bienvenue
anipassion.com
Partagez | 
 

 You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Mer 13 Mai - 0:15


You are sexy and I know it
« Avec Jeremiah Walker »


Enfin le Weekend ! Un beau samedi comme tu les aimais et d'ailleurs tu t'étais levé joyeusement ce matin, tu débutas ta journée avec une grande préparation. Tu allais pouvoir te promener et sortir de cette chambre, tu voulais profiter de tous tes pokémon, une certaine tortue avait pris de l'ampleur et tu ne pouvais plus la sortir à tout vas dans la chambre. Liam t'avait bien fait comprendre que tu commençais à prendre de la place avec ta petite famille. Il faisait beau, donc tu te disais que tu allais pouvoir sortir, vêtu d'un short court et d'un débardeur qui ne couvrait pas grand-chose, il était trop grand, mais franchement ce genre de détail tu t'en foutais un peu, tu avais pris juste le temps de te coiffer, pour toi le visage était une chose importante, tu ne pouvais pas partir sans regarder ton joli minois dans la glace, tu pris ton sac à dos, rempli de plusieurs choses, comme tes pokémon, plusieurs bouteilles d'eau et sur tout ton cahier, disons que tu sortais jamais sans ça, si des fois tu rencontres d'autres personnes avec des pokémon intéressants que tu n'avais jamais étudiés avant, mais tu avais pris au cas où casque, on sait jamais. Bref ! Te voilà maintenant partie après avoir mangé un repas plutôt léger, tu n'avais pas forcément envie de manger de trop, tu mangeais à ta fin, c'est peut-être grâce à ça que tu étais aussi mince, tu n'en savais trop rien mais une chose est sur, c'est que tu pouvais sortir de cette académie, te lâcher un peu te ferait du bien. Tu avais décidé d'aller au parc, histoire de lâcher ta petite famille. Te voilà donc au parc, il faisait chaud à cette heure-ci, d'ailleurs tu te demandais quelle heure il était ? 13h30... Bon ça va encore. Tu fis un large sourire avant de sortir de ton sac une sucette que tu empressas à ouvrir pour la poser dans ta bouche, rien de mieux qu'une sucette à la cerise pour débuter cette après-midi ensoleiller, puis tu ne pouvais que sortir tes pokémon, balançant leurs balles en l'air. Ils étaient tous là. Ils te regardèrent ainsi pendant un petit moment avant que tu les fixes en souriant.

▬ Aujourd'hui on s'amuse, alors vous avez le droit de jouer ou de rester avec moi, comme vous voulez, mais pas de bêtise.

Après que tu avais balancé les règles, tu te dirigeas vers un coin de verdure, bizarrement tu sentis le sol trembler à chaque pas que ta tortue faisait, celle-ci te suivait à la trace, elle avait évolué d'ailleurs, tu en étais plutôt fière, mais celle-ci prenait énormément de place, tu étais même venue ici un peu spécialement pour elle, ne pouvais pas la sortir dans l'établissement à cause de ta taille qui ne passait pas inaperçue. Bon tu te posas dans un coin de verdure, posant tes sublimes fesses sur le sol, tu voyais ta tortue se poser à coté de toi, son arbre qui était sur sa carapace t'offrait de l'hombre, ce qu'elle pouvait être mère poule avec toi, mais tu l'aimais ainsi, ta petite tortue est maintenant une grande tortue à laquelle tu pouvais même te poser un peu dessus. Mais il n'y avait pas qu'elle, loin de là.

Ta petite boule se poile violette était déjà nichée dans ton cou en te câlinant comme elle pouvait, le reste jouait tranquillement, tu remarquas Akuma avec Blade qui courait tous les deux, pendant que Napoléon discutait calmement avec Streaker, d'ailleurs ses quatre là s'aiment bien entre eux, mais il manquait quelqu'un à l'appel, Akhoris ! Il est où celui-là ? Rah ! Tu commençais déjà à t'inquiéter pour lui, fixant de tes yeux perçant chaque recoin du parc. Tu le trouvas tout juste à coté de toi, te faisant ainsi sursauter, bon il n'hésita pas à s'accrocher à toi de ses petits bras, un frisson tu parcourras lors de ce contact avec ce fantomatique, tu n'avais pas encore l'habitude de ce genre de câlin. Puis tes yeux ambrés remarquèrent une forme au loin, toi qui avais des bons yeux, tu ne pouvais que constater que c'était une personne, mais savoir qui était cette personne, c'était autre chose, tu n'avais pas non plus les yeux d'un aigle. Mais voilà que tu vis ta Sonistrelle quitter ton cou d'où elle était nichée, en donnant plusieurs coups d'ailes, tu la vis partir en direction de l'inconnue, tu devinas sans peine qu'elle voulait surement faire un câlin envers l'inconnue.

▬ Vicky non ! On ne câline pas les inconnues comme ça !

Tu criais ça dans le parc, mais non, la bougre continuait sans chemin sans prendre en compte ce que tu avais dit. Alors tu te levas d'un coup, tu ne pouvais qu'essayer de la reprendre, elle devait surement être déjà niche dans le cou de l'inconnue. Ton spectre resta accroché à toi pendant que tu courais doucement, tu sentais le sol trembler, signe que ta tortue te suivait de loin, pas dans un même rythme que toi, d'ailleurs tu fis vite arriver devant l'inconnue, quelque peut essouffler, puis voilà que ta tortue était arrivée derrière toi.

▬ Vicky ! Je t'ai dit quelque chose, tu pourrais m'écouter ! Je suis vraiment désolé, ma Sonistrelle à une salle habitude de câliner les inconnues qu'elle croise. Elle n'est pas non plus très obéissante.

Celle-ci te fixa avant de retourner vers toi, se nichant encore une fois dans ton cou, elle se frottait ainsi tout contre toi, tu poussas un petit sourire avant de laisser un large sourire gêner à la personne qui se trouvait devant toi. Ton spectre se collait encore à toi, accroché à ton bras...




Dernière édition par Alex Lauzon le Dim 24 Mai - 6:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Jeu 14 Mai - 20:07

You are sexy and I know it

  Feat. Alex Lauzon


Tu observais l'extérieur par la fenêtre de ta chambre, Jeremiah. Il faisait beau et il serait plutôt bête de ne pas profiter de ce soleil pour aller te divertir. Mélie et toi n'étiez pas sorti depuis trop longtemps et tu avais déjà en tête ta destination, le parc d'Equerec. Alors tu te décides enfin à te lever de ton lit et à te diriger vers ton armoire mais, avant tout cela, tu préférais laisser sortir ton Laporeille de sa pokéball. Elle aimait bien regarder ce que tu portais et parfois même, elle donnait son avis. Oh bien sûr, tu ne le suivais que rarement, cet avis, car tu aimais bien décider toi même de ce que tu mettais sur ta peau halée. Vu le soleil, il ne fallait pas que tu sois trop vêtu tout de même, ton choix se porta donc sur un ancien jean que tu avais transformé en short quelques semaines auparavant. Tu l'avais découpé, raccourci, de sorte à ce qu'il arrive au milieu de tes cuisses. Une taille juste entre deux, entre trop court et trop long. Entre vulgarité et banalité. Tu avais choisi la séduction, une fois de plus. Il n'était pas rare que les yeux qui se posaient sur toi lorsque tu étais vêtu de ce tissu remontent doucement tout le long de tes jambes, désireux d'en découvrir plus et espérant toujours pouvoir passer entre la matière textile et ta peau, pour apprécier le dessin de tes muscles.

Vint ensuite le tour de ton haut. Là encore, tu devais choisir de sortes à attirer les regards sur toi. Pourtant, tu n'allais que te promener Jeremiah, qui crois-tu impressionner en t'habillant de la sorte ? Mais ce n'est pas ce genre de question qui t'arrêtera dans ta course pour être séduisant et tu choisis donc un débardeur blanc très simple, légèrement moulant et dont le tissu, finalement, ne couvrait que peu de ton torse. Tu n'aimais pas avoir trop chaud, tu détestais lorsque la sueur se collait à tes vêtements, c'est pourquoi tu adorais ces débardeurs au dos très aéré, ainsi ce genre de désagrément ne te touchait que peu. Des chaussures de toiles simple, un sac simple que tu portes en bandoulière et dans lequel tu mets tout le nécessaire, de l'eau, une casquette et ta pokéball, un long collier et enfin tu quittes l'académie d'une démarche assuré, sûr de toi.

Il te faut un long parcours, une quarantaine de minutes en plein soleil, avant d'enfin arriver à Pom'depik. Tu entres dans le village, Mélie sur ton épaule et ensemble vous vous dirigez jusqu'à la gare. Tu observes les alentours, adresses quelques sourires à droite à gauche et enfin tu pénètres dans la gare, appréciant l'air conditionné à l’œuvre ici. Tu ne t'attardes pas plus et tu entres dans le premier train en direction de l'est. Après un trop court trajet à ton goût, tu quittes cette douce brise pour retourner sous cette écrasante chaleur. Tu presses donc le pas, quitte Peyfant d'un pas rapide et arrive, finalement, au parc Equerec. Peut-être que la prochaine fois, Jeremiah, tu t'organiseras mieux que cela. Tu entres dans cette zone calme et paisible et, pour apaiser cette chaleur accablante, tu prends la bouteille d'eau de ton sac pour en boire tout en continuant ta marche. Une erreur fatale qui résulte de ta trop grande confiance en toi. Car pendant que cette fraîcheur envahissait ton corps, que tu sentais le parcours du liquide dans ton organisme, tu n''as pas vu ce corps volant te foncer dessus. Bien sûr, ce n'était pas dans un mauvais but mais voilà. Tu n'étais pas prêt à ce choc, tu ne t'y attendais absolument pas. Te voilà donc inondé presque toute l'eau de ta bouteille sur toi, faisant coller encore plus ton débardeur à ton corps. Cette sensation que tu désirais pourtant éviter. Le blanc n'était peut-être pas une si bonne idée, finalement. Tu n'es pas tombé au sol mais c'était limite. Alors ton regard se retourne vers l'attaquant et son dresseur que tu n'avais même pas vu arriver.

- Ce n'est rien, plus de peur que de mal. Et puis, c'est toujours mieux un câlin qu'une attaque, non ?


Tu profites de cet instant pour détailler un peu mieux ton interlocuteur. Lui aussi ne voulait pas avoir trop chaud visiblement car il était habillé d'une façon proche de la tienne, Jeremiah. Et là, alors que tu l'observais, tu ne pouvais t'empêcher de le trouver superbe. Tu ne le connaissais même pas mais déjà ton esprit s'était focalisé sur lui. Tu avais envie de le connaître un peu mieux, de le découvrir aussi bien physiquement que mentalement... Il te plaisait. Énormément, même. Pas d'une attirance amoureuse, que beaucoup pensait avoir au premier coup d’œil, le fameux coup de foudre, non, c'était une attirance plus... Animale. Tu passas ta main dans tes cheveux pour les remettre en peu en place avant de tendre l'autre vers cet interlocuteur.

- Je m'appelle Jeremiah, et toi ?



Tu souriais pendant que tu parlais, un rictus amusé de la situation qui venait de t'arriver, pour bien lui signifier que tu ne lui en voulais pas du tout. Mélie, elle, était à tes pieds, elle observait tout comme toi cet inconnu, ce petit monstre qui avait osé te faire renverser l'eau qui lui était destiné dessus.

  Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Jeu 14 Mai - 23:36


You are sexy and I know it
« Avec Jeremiah Walker »


Tu avais souri et pourtant tu étais occupé à regarder la petite boule se poile qui t'appartenait, celle-ci virevolta autour de toi avant de se poser sur la tête de ta tortue qui était à coté de toi. Tu la grondais alors qu'une personne était devant toi, celle qui avait reçu cette petite attaque remplie d'amour de ta chauve-souris.

▬ Ce n'est rien, plus de peur que de mal. Et puis, c'est toujours mieux un câlin qu'une attaque, non ?
▬ Tu as tout à fait raison.

Pourtant une voix parvint à tes oreilles, celle d'un homme que tu n'hésitas pas à regarder, tu avais répondu sans vraiment le regarder. Même si le soleil tapait fort, tu vis un homme, tu le détaillas sans vraiment aucune gêne, discrètement tu le jugeais sous toutes ses coutures, tu ne pouvais que constater que c'était un bel homme, d'ailleurs celui-ci fut l'effet de la bombe dans ta tête, au début impressionner par ce charisme sublime avant de reprendre tes esprits en souriant de plus belle. Tes yeux de lynx n'avaient rien loupé, tu en avais même pas remarqué le même style de vêtement alors que tu ne t'étais pas vraiment pris la tête, prenant ce qui allait mieux avec ce temps superbe, mais ce qui t'arrêta net dans tes pensées était l'eau sur le débardeur de cet homme, tu fixas longuement celui-ci, tu pouvais voir son torse, tu le voyais pas complètement, mais cette petite vue te faisait déjà perdre la tête. Bizarrement tu fus attirer par lui, ce n'était pas comme avec Hiro ou Kenny, eux tu les trouvais simplement mignons, ce fut bien plus fort, tel un consommateur qui avait trouvé une drogue dont il ne pouvait plus se passer. Cet homme avait un certain charme, certes, mais tu te méfiais, tu t'étais déjà fait avoir une fois avec ton ancien mec, pas une deuxième fois ! Tu allais là jouer prudence, même si tu savais qu'on n'allait pas te sauter dessus en une rencontre, même en plusieurs, quoique... Hiro avait déjà essayé, bon en même temps, cet albinos était un tordu. À force de déblatérer là-dessus sans lui parler, il va te prendre pour un idiot ou pour un fou. Mais celui-ci semblait à vouloir discuter avec toi d'ailleurs, passant un sublime sourire que tu lui rendis avec plaisir. Il te tendit la main avec un air confiant, celui-là avait l'air bien, tu n'aimais pas trop les timides, sauf ceux qui semblaient mignons, mais là tu le ressentais plus comme un prédateur, tu fis simplement un check, comme si tu étais déjà ami avec lui, disons que tu aimais les personnes qui s’approchaient de toi, tu aimais cette attention qu'on te portait, le regard posé sur toi.

▬ Je m'appelle Jeremiah, et toi ?
▬ Je m'appelle Alex. Enchantée Jeremiah !

Disais-tu avec entrain, passant ta main dans tes cheveux, toi qui essayais de les recoiffer correctement pendant que tu souriais, d'un air charmeur, peut-être, tu avais le droit ! Tu n'étais pas en laisse et tu ne savais même pas ce que tu ressentais pour ton blond, si un homme t'attire physiquement, tu savais jouer les charmeurs et d'ailleurs tu aimais ça. Puis ton regard glissa sur une petite lapine, toute mignonne, tu la fixais longuement avant de lui sourire.

▬ Je vois que tu as une jolie petite lapine. Tu viens d'arriver dans l'académie non ? Mais dis-moi tu viens de quelle maison ?

Doucement tu repris tes esprits, évitant du regard le corps de cette nouvelle rencontre, tu pris quelques mouchoirs de ton pendant que discutait joyeusement gardant ton sourire, tu tendis timidement ses mouchoirs à Jeremiah... Toi qui n'avais pas ta langue dans ta poche, tu voulais lui dire, dire que tu aimais bien son prénom, c'était joli et quelque chose de rare, comparer à toi, le tien était pris par plusieurs personnes, il y avait même des filles qui portaient le même prénom que toi.

▬ En tout cas tu as un joli prénom qui semble peu commun.

Tu souriais de plus belle, toi qui aimais les choses rares, tu étais servi, tu admiras encore une fois le garçon, discrètement tu admirais chaque courbe, tu avais le droit de mater un peu, normalement tu te faisais passer pour un garçon innocent et qui aime les filles, puis la chaleur te montait à la tête, oui, ça devait être surement ça. Mais voilà que toute ta famille arrive, sept pokémon qui t'entouraient toi et le joli monsieur, ça faisait presque étouffant, tu les fixait d'ailleurs d'un air gêné. Puis voilà que ton pingouin t'arrose d'eau avant de s'enfuir comme s'il avait fait une bêtise, mais il en avait fait une ! Te voilà trempé !

▬ N...... Napoléon ! Franchement ce n'est pas marrant !

Tu criais ça de ta voie faiblarde, à la fois gênée et énervée, disons-le, tu n'aimais pas être trempé, ton débardeur te collait à la peau, pas de chance, pour une fois tu en avais pris un blanc. Te secoua vivement la tête pour enlever les quelques gouttes d'eau qui perlaient dans tes cheveux, d'ailleurs tu n'hésitas pas à retrousser tes cheveux en arrière, les plaquant avec tes deux mains, histoire de pas avoir tes mèches qui te gênent, tu fis un large sourire gêner, rougissant un peu, tu ne savais pas pourquoi ton type eau avait osé faire ça, peut-être il voulait juste jouer, mais franchement ce n'était pas le moment.

▬ Me voilà trempé moi aussi... Bon au moins je n'aurais pas chaud comme ça.

Tu fis un large sourire, tu prenais tout au positif, il était difficile de t'énerver, mais ton regard, il ne pouvait quitter celui qui se tenait en face, tu prononçais inlassablement son prénom dans sa tête, telle une drogue, tu ne pouvais plus te passer de ce garçon, pourtant tu venais à peine de le rencontrée, dans ta tête tu te disais de pas lui faire confiance de faire attention, tu connaissais les dangers, question drague tu commençais à être rodé, même si tu pouvais encore te laisser avoir, toi qui tombais amoureux facilement, tu devais te montrer à la fois distant et proche, sans pour autant tomber dans la toile de cette belle araignée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Ven 15 Mai - 0:55

You are sexy and I know it

 Feat. Alex Lauzon


Tu laissais l'eau ruisseler sur ton corps sans t'en soucier, par chance Jeremiah tes cheveux n'était pas trop touché... Tu observais ce bel inconnu, cet Alex. Tu pouvais sentir son regard poser sur toi, sur ton corps... Tu aimais te sentir apprécié, c'était ton pire défaut. Encore heureusement, tu ne le montrais que très rarement et jamais aux garçons. Non, pour eux, tu étais quelqu'un d'humble, de modeste... Tout était minutieusement calculé pour la séduction. Tu aimais ces jeux dangereux, d'adultes qui nécessitaient tout un ensemble de règles complexes, de techniques variés pour les faire tomber sous ton charme. C'était une certaine adrénaline dont tu t'abreuvais et dont tu ne pouvais plus te passer. Ton regard se porta pour quelques instants sur Mélie jusqu'à ce qu'ils retournent sur ta proie. Décidément, plus les secondes, les minutes passaient et plus tu le trouvais séduisant. Quel dommage que tu ne puisses pas deviner plus aisément ses formes... Son corps semblait sculpté, juste ce qu'il fallait...

-Merci, elle s'appelle Mélie. Je suis arrivé il y a un mois environ, je fais partie des Namethia. Et toi alors ?


