?
   

Pour Oliver le fabuleux :

   
Un pokémon sauvage apparaît!
Oh! Un fabuleux petit
   Baggiguane
   vient d'apparaître devant tes yeux.
   Il est de ton niveau!
   Que veux-tu faire !?
   


Dernière édition par Miaouss le Sam 9 Mai - 5:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Sam 9 Mai - 13:41






« A line in the sand »

RP privé Oliver C. Grimm

Il avait très bien compris l’allusion à la soirée dans la forêt interdite que tu avais faite quelques secondes auparavant.  Il parlait de la douche froide qu’il s’était ramassée et tu ne pus empêcher un petit sourire. Tu n’en étais pas particulièrement fière, surtout que ça avait aussi été difficile pour toi de t’arrêter, mais disons que vous étiez quittes à ce moment-là et qu’au moins, tu avais eu une petite victoire sur lui, ce qui était rare... Mais très, très rare. Il avait le don pour te surprendre et pour avoir une longueur d’avance sur toi, qu’importe la situation. La preuve, il t’emmenait aujourd’hui dans le désert de Suomi alors que tu avais fait exprès de porter des jolis vêtements que tu aurais préféré garder propres, persuadée qu’il allait t’emmener dans un parc, ou sur un chemin de balade romantique... Ouais, enfin, quand tu y pensais, le romantisme n’était pas sa tasse de thé, même si tu voyais clairement qu’il avait beaucoup changé ! Avec toi il était doux, attentionné, bienveillant... Il n’était plus le professeur sadique et mesquin dont tout le monde parlait. Tu étais bien évidemment heureuse qu’il prenne soin de toi, mais tu adorais encore plus le voir agir « normalement » avec les autres élèves. Quand il parlait avec cette voix tranchante en gardant son calme légendaire et que l’élève en question ne pouvait plus rien faire à part baisser les yeux... Toi, tu ricanais intérieurement. Même si tu étais passée par des moments bien plus difficiles avec lui, tu ne pouvais t’empêcher d’apprécier qu’il se comporte ainsi avec les autres.

« Promis, plus de douche froide ! »

Tu mourrais d’envie de lui prendre la main, de te rapprocher de lui, juste de sentir un contact mais le risque était encore trop grand et tu te retins plus de temps que tu ne t’en pensais capable. Et au lieu de prendre des navettes, il avait décidé que vous iriez à pieds jusqu’à Pomdepik, ce qui ne te déplaisait pas. Ainsi, vous aviez eu le temps de discuter, comme un couple normal, de banalités, de choses et d’autres. Et même si c’était très simple, ça te faisait le plus grand bien. Juste vous deux, marchant calmement, discutant de tout et de rien. Et quand enfin vous arriviez près de la gare, il t’arrêta et tu te retournas, surprise, pour recevoir le baiser que tu attendais depuis que tu l’avais rejoins devant l’académie. Le clin d’oeil qui suivit te fit rosir les joues et tu voulais lui répondre ensuite que tu te fichais bien du train du moment qu’il continuait à t’embrasser, mais d’instinct il continua et tu profitas au maximum, ton coeur explosant du bonheur que tu ressentais du fait d’être avec celui que tu aimais tellement... Jusqu’à ce que tu entendes l’annonce en gare comme quoi le train pour la zone sud allait bientôt partir. Un peu trop brusquement, tu stoppas vos élans d’amour et lui pris la main pour commencer à courir en direction de la gare. Elle n’était pas loin, mais il fallait vous dépêcher !

« Je serai bien restée ici plus longtemps, mais je suis trop curieuse, je veux savoir pourquoi tu m’emmènes en plein désert, alors go ! »

Effectivement, l’idée de rater le train et de rester plantée là à l’embrasser ne t’aurait posé aucun souci si tu n’étais pas rongée par toutes les questions que tu te posais à propos de votre rendez-vous... Alors ce n’était pas le moment de rater ce train ! Toute essoufflée malgré le fait que tu n’avais couru que quelques secondes, tu arrivas sur le quai et montas rapidement dans le train qui était sur le point de partir avant de t’affaler sur une place assise. Tu attendis qu’Oliver prenne place à côté de toi et constatas que lui ne semblait pas avoir couru du tout. Il était toujours aussi serein, respirait tout à fait normalement et n’avait même pas les joues rouges.

« Soit j’arrête la clope, soit je me mets à tenter de survivre dans les milieux les plus horribles d’Idryss... »

Tu le regardas droit dans l’oeil et tentas de discerner une quelconque fatigue.

« ... Parce que c’est pas possible, t’es même pas un peu essoufflé ! »

T’étais un peu vexée et tu te sentais un peu nulle, aussi. Sérieusement, en plus des cours d’Oliver, tu devrais peut-être songer à ne pas courber les cours de gym.



♦ Fuite du pkmn.
♦ Apparition d'un pkmn dans le désert de suomi (zone A), plz. ♥

ABSOL ♂ • CHROM • SHINY

Nature : rigide
Capacité spéciale chanceux :
augmente le taux de coups critiques


attaques & autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
■ Messages : 634
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Sam 9 Mai - 18:31



A line in the sand

feat. Elune Crowley


Il ne pouvait plus dissimuler la passion qui l'animait, n'arrivait plus à contenir ce désir sans cesse grandissant qu'il avait pour la demoiselle dont il capturait avidement les lèvres à cet instant, oubliant le fait qu'ils étaient en retard, faisant abstraction du faible risque qu'ils avaient d'être surpris par un autre élève ayant décidé de lui aussi prendre la route plutôt que le bus... Il n'y avait à cet instant plus de différence d'âge, plus de statut professeur/élève, seulement un amour qu'il avait besoin d'exprimer après l'avoir tant repoussé. Il avait besoin d'elle avec au moins autant d'envie que lors de la soirée d'intégration, souhaitait la sentir contre lui juste encore un peu plus longtemps, dans l'espoir que cela comble un peu le manque qui s'emparait de lui à chaque fois qu'elle était loin. C'était peut-être un peu tôt dans leur relation, c'était peut-être un peu anormal mais pourtant il avait développé une dépendance énorme pour Elune, presque malsaine et à l'image de leur couple un peu dysfonctionnel. C'était cependant si bon qu'Oliver se contrefichait du fait que ça soit normal ou pas, prématuré ou pas. Il vivait ainsi sans se poser de question et pour une fois, ça lui faisait du bien de ne pas penser à autre chose qu'à ce qu'il avait envie de faire avec elle, même si c'était simple.

La gare lui rappela cependant qu'ils avaient quelques impératifs à tenir et si lui pouvait attendre, la Wengyard n'était pas de cet avis. Rompant brusquement le baiser en laissant le trentenaire légèrement sur sa faim avant de se saisir sa main, la jeune femme le tira avec elle vers les quais dans l'espoir qu'ils ne loupent pas leur train. Elle était impatiente de savoir ce qu'il lui avait réservé et il pouvait le comprendre, même si elle se doutait que la chose n'allait pas être une belle ballade et un bon restaurant en tête à tête. Il appréciait le fait qu'elle soit curieuse et cela le fit sourire alors qu'il la suivait en courant, s'immisçant entre les portes de la rame à la suite d'Elune. Soufflant légèrement pour manifester le fait qu'il était rassuré d'être arrivé à temps, il jeta un coup d’œil à sa compagne qui était à bout de souffle, à moitié écroulée sur une place assise. Il la contempla un moment, amusé par sa fatigue :

« Je ne pourrais pas enseigner aux gens à survivre en montagne si je n'avais pas un peu de souffle ! De plus, j'ai déjà escaladé plusieurs fois les monts enneigés, je pense que je peux survivre à une petite course à pieds ! »

Un clin d’œil un peu plus taquin et il s'assit à côté d'elle, frôlant doucement la main de la jeune fille de ses doigts en regardant discrètement autour d'eux, voir s'il ne reconnaissait pas une figure familière. Enfin, il reporta son attention vers l'extérieur alors que le train reprenait la route :

« Alors dis-moi, est-ce que mon cours est le seul que tu persistes à sécher ? Ou est-ce que d'autres professeurs ont le malheur de te compter absente dans leurs salles de classe ? »

Il avait abordé ça en douceur, sans sonner comme un air de reproche, simplement une question de curiosité. Il ne la quitta cependant pas du regard, trop occupé à se perdre dans l'azur de ses yeux, un léger sourire aux lèvres. Alors que le train les menaient à leur destination, il reprit la parole :

« Je ne demande pas ça pour te mettre mal à l'aise, juste pour savoir si tu as déjà participé à un cours sur la migration des pokémons, sur les hordes qui pouvaient apparaître de temps à autres à des endroits très précis en Idryss. »

Le train finit par s'arrêter, ayant rejoint en vitesse son point d'arrivée. Alors que tout le monde sortait pour rejoindre les navettes rejoignant le centre-ville de Suomi, Oliver et son amante prirent une direction un peu différente, jusqu'à atteindre le désert aride et chaud. D'un geste, le jeune homme envoya deux pokéballs en l'air, laissant apparaître son Nostenfer et sa Bruyverne. Le premier flotta dans les airs avec des battements d'ailes frénétiques alors que la seconde vint se poser près de son maître, réclamant une caresse qu'il lui offrit avec un sourire. Puis, se tournant vers Elune, il lui fit un signe de la tête :

« Alors ? Je te laisse choisir ta monture, à moins que tu aies un pokémon capable de te porter et de voler en pleine tempête, si cette dernière se lève ! Xerxès est un peu moins confortable, mais voler avec est une sensation unique ! Lilith est plus classique, peut-être que tu préféreras ! Prends ces lunettes, ça évitera que tu aies du sable plein les yeux ! »

Il lui tendit une paire de lunettes de protection alors qu'il s'équipait lui-même d'un modèle similaire même s'il était sans doute un peu plus cher, devant lui appartenir personnellement. Oui, il allait bien être question de voler au dessus du désert aujourd'hui ! Mais même si c'était déjà assez inhabituel, Elune ne serait pas au bout de ses surprises !

