bienvenue

Partagez | 
 

 It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 208
MessageSujet: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Jeu 14 Mai - 21:32




14/05” La soirée Namethia calme par référence se résume bien souvent à un bon DVD, l’ordi posé sur une table de fortune construite à l’aide de bouquins de cours, et tout le beau monde qui crèche dans la chambre enroulé dans la même couverture. Selon les chambres, on a le droit aux séries, en passant par les classiques films d’horreur pour finir sur les drames méloromantodramatiques si appréciés par la gente féminine. Te concernant, tu t’illustres grâce à un goût tout particulier pour les dessins animés, les comédies pour enfants qui terminent toujours sur une note joyeuse ou même les films d’animation à l’humour bien dosé (et au drama surdosé à ton goût. Qui n’a pas pleuré devant Dragons 2 ?). Au grand dam de tes colocataires d’ailleurs, puisqu’ils refusent généralement de regarder ce genre de choses avec toi. Tu dois donc attendre d’avoir la chambre pour toi seul pour profiter de ce genre de « plaisirs interdits » (ce qui n’est pas si rare que ça, étant donné que les gens se mélangent parfois dans les chambres pour squatter chez les amis).
Ce soir donc, tu as le luxe de pouvoir profiter de la piaule comme bon te semble. Mais étant donné la journée que tu viens de taper, tu n’as pas le cœur d’aller faire la bringue, ni même de sortir faire chier ton monde. Tu te diriges donc tout naturellement vers la pile de DVDs, construction dont la solidité repose sur l’opération du saint esprit, pour y chercher de quoi combler ta soirée en solitaire. T’as pas l’intention de te coucher à l’heure des poules, non plus. Il ne doit pas être plus tard que 20h30, de toute façon.
Problème, de taille, ton précieux manque à l’appel. Ton intégral de My Little Pony volatilisé, envolé. POF. Disparu.
Tu ne te laisses pas abattre, non. Tu fouilles dans les placards, au milieu de tes fringues et même celles d’Oly (seule personne susceptible de l’avoir emprunté dans cette chambre). Mais le résultat de cette chasse au trésor est décevant et tu te retrouves bien vite contraint de trouver une alternative.
Tu décides donc le plus naturellement du monde d’aller voir à côté s’ils n’ont pas de quoi compenser.

Tu te lèves, troques ton uniforme pour un truc plus décontracté ; un t-shirt noir, suffisamment large pour que tu flottes dedans, et un jean, tout ce qu’il y a de plus simple. Puis tu sors de la chambre pour aller toquer à celle d’à côté ; la n°6. Tu ne connais pas vraiment les habitants mais dans toute ta sociabilité il ne s’agit là que d’un détail sans importance. Tu les connais de vue, tu connais leurs noms, c’est déjà suffisant. Puis tu t’attends pas à te faire rembarrer.
Mais pour l’instant t’attends surtout qu’on t’ouvre.”

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Jeu 14 Mai - 23:29

It's so fluffy, I'm gonna die

Feat. Czeslaw Dmitrieva


Tes camarades de chambre avait disparu pour ce soir, tu étais tranquille. Et tu avais envie d'en profiter. Initialement, ton but était de profiter de ce calme pour inviter un garçon à te rejoindre. Malheureusement, tu n'avais pas eu de chance et toute la journée, alors que tu cherchais quelqu'un, personne n'avait pu répondre présent pour ce soir. Avais-tu fait tes demandes trop tard, ou ton charme ne faisait-il plus effet ? Non, sans doute le temps, le problème ne pouvait venir de toi, tu le savais Jeremiah. Pourtant, tu aurais adoré te lover contre un garçon ce soir et en profiter pour regarder un DVD. Tu avais besoin de tendresse, peut-être ? Tant pis, tu serais donc seul ce soir avec ton ordinateur et rien de plus. Bien sûr, tu en étais frustré, tu avais quand même la mauvaise impression que tu étais moins attirant qu'habituellement.