Faute de pouvoir t'attarder plus longtemps sur son corps, tu passas à son visage. Ce dernier était des plus agréables, ses traits fins démontrait une certaine douceur, toutefois il n'aurait pas été étonnant qu'il puisse arborer sans mal des traits plus dur. Il te tendit un mouchoir que tu attrapas non sans une certaine fermeté, amusé par la timidité, très légère, dont le jeune homme avait fait preuve en te tendant le tissu. Dans un sourire charmeur, tu passas ce mouchoir sur ton visage pour ôter les gouttes qui perlaient et roulaient sur tes mâchoires.

-C'est gentil. Ton prénom te va très bien aussi, Alex.


Répéter son prénom, d'une voix douce, légèrement suave. Tu adorais ces petites astuces. Très vite, de nombreux pokémons arrivèrent derrière Alex, une véritable troupe et pour la plupart, ils étaient plutôt impressionnant. Voilà qui trahissait non sans mal le talent du jeune homme pour le dressage Pokémon. Tu souriais en les observant se rapprocher de leurs maître, ils avaient l'air d'être attaché à lui. Quoique... Le Prinplouf observa Alex quelques secondes avant de l'arroser lui aussi. La scène t'arracha un léger rire que tu tentas de réprimer au plus vite. Au moins, tu n'étais plus le seul dans une tenue peu correcte, Jeremiah. La voix un peu faible du jeune homme t'arracha un sourire, cette voix était terriblement accordé avec son physique, pour une raison des plus étranges, tu ne l'imaginais pas réellement avec un autre timbre. Tandis qu'il se replaça les cheveux, tu lui tendis le mouchoir que ce dernier t'avait offert un peu plus tôt. Ce mouchoir qui était passé sur ta peau, dans ton cou.

-Tiens, je te le rends, il est encore assez sec. Au moins, on est à l'identique, toi et moi. A croire que Napoléon ne voulait pas laisser cette injustice impunie.


Tu riais légèrement, d'un rire clair, simple. Jeremiah, ta fourberie n'a pas de limite. Car intérieurement, tu remerciais ce pokémon d'avoir fait cela. Tu pouvais voir plus facilement désormais son corps, sa musculature... Et tu n'en fut pas déçu, loin de là. Il était séduisant et te semblait partagé entre une grande force et une faiblesse le rendant encore plus attachant. C'était rare qu'un homme te fasse cette impression et tu ne pouvais même pas essayer de la réprimer. C'était décidé, tu allais passer encore un long moment avec lui, pour apprendre à le connaître et jouer à ce petit jeu encore un peu. Tu voulais savoir où cela allait vous mener, lui et toi.

-C'est vrai qu'il fait très chaud, aujourd'hui... Ce sont tous tes pokémons ? C'est plutôt impressionnant, même s'il semble aimer te taquiner un peu.


Tu fis un pas de plus dans sa direction, façon pour toi de montrer que tu désirais continuer la conversation, que tu voulais te rapprocher un peu de lui. Un peu, pas trop non plus. Il ne fallait jamais se précipiter, toujours prendre un peu de temps. Toujours dans la subtilité, la délicatesse... Enfin, tout dépendait de l'homme en face mais, étrangement, tu étais sûr que cela pourrait marcher avec Alex.

-Je suis désolé de t'avoir dérangé dans ton après-midi, j'espère que tu ne faisais rien d'important ?


Ta phrase disait cela, mais ta voix, elle, prononçait tout autre chose. Elle indiquait que tu ne voulais pas t'éloigner de lui, que tu voulais continuer cette conversation. Tu espérais, priait même qu'il ne soit pas trop occupé, que vous puissiez discuter encore un peu lui et toi... Il commençait à devenir de plus en plus présent dans ton esprit.

 Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Ven 15 Mai - 5:17


You are sexy and I know it
« Avec Jeremiah Walker »


Tu notas toute information utile dans ta mémoire, ainsi que les informations sur le Laporeille qui accompagnait cette nouvelle connaissance, tu étais encore en chasse d'information sur le moindre pokémon que tu rencontrais, notant tout sur un cahier normalement, mais tu n'avais pas vraiment le temps, tu avais déjà tout pris en compte dans ta mémoire. Le brun voulait savoir de quelle maison tu appartenais, tu lui répondis gentiment.

▬ Oh... Les Namethia. Cela est intéressant. Je fais partie des Drathem.

Disais-tu fièrement. Tu en étais bien fière d'être dans cette maison, même si pour toi ce genre de détail n'avait pas vraiment d'importance, tu voulais juste savoir par rapport à sa chambre, tu pourrais venir le voir et même profiter voir ton pote blond dont tu faisais souvent le fou avec lui pendant la nuit, les escapes nocturnes avec lui, tu aimais bien ça. Tu avais bien frissonné quand celui-ci avait prononcé ton prénom avec ce timbre se voit, la dernière où tu avais entendu ça, c'était ton ancien mec... Méfiance, méfiance, c'est ce que tu te disais. Mais tu sortis vite de tes penser lorsque le Namethia te tendit ton mouchoir que tu lui avais donné précédemment, un fils un large sourire avant de le prendre.

▬ Tiens, je te le rends, il est encore assez sec. Au moins, on est à l'identique, toi et moi. A croire que Napoléon ne voulait pas laisser cette injustice impunie.
▬ Merci. C'est bien la première fois qu'il me fait ça. Il voulait surement jouer.

Tu riais toi aussi, d'un rire simple sans fioritures. Doucement tu essuyas les quelques goutes sur ton visage, sauf que voilà, tu étais quelqu'un de très sensible, ce fut même ton plus grand défaut, tu sentais cette odeur qui n'était pas la tienne sur ce mouchoir, tu te retenais de rougir, laissant paraître juste un petit sourire. Tu allais pas faire la même erreur que tu avais osé faite avec Hiro, d'ailleurs tu avais encore cette stupide marque dans le cou, celle-ci ne voulait décidément pas partir, saleté d'albinos qui avait osé te mordre, tu te devais de l'oublier ! Tu poussas un petit soupire, ainsi tu effaças celui-ci de tes pensées, laissant ainsi de la place pour Jeremiah, tu fixais celui-ci gentiment, d'un air plutôt innocent.

▬ C'est vrai qu'il fait très chaud, aujourd'hui... Ce sont tous tes pokémons ? C'est plutôt impressionnant, même s'il semble aimer te taquiner un peu.
▬ Eh oui... C'est en quelque sorte une grande famille. Je commence à avoir bien du mal à m'occuper de chacun d'entre eux. D'autres restes sages. Comme ma Torterra, Liz. Elle se comporte telle une mère et m'aide le plus souvent.

Tu n'hésitas pas à passer une main se la tête de ta tortue, effleurant du bout de tes doigts sa carapace d'un air doux. Ton regard fixant celle-ci avant de lui adresser un joli sourire. Mais tu fus surpris de voir Jeremiah avancer doucement d'un pas vers toi, tu glissas ton regard vers lui, arrêtant cette caresse que tu offrais à ta Liz. Même si cela restait infime, pour toi tu vis ben une différence, tu n'étais pas dupe, tu connaissais ce genre de chose, cela te rappelait même ton ancien mec, tu en devenais plus méfiant d'un coup. Chaque geste, chaque mimique ou timbre se voit comptaient pour toi, tu sentais une différence infime soit-elle, même si tu en étais pas sur, tu en restais méfiant, ce n'est pas pour autant que tu allais montrer ce que tu pensais aux garçons, non, tu fis ton plus beau sourire, d'un air charmeur et ton regard doux, tes yeux étaient plongés dans ceux de Jeremiah. Il n'était pas mal dans son genre, tu te mordis la lèvre inférieure, te retenant simplement de montré ce que tu ressentais.

▬ Je suis désolé de t'avoir dérangé dans ton après-midi, j'espère que tu ne faisais rien d'important ?
▬ Liz ! Emmène les autres jouer et surveille-les, je vais rester discuter un peu avec Jeremiah.

Celle-ci t’obéissait sans broncher, faisant comprendre aux autres pokémon de retourner jouer, mais tu devais te décoller de ta boule se poile violette et de ton spectre, les deux étaient collés contre toi, d'abord tu pris Vicky, doucement tu la posas sur la tête de la tortue, lui laissant un sourire avant de détacher ton petit Tutafeh, tu passas tes doigts contre sa forme fantomatique, lui offrant ainsi quelque caresse avant qu'il part rejoindre les autres.

▬ Un garçon aussi mignon que toi ne me dérange pas du tout !

Disais-tu d'un regard doux, ses simples mots t’échappèrent en laissant un large sourire plus que charmeur, tu te devais être à la hauteur de ta réputation. Tu étais ce genre de personne qui aimait être entourée, être regardé et se faire aimer. D'ailleurs c'était pour ça que tu étais une personne sociable et que tu avais rencontrée beaucoup de monde depuis ton entrée ici. Tu offrais aux yeux de tout le monde une image innocente de toi, peut-être jouait trop sur ça ? Peut-être, mais tu aimais bien les regards qu'on posait sur toi, tant que cela n'allait pas au-delà des limites que tu t'étais imposé. Tu jetas ton regard sur un bon non loin, tu te dirigeas vers lui et voilà que tu t'assis en tapotant celui-ci pour faire comprendre que le brun était invité à s'assoir, lui offrant ton plus joli sourire.

▬ Puis je venais simplement ici pour me reposer et laisser mes pokémon s'amuser un peu.

Tu hésitais, tu aurais aimé enlever ton débardeur, mais celui-ci allait poser son regard sur toi, bizarrement cela te gênais, tu n'étais pas du genre à qu'on te regarde avec autant d’attention, même si cela te déplaisait pas, pourtant entre garçons, cela se faisait, après tout, peut-être que tu te trompais complètement, peut-être qu'il aimait les filles, il valait mieux pour toi de ne pas poser la question, sinon cela se retourneras contre toi, bon aller ! Tu vas pas mourir juste par ce qu'un garçon regarde ton torse, alors tu enlevas en hésitant un peu ton débardeur, laissant paraître ton torse finement musclé, cela était équilibré, tu l'étais, mais pas trop. Puis tu avais toujours tes cicatrices dans ton dos, ce que ton père avait osé te faire, une ceinture laissait des traces qui ne peut s'effacer, mais oublie, d'ailleurs tu secouas ta tête pour enfermer ses mauvais souvenirs, tu glissas ton regard vers Jeremiah.

▬ En tout cas n'hésite pas à me voir si tu as envie de t'amuser. Même si ça fait un bail que je n'ai pas fait une véritable fête.

Tu laissas un petit rire s'échapper entre tes lèvres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Ven 15 Mai - 16:35

You are sexy and I know it

Feat. Alex Lauzon


Alors que tu t'étais avancé vers lui, ton regard avait un peu de mal à se détacher de son Torterra. Tes rêves d'enfants revenaient peu à peu à la surface, ce désir que tu avais eu dès ton plus jeune âge de pouvoir ne serait-ce que toucher une de ces créatures qui te fascinait tant. Tu étais un grand enfant, Jeremiah, c'en était presque amusant. Alors tu fis un nouveau pas vers Alex, de cette même démarche qu'avant, comme si tu désirais te rapprocher de lui, entrer dans son univers. Puis un autre, encore un... Avant de te baisser vers la tortue géante pour avoir ton visage assez proche du sien. Là, pendant un cours instant, tu oubliais tout, tu avais enfin sous les yeux ce pokémon que tu trouvais mystérieux, mythique. A sa forme, on pourrait presque croire qu'il s'agit d'un pokémon préhistorique expliquait certains scientifiques. Toi, il te fascinait, tout simplement.

-Elle est magnifique... Oh, je suis désolé, j'aurais peut-être pas dû l'approcher comme cela, sans prévenir, mais j'adore les Torterra, je trouve qu'ils sont... Magnifiques. J'ai toujours eu envie d'en voir un en vrai.



Tu approchas délicatement ta main de Liz pour ne pas l'effrayer et, une fois suffisamment proche, tu tentas une approche plus brutale et tu touchas sa tête du bout des doigts. Ce simple contact te fit frémir et un sourire franc se dessina sur tes lèvres. Puis tu te relevas et la laissa partir tranquillement, observant du coin de l’œil Mélie. Elle ne désirait pas partir de derrière ta jambe ? L'arrivée de tous ces pokémons avait dû l'impressionner et tu décidas donc de ne pas la forcer outre mesure. Tu suivis ton interlocuteur jusqu'au banc qu'il te proposa dans un sourire. Un sourire des plus magnifiques. Décidément, plus les minutes passaient et plus tu le trouvait attirant. Il fallait donc que tu fasses attention, que tu ne le brusques pas trop, tu n'avais pas envie qu'il se braque et que tu perdes toute opportunité avec lui. Déjà, était-il attiré par les hommes ? Ce n'était en général pas réellement le pire des soucis pour toi, tes charmes agissaient souvent sur tous le monde et tes jeux de séductions pouvait convertir beaucoup de monde. Mais lui, tu n'avais pas envie de prendre ce risque.

-Merci pour le compliment, ça me fait plaisir.



Tu déclaras cela juste avant d'ôter à ton tour ton débardeur. Car là, tu réalisas que ton haut te collait à la peau et que tu avais horreur de ça. Et puis, lui-même ne s'était pas gêné pour cela, tu n'allais donc pas te montrer trop avenant. Tu le posas sur le banc à côté de toi pour le laisser sécher et te plaça à côté d'Alex, sans pour autant le coller. A vrai dire, tu préférais mettre un peu de distance pour apprécier le spectacle. Oui, son corps était décidément pas mal. Il avait eu l'air hésitant avant de l'enlever, était-il timide ? Peut-être, cela te fit légèrement sourire lorsque tu y repensais. Sa musculature était légèrement prononcé, pas de trop sans pour autant être inexistante. A côté, tu étais un peu plus musclé, le teint halé, des muscles plus marqués, plus prononcé. Mais tu mettais un point d'honneur à ne pas en faire trop non plus, tu ne trouvais pas agréable aux yeux ces monsieur muscles aux biceps saillant et pectoraux trop épais. On voyait toutefois facilement que tu passais du temps à entretenir cette silhouette. Tu essayas d'observer son dos, discrètement, mais sans succès, ce dernier étant adossé au dossier du banc. Tant pis, ça sera pour une prochaine fois. Tu aimais beaucoup voir un homme de dos, cela donnait un charisme certain.

-Ouais, on peut compter sur ton Prinplouf pour une soirée d'été en tout cas ! Mais merci de la proposition, je saurais m'en souvenir. Et toi, tu devrais passer au QG, la fête chez les Namethia, on connait ça presque tous les soirs !



Tu te délectas de son rire, délicatement. Non, vraiment, il te plaisait pas mal. Tu aurais aimé pouvoir te blottir un peu plus contre lui pour voir sa réaction mais tu ne voulais pas risquer de le vexer ou de l'énerver, aussi décidas-tu de rester sagement à ta place en observant ton Laporeille s'amuser tranquillement devant un parterre de fleurs. Décidément, elle était une vraie fille, celle-ci.

-Tu as l'air de t'en sortir à l'académie, vu tes pokémons. Ca doit être plutôt difficile à gérer au bout d'un moment, non ? Sept... Vraiment, tu dois être plutôt doué avec eux !



Pour en avoir autant, il devait certainement être attiré par les pokémons, aussi avait-tu décidé de tourner la conversation autour de ce sujet pour le moment, pour en savoir plus sur lui. Et qui sait, peut-être aurait-tu la chance de le voir se lever et de pouvoir l'observer plus efficacement. Tu étiras les bras au dessus de ton corps dans un léger gémissement, dévoilant ainsi ton torse parfaitement imberbe hormis cette petite ligne qui remontait de ton short jusqu'à ton nombril, discrète, subtile, mais elle faisait souvent toute la différence. Tu n'avais pas osé le complimenter sur son physique car tu ne désirais pas accélerer les choses, Jeremiah. Oui, lui t'avait fait un compliment, mais tu n'étais pas sûr de pouvoir t'engouffrer dans cette brèche, sait-on jamais. Pourtant, des compliments, tu aurais pu en sortir un sacré nombre, qu'il s'agisse de son visage, de ses yeux, de ses cheveux, de son torse, de son allure générale... Soudain, tu remarquas que Mélie tenta d'arracher les fleurs fraîchement planté. Décidément, celle là, toujours à faire ce qu'il ne fallait pas. Tu te levas précipitament et te pencha vers elle pour la prendre dans tes bras, tournant le dos pour quelques secondes à ton interlocuteur avant de te rapprocher vers lui, pokémon en main, et de t'asseoir en tailleurs juste devant lui, Mélie entre tes jambes.

-Désolé Alex, c'est pas que le banc est pas confortable mais je peux pas laisser cette chipie toute seule une seconde. Je t'ai coupé dans ta phrase, je m'en excuse. Tu disais ?


Tu te voulais être des plus charmants Jeremiah, tu voulais paraître irréprochable à ses yeux, pour pouvoir avoir une chance de l'approcher bien plus facilement. Tu laissas Mélie entre tes jambes et te laissas tomber légèrement en arrière, plaças tes bras derrière toi de sorte à ce que ces derniers puissent retenir ton corps et tu restas dans cette position, le torse entièrement exposé au soleil. Tant qu'à faire, autant rendre ton teint plus mat encore. Et en plus, tu te montrais encore plus à ton interlocuteur. Mais ça, ça n'était absolument pas prévu initialement, fait rare de ta part.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Ven 15 Mai - 18:32


You are sexy and I know it
« Avec Jeremiah Walker »


Ta tortue n'était pas farouche, au contraire, celle-ci se laissait souvent faire et ce fut le cas pour Jeremiah, la main de cet inconnu se poser sur sa carapace, elle lui avait adressé un joli regard, heureuse de pouvoir se faire caresser autre que toi. Puis maintenant la voilà en trin de surveiller les autres, tu en souriais davantage, appréciant le jeune homme ainsi que son compliment, tu aimais ceux qui s'occupaient et considéraient ainsi les pokémon, cela le rendait plus innocent à tes yeux. Tu posas ton débardeur sur le banc, juste à coté de toi pour qu'il sèche, laissant ta peau blanchâtre profiter de ce soleil, tu étais adossé à banc, te calant ainsi confortablement pour profiter de chaque rayon du soleil, mais pour aussi te sentir à l'aise. Ton compliment l'avait surement touché, tu ne pouvais que sourire d'un air satisfait, tu complimentais souvent les personnes qui t'entouraient, fille ou garçon, c'était ta façon de faire pour te faire aimer, puis tu le pensais vraiment, même si ta vie se résume en plusieurs mensonges, tu pouvais être franc sur ce genre de chose. Mais voilà que lui aussi ôtait son débardeur, d'abord tu fus surpris, puis tout s'arrêta en toi en voyant le torse de Jeremiah. Il était affreusement beau et tu t'en mordis la lèvre inférieure, tu jetas quelque regard sur lui, admirant chaque courbe de ce torse, il était plus musclé que toi, tu pouvais voir dans son intégralité ce torse aux allures parfaites, tu te devenais de te retenir de rougir ou autres, un torse reste un torse, même si tu glissas ton regard vers le sol, quelque peut gêner. Mais tu te gênas pas pour jeter quelque coup d'oeil au brun, tu aimais regarder les garçons et ceux depuis toujours, tu avais le droit d'en profiter, restant quelque peut discret tout de même, tu voulais te faire passer pour un hétéro, sauf que cela restait difficile à faire passer devant un si beau mec.