***

- Fuite
- Apparition d'un pokémon sauvage (désert ; zone a)

Bianca
nom du pkm : Dedenne
sexe : Femelle
nature : Foufou
cap. spé : Bajoues
- Charge (physique ; 50)
- Mimi-Queue (autre ; baisse la défense d'un niveau)
- Eclair (spéciale ; 40 ; 10% paralysie)
- Chargeur (autre ; augmente défense spé. d'un niveau et double puissance électrique)
- Charme (autre ; baisse l'attaque de deux niveaux)
- Parabocharge (spéciale ; 50 ; régénère la moitié des dégâts infligés)
- Frotte Frimousse (physique ; 20 ; 100% paralysie)
- Cage Eclair (autre ; 100% paralysie)
- ChangeEclair (spéciale ; 70 ; Change avec un pokémon de son équipe)
- Repos (autre ; s'endort pendant 3 tours mais récupération PV et soin altération d'état)  
- Ronflement (spéciale ; 40 ; 30 peur, seulement endormi)  
- Rayon Chargé (spéciale ; 50 ; 70% augmente l'attaque spéciale d'un niveau)
- Ten-danse (autre ; change le talent de l'adversaire en celui du pokémon)
- Calinerie (physique ; 90 ; 10% baisse attaque ennemi)
- Fatal-Foudre (spéciale ; 110)
Autres informations:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Secrétaire du Directeur, Porte-parole officiel, Répartisseur de Génie
Secrétaire du Directeur, Porte-parole officiel, Répartisseur de Génie
■ Messages : 3090
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Sam 9 Mai - 19:58

Pour Elune :

   
Un pokémon sauvage apparaît!
Oh! Un fabuleux petit
   Ningale
   vient d'apparaître devant tes yeux.
   Il est de niveau !
   Que veux-tu faire !?
   

Pour Oliver le fabuleux :

   
Un pokémon sauvage apparaît!
Oh! Un fabuleux petit
   Phanpy
   vient d'apparaître devant tes yeux.
   Il est beaucoup trop fort pour toi !
   Que veux-tu faire !?
   


Dernière édition par Miaouss le Sam 9 Mai - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Dim 10 Mai - 14:52






« A line in the sand »

RP privé Oliver C. Grimm

Il avait l’air de s’amuser à te regarder, toi qui avais pourtant fait des efforts, affalée sur ton siège, les joues rouges et le souffle court. Mais effectivement, il avait bien plus d’expérience que toi, était bien plus sportif que toi, et de quel droit pourrait-il enseigner la survie s’il n’avait pas un minimum d’endurance ? Alors tu lâchas un gros soupir avant qu’il ne te demande s’il était le seul professeur à ne pas avoir la chance de te compter parmi ses élèves présents en cours. Il n’avait pas l’air de te faire la morale, heureusement ! Et il précisa même qu’il ne voulait pas te mettre mal à l’aise, ce qui te soulagea.

« Mmmh, comment dire... »

Il te souriait, il te regardait droit dans les yeux, et même si tu t’y habituais petit-à-petit, ça te faisait toujours quelque chose de le voir si attentif, à ton écoute, avec un regard sincère et tendre. Ça te poussait à la sincérité aussi et il faut dire que tu n’arrivais pas à lui cacher grand-chose.

« Je ne vais pas trop aux cours de gym non plus, enfin bon, c’est pas très important. Sauf dans ces cas-là... Et le tien, c’est pas qu’il ne m’intéresse pas, hein ! »

Tu avais précisé cela avec des grands yeux, de peur qu’il pense que tu n’avais aucun intérêt pour la survie, ce qui était complètement faux. Plus tu voyageais à Idryss, plus tu pensais venir à ses cours tant tu te retrouvais en difficulté à chaque fois que tu étais mal préparée. Alors non, surtout, il ne fallait pas qu’il pense que tu ne venais pas par désintérêt.

« En fait, c’est plutôt que ben, c’est toi. Et ça me fait un peu bizarre. Et y’a aussi des gens, enfin des élèves, au féminin je veux dire, avec qui j’ai un peu de peine. »

Tu détournas le regard un instant en levant les yeux au ciel. Tu pris la main d’Oliver et reposa tes yeux dans le sien.

« Parfois elles te regardent avec un peu trop d’insistance. Et puis c’est pas comme si je n’entendais pas ce qu’elles disaient. Y’a personne qui se doute de rien, alors elles se gênent pas. À piailler pire qu’un Pijako en fantasmant sur ton oeil bandé et sur tes pratiques peu conventionnelles ! »

Tu fis la moue. T’avais un peu avoué ta jalousie, non tu l’avais clairement avouée, un peu vexée, un peu en colère. Il faut dire qu’elles t’énervaient vraiment, à parler de ça, parfois même à te demander ton avis.

« Du coup non, je n’ai jamais trop entendu parler des hordes, etc... »

Tu réfléchis quelques instants, te demandant où il voulait en venir. Est-ce que ça avait un rapport avec l’endroit dans lequel il voulait t’emmener ? Au plein milieu du désert ? Tu l’interrogeas du regard avant que le train n’arrive à destination. Rapidement, vous aviez mis pied dans le désert et Oliver fit appel à deux de ses pokémons ; un Nostenfer et un Bruyverne. Il te demanda sur lequel tu préférais monter et te donnas des lunettes pour éviter le sable dans les yeux. Tu n’en revenais pas et restait bouche bée.

« Attend, t’es sérieux ? Monter sur un de ces pokémons et traverser le désert ? Et si le pokémon que je choisis ne m’aime pas ? Et qu’il commence à faire des petits loopings dans les airs pour me faire tomber ? »

Tu enfilas quand même les lunettes, sachant que tu n’avais pas trop le choix, et t’approchas du Bruyverne qui te semblait plus amical et plus accessible que le Nostenfer. Surtout qu’il t’avait parlé de « sensation unique » avec Xerxès et que tu n’étais pas certaine, venant de sa part, de ce que cela pouvait signifier. Alors maladroitement, tu t’installas sur l’espèce de chauve-souris géante avant de la caresser et de lui murmurer des petits encouragements à ne pas te foutre en l’air dès les trois premières secondes. Tu regardas Grimm qui s’embarquait sur Nostenfer et avala difficilement ta salive. Voler à dos de pokémon, tu ne l’avais encore jamais fait et tu te demandais bien ce que ça allait donner.

« Ok, je suis pas prête mais allons-y. J’espère que Lilith sait où aller, hein... »

Puis tu murmuras, à peine assez fort pour qu’Oliver t’entende.

« Et j’espère que j’vais pas crever sur la route non plus... »

Lorsque le Bruyverne se mit à battre des ailes, tu t’accrochas fermement et te mis à chanter des petites chansons dans ta tête, pour te rassurer et pour tenter de penser à autre chose. Tu essayais de garder ton calme, mais tu stressais comme pas possible. Alors tu te mis à prier Arceus, Idryss et qui voudrait bien t’entendre pour que le vol se déroule comme prévu.



♦ Fuite du pkmn.
♦ Apparition d'un pkmn dans le désert de suomi (zone A), plz. ♥

ABSOL ♂ • CHROM • SHINY

Nature : rigide
Capacité spéciale chanceux :
augmente le taux de coups critiques


attaques & autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
■ Messages : 634
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Dim 10 Mai - 21:27



A line in the sand

feat. Elune Crowley


Les mots d'Elune trottaient gentiment dans la tête du professeur alors que ce dernier murmurait ses consignes à Lilith, afin que cette dernière sache quoi faire et surtout à quel point il était important qu'elle fasse attention durant son vol. Elle était adorable à être jalouse de cette manière, marquant une certaine possession qui ne laissait pas le professeur indifférent. Elle ne le voulait que pour lui et d'une certaine manière, il le comprenait parfaitement car il était dans le même cas, à toujours vouloir rôder autour d'elle, à punir ceux qui osaient parler un peu trop de la demoiselle en des termes très... Sexualisés. Il n'aimait pas ça au moins autant qu'il aimait la Wengyard, se surprenant à haïr tous ceux qui osaient parler d'elle de manière peu élogieuse. L'amour menait parfois à la jalousie et leurs sentiments forts poussaient de ce fait les deux amants à se montrer très protecteur l'un envers l'autre, comme des prédateurs marquant leurs territoires. Il comprenait donc pourquoi elle ne venait pas en cours comme il espérait qu'elle comprenne ce qu'il avait fait et ce qu'il ferait pour la garder uniquement pour lui. Tant de choses avaient changées et Oliver s'étonnait encore d'être devenu aussi soucieux pour quelqu'un d'autre que lui, comme si le centre de son monde s'était déplacé vers Elune, ce qui était le cas dans un sens...

C'était d'ailleurs pour cela qu'il prenait autant de temps à expliquer à sa Bruyverne quoi faire une fois qu'elle aurait décollé : lui avait pris l'habitude de voler sur son dos depuis son évolution et ne craignait ni l'altitude ni les possibles déconvenues qui pouvait y avoir mais ne souhaitait pas vraiment que les choses se passent mal avec l'être de son cœur. De plus, rien ne semblait indiquer qu'Elune était une habituée de ce genre de pratiques, la preuve en était qu'elle avait déjà choisi la sûreté avec le dragon plutôt qu'avec la chauve-souris. Aussi, il mit tout en œuvre pour que les choses se passent bien et même, pour que le vol soit agréable !