Tu sortais des douches avec un simple pantalon de toile pour seul vêtement cachant ton intimité. La serviette autour du coup, tu traversas les couloirs dans lesquels tu pouvais entendre le chahut provenant des autres chambres. Peut-être aurais-tu dû rejoindre tes camarades quand ils te l'avaient proposé, Jeremiah. Mais désormais, il était trop tard pour ça. Dans un soupir d'agacement, tu refermas la porte derrière toi et te dirigeas vers ton PC. Tu essayas de l'allumer et ce dernier te répondit d'un bip sonore peu encourageant et d'un écran vert. Là, ta soirée de rêve partait définitivement en fumée. Tu refermas le PC d'un geste rageur, observant la pile de DVD que tu ne pourrais pas regarder ce soir, lorsque quelqu'un frappa à ta porte. Tu n'essayas même pas de réfléchir à qui cela pouvait bien être, tu étais trop agacé par ta malchance. Sans même te vêtir, tu ouvris la porte, torse nu, et dévisagea le jeune homme qui se trouvait juste derrière. Tu le connaissais, il était ton voisin de chambre, tu avais même déjà entendu plusieurs fois son prénom qui, pour l'instant, t'échappait totalement. C'était un prénom plutôt complexe pour toi, Jeremiah, toi qui ne connaissais que peu de choses aux subtilités des langues étrangères.

-Salut, t'as besoin d'un truc ?



Tu profitas de ce petit temps pour le détailler plus attentivement que d'habitude. Il était plutôt bel homme, c'était même étrange que tu ne t'en sois pas rendu compte plus tôt d'ailleurs. Blond, un visage entre adorable et très séduisant, il était tout un style à lui seul. Tu t'adossas à l'embouchure de la porte pendant qu'il parlait, pour être mieux installé lors de ton observation. Tu avais hâte également d'entendre le son de sa voix, sa façon de parler... Ta curiosité venait d'être éveillé Jeremiah, ce jeune homme en face de toi semblait te parler plus qu'il n'en faut. Ta soirée n'était peut-être pas si foutue que cela ? A cette pensée, un léger sourire vint étirer tes lèvres, un de ces sourires qu'un homme arbore lorsqu'il est partagé entre la curiosité et la satisfaction. Ce sourire que tu avais travaillé et qui, désormais, était une de tes armes de séduction. Tu ne te rendais même plus compte quand ce dernier se formait sur ton visage.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 208
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Ven 15 Mai - 2:30




14/05” T’as pas besoin d’attendre longtemps. La porte s’ouvre, te dévoilant aux regards du seul locataire des lieux. Tu te ronges le bout des ongles, ta main libre fourrée dans ta poche. Tu relèves les yeux lorsqu’on t’ouvre, perds deux secondes à identifier le jeune homme venu d’ouvrir. Jeremiah, c’est ça ?

▬ Salut, t'as besoin d'un truc ?

Il entre directement dans le vif du sujet, t’évites d’avoir à faire des pieds et des mains pour réclamer un DVD potable. Enfin, tu n’aurais pas fait des pieds et des mains, tu n’es pas du genre à t’encombrer de ce genre d’états d’âmes. Pour preuve, la vue du jeune homme torse nu ne te heurte pas plus que ça. Ce n’est pas quelque chose d’inhabituel pour toi, c’est un détail qui t’échappe, un peu comme la simple idée d’être complexé ou embarrassé.
Il s’installe dans l’encadrement de la porte, te scrute sans la moindre discrétion. Mais ça aussi, ça te passe par-dessus la tête. Parce que dans ta tête, tu penses à ton pauvre intégrale de My Little Pony, disparu dans la nature.

▬ Hey. Je me demandais si t’avais pas un film sympa à me prêter. Voir et revoir les mêmes trucs à force… Enfin bref. Désolé si je dérange, hein.

Tu te perds en bavardages et trivialités, te demandant l’espace d’un instant si tu n’as pas fait irruption à un moment gênant. Tu glisses un œil derrière lui, curiosité oblige, regardes dans la chambre pour constater qu’il n’y a personne. Pourtant ce scénario ne te semblait pas improbable. Un type torse nu dans une piaule, un sourire ravageur pendu sur les lèvres. Tu ne serais pas obnubilé par ton bien perdu, tu y aurais vu une invitation. Une invitation que tu n’aurais pas refusée. On ne va pas se mentir tu as déjà louché sur ton voisin de piaule quand il avait le dos tourné et si ton esprit n’était pas occupé à cet instant, tu le ferais certainement encore.
Mais en premier lieu, tu attends déjà de voir s’il a de quoi compenser à ton problème du soir ; à  savoir une occupation pour tuer le temps, bien parti pour devenir une excuse pour briser la glace.”

