bienvenue

Partagez | 
 

 Vous seriez immergé sans vêtement dans mon caisson et vous seriez fortement drogué • ft Sam Kayero

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 305
MessageSujet: Vous seriez immergé sans vêtement dans mon caisson et vous seriez fortement drogué • ft Sam Kayero   Mer 6 Mai - 22:19











Vous seriez immergé sans vêtement dans mon caisson et vous seriez fortement drogué
« Avec Sam Kayero »

Electrypnose - Lunatic Yowie ( CREEDS remix )


WEEK-END ! C'est ce que tu criais dans ta petite tête, et ouais, c'était le moment de dormir à fond, sauf que voilà... Ta saleté de corps voulait plus dormir ! Tu n'arrivais pas à DORMIR ! Pour toi c'est dur de vivre ce genre de moment, alors tu allais faire quoi ? À part t'emmerder royalement en te mettant à poil dans la chambre avec Oly. Non, il faut penser à une innocence pure en disant ça, tu sautes pas sur tout ce qui bouge, puis tu penses qu'ont toi et ton lit d'amour, le reste t'attire pas et c'est peut-être pour ça que tu es puceau alors que tu as vingt-quatre piges ! AHEM ! Bref ! Tu regardas un peut les alentours, euh ouais... Tu étais où là ? Bon tu remarquas que tu n'étais pas dans ta maison et d'ailleurs tu vis la porte de la salle commune, mais tu étais dans quelle maison ? Tel était la question que tu te posais, bon déjà c'était très calme par ici, accompagné de ta boule se poile sur la tête, tu avais l'air fin ainsi, mais bon... Bloody adorait se percher là et tu craquais forcément devant ses beaux yeux. Tu avais tes écouteurs dans les oreilles, eh oui, tu pouvais écouter de la musique, une grande révélation, tu te passais cette musique-là sans cesse dans tes petites oreilles, à fond ce bordel, mais c'est ce que tu aimes.

C'était une bonne musique ça ! Bon tu écoutais de tout, mais là tu avais craqué pour cette putain de musique ! Puis les paroles, un jour, tu sortiras cette phrase toi aussi dans un contexte comme ça ! BREF ! Tu entras dans la salle commune, bof... PERSONNE ! Doucement tu marchais dans cette salle aux allures lugubres, tes pas rythmés par la musique, pendant que ta bille se poile te fit signe de regarder un drapeau ou autres trucs bizarres, tu vis alors cette couleur violette, ah ouais... Ce n'est pas bleu, donc ce n'est pas chez toi... Mais tu te souvenais plus des autres maisons ! Trou noir ! Cette couleur... Rah ! Rien à faire ! Alors tu fixas le truc d'un air réfléchir pendant plusieurs minutes. T'en pis ! Cela devait pas être important ! Alors ton regard glissa sur la pièce, tu visitais tel un étranger, tu n'avais même pas ton uniforme, mais c'était le Weekend ! Truc d'ouf ! Tu avais le droit de t'habiller comme tu voulais, alors un jean complètement troué et un débardeur noir suffisait à ton bonheur, même si tu mourrais d'envie de te mettre à poil, c'est le bien ça, pour sentir les courants d'air sous cette chaleur, quoique... Il pleuvait là... BON ! Tu commençais à t’ennuyer là. Tu poussas un petit soupir, puis miracle ! LA PORTE ! La porte s’ouvrit, laissant apparaître un jeune garçon, plus petit que toi aux cheveux noirs tel un corbeau, aller ! Tu allais pouvoir t'amuser ! Tu marchas d'un pas rapide vers lui, un grand sourire aux lèvres, tu te devais de le goûter celui-là, alors HOP ! Tu plaquas tes lèvres contre celle de l'inconnue, bizarrement tu ne fus pas déçu de ce baiser, après quelques secondes comme ça, tu reculas en quittant les lèvres du garçon, tu embrassais tout le monde, que se soit homme ou femme, ça y passe ! BREF ! Tu léchas tes lèvres, tel un carnassier et tu souriais devant lui.

▬ Salut petit Corbeau ! Comment t'appelles-tu ? Tu viens de quelle maison ?

De ton air en forme tu le fixais sans aucun complexe, d'ailleurs ta boule se poile fit de même, il restait percher ainsi sur ta tête. Par contre tu savais toujours par où tu étais...