« Allons, tu ne peux pas douter de l'amour de Lilith quand tu vois sa bouille adorable ! Et puis je lui ait dis de faire attention, pas de looping... Sauf si ça vaut vraiment le coup ! »

Il siffla Xerxès et pris son sac, le mettant sur son ventre pour faciliter la tâche à son Nostenfer. D'un clin d'oeil, il ajouta :

« Et dans le pire des cas, je te rattraperais ! »

Un nouveau sifflet et les deux pokémons commencèrent à décoller. Contrairement à Lilith qui portait la demoiselle sur son dos, Nostenfer souleva Oliver en l’agrippant par les épaules, soulevant son maître dans le dos alors que ce dernier, serein, regardait Elune paniquer et prier Arceus que rien ne lui arrive. Même dans ce moment de panique elle était adorable et il rit de bon cœur, le son toutefois étouffé par le bruit du décollage violent qui l'attendait. Quelques instants plus tard, ils se retrouvaient tous les deux à survoler le désert grâce aux pokémons du trentenaire, chanceux de ne pas avoir de sable pour venir perturber leur vision des cieux. La vue était inoubliable pour quiconque savait apprécier la beauté du désert et alors qu'ils passaient entre les nuages, montant encore plus haut dans les cieux, le dresseur fit signe à son pokémon de se rapprocher de l'autre duo. Grâce à cela, Oliver se retrouva à côté d'Elune, criant pour qu'elle l'entende :

« Tu vois ? Absolument rien à craindre ! Regarde là-bas, il y a un oasis ! Accroche-toi ! »

D'un geste de la main, il fit un signe à Lilith avant de plonger en piqué avec son Nostenfer, descendant brusquement vers l'étendue d'eau parsemée de palmier qu'il avait repéré. Le dragon le suivit, entraînant sa cavalière tout en faisant attention de ne pas aller trop vite pour elle. Ils arrivèrent presque au niveau du sol, frôlant la surface de l'eau alors qu'Oliver jetait un œil à son amante pour voir si elle était plus dans un état d'émerveillement ou de frayeur absolue. Alors qu'ils reprenaient de l'altitude, le professeur de survie fit en sorte de se replacer à ses côtés pour lui expliquer un peu mieux ce qu'ils faisaient là.

« Mes sources m'ont prévenues qu'en ce moment même, le désert était parcouru par des hordes de Phanpys et de Donphans, migrant des zones les plus inaccessibles vers l'un des oasis du centre du désert comme chaque année ! Tu vois ? Il y a un groupe juste-là ! J'ai pensé que ça te plairait d'en voir ! »

Il pointa du doigt un regroupement de pokémons autour d'un point d'eau similaire à celui qu'ils venaient de frôler. C'était pas vraiment le truc le plus romantique qui soit, mais connaissant l'amour d'Elune pour les pokémons, Oliver avait pensé que c'était une bonne idée d'organiser une petite excursion en amoureux ici. A présent, il priait pour qu'elle ne l'incendie pas pour cette idée saugrenue. Une nouvelle fois, ils s'approchèrent du sol, cette fois pour un atterrissage en douceur...

***

- Amphinobi attaque Laser-Glace !
- Amphinobi attaque Laser Glace !

Zero
nom du pkm : Amphinobi
sexe : Mâle
nature : Pressé
cap. spé : Torrent
- Ecras'Face (physique ; 40)
- Rugissement (autre ; baisse l'attaque d'un niveau)
- Ecume (spéciale ; 40 ; 10% perte vitesse)
- Vive-Attaque (physique ; 40 ; priorité +1)
- Lechouille (physique ; 30 ; 30% paralysie)
- Vibraqua (spéciale ; 60 ; 20% confusion)
- Brouillard (autre ; baisse la précision d'un niveau)
- Chant Canon (spéciale ; 60)
- Dégommage (physique ; dépend de l'objet tenu)
- Anti-Air (physique ; 50 ; fait tomber au sol)
- Imitation (autre ; remplace la cap. spé. Par celle de l'ennemi)
- Tatamigaeshi (autre ; protège le lanceur et ses alliés des attaques)
- Ombre Portée (physique ; 40 ; priorité +1)
- Picots (autre ; inflige des dégâts à tout pokémon entrant sur le terrain)
- Feinte (physique ; 60 ; ignore précision et esquive)
- Sheauriken (physique ; 20 ; attaque 2 à 5 fois)
- Laser Glace (spéciale ; 90 ; 10% Gel ; )
- Clonage (autre ; crée un clone)
- Extrasenseur (spéciale ; 80 ; 10% peur)
Autres informations:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Secrétaire du Directeur, Porte-parole officiel, Répartisseur de Génie
Secrétaire du Directeur, Porte-parole officiel, Répartisseur de Génie
■ Messages : 3090
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Dim 10 Mai - 21:36

Elune la meilleure :  

Un pokémon sauvage apparaît!
Oh! Un fabuleux petit
   cacnea
   vient d'apparaître devant tes yeux.
   Il est de ton niveau!
   Que veux-tu faire !?
   


Oliver le modeste :

   
Un terrible combat pokémon!
amphinobi, niv. 52
   cap spé : torrent
   Donne un bonus mulitiplicateur de X1.5 aux attaques eau lorsque les PV de ce Pokémon sont inférieurs à 1/3.
   PV : 136
Attaque : 103
Défense : 67
Att Sp : 112
Def Sp : 78
Vitesse : 145
phanpy, niv. 67
   cap spé : ramassage
   Peut ramasser des objets
   PV : 197
Attaque : 85
Défense : 85
Att Sp : 58
Def Sp : 58
Vitesse : 58
TOUR UN

   
Amphinobi attaque Laser-Glace !
-144 PV
PV Phanpy : 53/197
Phanpy attaque charge !
-34 PV
PV Amphinobi : 132/136

   TOUR DEUX

   
Amphinobi attaque Laser-Glace !
-144 PV
PV Phanpy : 0/197
Phanpy est KO !


Dernière édition par Miaouss le Dim 10 Mai - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Mar 12 Mai - 21:59






« A line in the sand »

RP privé Oliver C. Grimm

Sa bouille adorable ? Tu regardas le pokémon d’un air dubitatif sans approuver ni réfuter ce qu’il venait de dire. Lilith avait bien quelque chose de mignon, enfin disons qu’elle dégageait un truc, mais de là à dire qu’elle avait une bouille adorable, tu n’en étais pas certaine. Tu haussas les épaules en montant sur le Bruyverne et étais d’autant plus stressée quand tu voyais la manière dont Oliver allait voler avec son Nostenfer. Ce dernier l’agrippa par les épaules et tu te crispas aussitôt. Non, sérieusement, c’est comme ça qu’il allait voler ? Et il essayait de te rassurer ? T’accrochant encore plus fort au pokémon, tu ne priais plus que pour toi, tu priais aussi pour le professeur qui était suspendu dans les airs comme s’il faisait ça tous les jours. Il avait peut-être confiance mais toi tu avais des sueurs froides rien qu’à le voir à deux centimètres du sol.

« Pourquoi faut toujours que je me trouve quelqu’un qui me torture comme ça ? Hein ? Il veut que je meure d’une crise cardiaque pour se débarrasser de moi une bonne fois pour toutes ? »

Tu te murmurais ces mots alors que Lilith s’élevait dans les airs. En réalité tu savais bien qu’il ne voulait pas se débarrasser de toi et même si tu te plaignais de ne trouver que des hommes qui te torturent, tu étais bien heureuse d’avoir trouvé celui-ci…. Déjà il ne te torturait pas vraiment, vu que c’est toi-même qui te faisais un sang d’encre pour rien, mais en plus tu ne regretterais pour rien au monde la relation que tu avais avec lui aujourd’hui. C’était absolument parfait et même si c’était peu conventionnel, tu n’aurais pas pu rêver mieux. Votre premier rendez-vous au milieu du désert ? Un bonheur à partager à ses côtés. Tu étais heureuse avec lui, heureuse à un point que tu n’imaginais pas être possible et tu profitais de chaque instant à ses côtés, même à dos d’un pokémon qui pouvait te faire tomber à tout moment… Même si, au moment où il s’approcha de toi pour te dire qu’il n’y avait rien à craindre, il te fit un autre coup fourbe en ordonnant à sa petite Lilith de faire un brusque plongeon vers l’oasis qu’il avait repéré. Ton cœur resta perché là-haut et regagna ton corps que quelques secondes plus tard quand tu repris légèrement de l’altitude et qu’Oliver se replaça à ta hauteur pour t’expliquer la raison de votre venue. Apparemment, une horde de Phanpy et de Donphan parcouraient le désert et tu les remarquas effectivement proche d’un point d’eau. Tes yeux s’écarquillèrent pour admirer ce phénomène.

« C’est trop bieeen ! Et en plus les Phanpy sont trop mignons. »

Avec Oliver, tu ne cachais plus vraiment l’amour inconditionnel que tu avais pour les pokémons. Tu avais de base du mal à le cacher, alors avec lui, qui lisait en toi comme dans un livre ouvert malgré tes efforts… Alors c’est avec des étoiles plein les yeux que tu remis les pieds sur terre après un atterrissage en douceur. Tu remercias chaleureusement Lilith d’avoir réussi à te supporter et à s’être donné la peine de te faire passer un vol agréable, puis tu t’approchas du professeur avec un grand sourire.

« Je me demandais où tu voulais en venir, avec cette histoire de désert… Mais je suis pas déçue ! Vraiment, ils… Oh ils sont adorables. »

Leur petite trompe, leur petite taille, tout chez les Phanpy était adorable, mais tu n’osais pas approcher le troupeau de peur de les effrayer et de les faire partir… Les voir ainsi tous ensemble était un spectacle hors du commun et tu préférais les admirer un moment que leur faire peur et rater ta chance de profiter de cette rencontre inattendue. Tu t’approchas alors d’Oliver pour entrelacer tes doigts dans les siens sans quitter la horde des yeux.