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Ven 15 Mai - 10:24

It's so fluffy, I'm gonna die

Feat. Czeslaw Dmitrieva


Il venait pour un DVD ? Lui aussi avait les mêmes projets que toi visiblement, Jeremiah. Mais pas les mêmes problèmes. Bon, les choses étaient plutôt claires, tu avais les DVD, lui le lecteur qui va avec. Qu'allais-tu choisir, Narcisse ? Voudrais-tu partager de tes trésors avec lui sans contrepartie ? Allait-tu t'imposer à lui pour ce soir ? Tu n'allais sûrement pas passer ta soirée seul, ça c'était sûr. Est-ce que tu te sentais de te mettre en chasse à cette heure plutôt avancé ? Pas certain, mais pas forcément improbable. Toujours est-il que, pour l'instant, tu avais une petite idée de ce que tu pourrais faire.

-Des DVD ? Bien sûr, j'en ai plusieurs, va voir sur l'étagère à côté de l'armoire. J'ai un peu de tout, actions, comédies, drames, dessins animés...



Tu le laissas alors entrer dans ta demeure, dans ton royaume secret. Tu ne te formalisas pas de t'habiller plus que cela, tu n'étais pas réellement pudique et vu les projets que vous deux nourrissiez initialement, il n'y avait rien de choquant à être vêtu de la sorte. Tu l’observais déambuler dans ton espace, se diriger vers sa cible et rien d'autre. Tu te rapprochais lentement, guettant le bon moment. Tu aimais bien ne pas faire les choses facilement Jeremiah, si tu pouvais toujours en rajouter un peu, cela t'arrangeait bien. C'est pourquoi tu attendis qu'il ait porté son dévolu sur un DVD en particulier, qu'il allait pour le prendre, que tu posas ta main sur la sienne pour le porter. A ce contact, son prénom te revint enfin. Czeslaw. Mais tu n'avais aucune idée de comment le prononcer, tu n'osais même pas te risquer à le prononcer haut et fort.

-Je te laisse prendre un DVD mais j'impose une condition avant tout.



Tu tenais toujours sa main, l'empêchant ainsi d'aller plus loin. Ta peau contre la sienne, tu te rendis compte à quel point la sienne était douce, mais tu ne te focalisas pas plus longtemps sur cela. Tu devais te concentrer sur ta façon de parler avec lui, de lui sourire, de le regarder. Car après tout, même si tu voulais simplement utiliser son lecteur DVD, tu n'écartais pas la possibilité d'aller un peu plus loin avec lui. Après tout, tu étais seul, tu pouvais très bien le faire rester dans ta chambre un peu plus longtemps qu'un simple film... Un fin sourire sur les lèvres, tu le fis attendre un peu avant d'imposer ta fameuse condition, tu aimais le faire patienter, cela te laissait tout le loisir de profiter à nouveau de son visage.

-J'veux pouvoir le regarder avec toi. Je voulais regarder un film moi aussi, mais manque de bol, mon ordi a décidé de me lâcher.



C'était, sommes toutes, une demande des plus simples, des plus innocentes. Pourtant, ton sourire, ta voix... Inconsciemment, tu t'adressais à lui de façon plus séductrice, cela ne te gênerais pas de le découvrir un peu mieux que cela. Tu l'observais, attendant sa réponse, sa main toujours emprisonné de la tienne.


Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 208
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Ven 15 Mai - 16:47




14/05” Tu finis par énoncer ta requête, priant intérieurement pour qu’il ait de quoi subsister à ton ennui. Pour ce qui est de ton bien perdu. Tu le chercheras plus tard. Après tout, rien n’est jamais perdu. Et puis c’est peut être Matryona qui te la empruntait. Même si elle est plutôt du genre à regarder Requiem for a dream ou d’autres films qui te donnent joie de vivre et optimisme pour une existence entière.

▬ Des DVD ? Bien sûr, j'en ai plusieurs, va voir sur l'étagère à côté de l'armoire. J'ai un peu de tout, actions, comédies, drames, dessins animés...