Dernière édition par Seth Leeroy le Jeu 21 Mai - 14:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 83
MessageSujet: Re: Vous seriez immergé sans vêtement dans mon caisson et vous seriez fortement drogué • ft Sam Kayero   Mer 6 Mai - 22:57




Agression sexuelle!
 
I don't wanna kiss you U.U

Journée tranquille pour ce début de week-end hormis l'étrange rencontre avec la folle vicieuse qui l'avait poussé dans la fontaine mais passons, là n'était pas la préoccupation de Sam. Rien de spécial à Primepoc et le dresseur se dirigeait tranquillement vers sa chambre lorsque soudain, ses pensées furent 100 fois moins sereines.
Actuellement, c'était plus "BORDEL DE MERDE IL SE PASSE QUOI?!"

Résumé de la situation: lever matinal avec la joie de vivre caractéristique à Sam et Aloys. Départ pour Pom'Depik et rencontre avec une fille chelou. Achats de matériel, de bouffe et autres conneries du genre, plus rachat d'un téléphone tout beau, tout neuf et des écouteurs qui vont avec.
Rentrée fatigante sous une légère pluie qui s'était mise à tomber vers 17H. Retour à Primepoc.
Sam avait monté les marches avec la lenteur d'un Parecool, Aloys dans sa ball, trop fatigué pour sautiller comme à son habitude. Agrippant la rambarde comme une bouée de sauvetage, il avait gravi cette montagne de marches trop hautes pour ses crampes au niveau des jambes jusqu'au dernier étage, essoufflé. Il savait déjà qu'en rentrant, ce serait douche et au lit direct. Il fallait encore apsser par la  case salle commune pour ça, en plus, il avait faim et il voulait se prendre un truc à manger et à boire avant d'aller se réfugier sous une douche chaude puis dans son lit.
C'est donc les cheveux à moitié mouillés par la pluie et éreinté que le dresseur de 19 ans poussa la porte de la salle commune.

Et la, mystère. Putain, il s'était passé quoi exactement? Un mec weird avait limite bondi sur lui et puis il... il... il quoi au juste? Sam ne savait plus, tout déstabilisé et perdu qu'il était. Cela remontait à tellement longtemps maintenant la fois où il avait été dans un état d'incompréhension total. Il fallait dire que cette personne, peu importe qui elle était, devait avoir un pouvoir monstrueux pour le mettre dans cet état absurde et pâteux. Tout se mélangeait en lui, c'était un vrai bordel incompréhensible, il y avait u truc nouveau qu'il ne comprenait pas, pas du tout et ça lui faisait presque peur. Son coeur battait la chamade, soudaine activité dans la poitrine tandis que dans le cerveau c'était juste un long "dzzzt" bourdonnant qui résonnait dans ses oreilles, l'empêchait de réfléchir et lui ôtait la possibilité de dire quoi que ce soit.
Il avait écarquillé les yeux, n'osant plus bouger pendant que l'autre faisait un truc bizarre avec ses lèvres. Ah oui, il l'embrassait. HEIN? IL QUOI?

Il n'écouta rien de ce que le gars lui blablata et se fut un magnifique coup de genou qui alla écraser les parties de ce garçon très bizarre, totalement par réflexe. Il fallait respecter le périmètre de sécurité de Sam sinon ça faisait "boum". La technique de défense effectuée, Sam recula de quelques pas très rapidement, rouge comme jamais. C'était la première fois qu'il lui arrivait un truc aussi particulier, et pour le coup, son visage neutre et son regard tout froid avait disparu remplacé par une sorte de stupeur énormissime.
Le Wen' alla se coller contre un mur, loin du gars. Bon sang, qu'est-ce qu'il lui avait pris à celui-là?!

"Ah... Ah... Bordel, qu'est-ce qu'il me veut lui?! Ah putain c'est quoi ce mec?"