« Merci de m’avoir emmenée ici. C’est parfait. En plus je n’avais jamais vu des Phanpy en vrai ! Ni des Donphan d’ailleurs. »

Tu n’avais pas croisé énormément de pokémons non plus il faut dire. Bien sûr, tu en voyais tous les jours, dans les villes, à l’académie, dehors… Mais certains pokémons étaient plus rares que d’autres et les Phanpy faisaient partie de ceux que tu n’avais jamais pu croiser. Alors c’était un petit bonheur pour toi que de te retrouver ici, malgré la chaleur et le soleil qui tapait un peu trop fort.

« Tu crois qu’on peut les approcher ou ils vont fuir ? Ils n’ont pas l’air très peureux mais s’ils attaquent tous en groupe, merci bien… »

Tu ne doutais pas des capacités d’Oliver en matière de combat, mais ils étaient quand même beaucoup alors tu préférais ne rien tenter. Tu attendais sagement aux côtés du professeur, telle une élève modèle, qu’il te dise ce que tu étais autorisée ou non à faire. Tu n’osais même pas sortir ton téléphone pour prendre une photo. À vrai dire tu ne bougeais pas d’un pouce, tes yeux scotchés sur le troupeau de pokémons qui ne vous avait peut-être même pas remarqués.



♦ Fuite du pkmn.
♦ Apparition d'un pkmn dans le désert de suomi (zone A), plz. ♥

ABSOL ♂ • CHROM • SHINY

Nature : rigide
Capacité spéciale chanceux :
augmente le taux de coups critiques


attaques & autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
■ Messages : 634
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Jeu 14 Mai - 6:04



A line in the sand

feat. Elune Crowley


Il remit son sac à l’endroit en ôtant ses lunettes de protection alors qu’Elune s’exclamait une nouvelle fois à propos des Phanpy que l’on pouvait voir un petit peu plus loin. Apparemment, il avait visé juste en pensant qu’une telle se plairait ici et qu’elle apprécierait le petit voyage qu’il avait organisé pour eux. En même temps, les pokémons étaient un peu le point faible de la demoiselle, le moyen le plus facile de l’attendrir et de lui faire plaisir : les choses entre eux s’étaient justement arrangées suite à un événement lié à ces petites bêtes qui partageaient leur quotidien. Cette passion pour les pokémons, c’était un peu le point commun qui avait effacé tous les différents, qui surpassait tout ce qu’ils avaient pu vivre de mal et qui leur faisaient à peu à peu comprendre qu’ils étaient fait l’un pour l’autre. Comme quoi, combattre n’était pas la seule utilité des monstres de poche. Autorisant Nostenfer à reprendre son envol et ainsi se dégourdir les ailes, Oliver sentit sa compagne saisir délicatement ses mains se rapprochant de lui comme l'amoureuse qu'elle était.

C'était bizarre dans un sens, d'être passé de la tension sexuelle du premier jour à la tendresse irrésistible d'aujourd'hui, comme s'ils étaient deux personnes complètement différentes, comme s'ils vivaient un futur alternatif où tout allait bien dans le meilleur des mondes. Ils avaient changé, c'était certain, à moins qu'au contraire ils se soient un peu plus révélés à l'autre, laissant tomber les masques de cruauté et de provocation pour paraître plus naturels et de ce fait, plus proches. Quoi qu'ils en soit, ils formaient à présent un couple presque ordinaire et fusionnel, se découvrant un peu plus à chaque rencontre, appréciant toujours plus les moments passés ensemble. Il gardait son air cynique et son sadisme pour le grand public mais se laissait aller à des élans de tendresse et presque du romantisme pour elle, malgré tout ce qu'il avait dit à ce propos lors de leurs précédentes rencontres. Enlaçant délicatement leurs doigts, il lui sourit :

« Je me suis dit qu'à relation particulière, sorties particulières ! La migration des Donphans est vraiment un phénomène rare, un peu comme... Enfin, comme nous quoi ! »

Etait-ce un compliment, quelque chose de gentil ? Ou simplement de la maladresse dans ses propos ? Il avait beau faire des efforts, le fait qu'Oliver n'utilise pas certains mots rendait ses paroles parfois un peu floues et mal tournées. Mais au final, tout ce qui comptait était qu'Elune distingue un peu de changement chez lui, qu'elle continue à être aussi accroc à lui qu'elle l'avait toujours été. Et tant pis s'il paraissait ridicule parfois, tant qu'elle était la seule spectatrice de ses bêtises et ses gaucheries. D'un œil expert, il scrutait le troupeau comme s'il recherchait un pokémon précis, écoutant attentivement les paroles de la demoiselle pour essayer de lui répondre au mieux, toujours un léger sourire en coin :

« Tu douterais de mes capacités à vaincre une horde entière de Donphans furieux pour te protéger ? »

Il lui fit un léger clin d'oeil avant de l'attirer doucement avec lui, faisant quelques pas en avant avec prudence, serrant sa main avec légèrement plus de fermeté en continuant son discours :

« Cela dit, je dois avouer qu'il est préférable de ne pas se les mettre à dos, les Donphans ont l'habitude d'être très protecteurs en ce qui concerne leurs enfants... Je doute que nous puissions approcher de leurs petits sans qu'ils ne nous chargent... Cependant... »

Encore quelques pas et il s'arrêta, les yeux toujours rivés sur le troupeau. Lentement, il lâcha la main de sa chère et tendre pour prendre quelque chose dans son sac, sortant un sachet rempli de fruits en tout genre qu'il avait porté avec lui. Il les posa au sol, se baissant pour les répartir un peu partout devant lui. Si la majorité des pokémons sauvages n'y firent pas attention, un petit Phanpy sortit du troupeau et se mit à leur tourner autour, fixant la nourriture et les deux tourtereaux avec méfiance avant de finalement se ruer sur la nourriture. Oliver le laissa faire sans rien tenter, prenant juste un des fruits avant de se relever :

« La majorité des Phanpy sont protégés par leurs parents, ne mangeant que ce que ces derniers approuvent. Comme les Donphans sont méfiants, jamais ils ne mangeraient quelque chose qu'un humain leur proposerait... Malheureusement, il existe dans certains troupeaux des enfants qui n'ont plus la chance d'avoir les conseils d'un... Adulte. Ceux-là sont donc plus faciles à approcher ! »

C'était triste à dire, mais la vie de pokémon n'était pas non plus toujours facile. Entre les dresseurs capturant sans réfléchir, la maladie, la vie sauvage... Tout le monde ne pouvait pas survivre et parfois, cela menait à des orphelins. Peut-être que se Phanpy pourrait grandir seul avec son troupeau, mais il était certain qu'il n'aurait personne pour veiller sur ses besoins les plus vitaux et qu'en cas de danger, il ne serait pas privilégié. Tendant le fruit qu'il avait pris à Elune, il ajouta :

« J'ai vu que capturer Farfuret en le combattant n'avait pas été vraiment un plaisir absolu pour toi alors j'ai pris de quoi rendre les choses... Différentes ! Prends ça : si tu ne veux pas convaincre un pokémon de te rejoindre en le battant, peut-être que tu y arriveras en l'attirant avec de la nourriture ! Celui-là a de l'appétit, je pense qu'il ne sera pas contre un peu de fruit en plus ! »

Après un cours de combat et une soirée de survie, voilà qu'Oliver faisait dans l'enseignement de capture ! Il était peut-être plus prof qu'il ne voulait le faire croire... Et puis, ça semblait bien plaire à sa compagne...

***

- Oliver lance hyperball !
- Oliver lance hyperball si la première ne marche pas !

Zero
nom du pkm : Amphinobi
sexe : Mâle
nature : Pressé
cap. spé : Torrent
- Ecras'Face (physique ; 40)
- Rugissement (autre ; baisse l'attaque d'un niveau)
- Ecume (spéciale ; 40 ; 10% perte vitesse)
- Vive-Attaque (physique ; 40 ; priorité +1)
- Lechouille (physique ; 30 ; 30% paralysie)
- Vibraqua (spéciale ; 60 ; 20% confusion)
- Brouillard (autre ; baisse la précision d'un niveau)
- Chant Canon (spéciale ; 60)
- Dégommage (physique ; dépend de l'objet tenu)
- Anti-Air (physique ; 50 ; fait tomber au sol)
- Imitation (autre ; remplace la cap. spé. Par celle de l'ennemi)
- Tatamigaeshi (autre ; protège le lanceur et ses alliés des attaques)
- Ombre Portée (physique ; 40 ; priorité +1)
- Picots (autre ; inflige des dégâts à tout pokémon entrant sur le terrain)
- Feinte (physique ; 60 ; ignore précision et esquive)
- Sheauriken (physique ; 20 ; attaque 2 à 5 fois)
- Laser Glace (spéciale ; 90 ; 10% Gel ; )
- Clonage (autre ; crée un clone)
- Extrasenseur (spéciale ; 80 ; 10% peur)
Autres informations:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Secrétaire du Directeur, Porte-parole officiel, Répartisseur de Génie
Secrétaire du Directeur, Porte-parole officiel, Répartisseur de Génie
■ Messages : 3090
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Jeu 14 Mai - 10:59

ELUNE :

   
Un pokémon sauvage apparaît!
Oh! Un fabuleux petit
   tarinor
   vient d'apparaître devant tes yeux.
   Il est de ton niveau!
   Que veux-tu faire !?
   