Oh miracle. Tu te retiens dans l’embrasser, de l’enlacer, de peu importe et te contente d’un large sourire de bien heureux. Le jeune homme t’apparait comme ton sauveur et tu ne te fais pas prier pour aller vers la dite étagère histoire de faire l’inventaire de ce qu’il possède.
Et il y a le choix.
Tu passes ton doigt sur la reliure des DVDs, t’attardes sur certains noms, moins sur d’autres. Il y a des trucs dont tu n’as jamais entendu parler, des classiques et puis des trucs que tu voulais voir depuis un moment déjà. Tu te notes ça dans un coin de ta tête, il y a de fortes chances que tu reviennes gratter l’amitié ici. De très fortes chances.
Tu ne fais pas trop attention à la présence près de toi, cherchant ton petit bonheur dans ce paradis pour cinéphile. Finalement ton doigt s’arrête sur le tranche d’un DVD ; un film d’horreur. Tu frisonnes, rien qu’en repensant aux avis que tu avais pu recevoir de ton entourage. Il parait qu’on fait dans son froc devant. Et toi qui as un amour inconditionnel pour les poupées porcelaines tueuses style Chucky, tu sens que tu vas être servi.
En voulant retirer soigneusement la boîte de la rangée, tu sens quelque chose saisir ta main. Sur le coup tu sursautes, tournes la tête et te rends compte que Jeremiah convoitait le même DVD que toi. Aah dommage. Tu t’apprêtes à ouvrir la bouche, t’excuser et porter ton dévolu sur autre chose mais il parle avant toi.

▬ Je te laisse prendre un DVD mais j'impose une condition avant tout.

Tu penches la tête, curieux de connaître sa condition. Tu ne bouges pas ta main, l’interroges simplement du regard en haussant un sourcil. Il se laisse désirer un peu, un fin sourire lui fendant les lèvres. Puis il se décide à expliciter la dite condition.

▬ J'veux pouvoir le regarder avec toi. Je voulais regarder un film moi aussi, mais manque de bol, mon ordi a décidé de me lâcher.

Oh. Tu tournes la tête, cherches instinctivement du regard le dit ordi que tu remarques, posé dans un coin. C’est embêtant ouais… Mais bonne poire comme t’es, t’as pas l’intention de refuser. Au contraire, ta mine interrogatrice laisse place rapidement à un large sourire. Ça t’arrange bien, t’y vois une occasion de faire connaissance avec lui. C’est vrai quoi tu n’as jamais eu l’occasion de discuter, malgré le fait que vous soyez dans deux chambres mitoyennes. Puis ça t’évite de passer la soirée tout seul aussi, et ça c’est pas mal non plus.

▬ Pas de problème. De toute façon je suis tout seul dans ma chambre, je dis pas non à un peu de compagnie. Puis ce sera l’occaz’ de faire connaissance, non ?

Tu penches la tête sur le côté, puis rajoutes.

▬ Ah, et t’as peut être une meilleure idée de film que ça ? Il y en a plein que je connais pas dans le lot.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Ven 15 Mai - 19:10

It's so fluffy, I'm gonna die

Feat. Czeslaw Dmitrieva

Il accepte. Facilement. Très facilement. Tu en es ravi Jeremiah, tu libères donc sa main et le laisse prendre son DVD lorsque ce dernier te demande si celui-ci te convient. Tiens, tu ne t'étais même pas formalisé de cela, l'idée de ne pas passer ta soirée seul te convenait largement. Alors tu fixas son choix, un film d'horreur que tu avais détesté. Car tu avais peur de ce genre de film en réalité, Jeremiah. Le souci est que tu ne l'avais jamais avoué, tu craignais ce que les autres pouvait penser de toi, après tout, tu étais le séducteur, le tombeur, tu n'avais pas le droit de montrer une seule de tes faiblesses. Mais si tu disais non, n'allait-il pas se douter de quelque chose ? Tu refusais de te montrer peureux, tu devais être l'homme fort, tout simplement. Tu avais déjà vu celui-là, tu pourrais te préparer en avance. Et tu espérais que Czeslaw aurait plus peur que toi.