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 305
MessageSujet: Re: Vous seriez immergé sans vêtement dans mon caisson et vous seriez fortement drogué • ft Sam Kayero   Jeu 7 Mai - 0:43











Vous seriez immergé sans vêtement dans mon caisson et vous seriez fortement drogué
« Avec Sam Kayero »

Electrypnose - Lunatic Yowie ( CREEDS remix )


Attends... ATTENDS... TU te rebobinas la scène car là tu n'avais pas tout suivi. Déjà le petit corbeau ne t'avait pas répondu, puis tu remarquais qu'il t'avait foutue un bon coup de genou à ton entre-jambe, PUTAIN ! Cette douleur tu l'avais pas ressenti depuis un petit moment. Tu te demandais si tu allais pas devenir stérile à force qu'on tapait dans cette partie sensible, enfin... Pas si sensible pour toi, tu cambras ton corps en tremblotant, tu grimaças un bon coup. Que cette douleur te faisait chier, mais tu pouvais rien faire, certains ne comprenons jamais ta tradition, puis peuvent être... Peut-être que ce mec est GAY . Ah ouais... Tu le vis d'ailleurs rougir, mais un mec ne rougit pas normalement ! Doucement tu inspiras, expiras, la douleur commençait à s'atténuer doucement, heureusement que tu avais l'habitude de ce genre de défense, mais franchement pour un mec, il avait une force de fille, d'ailleurs il rougissait comme une fille, c'est quoi ce truc encore . Tu le vis reculer de peur, collé contre un mur, mais on dirait une fille !

▬ Mec... Ah rougir comme ça on dirait une fille... Tu es homo ou quoi ?

Bon la douleur commençait à partir doucement, tu te redressas un peu, tu poussas quelque soupire de douleur, tu allais pas rager devant un petit gringalet, ce n'était pas ton genre d'attaquer ce genre de petit bonhomme.  

▬ Je te disais bonjour  à ma façon, va pas t'exciter pour un petit bisou.

Tu plaças un sourire, malgré ta gêne, mais franchement tu te demandais pourquoi ce mec était comme ça, aller ! Va l'emmerder un peu ! Il a l'air tellement frêle et puis le voir comme ça te rendait plutôt... Heureux ?! Ce que tu pouvais être salauds parfois, mais tu t'ennuyais alors pourquoi ne pas lui dire encore un petit bonjour mais plus pousse ? Par contre tu allais devoir te protéger, tu n'avais pas forcément envie d'être stérile, alors tu comptas subtilement avant de marcher vers lui assez vite, tu bloquas d'abord les bras du corbeau, puis tu bloquas ses jambes avec les tiennes, celui-ci était plaqué contre le mur, OH OUI ! EMMERDE LE CE PETIT ! Tu te léchas les lèvres avant de les plaquer contre ceux de ce mec, ce n'était pas juste un effleurement comme tu avais fait avant, là non, un vrai baiser de fou ! Plusieurs secondes comme ça avant de tout lâcher et tu reculas d'une très grande vitesse, évitant ainsi tout coup de sa part, tu te foutais derrière un canapé.

▬ Ça c'est un vrai bisou mec ! Alors ne fait pas ta fillette et dis-moi au moins ton prénom ? Puis je suis dans quelle maison là ?

Tu fis bien attention, tu restais derrière le canapé, comme si tu attendais qu'une bombe explose et ce fut ce mec corbeau, bon tu l'avais assez de taquiner maintenant, puis il t'intéresse pas, tu aimes trop ton lit pour ça, puis quand tu faisais ça, généralement tu ne ressentais rien et d'ailleurs personne ne pouvait rien sentir envers toi, tout est neutre là-dessus.

▬ Mec... Tu m’attires pas du tout... J'AIME QUE MON LIT !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 83
MessageSujet: Re: Vous seriez immergé sans vêtement dans mon caisson et vous seriez fortement drogué • ft Sam Kayero   Jeu 7 Mai - 11:38




Agression sexuelle!
 