▬ Ouais, on peut compter sur ton Prinplouf pour une soirée d'été en tout cas ! Mais merci de la proposition, je saurais m'en souvenir. Et toi, tu devrais passer au QG, la fête chez les Namethia, on connait ça presque tous les soirs !
▬ Je peux le confirmer. Je connais un blondinet dont je suis pote, on fait souvent les quatre cents coups tous les deux dans la nuit. Je ne suis pas un grand dormeur.

Kenny, ce prince aux allures de sauveur, tu l'aimais bien, il te sauvait le plus souvent et tu t'amusais bien avec lui, en plus d'être beau. Tu passais tes nuits avec lui à te promener dans l'académie, tels deux oiseaux de nuit qui voyageaient et découvraient celui-ci. Tu aimais bien te promener la nuit, peut-être que Jeremiah participeras à l'une de tes escapades, tu t'imaginais bien venir le soir dans sa chambre pour venir le chercher ainsi partir à la découverte de cette académie la nuit, entre potes, car pour l'instant tu voyais bien la case amie, ne sachant pas de quel bord il était, puis tu restais toujours méfiant.

▬ Tu as l'air de t'en sortir à l'académie, vu tes pokémons. Ca doit être plutôt difficile à gérer au bout d'un moment, non ? Sept... Vraiment, tu dois être plutôt doué avec eux !
▬ Je n'étais pas vraiment doué lorsque j'avais reçu mon Insecateur bien avant entrée ici. C'était un ami qui m'avait appris les ficelles, puis les livres regorgent d'information sur eux. Il faut bien les bichonner. Mais c'est vraiment difficile de ne pas avoir de jaloux.

Tu remarquas que celui-ci s'étira, tu n'échappas à aucun détaille de son torse parfaitement imberbe, tu ne pouvais que le trouver de plus en plus attirant, mais tu te devais de te retenir, tu t'étais promis de plus sauter au cou des inconnues et les mecs sexy n'échappaient pas à la règle. Sauf que voilà, tu remarquas cette petite ligne qui remontait de son short jusqu'à son nombril, un détail sexy et dont ton regard glissa brusquement en descendant un peu plus, non ! Ne regarde pas par là, tu glissas alors ton regard vers le sol, tes joues devinrent roses, provoquer par ce petit détaille qui arrivait à te chambouler.

▬ Tu....Tu....

Tu commençais mal ta phrase, affreusement occuper à regarder d'un œil discret le torse de Jeremiah, tu en étais un peu perdue là et tu allais dire une grosse bêtise d'ailleurs, mais alors que tu commençais cette phrase dont tu aurais voulu garder pour toi, le jeune homme se leva d'un geste rapide afin de récupérer sa lapine qui faisait quelque bêtise, pendant ce temps tu vis ton petit spectre s'approcher de toi discrètement avant de se poser sur tes cuisses, il se blottissait contre toi, voulant un câlin de la part de sont dresseurs, mais ton regard était attiré par autre chose, ce fut le dos du Jeremiah, normalement ce genre de détail t'importe peu, mais cela le rendait bien plus attirant ainsi, tu allais presque baver tellement que tu savourais cette vue que tu avais, mais à la place tu te mordis encore une fois la lèvre inférieure, celle-ci saigna à force de te mordre aussi bêtement, mais tu pouvais pas t'en empêcher, tu le trouvais tellement attirant, mais tu avais toujours cette méfiance en toi. Sauf qu'il ne revient pas à coté de toi, non, il s'assit en tailleurs devant toi, être plus grand que lui te frustrait rapidement, tu n'aimais pas être plus grand, enfin si, mais là non, disons que tu te sentais mal à l'aise, même si tu étais heureux de faire comme si tu étais le plus grand, alors tu te redressas, tenant fermement ton pokémon dans tes bras et tu t'assis près de lui, mais toujours en face en mode tailleurs, tu t'étais sans le vouloir rapproché de lui.

▬ Désolé Alex, c'est pas que le banc est pas confortable mais je peux pas laisser cette chipie toute seule une seconde. Je t'ai coupé dans ta phrase, je m'en excuse. Tu disais ?
▬ Ce n'est pas grave voyons, en fin de compte on est mieux par terre. Je me demandais juste, tu as quel âge ?

Menteur, ta langue avait fourché avant, tu allais lui dire qu'il était beau, même sexy, mais heureusement qu'il t'avait coupé dans cette phrase, tu en étais même heureux, tu voulais pas gaffer là-dessus et lui donner ce genre de compliment, ce compliment engendrait une hypothèse comme quoi tu aimais les hommes, chose que tu ne voulais pas forcément dévoiler, même si depuis ton entrée ici, tu voulais le dévoiler sans forcément développer un complexe, tu le voulais fortement, que des garçons viennent te voir et te draguent, mais tu avais simplement peur, tu avais eu une mauvaise expérience avec Drake et ici avec Hiro. Deux mecs dont tu ne pouvais pas trop aimer, tu leur avais fait trop confiance à ses deux là, tu avais fait le mauvais choix, alors même si tu en avais envie de draguer et te rapprocher plus de Jeremiah, tu te retenais. Mais plus il te parlait, plus ta méfiance s'enlevait doucement. Tu lui fis un sourire ravageur avant de passer ton regard à ton spectre qui était entre tes jambes, celui-ci te câlinait encore. Sauf que le voilà qui brille, encore une évolution, tu fus d'abord surpris puis tu rigolas un peu en le voyant paniquer, tu le pris dans tes mains et tu te redressas.

▬ Désolée Jeremiah, je pensais pas qu'il évoluerait maintenant.

Te voilà debout, tu t'éloignas doucement du brun, juste quelque centimètre pas grand-chose, tu étais de dos, lui offrant cette vue qui était rare, mais tu te disais qu'elle n'était pas vraiment belle, ton dos était abimé par les coups et remplie de cicatrices, ce n'était pas forcément agréable à regarder. Mais voilà que ton Tutafeh s'illumina bien plus fort, tu le lâchas en fermant un peu les yeux et le voilà en trin de changer de forme, doucement il grandit et prit une nouvelle forme, un sarcophage en fait, mais avec beaucoup de bras. Une fois la forme prise la lumière disparaissait aussi vite qu'elle avait apparu, laissant place à un magnifique Tutankafer, tu ne pouvais que sourire, montrant tes jolies quenottes, tellement heureux que cela te rendait plutôt mignon, ce visage doux et heureux. Ton pokémon était maintenant plus grand que toi et d'ailleurs il en profita pour te faire un gros câlin t'entourant de ses mains spectrales, sauf que sensible comme tu étais, tout ton corps frissonna au contact de cette masse spectrale sur ta peau, poussant même un petit crie d'effrois, il te lâcha d'un coup en souriant avant de partir montrer aux autres sa nouvelle apparence. Alors tu revenais vers Jeremiah, souriant ainsi alors que quelques frissons parcouraient dans ton corps, tu laissas ton corps tomber sur le sol, étant ainsi en face du brun, encore plus près que tout à l'heure, les jambes encore en tailleurs.

▬ Je suis vraiment désolée. Je suis d'un naturel sensible, rien que sentir sa masse spectrale sur ma peau me donne une certaine sensation désagréable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Ven 15 Mai - 21:02

You are sexy and I know it

Feat. Alex Lauzon


Il t'avait bien sembler avoir vu ses joues rosir un peu en t'observant, tu pensais même avoir entendu comme un balbutiement lors d'une de ses phrases. Mais tu n'en étais pas tout à fait sûr Jeremiah, ne t'emportes pas tout de suite. Tu préféras donc rester le plus naturel possible, ne pas t'enflammer tout de suite. Tu l'observas lorsqu'il se rapprocha de toi, ne pouvant réprimer un léger sourire à l'idée qu'il se rapprochait un peu plus de toi, tu pouvais le regarder sans te priver maintenant que vous étiez face à face. C'est alors que tu remarquas les quelques gouttes de sang sur ses lèvres. Tu n'avais pas vu ce qui était arrivé mais lui ne semblait pas s'en rendre compte. Tu te devais de le lui signifier mais tu n'avais rien pour qu'ils puissent s'essuyer, tu avais, en plus, déjà utiliser son mouchoir. Alors tu ouvris ton sac qui était posé non loin de toi et tu fouillas à l'intérieur jusqu'à découvrir le bandana que tu aimais, habituellement, porter sur ton poignet. Tu le gardais toujours sur toi car tu l'appréciais tout particulièrement, tu l'avais mis ce matin même d'ailleurs, mais le soleil de l'après-midi était trop brûlant et sec pour que tu te permettes cette fantaisie. Alors tu lui tendis ce bandana, au plus proche de ses lèvres, dans un sourire.

-Tu as un peu de sang sur la lèvre inférieur, fais attention.

Après cette charmante attention, tu te concentras sur la question qu'il t'avait posé. Ton âge. C'était un chiffre que tu hésitais souvent à donner car on t'avait dit bien souvent qu'il ne te correspondait pas. On t'avait déjà dit que tu étais trop jeune pour ton attrait de la luxure, que tu étais trop vieux et que tu devrais gagner en maturité. Alors, il t'arrivait de mentir sur cette donnée, pour éviter tout problème de ce genre. Pourtant, tu avais envie de dire la vérité à Alex, et uniquement la vérité. Tu caressas machinalement Mélie d'une main tandis que l'autre te soutenait toujours.

-A ton avis, j'ai quel âge ? Personnellement, je te donne la vingtaine tout juste, j'ai bon ?

Tu allais le faire jouer un peu. Par chance, tu étais plutôt doué pour deviner l'âge des autres Jeremiah, il était rare que tu te trompes. Pas impossible, bien sûr, tu avais déjà croisé une femme de trente ans qui n'en faisait pourtant que vingt. Tu regardais ton interlocuteur d'un regard charmeur, doux, paisible. Étrangement, tu ne te sentais plus en chasse, simplement en présence d'une personne que tu apprenais à connaître, que tu aimais découvrir peu à peu. Il y avait bien longtemps qu'un garçon ne t'avait pas provoqué cet effet Jeremiah et cela ne te dérangeait pas le moins du monde. C'est alors que son Tutafeh se mit à briller soudainement, de plus en plus intensément. Il... Évoluait ? C'était plutôt impressionnant, tu n'avais pas vu d'évolution depuis ta jeunesse et tu étais curieux de redécouvrir cet évènement. Jusqu'au moment où Alex se leva et se recula quelques peu pour ne pas trop te déranger. Parfait, tu allais pouvoir voir sa silhouette de dos, peut-être une des choses que tu préférais voir chez un homme. Et là, tu remarquas. Tu compris facilement. Tu regardais les lignes de sa musculature, de ses épaules, lorsque tu vis la première cicatrice. Puis la deuxième, puis une autre. Il y en avait dans tout son dos et cela te donna une drôle d'impression. Pas de dégout, loin de là. Non, tu te sentais triste, peiné pour ce pauvre garçon. Et ces blessures ces marques d'un passé sans doute trop houleux, tu te surpris à penser qu'elles étaient une partie de lui et que cela le rendait bien plus attirant encore. Tu mourrais d'envie de lui poser des questions, de savoir ce qui lui était arrivé mais tu t'en abstiendrais, tu ne voulais pas le brusquer. Toi même, tu savais à quel point il pouvait être difficile d'évoquer le passé, toi Jeremiah qui n'avait encore jamais dit la vérité à ce sujet à quiconque. Alors tu allais le laisser tranquille, tout en nourrissant tout au fond de ton être cette flamme, cette envie d'être encore plus proche de lui. Tout en lui te plaisait, aussi bien le physique que ce qu'il semblait dissimuler.

Tu remarquas ensuite que l'évolution s'était achevé, tu n'avais rien vu mais tant pis, un tout autre spectacle avait retenu ton attention. Tu découvris ce Tutankafer, bien plus effrayant que son première forme. Il saisit son maître dans ses bras fantomatiques et le serra contre lui, ce qui arracha un léger cri d'épouvante à Alex. A ce petit cri, tu ne pus retenir un sourire amusé, un rictus qui au moins t'empêcha de rire. Il était mignon, à avoir peur de son propre pokémon. Il se rassit alors près de toi, plus près encore que tout à l'heure, pour ton plus grand bonheur. Tu avais l'étrange sensation d'être un enfant Jeremiah, heureux de si peu de chose que c'en était presque navrant. Mais cette situation t'allait parfaitement.

-T'excuses pas, ce doit être un contact spécial. Bien différent d'un contact entre deux peaux.

Tu posas simplement ta main sur son genoux, rien de plus, rien de moins. Tu voulais juste argumenter en montrant la différence entre un contact spectral et un contact... Humain. Tu remarquas alors qu'il frissonnait encore de ce gros câlin qu'il avait eu juste avant. Tu laissas ta main quelques secondes, courtes, longues, tu ne savais pas vraiment, puis tu la retiras et lui offrit un nouveau de tes sourires.

-Et tu étais mignon, à pousser ce petit cri. Je t'assure, je me moque pas de toi ! Bon, un peu, juste à moitié alors !

Tu rias légèrement et le fixa attentivement. Tu avais envie de voir comment il allait réagir, comment il pourrait se comporter face à une petite raillerie amicale, gentille. Jeremiah, tu étais en passe de devenir accro à lui, tu le sentais et pourtant tu ne faisais rien du tout pour réprimer cela.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Ven 15 Mai - 23:18


You are sexy and I know it
« Avec Jeremiah Walker »




Il te tendit un bandana, au plus proche de tes lèvres, tu sursautas un peu, ne sachant pas pourquoi, mais tu te laissas simplement faire, même si tu en étais désolée pour ce bandana, tu te disais que tu devrais lui en acheter un, pour la peine, oui, tu ferais ça une fois la journée terminée, dans un moment de libre tu iras lui acheter ça dans un magasin.

▬ Tu as un peu de sang sur la lèvre inférieur, fais attention.
▬ Merci...

Disais-tu gêne, de ta petite voix. Tu étais heureux de ce geste, tellement attentionné de sa part de sacrifier un bandana dont il devait surement y tenir et le sacrifier pour une simple morsure à la lèvre, tu ne l'avais même pas sentis, tu avais vécu pire comme douleurs, bien pire, personne ne le sait, tu étais du genre à mentir lorsqu'on te demandait ce qui t'était arrivé par le passé, tu mentais sur beaucoup de choses, mais tu étais comme ça.

▬ A ton avis, j'ai quel âge ? Personnellement, je te donne la vingtaine tout juste, j'ai bon ?
▬ Je dirais dans les 22 ans pour toi non ? Enfin... Vu ton charisme. Mais je n'ai pas 20 ans, enfin pas encore, j'en ai 19.

Tu ne pouvais mentir sur ton âge et tu n'en voyais pas l'utilité, tu mentais sur des choses bien plus graves, te rendant quelquefois mystérieux, mais tu ne voulais que personne sache, tu voulais juste oublier ton passé, c'est ce que tu essayais constamment de faire. Tu l'avais entendu rire sur ton crie, tu en devais vite gêner, il est vrai que tes cries te rendait plus efféminée qu'autre chose, de plus tu n'étais pas un homme pur non plus, tu étais plus sensible que certains, c'était bien là un défaut que tu ne supportais pas. Déjà que tu t'étais déjà fait humilier par un garçon ici, tu ne voulais pas vraiment que ça recommence, sans prêter attention tu passas ta main dans ton cou, effleurant les restes de cette blessure, morsure faite par un idiot de première, toi qui pensais toujours à lui, il avait joué avec tes défauts, tu ne l'avais pas pris au sérieux, mais alors que tu réfléchissais tu entendis le beau jeune homme te parler.

▬ T'excuses pas, ce doit être un contact spécial. Bien différent d'un contact entre deux peaux.

Il est vrai que c'était différent, seule la sensation était différente, mais tu étais malheureusement sensible pour n'importe quel contact qui soit agréable ou pas. Tu en avais déjà fait les frais, régissant si faiblement de ta part. D'ailleurs le brun n'hésita pas à te montrer la différence, posant sa main sur ton genou, pourtant ce simple contact te fils frissonner davantage, mais ses frissons la étaient agréables, pour ton malheur, tu en rougissais un peu. Tu étais très sociable, mais étant amoureux des hommes, tu ne peux qu'être gêné de ce genre de geste. Ton regard glissa vers cette main inconnue, la fixant inlassablement d'un air gêner, même surpris, tu fis tout de même un sourire, voulant effacer ses malentendus, tu allais dévoiler tes préférences, pourtant tu ne pouvais pas te cacher, ce contact te plaisait, même si tu te retenais.

▬ Je suis malheureusement sensible sur tout, que ce soit un contact agréable ou non.

Cela n'aidait pas forcément Jeremiah, même s'il pouvait facilement deviner que ce contact t'avait plu, tu ne poussas aucun cri, tu avais eu seulement eu des frissons en rougissant un peu, mais cela te suffisait pour être un peu gêné envers le Namethia. Cela dura des secondes, mais pour toi on aurait dit des minutes, de longues minutes. Tu en étais troublé, au point de tout oublier, pensant seulement à lui et que lui, sentant simplement ce contact à la fois doux et chaud, pourtant il avait juste posé sa main sur ton genou, mais tu avais bien dit que tu étais sensible, puis venant d'un si beau jeune homme qui était près de toi, il fallait noter le contexte avec.

▬ Et tu étais mignon, à pousser ce petit cri. Je t'assure, je me moque pas de toi ! Bon, un peu, juste à moitié alors !
▬ Ce n'est pas gentil de se moquer, même si je suis mignon.

Le terme mignon pour toi était exagéré, sexy, beau et d'autres termes, il y en avait tellement, mais celui-là tu l'aimais pas vraiment, tu n'étais pas un gosse, ni une fille, tu étais un homme, un vrai ! Enfin presque, c'est vrai que tes allures efféminées et les trait fin de ton visage ne t'aidais pas vraiment, mais tu étais ainsi, beaucoup d'hommes aimaient ta beauté, c'est ce que tu aimais, tu gonflas un peu tes joues avant de les laisser se dégonfler, tu fis un petit sourire discret, tout de même heureux de ce compliment, après tout, tu aimais qu'on te complimente sur ton physique ou sur ton caractère, tu aurais même voulu lui en redemander. C'est si doux à tes oreilles, mais tu te retenais, disons que tu voulais paraître comme une personne agréable, pas qu'à regarder, mais aussi agréable dans ta façon de parler. Puis ton regard se plongea dans les yeux de Jeremiah, tu lui fis un large sourire, tu voulais rester là, voulant le découvrir encore un peu.