-Celui-là ? Bah, un film d'horreur comme un autre, il est plutôt pas mal. Après j'ai franchement de tout, romance, drame, ce que tu veux. Je vais déjà squatter avec toi, je préfère te laisser le choix, ne te fais pas de souci.

Toujours ta sale habitude de tout faire pour être apprécié des autres, là ça risquait de se retourner contre toi Jeremiah. Peut-être que cela t'apprendra à faire plus attention à l'avenir ? Tu te détournas de ton interlocuteur et récupéra une boite de barre de céréales. Tu aimais bien avoir quelque chose à manger lorsque tu regardais un film et au moins, tu pourrais t'occuper si le film choisi était celui d'horreur. Comme tu souhaitais qu'il choisisse autre chose, n'importe quoi. Une romance, pour dévoiler ton côté romantique peut-être ?

-C'est bon, je suis prêt. Tu as fait ton choix ?

Tu l'observais, priant intérieurement pour avoir un soupçon de chance cette fois-ci. Tu n'étais même pas plus habillé que tout à l'heure, toujours ton pantalon de toile si simple, si léger. Même pas de chaussures ou de chaussettes. Toi, dans un des plus simples appareils. Ton torse ruisselait encore des quelques restes de ta douche, coulant le long de ta peau imberbe et se perdant dans la ligne de poil remontant de sous ton pantalon jusqu'au nombril, seule pilosité visible sur ton corps en cet instant. Tu fixais ton interlocuteur, prêt à le suivre, malgré l'angoisse qui t'habitait.


Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 208
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Ven 15 Mai - 20:57




14/05” Réflexion faite, tu te demandes si c’est une bonne idée d’opter pour un film d’horreur. T’es pas du genre à flipper comme un con, non… C’est pire que ça. En général, c’est le genre de délire que tu te tapes quand t’es seul, pour pas te taper la honte justement. T’es pas bien courageux comme garçon. Pas devant ce genre de films où des gens se font dépecer, poursuivre et où des screamers apparaissent toutes les dix minutes (avec la fameuse scène de cul suggérer qu’on trouve dans 90% des films d’horreur parce que c’est R18). Un excellent moyen de confirmer que tu peux pousser des cris au-delà du suraigus.
Alors autant dire que tu pries un peu pour qu’il te conseille autre chose, lorsque tu lui poses la question.

▬ Celui-là ? Bah, un film d'horreur comme un autre, il est plutôt pas mal. Après j'ai franchement de tout, romance, drame, ce que tu veux. Je vais déjà squatter avec toi, je préfère te laisser le choix, ne te fais pas de souci.

Pas de bol. T’hésites entre insister sur le fait qu’il fournit le film –ce qui est déjà énorme- ou assumer le fait que tu aimerais éviter que Jeremiah te voie te cacher les yeux toutes les deux minutes devant le film. La deuxième solution te semble mieux venue. Tu reposes donc le DVD pour attraper celui d’à côté. Saint Anne. Un film plutôt connu qui raconte l’histoire de deux tourtereaux lors du naufrage du fameux bateau de croisière. Depuis le temps qu’on te dit de le regarder, c’est l’occasion de voir ce que ça donne.

▬ Bon bah j’ai jamais vu celui-là et tout le monde me dit qu’il est bien. Je voudrais pas que t’es peur devant le film haha.

Tu ricanes avec un air suffisant, fier d’avoir esquiver l’humiliation grâce à ton astuce et ta bonté légendaire. Ca mériterait un self five.
Le temps que tu portes ton dévolu sur un autre film, Jeremiah en avait profité pour récupérer de quoi grignoter. Brillante idée que tu approuves d’un hochement de tête. T’as de quoi grailler dans ta piaule aussi, à ce niveau-là vous ne manquerez de rien. T’as même à boire.

▬ C'est bon, je suis prêt. Tu as fait ton choix ?