I don't wanna kiss you U.U

Homo, lui? Bah à vrai dire, il ne savait pas lui-même et il s'en foutait pas mal. Toutes ces histoires d'amour ne l'intéressaient pas et n'étaient pour lui qu'une perte de temps inutile puisque de toute façon, la plupart des gens "amoureux" finissaient par se disputer pour ensuite bêtement se séparer.
En tout cas, pour l'instant, Sam s'en fichait bien de son orientation sexuelle puisque juste après cette agression, il ne savait même plus où il était et pourquoi il était venu. Ah oui, manger, boire, douche, dormir... Tout ça lui semblait appartenir à un autre monde maintenant. Il était tellement loin de la réalité qu'il n'osait même plus détourner son regard de son agresseur masculin. Après s'être fait pousser dans une fontaine par une fille, voila que maintenant il se faisait embrasser pour un simple salut. Plaqué contre son mur, rouge et déstabilisé pour la première fois de sa vie d'une manière aussi forte, le Wen' ne bougeait plus et se contentait de fixer l'autre avec son habituel regard sombre. Bien qu'il le soit beaucoup moins maintenant. Surtout, c'était pas crédible avec son visage rouge pivoine et la chaleur qui lui était monté d'un coup aux joues. En plus, au lieu de rester devant ce type et de le repousser comme il le faisait avec n'importe qui, il avait précipitamment reculé, manquant presque de tomber au sol et de se casser une jambe.
Ouais, sa réaction n'était vraiment pas digne de l'asocial qu'il était et elle était carrément à chier même pour un mec normal. D'accord, il était en dehors des normes de la société mais de là à agir comme une fille qui était sur le point de se faire violer, il fallait pas pousser le bouchon trop loin non plus. Il agissait vraiment comme une fille et c'était clairement pas glorifiant pour lui.

Il tenta de se redresser, de se ressaisir et de partir de cette pièce rapidement mais dignement sans un regard pour cet abruti, lorsque soudain, il se passa encore un truc chelou.

Et... Wait. Le gars venait de recommencer! Ah mais décidément il n'avait pas envie de lui lâcher la grappe! Un seul bisou ne lui allait pas, il lui en fallait plus?! Ah, et comme si ça suffisait pas, il le bloquait désormais complétement avant de recommencer à faire n'importe quoi contre lui. Sa manière de dire "bonjour" commençait à inquiéter Sam qui eut une sorte de cri étouffé encore plus étrange que ses réactions précédentes. Le cri ressemblait à un mélange de grognement d'ours et à une sorte de cri de panique d'un Rondoudou ce qui, clairement, n'allait pas ensemble.

-Rmm!

Après avoir écarquillé les yeux bêtement et s'être débattu sans grand intérêt vu que l'autre étudiant était plus fort que lui -ce qui est parfaitement logique vu qu'il était bien plus âgé que le dresseur, ce qui rendait la chose encore plus glauque-, Sam parvînt enfin à détourner la tête et ses lèvres de cet homme pervers et dégueulasse. Suite à cela, le gars bizarre recula et alla se cacher lâchement derrière un canapé en criant que rien ne l'attirait à part son lit. C'était censé être drôle?!
Le garçon du presque agripper au mur pour ne pas que ses jambes se dérobent sous lui et qu'il s'écrase lamentablement par terre. Il aurait voulu se jeter sur lui et le buter jusqu'à ce que mort s'ensuive, au vu du bouillonnement de rage qui était en train de grandir sauvagement en lui, mais non, le garçon parvînt à se contenir et à raisonner un peu plus calmement. Il n'avait aucune chance face à ce gars et il avait juste envie de rentrer chez lui maintenant.

"Aah... Qu'est-ce que je fous là déjà? Ah oui... rentrer... Je veux rentrer chez moi... Heu...Attends, attends, une chose à la fois, c'est plus possible là."

Même s'il était toujours contre son mur, il semblait quand même un peu moins terrifié par cette attaque surprise. Ouais, en fait, c'était surtout ça. S'il ne l'avait pas pris par surprise comme ça, après sa fatigante journée, l'escalade des escaliers et le froid de la pluie, pet-être que Sam se serait contenté de reculer,de lui cracher son venin à la gueule et de partir en le laissant en plan. Or, là, il avait bondi sur lui et Sam ne s'y attendait absolument pas.
Il respira calmement en regardant le gars plus âgé que lui. Ouais non, son excuse de la surprise ne marchait pas. Il avait juste failli s'offrir une crise cardiaque à 19 ans, tout simplement, parce que ça, c'était l'inconnu, l'incompris et que lui ne disait déjà même pas "bonjour" aux gens, alors "bonjour bisous" c'était tout simplement, hors de question!
Il était redevenu normal pendant ces quelques secondes qui s'étaient écoulées, juste assez pour reprendre son air naturel et pour que ses yeux le fixent avec un regard mauvais, tout aussi habituel.

-Tu dis bonjour à la manière d'un pervers? Vas te faire soigner, t'es un grand malade.

Puis il se décolla lentement du mur et répondit enfin à sa question initiale.

-Sinon, t'es chez les Wengyard et je sais pas ce que tu fous ici mais si c'est pour sauter sur tout ce qui bouge, passe ton chemin, t'auras rien ici.