▬ Par contre évite de me toucher. Je n'ai pas l'habitude qu'on me touche comme ça...

Menteur ! Mais quel menteur tu faisais, mais tu devais bien l'admettre, son jeu était difficile à cerner, normalement tu voyais ça tout de suite, mais là tu le voyais bien, tout était rempli de charme dans ses gestes, sa voix et ses regards, rien que d'y penser tu en frissonnais, mais tu t'étais promis de ne pas lâcher, de pas te laisser attendrie par tous les hommes, même si celui-ci commençait à te plaire, tu n'étais pas une proie facile, enfin, normalement si, mais tu en avais bien marre d'être une pauvre biche qu'on attrape d'un coup de griffe, tu voulais être plus à la hauteur, donc tu résistais, tu te mentais à toi-même, tu voulais voir si le brun allait tenir, augmenter le jeux même, ce que tu pouvais être méchant, mais tu ne pouvais pas dire non, tu aimais attirer les personnes autour de toi, tu te sentais vivant à chaque conquête que tu avais eue. Tu n'étais pas un dragueur professionnel loin de là cette idée, c'est toi qui te faisais draguer par des dragueurs, tu étais une proie de luxe non ? Tu aimerais bien que ce soit le cas.

Tu posas alors ta main sur le genou de Jeremiah d'un air amusé, toi aussi tu pouvais profiter de cette douceur infinie de sa peau, tu appréciais chaque contact, même si ta main ne bougeait pas, savourant ainsi la sensation de peau, incroyablement doux, c'est ce que tu te disais, mais alors que tu étais là, les yeux plongé dans ceux du brun, ton insecte vient te voir, celui-ci était depuis un moment rougeâtre et plus vert, lui qui avait évolué dans ta chambre, il fixait celui dont tu avais osé toucher, incroyablement jaloux, un regard bien hargneux, tu ne pouvais que deviner ses pensées, d'un air sérieux tu te redressas assez vite, quittant se doux contact, tu t’avanças vers lui en agrippant fermement de tes mains les pinces du Cizayox.

▬ A... Arrête Streaker ! Ne soit pas jaloux voyons ! C'est juste un grand ami, donc tu dois le laisser, on jouait ! Alors calmes-toi maintenant et va jouer !

Disais-tu ferment, le dos tourner au brun, tu pouvais prendre des traits plus assombris, ton regard devint glacial en fixant la tête de ton pokémon, n'ayant plus aucun sourire, un visage si froid que tu n'avais pas pour habitude de donner souvent, souvent cela surprenait souvent les personnes, mais tu devais prendre ses traits pour ton insecte, d'une nature mauvaise, il restait hargneux et violent même s'il avait évolué, donc tu le lâchas et celui-ci trembla quelque peut sous ton regard, tu faisais flipper, il avait ses raisons que tu cachais aux autres, seulement il ne fallait jamais t'énerver, alors celui-ci t’obéissait et partie rejoindre les autres, même s'il gardait un regard noir envers Jeremiah, tu t'approchas de lui d’ailleurs et tu t'assois encore une fois, toujours en tailleurs, mais encore plus près qu'avant, peut être un peu trop ? Mais bizarrement tu commençais à avoir une certaine confiance, le faisant ton plus beau sourire.

▬ Ne t'inquiète pas, il peut être hargneux et envoyer des regards à tout va, mais il ne te fera jamais de mal si je suis là.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Sam 16 Mai - 0:34

You are sexy and I know it

Feat. Alex Lauzon


-Oh, c'est flatteur, je te remercie, mais t'es un peu loin. En fait, on a exactement le même âge toi et moi !

Tu n'étais pas gêné le moins du monde de donner ton âge véritable cette fois-ci. Parce qu'il ne te connaissait encore pas assez ? Ou parce que vous aviez le même âge et que tu désirais réellement te rapprocher ? Sans même que tu t'en rendes compte, Jeremiah, c'était, petit à petit, en train de dépasser la simple attirance physique, cette bestialité que tu avais ressenti au tout début. Et, inconsciemment, tu appréciais de plus en plus cet état de fait. Tu suivais le mouvement de sa main et là, soudainement, tu remarquas une marque dans son cou, différentes de celles que tu avais pu observer dans son dos. On aurait dit... Non, tu n'avais pas encore assez bien observé cette marque pour pouvoir formuler une quelconque hypothèse. A moins que tu n’ai une idée plus précise mais que tu la refusais, tout simplement. Tu avais l'incroyable faculté d'occulter la réalité sur ce qui pouvait te contrarier, Jeremiah.

Tu avais remarqué son rougissement naissant à l'instant où ta main avait touché son genou et tu t'en étais délecté. Tu avais la légère impression que tes charmes marchaient un peu sur lui et cela te plaisait, plus que d'habitude néanmoins. Malheureusement ? Ce n'était pas forcément une si grande peine, mais tu repensas aux marques que tu avais vu dans son dos. D'accord, tu n'avais peut-être pas toutes les infos aussi tu préféras ne rien dire sur cela, te contentant de lui adresser un sourire simple. Sa phrase qui suivit t'arracha un rire cristallin que tu ne retins pas. Il était tout simplement adorable, l'expression de son visage en cet instant aurait presque pu te faire rougir. Tu repris alors ton calme et le dévisagea le plus calmement du monde.

-D'accord, alors si je te dis que tu es séduisant, tu dégonfleras les joues ? Peut-être même que je pourrais me moquer un peu ?

Tu l'observas réagir, les joues légèrement rosées par la situation. Il était adorable, il te semblait très sympathique... Vraiment, tu étais satisfait de cette rencontre. Alex te dévisagea alors de son regard, un regard qui ne te laissait pas quelconque. Tu lui répondis d'un simple sourire franc, que tu voulais charmeur. En fait, tu ne t'étais même pas rendu compte que tu avais fait un tel sourire, tu réagissais simplement, normalement, instinctivement. C'était si rare que cela te perturba toi-même. Jeremiah, serais-tu en train de changer ?

-C'est vrai ? Je suis désolé alors, je ne voulais pas t'embêter. Je suis un peu tactile, je m'en excuse, j'espère que tu ne m'en veux pas trop.

Toutefois, malgré ce qu'Alex venait de te dire, il posa sa main sur ton genou à son tour. Un contact qui te fit rougir légèrement, fait que tu ne cachas pas mais que tu assumas, tout simplement. Le teint de tes joues revint rapidement à la normale et tu profitas de ce simple contact. Sa main était douce, chaleureuse. Tu ne savais même plus comment réagir, t'avait-il menti sur son manque d'habitude ? Mais tu n'allais pas réellement te plaindre, tu appréciais l'instant et en profitais calmement. Et là, sans que tu t'en rendes compte, le Cizayox d'Alex s'approcha de vous et il te dévisageais, Jeremiah. Tu avais l'habitude de la jalousie, bien souvent tu avais du supporter la jalousie maladive des petits amis de tes conquêtes, mais d'un pokémon... Ce n'était pas possible. Depuis ton arrivé à Primepoc, tu faisais face à des situations bien étrange. Le dresseur se releva alors et essaya de calmer son pokémon, d'abord par la parole, puis plus aucun son ne sortit de ses lèvres. Il te tournait le dos, tu ne pouvais donc pas voir ce qu'il faisait, mais cela semblait plutôt efficace. Toi, tu l'observais à nouveau de dos. Les blessures, tu les voyais mais tu ne t'en formalisais plus du tout, préférant profiter de la belle vue que tu avais. Son dos était musclé, finement sculpté à l'image de son torse. Tu aimais beaucoup cette vue et ne t'en dégagea de force que lorsqu'Alex se retourna enfin, son pokémon partant dans l'autre sens. Sacrément efficace. Il se rassis alors en tailleur, plus proche de toi. Bien plus proche. Une proximité qui te ravissais de plus en plus.

-Donc, si je veux être sûr d'être en sécurité, je dois être tout le temps avec toi, c'est ça ? Ça ne me gênerais pas tant que cela.

Tu lui rendis son sourire, laissant entrevoir tes dents blanches, et tu caressas d'une main Mélie qui avait réellement eu peur du Cizayox. Tu la sentais encore trembler de tout son corps frêle. Tu la resserras un peu plus contre toi, passant tes deux bras autour d'elle, avant de reprendre.

-En tout cas, tu m'impressionnes, vraiment. Tu arrives à te faire obéir avec une telle facilité. Tu devrais me...

Tu allais lui frictionner amicalement le bras, amusé de la situation, quand tu te souvins finalement de sa demande un peu plus tôt. Tu avais donc stoppé ton geste, la main dans le vide, et tu la récupéras vite auprès de toi, gêné par ce que tu t’apprêtais de faire. Ta mauvaise mémoire t'agaçait presque, Jeremiah. Tu devais au moins lui présenter quelques excuses, tu ne crois pas ?

-Désolé, l'habitude ! J'espère que je t'agace pas trop à toujours tenter un rapprochement. Je dois bien t'admettre que... J'ai du mal à réfléchir efficacement avec quelqu'un d'aussi beau en face de toi.

Tu lui souris, sincèrement, d'un sourire de séducteur simple, celui qui montre que tu n'en rajoutes absolument franc. Tu avais envie de lui signifier ce fait, rien de plus. Et, il fallait que tu le reconnaisses, tu avais envie de te rapprocher, toi aussi. Rien qu'un peu plus. Toucher sa main, délicatement, passer ses doigts entre les tiens... Tu ne fis que t'avancer très légèrement, un mouvement à peine perceptible. Tu ne voulais pas l'effrayer non plus, même si tu étais presque sûr de ses choix et de ses préférences, tu ne voulais pas aller trop vite. Encore une fois, un égard que tu accordais rarement à tes conquêtes. Etait-il si spécial que cela ?

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Sam 16 Mai - 3:06


You are sexy and I know it
« Avec Jeremiah Walker »




De ton âge ? Vraiment ? Bizarrement tu en étais heureux, même te soulageais, un mec de ton âge était mieux pour toi, tu te sentais même moins gênant, prenant in air plus assurer. Puis voilà qu'un joli rire parvint à tes oreilles, se délectant de celui-ci, tu en avais de la chance d’entendre un si beau rire. Sans le vouloir tu en devenais accro, ne voulant qu’entendre la voix du brun.

▬ D'accord, alors si je te dis que tu es séduisant, tu dégonfleras les joues ? Peut-être même que je pourrais me moquer un peu ?

Il jouait vraiment sur les mots avec toi, mais tu trouvais cela charme de te taquiner ainsi. Tu gonflas encore une fois les joues, mais beaucoup moins qu'avant ce fut discret, mais le problème c'est que tu rougissais avec un sourire aux coins des lèvres. Tu étais séduisant ? Vraiment ? Cela veut dire que tu étais à son goût non ? Tu tiltas alors que ce garçon aimait surement les garçons, comme toi d'ailleurs, il avait tout pour plaire, tu te demandais même pourquoi tu ne lui sautais pas dessus en ce moment, peut-être encore cette méfiance qui restait encore en toi. Souvent ta sœur te disait que tu étais trop gentil et trop insouciant, mais tu ne l'étais pas vraiment, au fond de toi, tu aimais jouer les innocents, mais le plus souvent tu cherchais ce qu'ont te faisais, arrête d'y réfléchir ! Tu levas tes bras pour t'étirer, offrant ainsi un meilleur vu au Namethia, tu avais le droit après tout, il avait rougi à ton contact, tu ne pouvais pas te retenir de faire un large sourire amuseur, il avait l'air d'avoir aimé ce contact, cela te faisait supposer que cela devait être un homme expérimenté, surement, ce n'était qu'une simple hypothèse de ta part.

▬ Donc, si je veux être sûr d'être en sécurité, je dois être tout le temps avec toi, c'est ça ? Ça ne me gênerais pas tant que cela.
▬ Être avec toi ne me dérangerait pas non plus. Je serais même honoré de ta présence.

Tu sentais peu à peu une certaine confiance venir en toi, prenant un air bien assurer, de cette voix douce. Tu fis un large sourire charmeur, accentuant tes yeux pour les rendre moins innocents. Peut-être que tu t’emportant un peu trop, tu ricanas un peu avant de reprendre cette tête innocente qui te plaisait tant et qui te rendais bien plus mignon.

▬ En tout cas, tu m'impressionnes, vraiment. Tu arrives à te faire obéir avec une telle facilité. Tu devrais me...

Tu fus surpris, le fixant ainsi, il c'était arrêter net, que ce soit dans sa gestuelle ou dans sa phrase, il ramena maladroitement sa main, lui qui allait si gentiment te toucher, tu te rappelais que tu lui avais interdit de te toucher, tu ne pouvais qu'être énervé contre toi-même, regrettant même tes mots, tu n'aurais pas dû. Ce genre de petit geste innocent, tu les aimais bien. Il en était même gêné le pauvre. Tu te mordis la lèvre inférieure, fâcher contre toi-même.

▬ Désolé, l'habitude ! J'espère que je t'agace pas trop à toujours tenter un rapprochement. Je dois bien t'admettre que... J'ai du mal à réfléchir efficacement avec quelqu'un d'aussi beau en face de toi.
▬ Non ! Non ! Tu m'agaces pas du tout... C'est plutôt de ma faute, en ce moment je suis assez méfiant envers tout le monde. Si c'était un geste amical tu peux... C'est juste que la main sur le genou m'avait un peu surpris.

Disais-tu avec un air gêner, il est vrai que tu étais sur la défensive depuis que l'albinos t'avait attaqué, tu te sentais bien faible devant ses garçons qui étaient bien plus fort que toi. Attends... Il vient de te dire qu'il avait du mal à réfléchir à cause de ta beauté ? C'est ça hein ? Mais... Tu pensais pas qu'il allait sortir ça d'un coup et d'ailleurs tu en rougissais, cela te gênait, tu en étais même surpris de cette franchise. Même il tes souriait, comment tu pouvais pas craquer aussi, alors tu glissas ton regard vers le sol, bien plus gêner qu'avant. Une chaleur intense te monta à la tête, tu avais bien plus chaud alors que ton torse était à l'air. Tu le vis même s'approcher de toi dangereusement, tu te redressas d'un coup, le visage un peu rougi par cette chaleur agréable qui t'envahissait, mais voilà que ton Prinplouf repris dû poile de la bête, venant charger sur toi, histoire de t'embêter, ou simplement te faire tomber sur Jeremiah, tu devinas les plans machiavéliques du pingouin, tes pokémon aimaient te voir se rapprocher d'une personne, tu le sentais souvent et il avait fait le coup lors de ton pique-nique avec ton beau blond, mais tu avais vu tout ça trop tard, tu trébuchas sur le coup en te mélangeant les pieds tombant sur Jeremiah; tu espérais que la lapine était partie, car tu te trouvais même les fesses posées sur les cuisses croiser du brun, plonger dans ses bras, tu laissas un long moment, déboussoler par la chute. Mais tu sentis vite une chaleur corporelle envahir ton corps, toi qui avais les yeux fermés, tu repris vainement tes esprits, tu entrouvris tes yeux, tu sentis la peau du brun sur la tienne, son torse plaqué contre ton dos, ses bosses qui résumaient la musculature de cet homme, tu poussas un couinement de gêne, n'osant plus bouger, tellement gêner, la tête aussi rouge qu'une tomate, ce qui faisais contraste avec tes cheveux, pendant ce temps-là Napoléon fit une grimace en ricanant avant de courir se cacher. Te voilà dans les bras d'un inconnu, ton cœur valsait sans arrêt encore une fois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Sam 16 Mai - 22:18

You are sexy and I know it

Feat. Alex Lauzon


Alex avait rougi suite à ta phrase et désormais, il avait même du mal à te regarder droit dans les yeux. Peut-être n'était-il pas habitué à ce genre de compliment ? Pourtant, c'était véridique. Tu ne pouvais t'empêcher de sourire en voyant sa réaction. Puis tu réfléchis à ce qu'il t'avait répondu. Il était méfiant avec tout le monde, te disait-il. Et ce, depuis peu de temps. Avait-il vécu une expérience un peu désagréable ? Tu te posais la question, Jeremiah, car cela allait fortement influencer ta façon de te comporter avec lui. Car tu étais désireux de te montrer un brin plus audacieux, tu voulais pousser le jeu de séduction au stade supérieur, mais tu faisais tout de même attention. Pourquoi ? Normalement, tu ne te souciais guère de ce genre de détail, tu poussais le vice, tu tournais les choses pour ne pas paraître trop collant. Mais là, tu voulais réellement faire les choses différemment. Prêter attention à ce qu'Alex voulait. Donc, un geste amical était autorisé, mais étais-tu réellement amical avec lui ? Ne désirais-tu pas autre chose ? Ne voulais-tu pas dépasser, ne serait-ce qu'un peu, cette case de la simple sympathie avec quelqu'un ?

Alors que tu réfléchissais à tout cela, tu ne remarquas que trop tard que Napoléon l'avait poussé. Comment l'avais-tu compris ? Lorsque ton interlocuteur te tomba littéralement dessus. Il était maintenant dos à toi, posé sur tes cuisses, sa peau contre la tienne. Le choc avait été rude, aussi, pour garder équilibre, tu te devais de réajuster ta position. Mélie s'était vite enfuie en voyant venir le danger, quand à toi, tu t'avanças vers Alex, plaqua encore plus ton torse contre lui et tu passas tes bras autour de lui, un autour de sa taille, l'autre passant par dessus son épaule. Tu l'enlaçais Jeremiah, tout simplement. Tu étais bien plus proche de lui que tu ne l'avais encore jamais été, ta tête reposait non loin de sa nuque, de ses oreilles, ton souffle frôlait sa peau. Initialement, ton seul but était de ne pas tomber, mais le petit bonus n'était vraiment pas désagréable. Tu aurais bien aimé laisser ce contact durer longtemps, le temps de t'imprégner totalement de lui. Tu pouvais sentir son odeur, enivrante. Tu sentais sa chaleur, entraînante. Tu t'abandonnais presque à la découverte de son corps que t'avais permis son pokémon. Il faudrait que tu le remercies rapidement. Mais tu ne pouvais pas rester ainsi trop longtemps, après tout, il venait de t'avouer qu'il se méfiait des autres, tu ne voulais pas qu'il te voit mal. Alors tu t'adressas à lui, dans un murmure, une véritable caresse à son oreille. Ultime façon de lui montrer que tu aurais aimé faire durer ce contact.

-J'espère que tu me croiras, si je te dis que c'est un geste amical...