Tu hoches la tête pour toute réponse, remarquant par la même occasion que sa définition du mot prêt n’est pas tout à fait la même que la tienne. Il n’a pas pris la peine de s’habiller, ni même de finir de se sécher. Maintenant que tu y prêtes attention, tu remarques qu’il a la peau humide, ruisselante, comme ses cheveux. Tu détournes le regard, te diriges vers la porte nonchalamment en te giflant intérieurement de buguer sur le physique des gens comme ça. Une fois tu avais fait la même erreur avec le décolleté plongeant de ta voisine en cours de bio. Maintenant elle te prend pour un beau pervers. Ce serait con que le scénario se répète avec quelqu’un que tu veux apprendre à connaître, non ?
Alors tu te jures de faire attention, quand tu louches.

Tu passes par le couloir, entres dans ta piaule, ton havre de paix, ta porcherie, ton foutoir bien-aimé. Tu fais attention quand même, essayes de pousser les affaires de Seth dans un coin –ce type est aussi bordélique que toi, il faut croire- puis tu fous les tiennes en vrac dans ton placard histoire de libérer la place devant le PC que tu ouvres au passage.

▬ Bon c’est pas une pointure comme ordi, mais ça devrait dépanner. Puis l’écran est quand même grand.

Tu déclares, un peu fier quand même, avant d’aller fouiller dans ton sac et de sortir un gros paquet de bonbons. Enfance quand tu nous tiens. T’y rentrerais dans le camion du vieux monsieur, toi, s’il t’en proposait des sucreries.

▬ Installe toi, tu fais comme chez mémé. Et si t’as froid tu piques ma couverture. Tu te les gèles pas comme ça ?

© charney



Dernière édition par Czeslaw Dmitrieva le Lun 18 Mai - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Ven 15 Mai - 21:50

It's so fluffy, I'm gonna die

Feat. Czeslaw Dmitrieva

Tu étais un peu vexé dans ta fierté, Jeremiah. Bien sûr, il blaguait, mais quand même cela ne t'avait pas plus. Alors tu pris le DVD d'horreur juste après que Czeslaw pris le sien, il allait d'ailleurs falloir que tu apprennes à prononcer son prénom, ce serait plutôt important, puis tu le suivit. Tu remarquas que son regard se bloqua sur toi mais tu ne t'en formalisas pas, bien au contraire, tu appréciais ce genre de situation, tu te délectais du regard des autres. Tu entres alors dans la chambre, reconnait non sans mal quels peuvent être les affaires de Seth -connaissant l'animal, tu te doutais bien que le bazar ambiant lui appartenait- et découvre le lit, remplis lui aussi d'un bordel incommensurable. D'accord, Seth est pas le seul dans son cas. Ton hôte te propose de t'installer comme tu le souhaites, tu prends donc place sur le lit, t'adossant au mur.

-Nan c'est bon, je laisse la couette pour l'instant. Il fait chaud en ce moment alors je préfère rester frais le plus longtemps possible.

Une bien étrange façon de voir les choses Jeremiah, tu devais le concevoir. Mais tu supportais difficilement la chaleur lorsque celle-ci devenait trop intense, tu avais alors dû développer d'autres façons de te défendre face à cette aggressante et oppressante ennemie. Tu observais ton nouvel ami mettre en place l'ordinateur, satisfait que celui-ci ait fait une allusion à ton physique, puis l'aida à amener l'ordinateur. Et là, enfin, le moment que tu attendais, celui de la revanche. Tu sortis le DVD du film "La poképoupée tueuse" et lui plaça sous les yeux.

-Je n'ai pas peur d'un tel film et pour te le prouver, je vais le regarder tout de suite avec toi !

Et tu inséras le disque dans le lecteur, satisfait de ta manœuvre. Vint ensuite le moment pour Czeslaw de se placer sur le lit, lui aussi. Tu étais aussi contre le mur du fond, tes jambes s'étendant sur toute la longueur. Il devait donc venir à tes côtés, mais comment allait-il se mettre exactement ? Toujours dans ton envie de tendresse, tu espérais, naïvement sans doute, qu'il vienne se placer assez près de toi. Suffisamment près pour pouvoir te rapprocher un peu durant le film.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 208
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Ven 15 Mai - 23:38




14/05” T’étais trop concentré dans ton petit train-train pour remarquer que Jeremiah avait discrètement embarqué le film d’horreur avec lui. Erreur fatale, que tu risques de regretter amèrement.
Enfin. Pour le moment tu t’inquiètes surtout de savoir si ton invité n’a pas froid en étant si légèrement vêtu. C’est vrai qu’à sa place, t’aurais pas dit non à la couette. Se balader torse nu, encore trempé, c’est quelque chose qu’il t’arrive de faire oui, mais uniquement quand c’est la canicule qui frappe (et tu ne t’encombres même pas du pantalon dans ces cas-là, autant ne pas faire les choses à moitié).