Et il alla comme si de rien n'était vers le distributeur qui trônait dans un coin de la pièce, tout en surveillant le personnage bizarre du coin de l'oeil. Si l'envie de recommencer lui prenait, cette fois-ci, il lâcherait Aloys, histoire qu'il apprenne à calmer ses ardeurs immondes.
Attrapant quelques pièces qui traînaient dans la poche de son pantalon suite à son escapade dans le village pour ses achats nécessaires, il semblait maintenant beaucoup plus normal et moins terrifié par le gars qui était toujours derrière son canapé avec son Pokémon sur sa tête comme un chapeau. Sam en vînt même à le trouver ridicule. Sérieusement, comment il avait pu avoir eu peur de ce duo bidonnant?

"Concentre-toi, fais ce que t'as à faire et dégage vite fait de là..."


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 305
MessageSujet: Re: Vous seriez immergé sans vêtement dans mon caisson et vous seriez fortement drogué • ft Sam Kayero   Ven 8 Mai - 20:22











Vous seriez immergé sans vêtement dans mon caisson et vous seriez fortement drogué
« Avec Sam Kayero »

Electrypnose - Lunatic Yowie ( CREEDS remix )


Tu attendais que le petit corbeau explose, mais rien. Il t'avait juste fait un regard noir avec sa tête aussi rouge que la flamme d'un salamèche. Tu ne pouvais que rire devant cette scène grotesque, même si celle-ci t'amusait fortement, tu posas doucement des bras sur le dossier du canapé, élargissant ton sourire, tu le fixais d'un air amuseur avant de l’entendre parler.

▬ Tu dis bonjour à la manière d'un pervers? Vas te faire soigner, t'es un grand malade.
▬ C'est tellement mignon quand tu t'énerves petit. Même quand tu es en colère en dirait une fille.

Tu fis encore un large sourire, te rendant un air carnassier, tel un requin prêt à dévorer ta proie. Il t'amusait ce mec et d'ailleurs tu ne cachais aucunement ta joie. Ta boule se poile violette se met à rire fortement en fixant le corbeau, tu serais prêt à l'embêter de nouveau, voler dans les plumes d'un piaffe est une grande habitude chez toi. Puis tu le vis se décoller lentement du mur, se dirigeant vers un endroit bien précis, tu le suivis du regard sans aucune honte, le défiant même du regard avec un large sourire.

▬ Sinon, t'es chez les Wengyard et je sais pas ce que tu fous ici mais si c'est pour sauter sur tout ce qui bouge, passe ton chemin, t'auras rien ici.

Tu le suivais, remarquant que la petite gothique alla vers un distributeur, prenant quelque chose à boire, bon tu t'emmerdais là ! PUTAIN ! Ce que ce mec pouvait être ennuyeux quand il était normal. OH ! OHHHHH ! Tu étais chez les violets là ? Bof, tu t'en foutais un peu de savoir si tu étais la bienvenue ou pas, ce n'est pas un gosse qui allait te chasser de là.

▬ Sûr que je sauterais pas sur toi, tu n'as rien d'excitant et tu es encore trop petit pour ce genre de chose.

Tu fis encore un large sourire, léchant tes lèvres d'un air taquin, ce que tu pouvais être chiant, mais tu aimais ça, tu avais trouvé un petit jouet et tu t'emmerdais quand même, alors tu pris un coussin qui était logé sur le canapé et tu le balanças sur la tête du corbeau.  

▬ Hey petit corbeau ! Dis-moi en moins ton prénom ! Tu as une langue, donc sers-toi d'elle ! D'ailleurs c'était ton premier baiser non ? Bizarrement j'ai senti ce goût indomptable de première fois.

Tu ricanas un peu, laissant un large sourire, tu voulais tout de même rester derrière ton canapé, disons que tu voulais pas prendre de coup et tu avais la flemme de te défendre avec un plus petit que toi et un faiblard en plus qui hésiterait pas à utiliser lâchement son pokémon, tu te disais qu'il ressemblait beaucoup trop à une fille, d'ailleurs tu te demandais qu'à force tu irais vérifier si c'est un mec ou pas, car là tu avais sérieusement des doutes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 83
MessageSujet: Re: Vous seriez immergé sans vêtement dans mon caisson et vous seriez fortement drogué • ft Sam Kayero   Sam 9 Mai - 19:32




Agression sexuelle!
 