OLIVER :

   
Pokéball, go!
Tu lances une hyperball sur
   phanpy
   ...
Félicitations, il est capturé !
   


Dernière édition par Miaouss le Jeu 14 Mai - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Jeu 14 Mai - 17:13






« A line in the sand »

RP privé Oliver C. Grimm

Il était légèrement maladroit et te parlait en formulant des phrases parfois un peu incompréhensibles, mais tu trouvais ça particulièrement adorable alors à part un petit sourire tendre et une caresse douce sur sa main, tu ne relevais pas et ne te moquais en tout cas pas de lui. Tu voyais bien que ce n’était pas dans ses habitudes d’être ainsi avec quelqu’un, qu’il faisait des efforts pour te plaire et pour te laisser le découvrir encore plus, et tu allais tout faire pour l’encourager parce que tu aimais tout autant ce côté de lui que celui qu’il montrait aux autres élèves. Tu savais que ça ne devait pas être facile, toi-même tu avais parfois du mal à savoir comment bien te comporter, mais voir une sorte de faiblesse en lui t’attendrissait au plus haut point et te donnait envie de l’enlacer amoureusement en lui murmurant que tu ne pouvais pas lui résister.

Mais il savait rapidement reprendre confiance en lui et te fit un clin d’œil en te demandant si tu ne le sous-estimais pas un peu avec ton histoire d’attaque de Donphans. Ce que tu avais apprécié tout particulièrement, c’est qu’il parlait de te protéger et c’est ce simple mot qui te fit presque rougir. L’imaginer se battre pour t’éviter une égratignure, ou l’imaginer voler cette pierre qu’il t’avait offerte le jour de la soirée d’intégration rien que pour que tu sois heureuse… En fait, l’imaginer faire n’importe quoi qui soit en rapport avec toi. À partir du moment où tu savais qu’il agissait pour toi, ou qu’il pensait à toi, tu ne pouvais t’empêcher d’éprouver une extrême satisfaction, de sourire en sentant une douche chaleur t’envahir et te rappeler que tu étais totalement folle de lui.

Il t’attira vers lui et fit quelques pas en direction du troupeau en t’expliquant que les Donphans étaient très protecteurs envers leurs enfants. Les Phanpy allaient donc être difficiles à approcher, dommage. Tu fis presque la moue avant d’entendre son « cependant » qui te fit reprendre espoir. Il s’arrêta de marcher avant de délier ses doigts des tiens et de chercher quelque chose dans son sac. Il en sortit des fruits qu’il posa sur le sol pour attirer un de ces petits pokémons. Curieuse et attentive, tu observas en silence et vit qu’un petit Phanpy sortit du lot pour venir manger ce qu’Olive avait laissé par terre. Il t’expliqua que, tout comme les humains, certains pokémons pouvaient perdre leurs parents et l’idée que ce petit Phanpy n’en avait plus te noua la gorge. Tu voulus le prendre dans tes bras, mais Oliver te proposa une méthode moins brusque et certainement plus adaptée pour approcher le petit. Il te tendit un fruit en te proposant de l’amadouer. L’enseignant avait compris que les combats n’étaient pas ta tasse de thé et voulait te prouver qu’il y avait d’autres manières, plus pacifiques, qu’un pokémon rejoigne ton équipe. À vrai dire, à part Syd et Tylton, tu n’avais jamais engagé un combat contre un de tes pokémons pour le capturer. Faut croire que tu étais entourée d’une aura bienveillante que seuls les pokémons pouvaient capter.

« Merci ! J’ai quand même un peu peur qu’il s’enfuie… Et puis je me sens un peu mal, j’ai l’impression de l’embobiner… Mais enfin, j’espère qu’il comprendra que ce n’est pas pour profiter de lui. Enfin, je veux juste qu’il se sente bien. »

Tu murmurais ces mots pour que le Phanpy ne t’entende pas parler de lui. Même s’il était concentré sur sa nourriture, tu ne voulais pas parler de lui comme s’il n’était pas là. Puis finalement tu t’accroupis en le regardant et lui fis un petit sourire amical avant de tendre ta main contenant le fruit qu’Oliver t’avait donné.

« Tu as encore faim ? »

Le petit pokémon te regarda avant de regarder ta main, l’air dubitatif, pas certain que tu n’avais que des bonnes intentions. Tu sentais bien que sa confiance n’allait pas être gagnée si facilement et alors qu’il allait reculer d’un pas, tu posas le fruit sur le sol, près de toi, en évitant tout geste brusque et en le regardant le plus tendrement possible. Autant dire que tes yeux pissaient l’amour, oui ! Toi qui aimais tant les pokémons, tu ne pouvais t’empêcher de devenir une petite gamine pleine de bonnes intentions, insouciante et comblée de joie lorsque tu croisais l’un d’eux.

« Tu vois, tu peux venir le chercher, je ne le touche plus. Je ne suis pas là pour te faire du mal… »

Une phrase que tu utilisais toujours, que tout le monde utilisait même ceux qui voulaient réellement faire du mal à quelqu’un, mais enfin on pouvait sentir dans ta voix mielleuse et tes yeux doux que tu allais nullement l’intention de lui faire du mal. Le phanpy sembla le remarquer, s’approchant avec prudence du fruit posé presque à tes pieds. Il arriva finalement à ta hauteur et le mangea sans crier gare. Il était peut-être méfiant deux minutes, mais ça s’estompait très vite ! Te tournant légèrement, tu jetas un coup d’œil à Oliver.

« Tu crois que je peux le caresser maintenant ? »

En réalité, tu n’attendis même pas sa réponse et approcha ta main du Phanpy qui mangeait. Il s’arrêta alors et te regarda sans bouger, prêt à fuir, prêt à te mordre, ou prêt peut-être à recevoir ta caresse.

« Doucement petit, là regarde, il ne faut pas avoir peur… »

Aussi lentement qu’un Parecool descend d’un arbre, tu laissas ta main se poser sur le dos du petit Phanpy avant de le caresser avec une douceur à toute épreuve. Il sembla se crisper au début, avant de comprendre que tu n’étais pas dangereuse et de se détendre un peu, finissant de manger son fruit. Triomphante, tu te tournas encore, sans lâcher le Phanpy, pour sourire à ton professeur préféré.

« Tu voiiis ? On ne dirait pas mais en fait il est tout doux. Et sa petite trompe là, oh mon dieu je craque. »

Le Phanpy semblait commencer à t’aimer et avec un petit sourire, il fit ce qu’il ferait à n’importe quel humain qu’il apprécie ; il se cogna contre tes genoux et te fit bousculer en arrière, plus de surprise qu’autre chose. Il ne t’avait pas fait mal, mais n’avait eu aucune difficulté à te faire tomber à la renverse !

« Uuh… »

Tu te relevas en maudissant tout le sable qui s’était installé sur tes vêtements et jeta un coup d’œil au Phanpy. Ce dernier semblait tout chamboulé et tu lui lanças un petit sourire pour le rassurer.

« C’est bon, t’en fais pas, je vais bien ! Tu es juste un peu plus fort que ce que j’imaginais… »

Revenant près de lui, tu caressas sa tête et à l’aide de sa trompe, il arrosa tes mains plein de sable pour te dépoussiérer un peu. Tu gloussas avant de reporter ton attention sur Oliver, qui devait certainement bien se moquer de toi…

« Je crois que tu as vraiment choisi le meilleur endroit pour ce petit rendez-vous en tête-à-tête ! Enfin, plus trop en tête-à-tête maintenant mais, c’est pour la bonne cause ! »



♦ Fuite du pkmn.
♦ Apparition d'un pkmn dans le désert de suomi (zone A), plz. ♥

ABSOL ♂ • CHROM • SHINY

Nature : rigide
Capacité spéciale chanceux :
augmente le taux de coups critiques


attaques & autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
■ Messages : 634
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Ven 15 Mai - 18:08



A line in the sand

feat. Elune Crowley


D’abord hésitante, Elune finit par accepter l’idée de proposer un fruit pour amadouer le Phanpy. C’était une technique d’approche qui marchait bien avec les pokémons un peu naïfs et crédules, de ceux qui se laissaient facilement approcher et qui arrivaient facilement à attendrir les personnes comme la demoiselle à la chevelure bleue. Oliver lui-même pouvait utiliser de telles méthodes pour apaiser un pokémon, pour rendre le contact un peu plus facile et moins risqué. Certes, cela ne fonctionnait pas toujours et il avait eu droit à quelques retours de bâton durant sa carrière mais pour le coup, il savait que sa protégée ne craignait rien, qu’en cas de problème il réagirait suffisamment rapidement pour la sortir d’un mauvais pas. En silence, il la regarda faire sans manifester autre chose que de l’attention. Pourtant et malgré son air impassible, le cœur du trentenaire battait à un rythme effréné, s’emballant au moindre geste de la jeune femme, brûlant d’une certaine fierté et d’un bien-être unique dus à la douceur et la gentillesse de celle qu’il aimait encore plus à chaque instant. Les bras croisé, son regard scrutant les mouvements du pokémon et de sa partenaire, Oliver sembla un peu se perdre dans la contemplation de la scène, oubliant un peu la notion du temps pour une fois de plus s’intéresser à ce qui le rendait tant accroc à la Wengyard.