▬ Nan c'est bon, je laisse la couette pour l'instant. Il fait chaud en ce moment alors je préfère rester frais le plus longtemps possible.

Tu hausses les épaules. Comme il veut. Tu ne peux pas lui donner tort, s’il a chaud autant qu’il se mette à l’aise. C’est pas toi que ça va déranger, t’es le premier à le faire. Et ne parlons pas de Seth qui a tendance à pousser le vice concernant l’exhibitionnisme. Bref. Tu veilles tout de même à ne pas perdre ton attention en ayant le regard un peu trop baladeur. C’est le film qui t’intéresse, le film. Tu t’apprêtes à le mettre dans le lecteur de l’ordi d’ailleurs, mais Jeremiah est une chouille plus rapide que toi pour dégainer. Et te voilà avec « La poképoupée tueuse » sous le nez, au lieu de « Saint Anne ». Tu bloques un moment avant de lever la tête vers lui.

▬ Je n'ai pas peur d'un tel film et pour te le prouver, je vais le regarder tout de suite avec toi !

Et il colle le disque dans le lecteur avant de le refermer. Tu n’échappes qu’un vague « Euh… » synonyme de ton actuel malaise intérieur. Toi qui pensais avoir esquivé subtilement le piège, t’avais empiré les choses en ouvrant ta gueule. Et maintenant tout ce que tu peux faire, c’est abdiquer et regarder ça avec lui.
Bon, tu n’auras qu’à te planquer derrière son épaule si ça fait peur. Ça passera inaperçu si tu fais ça discrètement.

▬ Si t’insiste, ça me va.

Tu forces un peu le sourire cette fois avant de le rejoindre sur le lit après avoir installé un peu près correctement le matériel. Vous savez, de sorte à ce que vous voyez bien ce qui se passe. Même si pour le coup, cette idée ne t’enchante pas vraiment.
Tu poses ton cul à côté de lui, ne cherches ni à t’éloigner ni vraiment à t’approcher. Une distance normale en somme. Tu ramènes tes jambes contre toi, les encercles de tes bras après t’être penché pour lancer le film. C’est le moment de vérité, tu te bouffes déjà les ongles en espérant ne pas pousser un cri à la con. Il va se foutre de ta gueule si fort, si ça arrive.

▬ Si t’as peur tu peux te cacher derrière moi, hein.

Tu tentes de plaisanter, plus pour te rassurer dans ta connerie que pour se moquer de lui. C’est ta façon à toi de montrer que t’as pas peur en fait, de faire le coq. Et, à ton grand dam, ce n’est pas du tout efficace et rien que la musique au début te fout la boule au ventre.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Sam 16 Mai - 1:21

It's so fluffy, I'm gonna die

Feat. Czeslaw Dmitrieva

Tu avais largement remarqué son "euh" dubitatif. Te trouvait-il trop insolent, ou était-il peu rassuré de ce que tu venais de faire ? Peu importe, le souci là était ton honneur. Tu te devais de réussir ce test de courage que tu t'imposais. Et tu partais avec un avantage : Tu avais déjà vu ce film. Tu savais quels étaient les endroits qui étaient susceptibles de t'effrayer. Tu savais donc quand fermer les yeux. Tu observais ton hôte et tu remarquais quelque chose de changer sur lui. Son sourire légèrement forcé, peut-être ? Il se place à côté de toi, les jambes repliés sur lui-même. Tu as toujours été impressionné par les gens qui arrivaient à tenir longtemps dans cette position, c'était quelque chose d'incroyable à tes yeux.

-Ouais, j'hésiterais pas. Si toi, tu est pas sous la couette bien sûr.