I don't wanna kiss you U.U

Ce gars le désespérait. Il voulait quoi, au juste? Et pourquoi est-ce qu'il se sentait obligé de s'acharner sur lui? Soupir discret de Sam. Ce mec était vraiment con, c'était insupportable. Il se força à ne pas le regarder, même pas du coin de l'oeil, c'était trop visible. Il préféra se concentrer sur ses achats, histoire de ne pas faire de bourde du style acheter la mauvaise chose ou mettre trop de sous inutilement. L'autre continua à parler et le Wen' entendit vaguement une histoire de chose excitante et il comprit que l'autre gars bizarre qui faisait la bise d'une manière particulièrement particulière parlait de lui. Sam leva légèrement les yeux au ciel, tout en récupérant ses affaires comme si de rien n'était. Il se mordit doucement la joue intérieure, en s'imaginant stupidement que le type chelou pourrait être là, juste à côté ou derrière lui.  

"Tu n'as rien d'excitant. Tant mieux, toi non plus. De toute façon, le jour où quelqu'un m'intéressera... Ouais, ce genre de chose n'arrivera pas, ne joues pas l'idiot. Et tu es trop petit? Bordel, une seconde, il a quelque âge ce sale pédophile immonde? Eurk, c'est... N'y pense pas, oublie ce gars bizarre. Tu prends tes trucs et tu te casses le plus vite possible en te contentant d'aller dans ta chambre. Et tu évites ce gars. "

Ah, une seconde, voila qu'il parlait de noms pour changer de sujet. Et de langues. Et de premiers baisers? Indécrottable. Ce type était vraiment un étudiant dans le bahut? Le pire c'est qu'il semblait que oui, ce soit vraiment le cas. Argh, il risquait de le recroiser... Il espérait vraiment que ça se ferait le plus tard possible, voire jamais. Oui, voila, jamais.

Sam l'ignora volontairement dans ses questions quelques instants et finit d'acheter ce dont il avait besoin puis se tourna vers lui, tout en rangeant ses affaires dans son sac pour avoir les mains libres, juste par mesure de sécurité. Impossible de savoir avec ce mec totalement imprévisible. Il le détailla un instant. Qu'est-ce que c'était que ce sourire carnassier? Ah non, ça ne fonctionnait plus maintenant. Il n’allait pas se faire ridiculiser deux fois en moins de dix minutes quand même? Non, il n'avait pas peur, maintenant s'il osait approcher, il savait quoi faire pour le dégager.

"J'ai l'impression de faire parti d'un scénario de mangas niais, c'est... ridicule."

-Qu'est-ce que ça peut te faire de savoir comment je m'appelle? Moi je ne te demande pas ton nom et même si tu tiens à me le dire, sache que je ne m'amuserai pas à le retenir.

"C'était nul. Très nul Sam. Tes répliques deviennent de plus en plus bateaux et en plus tu t'en satisfais? Pitoyable. C'est pas grave, c'est la fatigue, l'alcool, ouais voila."

-Ah et, reprit-il, juste histoire de répondre à toutes ces questions, ma langue, comme tu dis, je n'ai pas l'habitude de m'en servir pour... embrasser en guise de bonjour.

Il eut une espèce de grimace moqueuse avec une pointe d'incompréhension et haussa légèrement les épaules. L'autre souriait toujours et semblait avoir des pensées assez dérangeantes auxquelles l'asocial préféra ne pas réfléchir. Qui sait ce qui lui passait actuellement dans la tête, à ce pervers.

-Non, sérieusement, d'où ça te vient ce genre de choses que d'embrasser les gens pour dire bonjour? T'as du te faire taper dessus un million de fois si tu te présentes toujours de cette manière. T'es en manque ou comment ça se passe?

Il est plus étonné que moqueur à cet instant-là. Bah oui, qui embrasserait pour... enfin bref. Il avait autre chose à faire et il libéra Aloys histoire qu'il ne reste pas trop enfermé dans sa pokéball. Aloys, jeune Balignon fougueux, bondit hors de sa petite prison dans un joli rayon rouge très commun.

-Bali!