C’était dans ce genre de moment qu’il comprenait mieux comment il avait pu succomber aux charmes de la jeune femme même si au fond, c’était tout de même une facette qu’elle n’avait pas vraiment montré lors de leurs premières rencontres. Il voyait chez elle cette gentillesse qu’elle avait caché derrière sa provocation, ce désir qui avait brillé dans ses yeux lors de leurs affrontements qui avait séduit le jeune homme. Elle vivait avec passion, sa passion pour les pokémons, sa passion pour leur jeu malsain, sa passion pour leur amour naissant… Une passion qu’il partageait avec elle, comme une fièvre qui les emportait à chaque fois qu’ils se frôlaient et s’embrassaient, comme une flamme qui s’embrasait lorsqu’ils s’émerveillaient devant quelque chose d’inhabituel, que ce soit un troupeau de Donphan ou leur amour l’un pour l’autre. C’était le cœur de leur relation, une force qui faisait croire au borgne que pour une fois, il était impliqué dans quelque chose de plus grand qu’un jeu de séduction, dans un lien plus intime que tous ceux qu’il n’avait jamais vécu. Il l’admirait avec le regard de l’homme transi, tremblait de l’ivresse que semblait lui offrir la présence ce sa compagne, son cœur battait uniquement pour elle et l’affection qu’il lui portait franchissait chaque jour une nouvelle limite qu’il croyait pourtant inatteignable. Oui, il l’aimait… Ce sentiment de domination qui s’était emparé de lui au premier jour avait muté en un désir d’amour partagé, ce besoin de possession physique avait mué en une envie de romance profonde. Elle avait changé ses sentiments tout comme elle avait un peu changé l’homme qu’il était… Sans le rendre plus inoffensif pour les autres, mais au moins bien plus abordable pour elle. Il ne lui avouerait jamais mais au fond, elle avait fini par le vaincre à l’usure, trouvant l’unique faille qu’il y avait dans son armure et qu’elle avait elle-même créé lorsque leurs regards s’étaient croisés pour la première fois…

La technique d’Oliver sembla porter ses fruits (sans jeu de mot) et Elune put enfin s’attirer la sympathie de la petite bête à trompe, cette dernière se laissant caresser au point de succomber au charme de la demoiselle aussi facilement que le professeur. Lorsque l’éléphant la bouscula, le trentenaire tressaillit un instant avant de se rassurer en voyant qu’aucun mal n’avait été fait à sa bien-aimée, ce qui provoqua un rire à la fois amusé et rassuré. Il s’en faisait peut-être un peu trop pour elle et craignait d’entrer dans le cliché de l’homme trop protecteur… Mais ce n’était pas vraiment comme si quand il s’agissait d’elle, il était raisonnable ou même censé !

« Hum, je me doutais que je me ferais voler la vedette par quelque chose de mignon et de doux ! Je ne pensais pas que ça serait si tôt ! »

Se penchant vers elle, Oliver lui tendit la main avec un léger sourire aux lèvres, pour l’aider à se relever, l’attirant vers lui avant de capturer tendrement ses lèvres dans un baiser passionné, l’enlaçant doucement avec un sourire alors que Phanpy tentait de se glisser entre leurs jambes, peut-être jaloux qu’on lui vole ainsi sa nouvelle amie. Sans s’éloigner et sans quitter ses lèvres, le professeur murmura :

« Hm… Je vais vraiment avoir beaucoup de rivaux pour gagner ton affection, pas vrai ? »

Un sourire sincère aux lèvres, les bras toujours enroulé autour de la taille de la belle, Oliver en oublia d’être vigilant et ce ne fut que grâce à de la chance qu’il vit s’élever de derrière Elune un énorme nuage de sable, sans doute soulevé par ce qu’il redoutait le plus. Ses traits se figèrent alors que la menace inconnue s’approchait à grands pas :

« Tu te rappelles quand je te disais que certains Phanpy n’avaient plus leurs parents ? Eh bien dans de très rares cas… Ils ont quand même un grand frère pour veiller sur eux ! Attention ! »

Fonçant à vive-allure sur eux, roulant en boule comme un missile à tête chercheuse, un Donphan très imposant semblait venir vers eux. Oliver l’avait vu trop tard pour prendre le temps d’esquiver sa charge et s’il ne réagissait pas plus vite, Elune et lui finiraient écrasés par plus d’une centaine de kilos de muscles. Sans réfléchir, il attira sa chère et tendre encore plus vers lui, inter changeant leurs places pour se retrouver dos à la créature, prêt à encaisser un éventuel choc. Dans la fluidité de son geste, il lâcha deux pokéballs, délivrant ainsi son Mackogneur et son Amphinobi avant de siffler en guise d’ordre. Le premier se dressa comme une barrière, bloquant le Donphan avec ses quatre mains et encaissant le choc d’une grimace alors que la grenouille prenait appui sur son compagnon pour s’élever un peu et charger un Laser-Glace qui s’abattit froidement (encore sans jeu de mot) sur le pokémon sauvage, glaçant ses pattes et le maintenant au sol. Faisant de nouveau face à son adversaire, Oliver dégaina une pokéball qu’il jeta sur le Donphan, le piégeant dans cette dernière avant de finalement le capturer. L’action avait été brève mais intense, typique de ce dont Oliver avait l’habitude. Retournant auprès d’Elune, le jeune homme soupira :

« Ca va ? Je suis désolé, moi qui voulais te montrer une autre façon d’attraper un pokémon, je suppose que c’est raté… Mais je n’avais pas vraiment le choix. Et ne t’en fais pas petit, je ne vais pas faire de mal à ton protecteur ! »

Oliver fit sortir le Donphan fraîchement capturé de sa pokéball. Ce dernier était toujours méfiant, grognant légèrement en voyant son nouveau maître et la petite boule qu’il avait voulu protéger. Pourtant, il n’attaqua pas, peut-être intimidé par les pokémons encore présents et ayant su le maîtriser un peu plus tôt… Quoi qu’il en soit, Elune était saine et sauve et aux yeux du trentenaire, cela valait toutes les récompenses du monde !


***

- Fin de capture pour ma part !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Secrétaire du Directeur, Porte-parole officiel, Répartisseur de Génie
Secrétaire du Directeur, Porte-parole officiel, Répartisseur de Génie
■ Messages : 3090
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Sam 16 Mai - 11:20

Un pokémon sauvage apparaît!
Oh! Un fabuleux petit
   baggiguane
   vient d'apparaître devant tes yeux.
   Il est de ton niveau!
   Que veux-tu faire !?
   


Dernière édition par Miaouss le Sam 16 Mai - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Sam 16 Mai - 15:07






« A line in the sand »

RP privé Oliver C. Grimm

Le petit Phanpy semblait t’avoir adoptée et lorsqu’il te renversa en te cognant pour te montrer sa sympathie, Oliver t’aida à te relever avant de t’attirer près de lui et de t’embrasser tendrement. À chaque nouveau baiser tu étais submergée d’émotion, que ce soit le premier ou le millième de la journée il te faisait toujours autant d’effet qu’au début... Le sentir entourer ton corps de ses bras te faisait naître un sentiment de sécurité et de réconfort, tu te perdais dans ce moment intime à tel point que tu en oubliais le petit pokémon que tu avais nourri malgré ses tentatives à se faire remarquer. Il se frayait un chemin entre vos jambes et Oliver te glissa quelques mots qui te firent rire de bon coeur.

« Tu te doutais bien que j’allais tomber raide dingue de ces petits pokémons, non ? Mais c’est quand même toi qui auras le plus d’attention dans la journée, ne t’en fais pas. »

Tu souris et l’embrassa à nouveau, tu avais envie de le faire sans arrêt, de ne jamais le lâcher, d’être continuellement dans ses bras, juste vous deux... Depuis que tu avais avoué tes sentiments, tu te sentais libérée et légère. Vous formiez à présent un couple, un peu spécial peut-être, très peu conventionnel, mais un couple dont tu étais fière et dont tu n’aurais à peine pu rêver. Il y a quelques semaines encore, tout cela te semblait irréel, impossible. Et pourtant, aujourd’hui, vous étiez dans le désert en amoureux, profitant d’une journée où vous n’aviez pas besoin de vous cacher. C’était simple mais parfait, exactement ce que tu recherchais.

Tout aurait été absolument idéal si tout d’un coup, un Donphan n’avait pas décidé de foncer sur vous pour défendre son petit frère. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, Oliver t’attira contre lui et se tourna pour te protéger de la charge du Pokémon avant d’avoir le réflexe de libérer deux des siens de leur pokéball. Ils contrèrent rapidement le Donphan enragé que l’enseignant captura d’une facilité qui te laissait sans voix. Quand il retourna vers toi pour te demander si tu allais bien, tu hochas la tête sans rien pouvoir dire. Tout avait été si vite, tu n’avais à peine compris ce qui t’arrivais, tu avais juste vu le danger faillir t’aplatir au sol et Oliver réagir comme le professionnel qu’il était. Tes mains tremblotaient encore, mais des étoiles brillaient dans tes yeux. Parce que tu admirais profondément les capacités d’Oliver et que tu n’aurais jamais été capable de faire quoi que ce soit s’il n’avait pas été là. Tu tournas la tête vers le Phanpy apeuré et te penchas pour tenter de le prendre dans tes bras, mais il était bien trop lourd pour le soulever. Alors t’avais l’air un peu ridicule. Tu le caressas en regardant le Donphan fraîchement capturé. Enfin, tu retrouvas l’usage de la parole.

« Ah, ben, oula, ouais... »

Pour ne pas dire grand-chose d’intelligent. Les phrases que tu formais dans ton esprit n’avaient apparemment pas envie de sortir de la même manière de ta bouche et tu te ridiculisais encore plus. Heureusement que personne d’autre qu’Oliver te voyait ainsi... Heureusement que tu gardais cette facette de toi que pour les gens qui étaient réellement proches de toi ! Autrement dit, Oliver, et c’est tout. Mais ça te convenait parfaitement, malgré le fait que parfois, tu te demandais ce qu’il pouvait penser de toi. Tu avais été tellement différente avec lui au début que tu n’étais pas certaine qu’il apprécie ce côté naïf et peu sûre de toi que tu lui montrais un peu plus chaque jour. Bien sûr, ta personnalité n’avait pas changé. Tu étais toujours la même, avec quelques petites facettes en plus. Est-ce qu’il se lasserait ? Est-ce qu’il s’attendait à autre chose ?