Rien que ta phrase en elle-même était une révélation de ton véritable désir en cet instant. Mais ne désirant pas le gêner d'avantage, tu allais le lâcher, lorsque tu remarquas Mélie, sur le côté, agacée d'avoir du fuir de la sorte et de perdre sa place. Elle remuait vivement ses oreilles, un peu trop vivement même, elle cherchait réparation, c'était clair. Et c'était vers vous deux qu'elle se dirigeait, Jeremiah. Vers vos deux corps qui étaient à l'origine de ce drame qu'elle vivait en l'instant. Alors tu agis vite, resserras plus encore ton étreinte pour couvrir un maximum de la peau de ton camarade et là, le coup vola. Tu te l'étais pris dans les côtés, fort heureusement elle n'avait pas frappé fort, elle ne frappait jamais fort un être humain, mais voilà, le choc avait quand même était un peu violent et tu relâchas ton camarade avant de te laisser tomber au sol, une main sur ton côté endolori, mais un large sourire sur ton visage. C'était quoi, le but de vos pokémons aujourd'hui ?

Alors tu rias malgré la légère douleur, tu ne pouvais pas t'en empêcher. Et de là où tu étais, tu pouvais voir Alex, toujours posé sur toi. Malgré tout, tu regrettais avoir perdu le contact corporel avec ton interlocuteur, tu aurais aimé que ce dernier dure un peu plus longtemps. Alors tu te décidas Jeremiah, tu allais être un peu fourbe, sans toutefois le montrer. Et puis, tu étais blessé, tu avais peut-être droit à des égards, non ? Alors, tu simula une douleur plus vive que les autres, imitation que tu voulais la plus réaliste possible pour ne pas griller ta couverture. Dans ta douleur, tu remuas un peu plus brusquement tes jambes sur lesquelles Alex était toujours posé, dans le seul but de le faire chuter vers toi. Ton but atteint, tu vis ton camarade tomber vers toi, l'aidant à se retenir de justesse au dessus de toi. Et là, face à face, les yeux dans les yeux, tu le dévisageas, tu le dévorais du regard.

-Désolé, j'ai pas fait exprès, je supporte mal la douleur... Je t'ai pas fait mal ?

Tu mentais, Jeremiah. Tu mentais et tu profitais de votre proximité, tu inhalais une nouvelle fois sa fragrance, tu te délectais de sa présence. Tu voulais même aller un peu plus loin, rien qu'un peu. Tu voulais goûter à la douceur de ses lèvres, les rendre captives des tiennes ne serait-ce que pour quelques secondes. Envie que tu réfrénas avec beaucoup de mal, mais par égard pour lui, tu te retenais. Il semblait avoir eu une mauvaise expérience amoureuse par le passé, tu ne voulais pas forcer les choses, ce n'était que la première fois que tu le rencontrais. Toutefois, dans cette position, tu te donnas pour mission d'observer attentivement et d'attendre le moindre signe pouvant te montrer que tu pouvais te permettre ce baiser que tu attendais tant. La moindre ouverture, tu n'hésiterais pas, tu t’engouffrerais dedans.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Dim 17 Mai - 0:16


You are sexy and I know it
« Avec Jeremiah Walker »




Tu pensais que cela était un banal accident et cela allait se terminer rapidement, mais ce fut un simple désir de ta part, en étant gêné, tu désirais te cacher, tel un souris qui aurait vu un chat, toi et ta maladresse. Mais voilà que le brun plaqua son torse contre ton dos, sentant cette chaleur t'envahir bien plus, le contact de sa peau te donna un long frisson parcourant entièrement ton corps frêle, tu en devenais littéralement faible, sensible comme tu es, tu grimaças de gêne. Telle une proie piégée aux griffes du prédateur, tu savais plus vraiment quoi faire, tu en étais plus que troubler, tu n'arrivais même plus à réfléchir convenablement, cela te rappelait de bien triste souvenir, toi qui avais réagi pareille avec Hiro. Tu étais bien faible face à certain homme et Jeremiah n’échappait pas à la règle. Il passa ses bras autour de ton corps, une main sur ta taille et l'autre par-dessus ton épaule, sentir cette chaleur t'envahir te rendait plus fébrile, laissant un couinement échapper entre tes lèvres, tu étais surpris, mais aussi tu en étais bien gêné, pourtant tu avais l'habitude de faire des câlins, mais celui-ci avait bien une autre signification pour toi, tu avais deviné qu'il te voulait, tu le trouvais beau, mais tu avais encore ce problème de méfiance. Le pire était son souffle dans ta nuque, cet air chaud sur ta peau, tu frissonnas une fois de plus, bloquant ta gorge, tu n'arrivais pas à parler, aucun son ne sortait de ta bouche.

▬ J'espère que tu me croiras, si je te dis que c'est un geste amical...

Un doux murmure dans tes oreilles, véritable caresse enchanteresse. Mais sa phrase te fis tilté, tu devinas sans peine ses attentions, comme toi il aurait voulu rester ainsi, même en profiter bien plus de ton corps, bizarrement tu connaissais la chanson, même s'il fut bien plus subtile que ton ancien mec, tu susses que ce qu'il disait était un mensonge, surement qu'il profitât de ce contact charnel autant que toi tu profitais, mais tu préféras le garder pour toi. Du coin de l’œil, tu avais vu la scène complète, celle de la lapine qui frappe, sont dresseurs, surement jalouse ? Peut-être que ton insecte n'était pas le seul à être jaloux quand tu te collais à d'autres personnes. Tu t'en voulais, croyant que cela était un peu de ta faute, lui qui t'avait protégé de ses coups, te serrant bien plus contre lui, sans comprendre tu avais profité de cette étreinte, te délectant de sa chaleur ainsi que son odeur, tu en rougissais de honte, mais une fois la chose finie, tu constatas les dégâts, le pauvre Namethia était blessé, par ta faute, lui qui t'avait protégé, c'est ce que tu te disais. Puis voilà qu'il te relâche, sentant cette liberté, mais tu regretterais presque cette douce chaleur que tu avais sentie, c'était plutôt agréable, non, reprends-toi, tu devais résister. Tu restas sans bouger, te demandant si Jeremiah allait bien, toi qui étais encore sur ses jambes en restant loin de son torse, tu réfléchissais, mais tu étais plus accablé par les remords en ce moment. Tu jetas tout de même un regard et tu ne pouvais que remarquer que le brun souffrait, surement à cause de toi et de ton idiotie, tu maudissais cette maladresse idiote. Puis tu sentis un mouvement te faisant basculer vers lui, ton corps se colla encore une fois contre lui, surpris tu tournas le regard vers lui, lui qui plongea son regard dans le tien, son visage bien près du tien, tu n'avais même pas remarqué ce si joli visage, tu n'arrivais pas à le quitter des yeux, le dévorant du regard, tu admirais chaque trait de son visage angélique.

▬ Désolé, j'ai pas fait exprès, je supporte mal la douleur... Je t'ai pas fait mal ?
▬ N...... Non... Moi ça va. Et toi ? Tu as vraiment mal ? Sinon je te raccompagne dans ta chambre pour te soigner ou je t'emmène voir l'infirmière ?

Disais-tu de ta voix paniquée, tu sentais que tout ça c'était de ta faute, croyant réellement qu'il avait mal, tu étais pourtant une personne qui voyait la différence entre mensonge et vérité, mais tu étais tellement en panique et préoccupé par ça, que tu en avais oublié tous les maniements du mensonge. Tu en oubliais ta méfiance. Sans hésitation tu posas doucement une main sur la blessure, tâtant cette zone sans vraiment être gêné, cela avait l'air pas très bien grave, mais tu pouvais lui offre les premiers soins, quelque chose de vite fait, il n'avait rien de casser, c'était déjà une bonne chose. Tu glissas ton regard vers tes pokémon. Appelant l'un d'eux, tu prenais subitement un air sérieux. Tu en oubliais même que tu étais collé au brun.

▬ Akuma ! Apporte-moi tout de suite mon sac s'il-te plaît.

Celui-ci courut vers le banc, là où ton sac était posé, il marcha d'un pas rapidement et fier vers toi, le sac dans la gueule, il posa celui à coté de toi, tu effleurant sa tête pour le remercier, profitant de son doux pelage, ton renard partie rejoindre ses pokémon pendant que tu sortais une pommade contre ce genre de douleurs, tu en étais habitué à te faire mal, d'ailleurs ton dos était une marque prouvant que tu en avais bien subi, mais tu oublias vite ses souvenirs, te préoccupant plus du brun. Tu te redressas correctement, tu pris le temps de relever un peu Jeremiah, se trouvant maintenant assis, les jambes tendues tu t'assis simplement sur ses cuisses, entourant son buste de tes jambes, quel drôle de position d'ailleurs, mais tu étais ainsi au plus près de lui pour le soigner, passant doucement une noisette de pommade sur la zone douloureuse du brun.

▬ Ne bouge pas Jeremiah, puis tu me le dis si je te fais mal.

De tes deux mains, tu massas cette zone, ton regard fixait celle-ci sérieusement, tu voulais au moins te racheter pour ce genre de chose, après tout, il c'était fait mal pour toi et tu n’hésiteras pas à le remercier d'ailleurs, toi qui croyais qu'il voulait juste te draguer, tu t'en étais voulue à penser ça de lui. Bizarrement tu l’appréciais de plus en plus, d'ailleurs tu fis un large sourire une fois ton petit soin fini, tu rangeas le tube dans ton sac et tu le posas sur le sol.

▬ Merci de m'avoir protégé, prendre les coups à ma place était vraiment gentil de ta part.

Tu laissas ta défense diminuer un peu, faisant un large sourire au brun, oubliant même que tu étais bien trop près de lui, tu profitais même pas de ce contact, tu étais simplement inquiet à son sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Dim 17 Mai - 1:03

You are sexy and I know it

Feat. Alex Lauzon


Tu observais ton Apollon, charmé par son visage et tu le laissais te dévisager. Puis, tu remarquas quelque chose de... Changer, chez lui. Il semblait plus inquiet qu'autre chose. Là, il était même en panique totale. Mais pourquoi ? A cause de ta blessure ? Tu n'aurais peut-être pas du mentir à ce sujet, finalement... D'accord, tu aurais sans doute une vilaine marque, un bleu qui te ferait souffrir un moment, mais rien de plus. D'ailleurs, cette perspective ne te plaisait absolument pas, loin de là. Tu détestais avoir ce genre de marque sur la peau. Mais tu ne disais rien car la main d'Alex se posa à cet endroit légèrement douloureux et tu grimaças. Tu n'avais peut-être pas totalement menti, au final. Car même si c'était bien moins important que ce que tu faisais croire, tu craignais réellement la douleur et même ce simple toucher te dérangea un peu. Une vraie douillette. Mais ce qui t'interpella le plus fut le fait que ton camarade n'avait eu aucune hésitation à poser sa main ici. Alors qu'il te semblait si timide jusqu'à présent. L'inquiétude l'emportait sur tout le reste, hein ?

Il était terriblement attentionné et cela te surpris. Car en général, tu étais l'attentionné, tu faisais toujours en sorte de paraître ainsi en tout cas, même si parfois, tu n'étais pas très sincère. Mais là, qu'on s'occupe de toi de la sorte... Un garçon avec lequel tu jouais à ce jeu de séduction, qui plus est... C'était probablement la première fois que cela t'arrivait. Et là, tu étais vraiment gêné, du coup. Aussi, tu ne dis rien lorsqu'il te redressa, en prenant le temps de ne pas te faire mal, et tu ne fis que grimacer légèrement lorsqu'il appliqua cette pommade sur ta peau. Toujours cette sensibilité, tu étais ridicule. Mais tu ne disais rien, tu observais Alex, poser d'une façon dont tu ne soupçonnais même pas qu'il puisse adopter de lui-même. Il appliquait cette substance qui te semblait si froide qu'elle n'en était que plus douloureuse. Mais tu fit abstraction de cette pensée, comme de tout le reste, non, la seule chose qui te venait en tête en cet instant était le fait que quelqu'un s'occupait de toi, faisait attention à toi, une attention que tu n'avais jamais réellement reçu de la part d'un garçon que tu voulais séduire. Et cela te gênait tant que ton visage rougit immensément, bien plus que tout ce que tu avais pu expérimenter avec lui jusque là, tu fut même obligé de détourner le regard, priant qu'il ne s'en rende pas compte.

-Non... Non, tu me fais pas mal, t'en fais pas...

Tu avais prononcé cette phrase à demi-voix, trahissant ainsi ton état. Tu t'en voulais de montrer une telle faiblesse mais tu n'arrivais pas à la cacher, tu étais terriblement troublé de cette attention si particulière. Lui qui déjà prenait une place de plus en plus conséquente dans ton esprit, il venait encore plus d'envahir tes pensées. Celui qui se souciait réellement de toi, sans se poser aucune question. Tu n'aurais jamais cru cela possible un jour, toi Jeremiah, qui ne jurait que par la luxure, la séduction et donc une certaine dose de mensonge et d'égoïsme. Tu pensais que tu n'aurais jamais le droit à rien d'autre qu'à ce quotidien que tu avais appris à apprécier. Là, c'était différent, mais derrière cette gêne, derrière cet inconnu, il y avait un plaisir que tu avais beaucoup de mal à étouffer. Tu étais heureux, Jeremiah, tout simplement. Il finit de te masser et resta à sa place, te regardant et te remerciant de ta sympathie. Des remerciements que tu ne méritais pas vraiment, Jeremiah. Là, tu étais perdu, troublé, tu ne savais plus comment réagir face à lui, face à cet être. Alors, les joues encore rouges sous l'effet de cette situation qui t'était inconnue, tu tournas ton visage vers le sien et l'observa, simplement. Par chance, la proximité ne te dérangeait pas, à vrai dire tu ne la remarquais même plus.

-Je t'en prie, c'était... C'était normal, c'est tout. J'allais pas te laisser te prendre un coup injustifié. Et... Merci beaucoup pour la pommade, Alex.

Tu étais d'une sincérité que tu ne te connaissais même pas, Jeremiah, cela avait peut-être même modifié le timbre de ta voix. Tu n'en rajoutais pas, tu ne cherchais pas à faire passer un quelconque message, tu lui étais reconnaissant, tout simplement. Et maintenant, tu te devais de lui présenter des excuses pour ton comportement de tout à l'heure, tu n'aurais pas dû le prendre dans tes bras de la sorte. Même si l'envie de l'embrasser était toujours présente, tu l'ignoras, préférant pour l'instant cette sincérité que tu partageais avec lui. Tu le trouvais encore plus séduisant qu'avant, sans même savoir pourquoi.

-Et... Je suis vraiment désolé pour tout à l'heure, j'aurais pas dû te prendre dans mes bras comme ça, j'aurais pas dû te dire ça non plus... J'suis sincèrement désolé. J'espère que tu m'en voudras pas trop.

Tu t'étais excusé, mais tu avais l'étrange impression qu'il manquait encore quelque chose pour que tout soit très bien, que tout soit clair entre vous deux. Que pouvait-tu faire pour faire disparaître cette drôle d'impression ? Tu ne savais même pas ce qui la provoquait, en réalité. Tu aurais adoré retourner contre lui, juste pour voir ce que cela faisait. Mais cette fois-ci, tu voulais être dans ses bras tout comme lui serait dans les tiens. Tu voulais savoir ce que cela faisait, d'être enlacé par une personne soucieuse et attentionnée. Tu attendis un petit instant, réfléchissant longuement à ce que tu voulais lui dire. Quand enfin, tu eus une idée. La meilleure depuis bien longtemps, la vérité.

-Tu vas peut-être me trouver vachement lourd, mais... Je peux te parler franchement ? Je te trouve super beau, vraiment. Et je crois même que tu m'attires pas mal. Après tout, tu es sympa, attentionné alors qu'on se connait pas très bien. Alors, je suis vraiment désolé si certains de mes gestes peuvent être un peu déplacé, je crois juste que j'arrive pas réellement à les contrôler, ahaha. C'est bête, c'est la première fois, la toute première fois, que je perds mes moyens devant un garçon.

Voilà, tu avais été franc, tu lui avais dit toute la vérité. Car à tes yeux, la situation était assez exceptionnel pour que tu puisses lui dire tout cela. Tu espérais juste que cela n'allait pas le faire fuir, c'était la première fois que tu étais franc et sincère avec quelqu'un, en réalité. Tes joues étaient légèrement rosé par cette révélation, mais sans être trop extrême, et tu le regardais droit dans les yeux tout au long de cette phrase.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Dim 17 Mai - 2:25


You are sexy and I know it
« Avec Jeremiah Walker »




Te voilà à soigner un aussi beau garçon, tu en étais plutôt heureux, d'ailleurs tu en fus soulagé que cette blessure n'était pas si grave que ça, mais tu en avais pas finie avec ça. Tu voulais lui donner ton numéro, au cas où, mais avoue le, il te plaît fortement. Même si tu le connaissais à peine, tu avais une certaine attirance envers lui, mais tu savais pas où la jauger, tu pensais que cela était juste une attirance physique, comme tous les autres, ou simplement que tu étais tombé amoureux de lui comme tous les autres avant, simplement petit coup de cœur, cela t'arrivait souvent, te rendant innocent, aveugle, tu donnais une impression de petite victime facile d'ailleurs. Beaucoup de garçon succombait à ton physique et ta gentillesse, même si tu n'avais pas encore fait une histoire d'une nuit ici, normalement c'est ce qui devait se passer avec l'albinos, il abandonna tout simplement, peut être tu faisait peur en étant trop accro ? Qui sait, tu n'en savais rien de tout ça, tu en étais même troublé, tu voyais jamais les différences entre un amour d'une nuit et un vrai amour, chaque beau garçon t'attirait, puis leurs caractères finissaient le tout, te faisant craquer. C'est juste qu'en ce moment tu voulais plus de ça, tu voulais te rendre rare et pourtant tu voulais en faire baver, les attirer en étant inaccessible. Chaque mimique ou mouvement de sa part, tu les notais dans ta tête, d'ailleurs tu le trouvas bien mignon à être gêné ainsi, surement qu'il n'avait pas l'habitude d'être soigné ainsi, pourtant toi tu raffolais ce genre de petit geste, tu aimais bien qu'on s'occupe de toi et d'ailleurs tu en raffole toujours. Puis vint le moment où le brun se mit à parler.

▬ Je t'en prie, c'était... C'était normal, c'est tout. J'allais pas te laisser te prendre un coup injustifié. Et... Merci beaucoup pour la pommade, Alex.
▬ Et... Je suis vraiment désolé pour tout à l'heure, j'aurais pas dû te prendre dans mes bras comme ça, j'aurais pas dû te dire ça non plus... J'suis sincèrement désolé. J'espère que tu m'en voudras pas trop.
▬ Tu vas peut-être me trouver vachement lourd, mais... Je peux te parler franchement ? Je te trouve super beau, vraiment. Et je crois même que tu m'attires pas mal. Après tout, tu es sympa, attentionné alors qu'on se connait pas très bien. Alors, je suis vraiment désolé si certains de mes gestes peuvent être un peu déplacé, je crois juste que j'arrive pas réellement à les contrôler, ahaha. C'est bête, c'est la première fois, la toute première fois, que je perds mes moyens devant un garçon.