Puis il remarqua l'autre étudiant et son air un peu étrange qui visiblement ne plaisait pas à Sam. Ah mais oui en fait, qui plaisait à Sam? Dommage, c'était le premier garçon que son dresseur rencontrait depuis son arrivée à l'Académie Primepoc. Mais Aloys savait que certaines personnes, il valait mieux ne pas les approcher et lui, bizarrement, semblait faire parti de cette catégorie.  


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 305
MessageSujet: Re: Vous seriez immergé sans vêtement dans mon caisson et vous seriez fortement drogué • ft Sam Kayero   Jeu 21 Mai - 14:21











Vous seriez immergé sans vêtement dans mon caisson et vous seriez fortement drogué
« Avec Sam Kayero »

Electrypnose - Lunatic Yowie ( CREEDS remix )


▬ Qu'est-ce que ça peut te faire de savoir comment je m'appelle ? Moi je ne te demande pas ton nom et même si tu tiens à me le dire, sache que je ne m'amuserai pas à le retenir.
▬ Je ne vais pas te harceler pour un nom, je t'appellerais l'idiot du village ou petit corbeau, même sale gosse ça tirait bien.

Disais-tu en souriant davantage, tu t'emmerdais sérieusement avec lui, tu n'allais donc pas rester éternellement avec un gosse qui n'a rien à te donner, tu t'en passerais.

▬ Ah et ma langue, comme tu dis, je n'ai pas l'habitude de m'en servir pour... embrasser en guise de bonjour.
▬ C'est vrai que tu as plus l’habitude de l'utiliser pour dire des conneries, ce n'est pas mieux.

Tu ricanas un peu, en fait ce mec c'est un petit chihuahua, il aboie plus qu'il mord et en plus il est trop petit, ce qui te rendait heureux, te moquant intérieurement de lui, tu pouvais pas t'en lasser, mais cela allait deux minutes, tu commençais bien à t'emmerder avec un mec aussi plat que lui, pas d’intérêt pour toi. Mais bon, au moins tu as connu un Wèngyard, même si tu savais qu'il y en avait des plus stylés que ça dans cette maison, lui c'était le petit jeune, c'est ce que tu pensais vraiment.

▬ Non, sérieusement, d'où ça te vient ce genre de choses que d'embrasser les gens pour dire bonjour ? T'as du te faire taper dessus un million de fois si tu te présentes toujours de cette manière. T'es en manque ou comment ça se passe ?
▬ Pourquoi je devrais répondre à tes questions idiotes alors que tu veux même ne pas donner ton prénom petit ?

Tu baillas un bon coup, tu ne pouvais qu'être ennuyé, voire blasé là. Pas d'amusement possible, alors tu voulais te barrer, sauf que l'un de tes pokémon se barre, ce fut Krieg qui sortait de sa balle d'un air plutôt sérieux, surement impatient que tu rentres dans ta chambre, celui-ci te fixait avec son seul œil de Noctunoir, toi-même tu le fixais en étirant tes bras.

▬ Je sais Krieg. Tu veux rentrer et c'est ce qu'on va faire, je m'amusais juste avec un petit puceau.

Ton pokémon n'hésita pas à fixer le petit corbeau avant de te fixer une nouvelle fois, te faisant comprendre qu'il fallait partir. Bon et bien d'accord ! De toute façon tu commençais réellement à t'emmerder. Alors tu t'enlevas de ta cachette d'une manière assurée, protéger par ton spectre qui fixait Sam pour des mesures de sécurité, même si le Noctunoir ne t'aimait pas forcément, tu savais t'y prendre avec lui, puis tu commençais à apprécier ses petites farces, mais passons, alors que tu marchais vers la porte, tu n'hésitas pas à tirer la langue à Sam.

▬ Désolée petit corbeau, mais tu m'as assez amusé pour aujourd'hui. Puis on ne joue pas dans la même cour.

Tu fis encore un large sourire, te rendant un air carnassier, tel un requin prêt à dévorer ta proie. Tu retournas encore une fois ta tête pour ouvrir les portes et partir calmement avec tes pokémon, tu pensais pas le revoir de sitôt ce mec.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vous seriez immergé sans vêtement dans mon caisson et vous seriez fortement drogué • ft Sam Kayero   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vous seriez immergé sans vêtement dans mon caisson et vous seriez fortement drogué • ft Sam Kayero

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Primepoc :: Zone RP : L'académie Primepoc :: 4ème et 5ème étage :: QG Wèngyard :: Salle commune-