« Tu voulais vraiment le capturer, ce Donphan ? Est-ce qu’on ne fait pas mieux de les laisser avec les autres ? Ils ont l’air d’être une grande famille, après tout... »

Ca y est, tes sentiments prenaient le dessus, tu n’osais pas arracher ce petit Phanpy de ses autres amis. Bon, tu ne lui avais pas encore proposé d’intégrer ton équipe, d’ailleurs tu n’avais même pas imaginé rentrer avec un pokémon de plus aujourd’hui, mais il te faisait tellement craquer... Et il semblait t’apprécier, vu les petits coups de tête qu’il te donnait sans cesse.

« Et puis d’ailleurs, tu ne penses pas qu’en capturant ce Donphan, tu t’es un peu mis le reste du troupeau à dos ? Si en plus j’emmène Phanpy, là c’est sûr qu’ils vont tous nous attaquer. Et vu comment ça charge, j’ai pas trop envie. »

Tu venais de voir ce qu’était la réelle puissance d’un Donphan et tu n’avais aucunement envie de remettre ça.



♦ Fuite du pkmn. ;w;
♦ Apparition d'un pkmn dans le désert de suomi (zone A), plz. ♥

ABSOL ♂ • CHROM • SHINY

Nature : rigide
Capacité spéciale chanceux :
augmente le taux de coups critiques


attaques & autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
■ Messages : 634
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Dim 17 Mai - 16:13



A line in the sand

feat. Elune Crowley


Il n'avait pas eu le choix, aurait vraiment aimé faire autrement mais n'avait eu d'autre alternative que de capturer le Donphan qui avait failli leur passer dessus comme un rouleau compresseur pour défendre son petit frère. Ça avait été sous le regard aberré et surpris de sa compagne qu'Oliver avait faire preuve d'un certain talent pour éviter la catastrophe et même capturer un pokémon, comme s'il s'agissait d'un don qu'il avait. Elune en était même sans voix, à la fois abasourdie et impressionnée par la vivacité d'esprit et l'efficacité de son compagnon et même s'il n'était pas vraiment du genre à se vanter, le trentenaire appréciait certainement d'avoir fait son petit effet auprès de la demoiselle. De son côté, il trouvait la réaction de la Wengyard amusante et attendrissante, bien loin du stéréotype de la femme forte et provocante qu'il avait vu dans sa chambre la première fois. C'était l'amoureuse des pokémons un peu maladroite et naïve qui ressortait et dans un cas comme dans l'autre, ça avait pour don de le faire fondre. Elle était saine et sauve et c'était le plus important aux yeux du jeune homme, ce dernier lâchant un léger soupir de contentement alors qu'il guettait du regard de Donphan qu'il avait laissé sortir de sa pokéball, espérant que ce dernier ne désobéisse pas en se remettant à attaquer :

« Ce n'est pas vraiment comme si j'avais eu le choix pour la capture... Quant au reste... »

Il inspira un instant : oui, il voulait vraiment ramener un Donphan avec lui à l'académie. Peut-être que la capture ne s'était pas réellement passée comme il l'avait espéré, peut-être qu'il aurait aimé faire la démonstration de son talent d'une autre manière mais quoi qu'il en soit, il avait atteint l'un de ses objectifs. Les capacités d'un pokémon comme celui-là étaient un atout certain lorsqu'on vivait une vie comme celle du professeur de survie et il avait en effet prié pour capturer l'un des éléphants. Le seul problème résidait à présent en le fait de conquérir la confiance et la dévotion de la bête, chose qui ne serait pas aisée de faire aux vues des circonstances. Sans un mot, Oliver s'approcha du Donphan en faisant signe à ses pokémons de rester en retrait, avançant doucement vers la créature féroce, légèrement plus calme mais toujours aussi dangereuse :

« Je comprends parfaitement que tu ne veuilles pas séparer des pokémons de leur troupeau et en toute honnêteté, c'est une des choses que je trouve le plus adorable chez toi ! Mais appartenir à un groupe n'est pas forcément la meilleure chose qui soit... »

Il fit un pas de plus alors que le Donphan reculait d'un pas à son tour, baissant la tête comme s'il s'apprêtait à charger. Oliver le regardait fixement, plongeant son regard dans le sien, ses mouvements étant précis et calmes. Il n'était pas question de l'impressionner, juste de lui faire sentir à la fois qu'il n'avait rien à craindre mais qu'il n'était pas non plus la créature dominante ici. Lentement, le trentenaire approcha son bras de la trompe de la bête, la zone la plus sensible du Donphan. Ce dernier se mit à le sentir alors qu'Oliver ajouta avec un calme olympien :

« … Parfois, prendre une nouvelle voie et trouver une nouvelle famille, surtout lorsqu'on a perdu la sienne... Permet d'aller mieux... »

L'éléphant enroula sa trompe autour du bras d'Oliver, enserrant doucement son étreinte comme s'il essayait de compresser lentement ce dernier, prêt à le broyer s'il le fallait. Mais le dresseur ne bougea pas, ne montra pas la moindre once de peur. C'était un test, pour savoir si son nouveau maître était digne de respect... Donphan n'était pas dupe, il savait que c'était la protection d'une personne aimée qui avait poussé le borgne à agir ainsi, tout comme c'était la protection de son petit frère qui l'avait poussé à se ruer sur eux... Ils avaient la même motivation et peut-être qu'ils pourraient travailler ensemble, à une condition ! Le pokémon fraîchement capturé relâcha son emprise et sembla beaucoup plus calme, ce qui tira un sourire au professeur. Ce dernier se retourna vers sa compagne comme si tout ce qui venait de se passer était banal, mettant les mains dans les poches :

« Pour le troupeau tu n'as pas à t'en faire. Les Donphans sont très protecteurs de leur famille, plus que de leur troupeau. Si l'un des leurs est en difficulté et qu'ils sentent qu'ils peuvent aider, ils se précipiteront pour l'épauler... Mais s'ils prennent conscience qu'ils risquent d'y laisser des plumes et qu'à cause de ça ils mettront leur famille en danger, ils préfèreront rester à l'écart... Aucune chance pour qu'ils prennent le risque de s'en prendre à nous du coup ! »

Il arriva à la hauteur de la demoiselle en lui souriant :

« J'ai prévu de ramener ce Donphan à l'académie avec moi mais tu marques un point : je ne compte pas le séparer de son petit frère... Heureusement, il me semble que tu n'as pas non plus prévu de laisser ce Phanpy seul ici, je me trompe ? »

Il avait fait sa part du contrat, à elle de faire la sienne !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Secrétaire du Directeur, Porte-parole officiel, Répartisseur de Génie
Secrétaire du Directeur, Porte-parole officiel, Répartisseur de Génie
■ Messages : 3090
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Dim 17 Mai - 16:23

Un pokémon sauvage apparaît!
Oh! Un fabuleux petit
   racaillou
   vient d'apparaître devant tes yeux.
   Il est de ton niveau!
   Que veux-tu faire !?
   


Dernière édition par Miaouss le Dim 17 Mai - 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Lun 18 Mai - 12:50






« A line in the sand »

RP privé Oliver C. Grimm

Oliver t’expliqua qu’appartenir à un groupe n’était pas forcément la meilleure chose qui soit, ce à quoi tu haussas les épaules. Il n’avait pas tord, mais plus tu regardais ce petit Phanpy puis le troupeau, plus tu te disais qu’il serait peut-être plus heureux avec eux qu’avec toi. Après, comme Oliver allait garder le Donphan qui semblait être son grand-frère, c’était peut-être plus correct d’intégrer le Phanpy à ton équipe pour qu’il ne soit pas séparé de sa famille ? Tu n’en savais trop rien et tu n’arrivais pas à te décider. Alors tout ce que tu faisais, c’était regarder le professeur s’occuper de son Donphan en manquant  tout juste de se faire broyer le bras si ce dernier ne l’avait pas accepté. Tu soufflas quand il ôta son bras, rassurée, avant qu’il te rassure encore concernant le troupeau. Puis il vint vers toi en te faisant comprendre qu’il était plus judicieux de prendre ce petit Phanpy avec toi. Tu n’étais toujours pas totalement convaincue, mais tu commençais à te dire que tu n’avais plus trop le choix. Tu n’aimais pas le séparer de son troupeau, mais le séparer de son frère, c’était bien pire... Après, il serait vraiment le petit orphelin dont vous parliez tout à l’heure !

« Je ne sais pas. Oui, j’imagine qu’il viendra avec moi. »

Le petit pokémon bleu te cogna à nouveau pour te montrer son affection et tu lui lanças un petit sourire. Il était adorable, il serait très certainement un atout de taille dans ton équipe, mais ce n’était pas facile de prendre une telle décision si rapidement ! Alors tu réfléchis quelques instants.

« Comme la journée n’est pas finie, j’ai une idée. Je vais passer le reste de l’après-midi avec lui, puis à la fin ce sera à lui de décider s’il reste avec moi ou non ! Et comme ça, je pourrais lui faire rencontrer Chrom. S’il ne s’entend pas avec ou qu’il se sent mal à l’aise, ça règlera le problème sans que je n’aie besoin de m’en mêler... »

Ta décision te semblait juste et tu aimais le fait que ce soit Phanpy qui décide de son sort. Tu n’avais pas à choisir son avenir d’une telle façon, c’était à lui de se décider à s’il allait te suivre et suivre son grand frère ou non. Alors tu t’accroupis à nouveau près du pokémon.