Hein ? HEINNNNN ? Tu... Tu lui plaisais . Vraiment ? Tu le fixais d'un air étêter, tellement surpris de sa révélation, il t'avait tout déballé, mais tout quoi ! Tu paniquas d'un coup en regardant de droite à gauche, puis tu fixais le sol, évitant ainsi son regard, tu étais même bien plus gêné que d'habitude, grimaçant ainsi en ayant la tête rouge comme une jolie tomate, la chaleur te montait à la tête, d'ailleurs tu ne savais même pas quoi répondre à ses avances, c'était bien la première fois qu'on te disait ça d'un coup dans cette académie, car avant tu en avais des beaux mecs qui te faisaient la cour, mais là c'était différent, puis tu hésitais quand même, dire la vérité t’effrayais au plus aux points, mais mentir serais mal de ta part et serais que pur égoïsme de te part, pourtant d'habitude tu es comme ça, mais avec lui tout semblait différent, mais aussi bizarre, tu en étais troublé, tout se mélangeait en toi, ne trouvant plus les mots, tu n'en savais rien toi, tu savais même pas faire la différence avec certain truc, tu voulais pas non plus faire la même bêtise que tu avais faite avec l'albinos, tu voulais pas dire non, mais dire oui n'était pas non plus un truc que tu voulais faire. Alors quoi ? Tu allais le laisser en plan sans réponse . Non, ce n'était pas ton genre, tu devais plutôt trouver un truc pour éviter de dire non ou de dire oui, manier les mots tu savais le faire, tu devais juste mélangé mensonge et vérité, même si personnellement tu voulais tout déballer au brun.

▬ Déjà, ne soit pas désolée pour tes gestes, je connais bien ce genre de chose, je sais que quand on est attiré par une personne, il est normal du montré ainsi, moi-même je suis très tactile d'habitude, c'est juste qu'en ce moment je me retiens.

Tu agrippa ton short de tes deux mains, tirant un peu dessus en jouant nerveusement avec le tissu d'un air gêner.

▬ Merci pour ta franchise, mais je pense que comme tu la dis, on se connaît à peine, tu y vas trop rapidement pour moi, mais je te dirais franchement que toi aussi tu m'attire, je veux pas trop me hâter, j'en suis bien désolée, mais c'est juste que j'ai déjà fait l'erreur d'avoir accepté un garçon et celui-ci ma laisser en plan, ce genre de chose reste marquer dans un cœur aussi fragile que les miens.

Ce que tu pouvais être gêné par ce genre de chose, mais tu voulais pas lui dire adieu comme ça, tu voulais le garder, oui, tu étais vraiment indécis sur ce que tu ressentais, peut-être une vulgaire attirance, ou simplement en manque, qui sait, c'est vrais que sont faits longtemps que tu n'avais pas reçu d'amour de la part d'un garçon, depuis ton ex, tu te secouas la tête en agitant plus nerveusement tes mains. Tu avais subitement une idée, alors tu lâchas ton débardeur, tu pris ton sac afin de fouiller dedans, tes gestes se firent plus bizarres, tes muscles étaient crispés, surement que tu stressais devant tout ça, pas encore habituer à ce genre de truc, trouver ! Tu sortis un stylo pour écrire ton numéro quelque part, alors tu pris avec une grande hésitation le bras du brun, l'agrippant d'une main pour le ramener vers toi et tu commenças à écrire ton numéro sur son bras, toujours la tête aussi rouge.

▬ Bon ! J'ai marqué mon numéro de téléphone sur ton bras, n'hésite pas à me contacter si tu veux qu'on se vois ou que si tu avais encore mal au niveau de ta blessure...

Même s'il t'avait dit tout ça, qu'il avait révélé ses véritables attentions, tu ne pouvais pas t'en empêcher hein, ceci était égoïste de ta part, surement, mais tu t'étais assez retenue à cause de ta méfiance et bien la tu l'emmerdes cette méfiance, tu l'enlevas vite de toi, offrant un large sourire à Jeremiah. Tu t'approchas doucement de lui, hésitant, mais tu l'entouras tout de même de tes bras frêles, le serrant contre toi, tu posas ta tête sur son épaule, lui offrant un câlin digne de ce nom. Puis tu murmuras simplement d'un air gentillet, dans le creux de son oreille.

▬ Ce geste est purement amical.

Tu restas ainsi pendant quelques minutes, te délectant de sa chaleur corporelle qui te réchauffait doucement, tu en avais même oublié ce contact de ta peau contre la sienne, tu sentais cette douce odeur remplir tes narines, il sentait bon, encore mieux que l'odeur de l'albinos, celle-ci te rassurait bien plus, te rendant plus calme, plus doux, tu laissas un petit rire s'échapper entre tes lèvres avant de quitter cette douce chaleur, tu te dressas d'un coup étant debout et tu t'étiras doucement. Beaucoup moins rouge qu'avant, tu étais devenue simplement toi-même, gentil et souriant.

▬ Et si on discutait en se posant quelques questions ? Histoire de se connaitre un peu mieux ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Dim 17 Mai - 18:01

You are sexy and I know it

Feat. Alex Lauzon


Alex était en face de toi, complétement perdu face à ta soudaine déclaration. En même temps, c'était imprévisible, toi même ne comprenais pas pourquoi tu avais dit cela. Mais voilà, tu te sentais comme libéré, soulagé de l'avoir dit. Et la réaction d'Alex, ô que tu l'appréciais, que tu aimais découvrir cette gêne sur son visage, ces petites mimiques qui lui donnait un charme fou. Alors qu'il te parlait, qu'il essayait de t'expliquer des choses, de te répondre, toi tu le détaillais gentiment, tu t'en voulais presque de l'avoir mis dans un tel état. Tu écoutas sa réponse, son histoire, le souci qu'il avait eu avec un garçon, la souffrance qu'il en avait eu. C'était un grand sensible, bien que tu t'en doutais largement et tu avais donc une confirmation de plus. Tu l'appréciais réellement, de plus en plus. Mais toujours, la gêne l'habitait, tout en lui le trahissait. Tu n'aurais peut-être pas du lui dire les choses comme cela alors, d'un geste simple, que tu voulais amical, bien que tu ne pouvais qu'en retirer une grande satisfaction, tu passas ta main dans ses cheveux et les lui replaça derrière l'oreille, puis tu laissas ta main quelques instants sur son visage, comme pour le calmer, l'aider à se reprendre plus sérieusement. Et tu lui adressas un large et franc sourire, un de ceux que tu voulais naturel et sincère. Ce n'était pas une tentative de séduction, même si l'interprétation qu'il pouvait en prendre était tout autre, non, tout ce que tu voulais, c'était le rassurer un peu.

-Je suis désolé, j'aurais pas dû te sortir ça d'un coup, ça ne se fait pas vraiment. Mais bon, au moins, tout a été dit, je me sens même un peu mieux. Et je comprends tout à fait ta réaction, même si je dois reconnaître que le fait que je t'attire me rend plutôt heureux.

Tu enlevas ta main et le vit prendre un stylo et écrire sur ton bras un numéro de téléphone, son numéro. C'était la première fois que tu en obtenais un de cette façon, ce qui te fit sourire. Tu savais pertinemment que tu allais le recontacter, c'était certain. Mais, tu détestais avoir le numéro de quelqu'un sans le lui rendre. Tu trouvais ça charmeur de penser à le donner par écrit, c'était séduisant, classe, cool... Bref, tu allais le lui rendre. Alors tu récupéras le stylo qu'il avait déjà rebouché, tu le lui ôta des mains et en ôta le bouchon avec les dents, puis tu saisis son bras à son tour, la bouche entrouverte à cause du capuchon que tu tenais fermement. Tu inscrivis lentement les chiffres, pour être sûr qu'ils soient visible, puis, une fois le travail fait, tu fermas le stylo et le lui rendit, un sourire aux lèvres.

-Pas de souci, je te laisse le mien aussi, au moins, on est quittes...

Tu aurais bien aimé continué, tu avais peut-être ta phrase à finir, mais tu n'en eu pas le temps, car Alex venait de te prendre dans ses bras, un geste non vide de sens à tes yeux. Il susurra à ton oreille, tout comme tu l'avais fait auparavant. Sa tête était posé contre ton épaule, alors tu décidas de profiter de cette étreinte au maximum. Bien que tu aurais aimé plus, tu savais, au fond de toi, que cela n'arriverait sans doute pas pour aujourd'hui. Tu t'en mordais les lèvres, d'ailleurs, tu étais trop habitué à aller vite, si vite, alors là, face à un être qui te séduisait sans doute plus que n'importe qui ne t'avait séduit pour l'instant, tu maudissais ta tendance à tout vouloir trop vite qui allait te frustrer avec Alex. Tu profitais de sa chaleur, de son odeur, tu n'en perdais pas une miette, tu avais envie de poser tes lèvres sur sa peau mais tu ne pouvais te le permettre, pas avec lui, tu ne voulais pas lui rappeler de mauvais souvenir. Tes yeux tombèrent sur cette marque que tu avais vu dans son cou et tu compris soudain, il devait s'agir de cette relation amoureuse dont il t'avait parlé un peu plus tôt. Etait-il si sensible, si fragile que cela ? Une légère envie de protection se dégagea alors de toi, tu désirais aider cette pauvre âme. La phrase qu'il t'avait murmuré te fit sourire, c'était presque une raillerie envers toi.

Puis il se redressa et te proposa une discussion simple entre vous deux. Parfait, cela t'allait très bien. Qu'allais-tu poser comme première question ? Que désirais-tu savoir de ce jeune homme ? Il fallait peut-être changer un peu d'atmosphère, changer d'ambiance, tout avait été si sérieux jusqu'à présent... Tu profitas de sa vue en train de s'étirer puis te leva à ton tour, te positionnant juste à côté de lui. Mélie, elle, boudait un peu plus loin, tu décidas donc de la laisser tranquille. Tu posas ensuite ta main sur le crâne de ton camarade et lui ébouriffa les cheveux, ne prenant plus du tout en compte ce qu'il t'avait dit un peu plus tôt. Tu ne réfléchissais plus assez, Jeremiah, tu ne pensais qu'à l'instant présent.

-Ok, j'ai ma première question. Tes cheveux. Dis moi la vérité, comment tu as obtenu cette couleur ?

Oui, tu changeais totalement de sujet et d'ambiance, il fallait bien revenir sur quelque chose de plus sympathique. Et oui, tu étais curieux, tu adorais ces cheveux et ils t'intriguaient pas mal.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Dim 17 Mai - 20:18


You are sexy and I know it
« Avec Jeremiah Walker »




▬ Je suis désolé, j'aurais pas dû te sortir ça d'un coup, ça ne se fait pas vraiment. Mais bon, au moins, tout a été dit, je me sens même un peu mieux. Et je comprends tout à fait ta réaction, même si je dois reconnaître que le fait que je t'attire me rend plutôt heureux.
▬ Arrête de dire des bêtises, t'excuser pour ce genre de chose est idiot. Même, j'admire cette franchise que tu as eue.

Tu avais maintenant son numéro de téléphone sur son bras, tu en prendrais bien soin, le contactant le plus souvent, tu voulais même l'inviter peut-être à une escapade nocturne, qui sait. De toute façon tu voulais absolument le revoir, tu en étais bien sur de prendre le risque de craquer, mais tu avais cette envie de le découvrir bien plus, ce n'était pas de la curiosité, loin de là. Puis il se leva, se positionnant à coté de toi, mais qu'importe, doucement tu apprenais à lui faire confiance, malgré le fait que tu ne savais rien sur lui, peut-être était-ce sa façon d'être qui te plaisait, il est vrai qu'il était bien différent des autres, même s'il te draguait, tu sentais une certaine envie à te connaître, une personne attentionnée et franche, c'est ce que tu ressentais au fond de toi en ce moment, tu le trouvais même trop parfait pour une personne telle que toi. Mais voilà, ce fut ce contact de sa main dans tes cheveux, il te décoiffait alors que tu avais mis tellement de temps à les coiffer avant de venir ici, quoique, de toute façon, tes cheveux étaient toujours rebelles, même si tu arrivais à les coiffer. Tu rougissais un peu, même si tu laissais un large sourire étirer tes lèvres, montrant cette once de bonheur que tu éprouvais pour ce geste sympathique. Tu commençais à avoir l'habitude de ses gestes irréfléchis, bizarrement il te ressemblait pour ça, car tu étais pareille, le plus souvent tu faisais des gestes sans vraiment y réfléchir.

▬ Ok, j'ai ma première question. Tes cheveux. Dis moi la vérité, comment tu as obtenu cette couleur ?
▬ Eh bien tu me croiras peut-être pas, mais mes cheveux sont naturels. J'ai la même couleur de cheveux que ma mère.

Tu fis un large sourire, ne sachant pas trop quoi ajouté à ce genre de chose, il est vrai que tu n'aimais pas parler de tes parents, tu voulais simplement les oublier, les effacer de ta mémoire, tu te faisais passer pour le méchant, mais après ce qu'ils t'avaient fait endurer on pourrait dire qu'ils avaient mérité ce châtiment. Puis voilà que tu t’intéressas à lui, son physique, te demandant si ses cheveux étaient doux ou autres, lui qui avait touché les tiens, alors, tu pouvais te permettre de toucher les siens, alors tu levas le bras, doucement avec toujours cette petite hésitation en toi, passant ta main dans les cheveux du brun, tu savourais cette douce sensation, gardant tes yeux fixés dans ceux de Jeremiah.

▬ Tu as de bien beaux cheveux, enfin j'aime cette coupe ainsi que cette couleur, cela te va tellement bien.

Plus tu le regardais et plus tu le trouvais parfait, complètement dans tes goûts, mais quand était-il du caractère ? Aimait-il les mêmes choses que toi ? Tu voulais tout savoir sur lui, savoir si tu pouvais être compatible avec lui, mieux le connaître allait peut-être te rendre moins méfiant et peut-être que tu t’ouvrirais un peu plus, pour l'instant tu ne pouvais que l’apprécier au fur et à mesure que tu passais du temps avec lui, cette après-midi passait à une vitesse folle, le soleil se fit moins dur, tapant doucement de ses petits rayons. Tu enlevas ta main de ses cheveux, ne voulant pas vraiment le surprendre ou le gêner avec ce contact, tu en avais remarqué qu'il était plus grand que toi, d'ailleurs tu te demandais si un jour tu trouverais un garçon plus petit que toi, c'était rare. Tu faisais pâle figure avec ton 1m70. Mais voilà que tu réfléchissais à une future question, mais seule une retenait ton attention, même si elle paraissait vague.

▬ J'ai une question moi aussi, même si elle paraît large, je voudrais que tu me dises tout sur toi alors... Qu'est-ce que tu aimes en général ? Je voudrais bien savoir tes goûts.

Tu lui fis un large sourire charmeur, puis sans vraiment comprendre tu fixer ses lèvres, tu te demandais juste s'il embrassait bien, te rappelant que tes lèvres ont été salies depuis un moment, tu n'avais plus osé depuis, pourtant ce genre de chose ne t’effraie pas puis tu jouais peut-être trop les curieux avec ce genre d’intérêt, même tu allais peut-être te faire passer pour un garçon pervers, mais tu t'étais toujours dit que seule les gestes étaient une vraie preuve d'amour.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Dim 17 Mai - 23:59

You are sexy and I know it

Feat. Alex Lauzon


Naturel ? Tu ne pouvais t'empêcher de l'envier, Jeremiah. Tu aimais grandement cette couleur originale, tu aimais tout ce qui étais un tant soit peu original et toi, avec tes cheveux, tu n'étais pas gâté. Ta coupe était certes travaillés mais tu avais du recourir à une ruse pour qu'elle paraisse ainsi : Tes cheveux rasés sur le côté donnait une tente totalement différente de ceux plus long sur le sommet de ton crâne. Pour dire entièrement vrai, tu les éclaircissais même, ces cheveux, sinon ils seraient d'un brun trop sombre, ça n'aurait pas le même impact. Ainsi, ils étaient plus clair, presque châtain, parfois on te disais même que tu étais blond. Tu observais son bras qui passa dans tes cheveux, tu décelas son hésitation et en souris. Tu n'étais jamais gêné qu'on te touche les cheveux, à vrai dire, tu adorais cela même. Ces petits massages te détendaient énormément, tu devais toi-même résister à l'envie de te passer la main dans les cheveux continuellement. De plus, l'avantage de ta coupe de cheveux était vraiment génial à tes yeux. Ta coupe était structuré de sorte à ce que tu n'ai pas réellement à la coiffer. Là, ils étaient aux naturels, donc peu importe qu'on te les touche ou non, tu n'était jamais décoiffé. Pratique, il fallait le reconnaitre.

-C'est gentil, merci ! Chez moi, la coupe est au naturel, mais pas la couleur, hélas. Je me demande si je devrais pas l'éclaircir un peu plus, d'ailleurs... Pour faire un meilleur contraste avec les côtés.

Tu te rendis compte seulement maintenant qu'il était plus petit que toi. Vraiment petit. C'était... Adorable, mais tu te retins de le préciser, tu ne voulais pas le vexer outre mesure. La taille d'un homme pouvait souvent être sujet de nombreux complexe, tu le savais, toi qui avait grandi il y a seulement deux ou trois ans. Mais ton avantage, c'était que ta croissance n'était pas encore terminé, tu espérais bien grandir encore un peu. Puis vint la question de tes goûts, de tes préférences. Tu respiras longuement avant d'entamer ta réponse, tu avais toujours du mal à répondre, toujours la peur d'omettre un détail important.

-Mes goûts, hein... Je sais pas trop par quoi commencer... Tu veux tout en détail ? Bon alors, déjà on va commencé par ce qui me vient en tête, je suis un grand fan des aliments sucré, avec une énorme préférence pour les glaces à l'eau. Bien sûr, bonbon et autres bêtises du genre y passent aussi. J'aime bien passer du temps avec les gens, faire la fête aussi, j'adore aussi toujours tout prendre du bon côté. C'en est presque maladif ! Sinon... J'adore la neige, mais pour une raison...

Là, tu n'avais pas réfléchi, tu avais commencé ta phrase et tu ne voulais pas vraiment la finir, tu ne savais pas vraiment comment les gens en général pouvait prendre ce genre de caractère. Tu trouvais que ça faisait contraste avec ton apparence et normalement, tu n'en parlais pas. Mais là, tu en avais trop dit, et pas assez. Tu étais coincé. Tant pis pour ton image alors, depuis le début de cette rencontre, tu avais fait trop de choses qui ne ressemblait pas à ton image narcissique.

-Tu vas te foutre de moi, mais j'assume ! J'aime la neige car je trouve que ça a un côté ultra romantique. Vraiment. Parce que oui, je suis un peu fan du romantisme. Des fleurs bleues...

Tu n'osais même plus le regarder tant cette révélation te gênait, le rouge t'était à nouveau monté aux joues. Pourquoi l'avais-tu dit, aussi, quel idiot. Tant pis, tu allais devoir assumer ça maintenant. Mais tu enchaînas la conversation, pour tenter de changer de sujet vite. Très vite.

-Sinon, au niveau de mes goûts, j'ai horreur de tout ce qui est amer, style café. Et toi alors ? Parle moi de tes goûts un peu, que je sois pas le seul à passer à l'interrogatoire !

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Lun 18 Mai - 1:13


You are sexy and I know it
« Avec Jeremiah Walker »




▬ C'est gentil, merci ! Chez moi, la coupe est au naturel, mais pas la couleur, hélas. Je me demande si je devrais pas l'éclaircir un peu plus, d'ailleurs... Pour faire un meilleur contraste avec les côtés.
▬ Mais non... Tu es très beau ainsi.

C'était maladif chez toi, donner des compliments à tout vas, pourtant tu le pensais vraiment, peut-être que tu voyais le monde trop en rose . Mais tu aimais bien ce genre de chose, tu avais pour habitude de complimenter pour être complimenté à ton tour, tel un échange équivalent que tu raffolais, quel fourbe tu étais, profiter de ça pour recevoir des compliments, mais tu pouvais facilement te l'avouer, tu ne pourrais pas supporter une vie sans compliments. T’envoyer des fleure était une chose qui marchait à chaque fois. Mais une longue respiration parvint à tes oreilles, arrêtant toute réflexion de ta part pour mieux l'écouter avec une certaine envie.

▬ Mes goûts, hein... Je sais pas trop par quoi commencer... Tu veux tout en détail ? Bon alors, déjà on va commencé par ce qui me vient en tête, je suis un grand fan des aliments sucré, avec une énorme préférence pour les glaces à l'eau. Bien sûr, bonbon et autres bêtises du genre y passent aussi. J'aime bien passer du temps avec les gens, faire la fête aussi, j'adore aussi toujours tout prendre du bon côté. C'en est presque maladif ! Sinon... J'adore la neige, mais pour une raison...

Bizarrement tu trouvas certains points communs, tu fis alors un large sourire satisfait de cette réponse, tu commençais doucement à la connaître et cela te plaisait de plus en plus.

▬ Tu vas te foutre de moi, mais j'assume ! J'aime la neige car je trouve que ça a un côté ultra romantique. Vraiment. Parce que oui, je suis un peu fan du romantisme. Des fleurs bleues...

Pourquoi en entendant cette réponse tu le trouvais....Mignon ? Tu te foutais pas de lui, au contraire, cela le rendait bien plus sensible et mignon que les autres garçons, après tout, toi aussi tu cherchais quelque chose de romantique, tu cherchais un prince charmé, rêve idiot de ta part, mais tu l’assumais pleinement. Tu ne pouvais qu'élargir ton sourire encore bien plus satisfait, un visage bien heureux en plongeant tes yeux dans ceux de Jeremiah. Admirant ses iris marrons, même si cette couleur était banale, ce regard ne pouvait que te charmer. Avoue qu'il commençait vraiment à te plaire et sans le vouloir tu te détendais bien plus, en t'attachant encore plus à lui. Mais tu craquas bien plus en voyant ses joues se teinter de rouge, évitant ton regard, tu semblais amusé de cette situation en la savourant pleinement, tu en souriais encore plus, le trouvant... Adorable. Tu voulais lui dire que cela te plaisait, mais il coupa vite cette envie que tu avais, reprenant d'un coup la parole.

▬ Sinon, au niveau de mes goûts, j'ai horreur de tout ce qui est amer, style café. Et toi alors ? Parle moi de tes goûts un peu, que je sois pas le seul à passer à l'interrogatoire !

Alors là, il te posa une petite colle, toi qui n'osais pas répondre et dévoiler certaines informations, mais tu en étais bien obligé, lui qui t'avait tout confié si aisément, mais une chose qui le gênait, alors pourquoi jouer les égoïstes devant un garçon aussi gentil, cela te ressemblait pas, tu voulais être polie et paraître un ange, pour une fois tu allais dire la vérité et strictement que ça, tu lui devais bien ça. Alors tu respiras longuement en posant un doigt sur tes lèvres, c'était ta mimique habituelle pour signifier que tu réfléchissais, même si la réponse était tout bonnement évidente, tu voulais juste lui donner cette impression-là, lui donner envie d’entendre la réponse.

▬ Je vais te dire ce qui me passe par la tête, donc d'abord j'aime les aliments sucrés du style bonbons et j'en passe, mais j'ai une préférence pour les cookies. Je succombe vite au coca aussi. J'aime discutée et rencontrée de nouvelle personne et aussi m'amuser en faisant quelquefois la fête. J'aime positive et voir les personnes sourires autour de moi. Je suis du genre aussi à faire les aventuriers, plus particulièrement la nuit comme je n'arrive pas souvent à dormir. Et hum....

Non, ce n'est pas qu'il cachait quelque chose ou qu'il en était gêné, il voulait simplement faire un peu comme Jeremiah, voilà qu'il faisait semblant d'être gêné, il dévie même son regard pendant quelques minutes avant de glisser son regard de nouveau sur le brun.

▬ Ne te moque pas... Mais j'aime beaucoup admirer les beaux garçons, s'en est même venue automatique chez moi...

Tu fis un petit rire gêner, tu te montrais fourbe et cela tu le voulais, tu voulais juste faire croire que toi aussi tu avais un petit truc gênant à révéler, tu voulais aussi éviter de dire ce petit défaut que tu cachais précieusement, ta colère qui restait flippante, tu voulais juste éviter de l'effrayer, sur tout que te voir en colère étais vraiment rare.

▬ Et j'ai horreur du café, le goût amer de cette boisson m'horripile.
 

Et voilà, tu avais tout dit. Tu étais plutôt étonné, car tu trouvais certaines similitudes chez Jeremiah, ce qui te rendait plus doux, tu étais encore une fois attiré par lui, tu aurais même cru un coup du destin vu comment la tournure de cette rencontre. Tu voudrais poser plus de question, connaître absolument tout sur lui, mais une chose était à éviter chez toi, c'était bien le passé, ton enfance était encore trop dure à expliquer, d'ailleurs personne ne savait sur ton passé, ta famille, tu voulais effacer, tout simplement, c'était même pour ça que tu n'en parlais jamais, mais au fait, il aime les hommes, donc peut-être qu'il était sorti avec un garçon, tu pouvais enfin ne plus cacher ça, même si tu pouvais être encore honteux de cette rencontre que tu avais eu avant de venir dans l'académie. Alors comment tu allais agencée ça ? Tu allais pas lui demander ses qualités et défauts, ce genre de chose, tu les voyais facilement, non, ce que tu voudrais bien savoir c'était ses passions et s'il avait eu un copain avant de venir ici. Oui, tu allais poser ça et d'ailleurs tu en trouvas les lèvres pour ainsi lui parler, mais tu fus vite arrêté par ton renard, tu fus d'ailleurs surpris qu'il vienne ainsi te voir, celui-ci posa sa tête sur ton dos, te poussant doucement vers le garçon, euh oui... Pourquoi ? Tu avais vite deviné le jeu de tes pokémon, ils voulaient surement à caser, tu allais devoir leur expliquer qu'une relation de ce fait pas comme ça en un claquement de doigts, il faut du temps ! Même si Jeremiah te plaisait, tu voulais pas précipiter les choses et faire une erreur qui pourrait fait souffrir un si beau garçon que ce Namethia. Et bien celui-ci ne fit pas long feu, ton renard avait vite déguerpi, tu étais maintenant bien à coté du brun, quelque centimètre te séparait de lui, sauf que tu levas la tête, non d'un Arceus, il était vraiment plus grand que toi et plus près il était incroyablement beau, d'ailleurs tu eux un petit moment d’absence, restant ainsi d'un air étêter en admirant chaque trait du visage angélique de Jeremiah, bon tu reculas juste un peu tout de même, déviant ton regard vers le sol, pas que tu étais gêné, tu étais plutôt troublé par cette beauté envoutante, tu n'avais pas l'habitude de voir un beau garçon qui te faisait en plus une sorte de déclaration et qui restait sagement là à te regarder. C'était bien différent de l'albinos et du ton ancien mec, il faudra pourtant que tu t'y habitue, même si tu te délectais déjà de ce genre de moment. Ah oui, tes questions ! Tu commençais déjà à les oublier ! Alors tu recommenças une nouvelle fois.

▬ J'ai encore deux questions à te poser. Tu as quoi comme passion ? Et puis... Hum... Tu... Tu es déjà sortie avec un garçon non ? Enfin... Je veux dire que tu as déjà eu un petit ami n'est ce pas ?
 

Un peu gêner sur la dernière question, mais tu avais réussi. Alors tu attendais ses réponses avec impatience, appréciant chaque minute que tu passais avec lui, comme quoi, même si cette rencontre était la première, tu ne pouvais que l’apprécier bien plus qu'au début, comme si le faite de lui parler te donner une impression de le connaître depuis un moment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Lun 18 Mai - 23:51

You are sexy and I know it

Feat. Alex Lauzon


Tu l'écoutais parler à son tour, devinant qu'il avait envie de te taquiner un peu en reprenant les mêmes formulations que toi. Toutefois, cela mis encore plus en avant le fait que vous aviez plusieurs point communs. Il eut lui aussi un regard gêné, n'osant plus te regarder. Imitation, ou gêne sincère ? Tu n'en étais pas sûr mais le spectacle était trop agréable pour que tu dises quoi que ce soit. Et sa révélation sur les beaux garçons te fit sourire, naïvement. Déjà, cela voulait vraiment dire que tu étais beau, ton narcissisme s'en trouvait ravi. Puis, tu l'imaginais perdre ses moyens devant n'importe quel garçon et là, une petite boule se forma au plus profond de ton ventre. Un début de jalousie ? Toi, tu n'en savais rien, tu ne voulais pas le savoir et de toute façon, tu ne seras pas assez subtil pour le comprendre tout de suite. Tu ne fis donc rien et continua de le laisser parler, sans te défaire un seul instant de ton sourire.

-En fait, on a pas mal de point communs tout compte fait ! Pour, j'suis pas sûr que notre addiction au sucre soit une bonne chose du coup.

Tu souriais simplement, satisfait de cette conversation simple mais si enrichissante. Tu appréciais l'instant présent et d'une façon que tu ne connaissais pas et qui te plaisait énormément. Puis il lui vint à l'idée de te poser d'autres questions qui, cette fois-ci, t'effrayait un peu plus. Tu ne savais pas trop quoi faire, concernant un éventuel petit copain. Car là, tu réalisas quelque chose, petit génie. Tu étais un homme qui aimait le contact, les relations amoureuses et d'autres relations plus intimes... Juste le contraire de ce que pouvait être un homme respectable. De plus, de ce que tu supposais d'Alex, il n'avait pas eu beaucoup de garçons dans sa vie. Etait-ce là la différence qui allait tout jouer ? Que devais-tu faire, continuer à être franc et prendre un risque inconsidéré ? Ou être cachottier et retarder l'inévitable ?

-Mes passions... Je sais pas vraiment... Je crois pas en avoir... Ah, si, j'aime bien chanter ! Enfin, je pense pas qu'on puisse considérer ça comme une passion... Les pokémons, peut-être ? Rah, tu m'as posé une colle, là !

Tu retardais le moment, tu étais anxieux, tu avais peur d'une quelconque réaction. Pour la première fois, la toute première fois de ta vie, tu regrettais ce que tu avais fait dans ton passé, avec tout ses hommes qui avait rejoint ton lit. Car c'était eux, ta passion. Tu le savais et pourtant tu avais peur de l'avouer.

-Et oui, je suis déjà sortis avec des garçons. Je me suis rendu plutôt tôt que j'étais homo, donc j'ai pu avoir pas mal d'expérience, en fait. Peut-être grâce à ma famille si... Spéciale, sur ce sujet. Bah, j'vais pas commencer à me lancer là dessus, je risque de plomber l'ambiance, excuse moi.

Voilà, tu avais répondu. Tu ne mentais pas, mais tu ne donnais que peu de détail, voilà tout. Tu espérais juste qu'il ne voudrait pas en savoir plus. En fait, parler de ton passé serait même plus simple que ça, là, tout de suite. Même si c'était si détestable pour toi d'en parler. Donc il fallait que tu le fasses parler lui, que tu changes de sujet.

-Tiens ! J'ai une question, absolument conne d'ailleurs, que j'ai envie de te poser depuis un moment. Tu crois que... Enfin, tu imagines comment serait ta vie parfaite plus tard, toi ?

Vu ce que tu t'imaginais naïvement, dans ton esprit trop romantique, tu te posais très sérieusement cette question. Toi et ta naïveté touchante, ton côté fleur bleue trop ressorti, tu t'imaginais plus tard vivre une vie parfaite avec l'homme de tes rêves, dans une maison en bord de mer, aux murs blancs. Une grande fenêtre donnant sur ta chambre serait ouverte, la brise entrant dans ta demeure et vous caresserait le visage, à toi et à ton homme, vous réveillant doucement dans vos draps blanc, le soleil comme premier contact avec l'extérieur. Décidément, tu étais trop sentimental.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Mar 19 Mai - 1:05


You are sexy and I know it
« Avec Jeremiah Walker »

Silent ft. Amy Rose ♫


Plus le temps passait et plus tu le trouvais attirant, même si cela paraissait long, tu voulais pas forcément le quitter, même si tu imaginais déjà une éventuelle rencontre avec lui, l'invitant à te voir, tu ne t'étais pas préparé à faire une si belle rencontre, si tu avais su, tu aurais plus soigné ton apparence physique. Et pourtant Jeremiah avait souvent fait la remarque que tu étais beau, cela te donnait un certain plaisir, te rendant même fière, car tu soignais ton apparence, évitant de trop manger pour ne pas grossir, choisir tes vêtements avec une certaine idée en tête. Te voilà perdue dans tes pensées alors que tu le fixais, yeux dans les yeux, puis vins enfin le moment où il te répondit, automatique tu pris un regard sérieux, l'écoutant avec beaucoup d'attention.

▬ En fait, on a pas mal de point communs tout compte fait ! Pour, j'suis pas sûr que notre addiction au sucre soit une bonne chose du coup.
▬ Cela dépend, avoir quelqu'un avec qui partager une gourmandise est plutôt sympa, après il ne faut pas non plus tomber dans une réelle addiction, on pourrait même se soutenir si on tombe là-dedans.

Tu fis un clin d’œil, tu en étais tout simplement tout joyeux en disant ça d'un air blagueur, tu l'aimais bien ce Jeremiah. Donc tu pouvais maintenant te détendre un peu plus et t'ouvrir à lui. D'ailleurs ce fut le premier avec qui tu discutais autant, cela devenait bien plus qu'un beau garçon que tu pouvais admirer, tu en devenais subitement accro, voulant discuter toujours plus, le découvrir encore plus.

▬ Mes passions... Je sais pas vraiment... Je crois pas en avoir... Ah, si, j'aime bien chanter ! Enfin, je pense pas qu'on puisse considérer ça comme une passion... Les pokémons, peut-être ? Rah, tu m'as posé une colle, là !

Doucement tu l'écoutais, prenant en compte cette hésitation venant de sa part, tu avais l'impression qu'il te cachait quelque chose, mais tu ne pouvais le blâmer, toi aussi tu en cachais des choses. Puis toi-même tu te posa la question, quel sont tes passions ? A part les hommes ainsi que les pokémon, dessiner aussi, bon tu n'en n'avais pas beaucoup, d'ailleurs tu n'avais pas bien formuler avant, il est sûr que tu aimais admirer les hommes, tu par le passé tu faisais bien plus que les admirer, tu es accro aux hommes et cela tu n'arrivais pas à le dire, un secret interdis. Même si tu n'avais eu qu'un petit amie, combien de fois tu as eu des hommes dans ton lit après, encore tu t'en souvenais même pas, tout se déroulais en fête, le temps d'une nuit, ne savant même pas leurs prénoms, bizarrement tu te sentais salis par ton passer, par ses hommes.

Même à l'académie tu avais un peu joué avec l'albinos, celui-ci avait semblé enjoué, puis il avait fui, surement que tu l'avais effrayé à trop le coller, tu n'avais pas fait grand-chose avec lui, mais cela montrait déjà à quel point tu pouvais les aimer, alors tu réfléchissais, agrippant d'une main ton menton, tu fixais inlassablement le brun, tu te demandais si un jour tu trouverais celui qui ferait battre ton cœur et qui vivrait avec toi éternellement. Mais Jeremiah arrêta tes pensées, absorbant ton attention, tu l'écoutais une nouvelle fois, appréciant chaque mot qui sortait de ses lèvres, tel un drogue que tu prenais doucement.

▬ Et oui, je suis déjà sortis avec des garçons. Je me suis rendu plutôt tôt que j'étais homo, donc j'ai pu avoir pas mal d'expérience, en fait. Peut-être grâce à ma famille si... Spéciale, sur ce sujet. Bah, j'vais pas commencer à me lancer là dessus, je risque de plomber l'ambiance, excuse moi.

Tu tiltas alors, pourquoi tu semblais te voir en l'écoutant parler ? Plus tu l'écoutais et plus tu te sentais proche de lui, tu avais tellement de choses en commun avec lui et tu venais seulement de t'en rendre compte. Tu le fixas inlassablement, sans parler ou même bouger, tu avais même une tête sérieuse, tu semblais penseur, c'était bien la première fois de ta vie que tu te sentais aussi proche d'un garçon, d'habitude seul le physique t'intéressait, prenant en compte quelque mimique qui t'attirait, mais là c'était bien autre chose, car toi aussi tu avais eu beaucoup de garçons dans ton lit, toi aussi tu avais une famille bizarre que tu voulais même oublier. Tu te croyais dans un rêve en étant comme ça, tu sentais quelque chose arriver à ton cœur, tout doucement, pour la première tu doutais de toi-même, tu voulais tout lâcher et lui dire la vérité, chose rare, alors que tu venais à peine de le rencontrée. Alors tu lui fis un tendre sourire, tu le comprenais de mieux en mieux.

▬ Tiens ! J'ai une question, absolument conne d'ailleurs, que j'ai envie de te poser depuis un moment. Tu crois que... Enfin, tu imagines comment serait ta vie parfaite plus tard, toi ?