« Ca te va comme ça ? »

Il sembla acquiescer et tu sortis la pokéball dans Chrom dans ta main. Il n’allait peut-être pas comprendre la situation, et les deux pokémons seraient sûrement effrayés de voir ce nouveau venu, en plus cela risquait d’attirer le troupeau... Tu regardas Oliver, comme s’il fallait qu’il confirme tous tes faits et gestes. C’est fou comme tu perdais de l’assurance quand il était avec toi... Et pourtant, tu étais quand même en parfaite confiance. Il te faisait faire les montagnes russes avec ta personnalité !

« Je peux sortir Chrom ici, tu crois ? Ou bien on va plus loin ? Enfin, plus loin... On est au milieu du désert, mais enfin bon. »

À moins de remonter sur les pokémons d’Oliver, tu n’avais pas non plus envie de marcher trois plombes pour trouver un endroit tranquille. Et comme Phanpy était particulièrement lourd et que tu ne comptais pas le faire entrer dans une pokéball maintenant, vous étiez un peu coincés ici.



♦ Fuite du pkmn.
♦ Apparition d'un pkmn dans le désert de suomi (zone A), plz. ♥

ABSOL ♂ • CHROM • SHINY

Nature : rigide
Capacité spéciale chanceux :
augmente le taux de coups critiques


attaques & autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Secrétaire du Directeur, Porte-parole officiel, Répartisseur de Génie
Secrétaire du Directeur, Porte-parole officiel, Répartisseur de Génie
■ Messages : 3090
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Lun 18 Mai - 13:24

Un pokémon sauvage apparaît!
Oh! Un fabuleux petit
   Phanpy
   vient d'apparaître devant tes yeux.
   Il est faible !
   Que veux-tu faire !?
   


Dernière édition par Miaouss le Lun 18 Mai - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
■ Messages : 634
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Jeu 21 Mai - 4:52



A line in the sand

feat. Elune Crowley


Les préoccupations de la jeune femme au sujet de la capture du Phanpy étaient à la fois adorables et très caractéristiques d'Elune : elle aimait les pokémons, elle les adorait presque et l'idée même de séparer l'un d'entre eux de son troupeau semblait imposer chez elle un dilemme insolvable et qui la rongeait peu à peu. Elle avait énormément envie de ramener l'éléphant avec elle à l'académie mais contrairement à son compagnon elle refusait catégoriquement de le forcer à quoi que ce soit, de l'enfermer dans une pokéball sans lui demander son avis et ce même si ce dernier semblait totalement partant pour prendre la route avec le couple, surtout que ça lui éviterait aussi de se séparer de son grand frère. Définitivement les méthodes des deux tourtereaux étaient différentes : c'était peut-être cette complémentarité qui ferait leur force dans le futur, qui rendrait leur couple encore plus fort qu'il ne l'était après ces quelques semaines passées ensemble. Et puis, ce n'était pas comme s'ils étaient totalement opposés : tous deux aimaient les pokémons et tous deux appréciaient les méthodes de l'autre, même si elles n'étaient pas dans leurs habitudes. Pour sa part, Oliver avait fait un pas de plus vers la demoiselle, acceptant d'être plus doux et plus attentionné qu'il ne l'avait jamais été auparavant. Il se surprenait à veiller sur elle et à essayer de voir les choses à sa manière, même si d'ordinaire il n'avait pas l'habitude de penser à quelqu'un d'autre que lui. Pour la énième fois en quelques minutes, il avait fait attention que rien ne menace celle qui était à présent le sujet de tous ses désirs et toutes ses craintes, toutes ses envies et tous ses besoins. Les bras croisés, il la regardait faire en silence, agissant à la fois comme un protecteur et un amoureux transi, se délectant de la beauté de la belle comme de ses manières, souriant légèrement en la voyant faire sans pour autant avoir l'air malsain... Il était un autre homme et s'il ne cessait de se le répéter sans jamais y croire, il se confrontait à chaque fois à cette nouvelle réalité un sourire aux lèvres :

« Nous avons toute la journée devant nous, je te laisse gérer la situation à ta manière ! Je ne voudrais pas perturber ton rendez-vous galant avec ce Phanpy ! »

En était-il arrivé à éprouver de la jalousie à l'égard d'un simple pokémon qu'elle venait de rencontrer ? Oliver en était-il arrivé au point où il ne pouvait partager la belle avec sa propre équipe ? La réponse était mitigée et même s'il ne jalousait pas totalement la petite bête mignonne, le fait de se retrouver éclipser par cette dernière ne l'enchantait pas non plus totalement. Sans pour autant montrer cette rivalité naissante qu'il fantasmait entre lui et le pokémon, Oliver s'installa tranquillement sur le sable en sortant de quoi organiser un pique-nique, guettant les alentours en ajoutant :

« Je suis sûr que Chrom peut sortir et si le troupeau avait l'intention de nous charger, ils l'auraient fait depuis longtemps... »

S'asseyant dans le sable, le dresseur regarda les alentours avant de se perdre de nouveau dans la contemplation de la jeune femme... Si elle n'avait d'yeux que pour le Phanpy, le professeur quant à lui n'avait son regard uniquement attiré par sa beauté à elle...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   Jeu 21 Mai - 21:25






« A line in the sand »

RP privé Oliver C. Grimm

Quand Oliver parla de rendez-vous galant avec Phanpy, tu éclatas de rire en te moquant un peu de lui. Sa jalousie s’étendait-elle au point d’en vouloir à un petit pokémon ? Sans pouvoir ôter ce petit sourire narquois des lèvres, tu regardas le professeur avant de lui faire un petit clin d’œil.

« Merci c’est gentil ! Et c’est vrai que ce Phanpy a beaucoup de charme. »

Pouffant encore une fois, tu avais beau le taquiner, tu fondais littéralement en l’entendant répondre des choses pareilles. C’est que tu ne l’imaginais pas du tout comme ça, au début ! Tu étais persuadée qu’il cachait un côté attendri, protecteur et aimable… Mais tu n’avais pas conscience de sa jalousie et ce petit détail te faisait craquer. C’est comme ça qu’il te prouvait qu’il tenait à toi, qu’il ne voulait pas que tu sois avec d’autres, qu’il ne te voulait que pour lui… Et toi, tu approuvais complètement ! Déjà parce que tu étais la même, si ce n’est pas pire, mais qu’en plus tu ressentais un plaisir intense à être chouchoutée et aimée autant qu’il le faisait. La jalousie est parfois un défaut, quand elle est maladive, mais pour lui il s’agissait plutôt qu’une qualité et tu te délectais des instants où il serrait les dents à te voir parler avec d’autres étudiants qui pourraient lui faire de l’ombre… Evidemment, personne ne le pouvait. Tu n’avais d’yeux que pour lui, tu ne rêvais que de lui, il occupait absolument toutes tes pensées. Alors les autres, ils te passaient au-dessus de la tête. Tu t’en fichais bien, tu avais trouvé celui avec qui tu comptais partager ta vie. Oh, est-ce que ça n’allait pas un peu loin ? Tu étais peut-être trop enthousiaste dans votre relation, tu espérais beaucoup mais peut-être qu’elle n’allait pas être aussi féerique que tu te l’imaginais ? Qu’importe ! Pour le moment tu étais bien et c’est ce qui compte. L’avenir, il attendra d’être décidé au jour le jour.

En voyant Oliver s’assoir dans le sable en préparant le pique-nique, tu encourageas Phanpy à te suivre et à le rejoindre. À ton tour tu t’y installas et sous les conseils du professeur, tu libéras Chrom de sa pokéball. Ce dernier n’avait pas prévu de se retrouver en plein désert, ne comprenait pas tout à la situation non plus, et il te fallut quelques minutes pour tout lui expliquer et lui présenter Phanpy. Les laissant s’amuser dans leur coin, tu reportas enfin toute ton attention à ton compagnon.

« Désolée, il ne fallait pas m’emmener devant un troupeau de Phanpy si tu voulais que je sois scotchée à toi toute la journée ! »

Tu disais cela en rigolant et tu te penchas vers lui pour déposer un petit baiser sur ses lèvres. Tu voulais lui en faire mille et ne jamais t’arrêter, mais tu ne fis que lui sourire quelques secondes avant de reprendre place.

« Mais quand même, merci de m’avoir emmenée ici. Ce n’est pas commun, j’avais même quelques doutes au début, je dois l’avouer… Enfin, c’est surtout que je ne comprenais pas ! Mais je suis heureuse d’avoir pu voir un tel événement. Et heureuse d’avoir rencontré ce petit Phanpy, désolée. »

A nouveau, tu souris à Oliver avant de jeter un coup d’œil aux pokémons. Ils semblaient bien s’entendre et tu étais rassurée. Ils allaient pouvoir trainer ensemble pendant que vous, petit couple parfait au milieu du désert, vous alliez pouvoir pique-niquer en amoureux. Vraiment, ce rendez-vous n’avait rien de banal ! Le vol à dos de pokémon, le désert, le troupeau, le pique-nique dans le sable… Quoi qu’il en soit, ça te plaisait ! Et tu ne raterais pour rien au monde une journée avec Oliver.



♦ Absol lance Laser-Glace x2. (ou x1 + superball si KO)

ABSOL ♂ • CHROM • SHINY

Nature : rigide
Capacité spéciale chanceux :
augmente le taux de coups critiques


attaques & autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]   

Revenir en haut Aller en bas
 

« A line in the sand » • [PV Oliver C. Grimm]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Primepoc :: Zone RP : Les terres d'Idryss :: Zone sud :: Désert de Suomi-