Une belle colle là, toi qui vivais au jour le jour, tu voulais pas prendre d'avance et planifier ta vie, tu étais du genre à vivre comme ça et profiter de l'instant présent en faisant des gaffes bien sûr. Tu avais tout de même un rêve au fond de toi, mais il était bien ridicule, tu n'oseras pas le dire devant Jeremiah, mais tu voulais pas non plus lui mentir, après ce que tu avais entendue de lui. Alors tu imaginais, une belle maison sur une colline, avec un beau garçon, tu vivrais ainsi heureux avec lui pour l'éternité, partageant votre amour avec tous tes pokémon qui pourraient courir dans l'herbe folle, quel rêve enfantin que tu imaginais là, mais c'était ton rêve, à la fois idiot et romantique, mais tu étais un romantique. Bon tu allais pas le laisser sans réponse, il attendait déjà le pauvre, alors tu allais dire la vérité, même si tu allais paraître idiot.

▬ Te moque sur tout pas...

Bon tu laissas un blanc, disons que tu étais vraiment gêné cette fois. TU glissas ton regard vers le sol, quittant un petit instant les beaux yeux de Jeremiah, tu en rougissais un peu honteux.

▬ Souvent je m'imagine vivre dans une maison, sur une colline lointaine, vivant avec un homme avec qui je partagerais ma vie éternellement, vivant ainsi tous les deux avec un amour sans fin, je verrais mes pokémon courir dans l'herbe folle pendant que je serais aux petits soins pour celui dont mon cœur serrait attacher... C'est idiot comme futur... N'est-ce pas ?

Tu en étais complètement rouge, complètement gêner, ton regard ne savait plus où te poser, posant celui-ci un peu partout, puis finalement tu fixas Jeremiah, de ton air affreusement gêné. Puis en une fraction de seconde, tu t'imaginais avec Jeremiah, non ! Tu en rougissais davantage, effaçant cela de tes idées, tu savais pas si tu l'aimais vraiment, puis tu te devais de te retenir, même si désormais tu n'étais plus méfiant, tu voulais prendre ton temps et savourer simplement chaque moment avec lui.

▬ Et... Et toi ? Tu t'imagines comment plus tard ?




ALEX LAUZON
#96C254
JEREMIAH WALKER
#57B7EB

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Mer 20 Mai - 11:25

You are sexy and I know it

Feat. Alex Lauzon


Tu t'étais livré sur beaucoup de chose où tu préfères garder le secret habituellement, tu ne savais pas réellement si c'était un choix judicieux ou non mais tu t'en fichais pas mal, après tout, tu en avais eu l'envie, c'était parler avec Alex qui t'avait mis sur cette voie d'étrange franchise. Avec lui, tu te sentais bien, serein, naturel. Tu ne voyais pas le temps passer et tu voulais toujours rester un peu plus longtemps avec lui, redoutant le moment où tu devrais te séparer de lui. Bien que tu t'imaginais lui envoyer messages et appels régulièrement. Trop régulièrement ? Tu devrais faire attention de ne pas l'effrayer, Jeremiah. Car cette sensation si nouvelle pour toi, tu ne savais pas la gérer, pas le moins du monde. Tu étais un enfant qui découvrait un nouveau monde, et tu te plaisais là dedans. De plus, tu avais la sensation qu'il était de plus en plus à l'aise avec toi, ce qui figea sur ton visage un large sourire de satisfaction. Tu l'écoutais répondre à ta question qui trahissait allègrement ton côté romantique et cette réponse, elle parvint à te faire sourire un peu plus encore, tu en exprimas même un petit rire qui t'échappas, comme si ton sourire était trop grand pour être contenu pour une simple expression. Tu n'allais pas te moquer de lui, loin de là, non tu avais plutôt envie de le prendre dans tes bras une fois de plus, profiter de son contact et laisser ton imagination à la dérive, prendre le pas sur ta conscience et t'imaginer toi, plus tard, avec une personne telle que lui. Tu voulais presque t'imaginer avec lui mais tu préféras éviter, de peur de subir une trop grande déception. Sauf que voilà, ton inconscient, tu ne pouvais le contrôler, et lui se chargea de t'imaginer avec lui. Tu rougis légèrement à toutes les possibilités que tu imaginais puis tu te décidas de lui répondre, te mettant juste devant lui, te rapprochant d'un pas et posa ta main sur son bras. Tu aurais aimé faire plus, bien sûr, mais toujours, tu te refusais de le brusquer outre mesure. Mais cette simple main, que tu avais voulu proche de l'épaule, semblait descendre lentement le long de son bras, tu touchais désormais son avant-bras et tu aurais voulu descendre encore un peu plus bas.

-Je ne vais pas me moquer de toi, ne t'en fais pas.

Non, tu ne pouvais pas te moquer de quelqu'un qui avait, finalement, les mêmes idées romantiques que toi. Tu comptais lui avouer ton secret d'avenir, voulant absolument le partager avec lui, voir sa réaction. Tu espérais, priais, implorais même, que lui aussi, ne serait-ce qu'une fraction de seconde, se soit imaginé avec toi dans son rêve de futur parfait. Tu espérais, naïvement, qu'il avait rougis pour cela et pas seulement par peur de la moquerie et honte d'avouer quelque chose de si intime. Dans ton état d'euphorie et d'apaisement, tu ne comprenais même plus tous les signes que tu pouvais déceler chez Alex.

-Je peux pas me moquer car je m'imagine un peu la même chose. Sauf que ça serait une maison, sur une falaise avec la mer pour seule vue, la brise marine nous caressant moi et l'homme que je rêve d'avoir à mes côtés pour toujours, le soleil baignant notre peau. Tu vois, c'est aussi romantique et fleurs bleues que toi. Je m'imagine tellement passer ma vie comme ça, loin de tout sauf de la seule personne que j'aimerais follement et à jamais.

Tu étais si naïf et pourtant, tu voulais que ce futur se produise, tu le désirais de toute ton âme. Ta main était toujours sur son avant bras, tu avais voulu, au début, capter son attention et le rassurer sur le fait que tu ne te moquerais pas. Mais maintenant, tu avais envie de te rapprocher de lui, de lier ta main à la sienne. Tu étais proche de céder mais tu n'osais pas, tu n'avais pas envie de le brusquer, de risquer de le perdre. Alors tu le regardais dans les yeux, un regard charmeur, que l'on pourrait presque qualifier d'amoureux selon les gens, ta main ne bougeait plus. Tu attendais. Un signe, un geste, un regard qui pourrait te combler de bonheur et te signifier que tu pouvais t'aventurer, que tu pouvais te rapprocher réellement.



Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Mer 20 Mai - 14:41


You are sexy and I know it
« Avec Jeremiah Walker »

Silent ft. Amy Rose ♫


Le temps commençait doucement à se rafraichir, même si le soleil te réchauffait un peu. Tu regrettais déjà ce moment tu allais devoir le quitter, tu te sentais bien avec lui, complètement à l'aise et tu appréciais même ses petites attentions envers toi. Mais tu savais pertinemment que tu allais pas l'oublier, loin de là, tu avais déjà prévu ton coup, tu voulais le revoir coûte que coûte. Sans que tu le remarques il s'approcha d'un pas vers toi, tu fis un large sourire en sentant sa main sur ton bras, il est vrai qu'il était très tactile, tu commençais même à t'y habituer, laissant simplement un sourire sur tes lèvres. Mais voilà que celle-ci descendit lentement, te donnant un petit frisson, se posant à ton avant-bras, tu aurais cru qu'il aurait descendu plus bas, te tenir la main, d'ailleurs tu profitas de ce simple contact, cette main qui fut douce contre ta peau, te donnant une certaine chaleur.

▬ Je ne vais pas me moquer de toi, ne t'en fais pas.

Tu fus d'abord surpris, puis tu en devenais gêner, tu pensais que tout le monde se moquerait de ce genre de rêve idiot, d'ailleurs rares sont les personnes qui le savaient, mais Jeremiah semblait satisfait de l'apprendre et ne se moquait pas du tout, ce qui te rendait heureux, tu le fixas un instant dans les yeux, toi qui essayais de te convaincre qu'il faisait peut-être ça pour que tu tombes dans ses filets, mais même en imaginant toutes les possibilités, tu n'arrivais à voir qu'un garçon qui te ressemblais un peu, forcément tu craquais; un beau garçon avec un peu les mêmes goûts que toi c'est rare, très rare. Cette main te rassurait davantage, même si tu te rappelais d'un coup ce qu'il t'avait avoué bien avant, tes joues devinrent rouges, te rappelant qu'il te voulait, tu hésitais tout de même s'il te plaisait, ne voulant pas lui sauter dessus tout de suite, tu avais le temps de l’apprécier encore plus, puis tu aimais ce genre de subtilité.

▬ Je peux pas me moquer car je m'imagine un peu la même chose. Sauf que ça serait une maison, sur une falaise avec la mer pour seule vue, la brise marine nous caressant moi et l'homme que je rêve d'avoir à mes côtés pour toujours, le soleil baignant notre peau. Tu vois, c'est aussi romantique et fleurs bleues que toi. Je m'imagine tellement passer ma vie comme ça, loin de tout sauf de la seule personne que j'aimerais follement et à jamais.

Tu l'écoutais, fermant tes yeux pour mieux imaginer son rêve, il te semblait tellement doux, tu l'enviais subtilement, mais le problème c'est que tu t'imaginais dedans, avec lui, ce qui te fit rougir davantage, tu n'avais pas pu résister à ce genre d'envie, tout au fond de toi, tu voulais être dans ce rêve avec lui, vivant heureux. Mais tu décrochas bien vite, remarquant son regard qui te fixait, cette lueur, tu la connaissais, juste après qu'il t'avait confié son rêve, tu aurais pensé à une sorte de déclaration de sa part, tu dévias même ton regard gêné, subtilement ton cœur tambourina de sorte à te faire comprendre que celui-ci commençais à craquer, te voilà rouge maintenant, tu pensais encore à vos deux rêves, même si le sien te semblait plus beau... Tu glissas ton regard vers le brun, d'un regard plutôt attendri, affichant un doux sourire.

▬ J'aime ce genre de rêve...

Disais-tu dans un simple murmure, à la fois gêner et heureux, tu semblais apaisé par sa présence ainsi que ses mots, le découvrant ainsi, tu semblais satisfait de cette rencontre, toi qui pensais ne jamais trouver ce genre de garçon. Le temps ne comptait plus dans ce genre de moment, tu espérais pouvoir réaliser ton rêve un jour, même si en sachant celui de Jeremiah, tu ne pouvais pas t'en empêcher de l'imaginer avec toi, coïncidant ainsi vos deux rêves, tu te retenais inlassablement d'établir ce genre de propos à haute voix, pourtant tu craquais, pour la première fois une rencontre te semblait douce comme tu en avais rêvé. Sans trop comprendre, toi aussi tu t'étais rapproché de lui, d'un pas, pendant que tes pokémon te regardaient avec envie, tu les avais remarqué en jetant un petit coup d’œil, mais tu semblais oublier leur présence, notant seulement celle de Jeremiah. Tu dévies doucement ton regard d'un air gêner. Tu savais plus trop quoi dire, attendant simplement la réaction de celui qui te tenait le bras, tu espérais une certaine avancée, toi qui ne pouvais rien faire, tu résistais simplement, jouant les grands timides...



ALEX LAUZON
#96C254
JEREMIAH WALKER
#57B7EB

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Mer 20 Mai - 16:36

You are sexy and I know it

Feat. Alex Lauzon


Jeremiah, tu aurais pu te croire dans une de ses romances que tu as l'habitude de regarder à la télévision, il ne te manquait qu'une musique de fond. Mais tu ne pensais même pas à cette image, car là, tu ne pensais plus qu'à lui, tu le regardais dans les yeux, tu captais le moindre de ces mouvements, de ses réactions, rien ne t'échappait car tu attendais avec envie l'instant parfait, celui qui te montrerait que tu pourrais aller plus loin. Tu n'étais même pas sûr qu'il en ait réellement envie mais cela ne te traversait pas l'esprit, tu voulais juste te rapprocher de lui, quitte à te montrer égoïste comme si souvent. Car là, tu n'étais pas comme d'habitude avec lui, ce n'était pas une proie, c'était... Différent. Une différence qui te rendait si curieux, qui te donnait envie de plonger tout ton être vers lui et de le découvrir. Puis, il te sembla voir le signe que tu attendais. Son murmure, son regard gêné, ses joues rosées par la situation, le pas qu'il venait de faire vers toi. Alors, tu te décidas à agir.

Tu descendis ta main plus bas encore, pris la sienne entre tes doigts et d'un mouvement, simple, délicat, tu l'attiras à toi. Puis, d'une subtile manœuvre, tu passas un bras dans son dos pour le rapprocher plus encore de toi, tu le plaquas même, ta main valide, elle, quitta son bras pour se poser sur son visage, sa mâchoire. Tu lui relevas délicatement la tête pour qu'il te regarde droit dans les yeux et tu t'approchas plus près encore, avant de l'embrasser, doucement, délicatementn fermant tes yeux à ce contact. Tu emprisonnais ses lèvres des tiennes, ne lui laissant pas d'échappatoire. Tu profitas de ce contact pendant de précieuses secondes avant de finalement, avec un grand regret, te retirer. Tu le regardais, droit dans les yeux. Tu aurais pu y aller plus doucement en lui tenant simplement la main, Jeremiah, une preuve de ce que tu ressentais et de tes envies. Mais, tu le savais, tu n'arrivais pas à faire les choses à moitiés. Toutefois, à aucun moment tu ne regrettais ce que tu avais fait, tu avais apprécié ce baiser comme rarement tu l'avais fait auparavant, tu étais juste curieux désormais de voir sa réaction. C'était soit tout bon, soit tout mauvais, et tu ne voulais entendre qu'une seule réponse. Alors, pour tenter de briser la glace, tu commenças à parler en gardant Alex contre toi, un bras dans son dos, ta main sur son visage.

-Désolé, j'aurais peut-être pas dû, je me suis laissé emporter.

Tu t'excusais de cela mais pour autant, tu ne le lâchais pas, tu étais bien trop heureux de ce contact, tu souriais, tes joues étaient légèrement rougie par ce que tu venais de faire, on aurait presque pu croire que tes yeux brillaient, Jeremiah. Et tu espérais qu'il réponde à ton geste par un autre qui te plairait autant.


Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   Mer 20 Mai - 18:25


You are sexy and I know it
« Avec Jeremiah Walker »

Silent ft. Amy Rose ♫


Tu te sentais presque dans l'un de ses films d'amour à l'eau de rose que tu regardais souvent. D'ailleurs tu sentis un changement, fixant encore les beaux yeux de Jeremiah. Il avait enfin osé te prendre la main, un sourire satisfait au coin de tes lèvres, toi qui voulais sentir sa main dans la tienne, tu remarquas que la sienne était plus grande, celle-ci te réchauffait doucement, tu écoutais les battements de ton cœur s’affoler doucement, tu te laissas doucement bercer par les émotions, mais d'un mouvement vif il te ramena vers lui, ce fut un geste doux dont tu étais surpris, mais tu le laissas faire, d'un air gêné, tu dévies ton regard. Tu sentis une certaine pression, collant ton torse contre le sien, tu rougis sous cette pression, sentant doucement cette chaleur corporelle t'envahir, tu fixas longuement le sol, évitant de croiser son regard, tu en perdais doucement le contrôle, puis tu sentis sa main se poser sur ton visage, elle glissa doucement pour agripper ton menton, une idée te traversa l'esprit, tu en fus même gêner, devinant facilement ce qu'il allait faire. Il releva ta tête qui semblait brûlante, celle-ci devient rouge quand tu croisas son regard, tes yeux brillaient. Tu te sentis faible devant ses gestes, te donnant un petit frisson. Sans vraiment te défendre, il posa doucement ses lèvres contre les tiennes, le contact te donne un petit sursaut, emprisonnant tes lèvres sans te donner une possibilité de fuite.

Tout ton corps se crispa avant de laisser celui-ci se détendre doucement, tu fermas les yeux pour mieux profiter de ce baiser, te donnant un frisson de plaisir, tu te sentis plus léger, mais tu étais aussi affreusement gêné, subitement ton corps était devenu faible devant Jeremiah. Tu ne pouvais que le laisser faire, profitant simplement de la douceur de ses lèvres. Tes lèvres se séparent des siennes, doucement tu rouvris les yeux pour plongée ton regard dans le sien. Tu ne savais plus quoi penser de tout ça, encore troublaient par ce geste si doux. Tu ne pouvais que grimacer de gêner en ayant une tête aussi rouge qu'une tomate, tu commençais à avoir chaud et ton cœur valsait bruyamment dans ta poitrine. Alors qu'il te gardait contre toi, tu profitas pour poser ta tête contre son torse, tellement gênée, tu avais encore du mal à discerner ce que tu ressentais à ce moment-là. D'habitude c'était toi qui embrassais le premier et non l'inverse, de plus il t'avait surpris en quelque sorte, tu pensais qu'il allait juste te prendre la main et non t'embrasser, tout semblait être un vrai bazar dans ta tête, tu savais pas quoi dire en fait, allait tu craquer ? Ou résister ? Tout te troublait chez lui, que se soit son physique ou son caractère, il te plaisait vraiment, mais pour une fois tu trouvais que tout allait vite.

▬ Désolé, j'aurais peut-être pas dû, je me suis laissé emporter.

Tu savais bien que résister était dure, toi-même tu en avais du mal, mais de là à être embrassé dès le premier jour de rencontre, il fallait le faire. C'est bien la première fois que tu te sentais gêner pour un bisou, toi qui avais embrassé plein de garçons dans ta vie ou même ici, tu avais même joué au chat et à la souris avec un albinos, mais là tu ressentais vraiment quelque chose, tu te sentais différent, tu paniquas un bon coup en gardant ta tête contre son torse, tu aurais voulu te cacher loin, très loin, tellement que tu en étais gêné. Pourtant au fonds de toi tu voulais recommencer, tu savais vraiment pas ce que tu voulais. Tu l'entouras tant bien que mal de tes bras encore tremblants, tu l'enlaçais tout simplement, tu aurais voulu l'embrasser de nouveau, mais tu n'osais tout simplement pas, tu voulais pas lui donner ce genre de plaisir alors que tu venais à peine de le rencontrée. Pourtant tu n'hésitas pas à lever la tête, les yeux fermés, comme si tu attendais là un nouveau baiser, tu voulais juste tenter, c'était juste ta curiosité, tu n'oserais pas à aller plus loin, tu ne le connaissais pas assez pour ça, d'ailleurs tu devinas sans peine que ton insecte te regardait férocement, il allait intervenir, tu le sentais, mais pas encore, il attendait le bon moment pour t'enlever de cette toile, tu voulais juste profiter un peu...



ALEX LAUZON
#96C254
JEREMIAH WALKER
#57B7EB

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker   

Revenir en haut Aller en bas
 

You are sexy and I know it • ft Jeremiah Walker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Primepoc :: Déchets du forum :: Poubelle générale :: Archives RP :: Zone Est-