Tu riais légèrement. Juste légèrement. Tu avais un peu peur, en fait. Car là, la situation pouvait t'échapper à tout instant. Un moment d'oubli, un cri que tu n'imaginais pas là et c'était fini, ta couverture avait disparu. Tu risquais d'être fiché à jamais comme la pleureuse, tu devais éviter ça. Alors tu observais, calmement, tentant de réguler ta respiration. Pour l'instant, tu étais calme, tu savais parfaitement qu'il n'y avait rien durant au moins un bon quart d'heure. Toi, tu le savais, mais pas lui. Alors tu décidas d'un plan machiavélique. Tu observais l'écran, confortablement installé, tu savais un peu près comment se passais le début. Une jeune pokéfan qui trouve, dans une boutique, une poképoupée un peu glauque mais qui manque à sa collection. Tu savais que cette poupée était un peu étrange, un peu "creepy" mais à l'instant où on la voyait pour la première fois, il n'y avait que cette musique un peu angoissante. Alors tu préparas ton sale coup. Tu rapprochas ta main discrètement, très discrètement, il ne devait pas te voir venir. La pokéfan venait de faire son apparition, le stéréotype même de la fille cruche à forte poitrine. Tu ne bouges pas d'un iota. Elle entre dans la boutique. Encore quelques minutes. Là... On voit la bestiole pour la première fois. Ola, tu avais oublié qu'effectivement, elle était super flippante. Non, ne te laisse pas déconcentrer, pas encore. Tu attends, la musique se lance. C'est le moment. D'un coup rapide, discret, tu donnes un petit coup à ton camarade, sur les côtes, léger, mais tu espérais profiter d'un moment de trop grande attention de sa part pour tester sa résistance à la peur. Tu espérais, naïvement, que tu serais pas le pire des deux. Et maintenant, tu te délectes de sa réaction, tu attends de voir comment il réagit. Peut-être que tu vas finir ta soirée seul s'il le prends très mal, mais ça, tu n'y avais pas songé une seule seconde. Maintenant, tu étais bloqué, tu devais subir sa réaction.



Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 208
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Sam 16 Mai - 1:59




14/05” T’aimes bien te rouler en boule, c’est la seule position où tu trouves ton petit confort. Les gens en général, ça aime pas bien être comme ça. Parait que ça donne des courbatures et qu’on a mal au cul au bout d’un moment. Mais toi t’es bien, tu te tiens chaud tout seul et tenir tes genoux, c’est ta façon de t’occuper les mains. Et optionnellement dans ce cas-là te pincer, si jamais la peur faisait des siennes.

▬ Ouais, j'hésiterais pas. Si toi, tu es pas sous la couette bien sûr.

Il rit légèrement. Tu vois cette petite « provocation » au même niveau que la tienne, ça t’occupe l’esprit le temps d’angoisser un peu moins. Tu te détends un peu, fais mine de faire la moue, faussement vexé.

▬ Si tu m’as pris pour un trouillard, tu risques d’être déçu.

Et là, c’est le début du film, avec la musique qui te retourne les boyaux. Allez, il en faut plus pour te faire peur. Ça te rend un peu anxieux et méfiant, tu suspectes déjà l’arrivée d’un truc qui fait peur, d’un coup, avec un bruit horrible en fond. Mais il ne se passe rien de tel. C’est juste un début de film tranquille, un peu angoissant mais sans plus avec le stéréotype de la courge aux gros seins qui veut absolument sa poképoupée. Pourtant ils l’avertissent, la blondasse, mais elle écoute pas. Elle devrait, tu penses, absorbé par les premières minutes, concentré sur la face hideuse de la poupée. Plus glauque que ce que tu pensais, un frisson te parcourt l’échine mais tu restes immobile. Tu ne remarques pas la main qui glisse doucement vers toi, t’es trop concentré. Bien trop. Jusqu’à ce que tu sentes un léger contact au niveau de tes côtes. Et là c’est le drame. Tu pousses ton fameux cri suraigu avant d’avoir le réflexe de plaquer tes mains sur ta bouche. Il te faut bien deux minutes pour te remettre de ce moment de panique. C’est que t’as frôlé la crise cardiaque !

▬ Putain t’es con !

Ton humeur vacille entre la trouille pas possible que tu viens de subir et l’envie de rire. Mais finalement c’est cette dernière qui l’emporte et t’exploses de rire en lui tapant dans l’épaule.

▬ Plus jamais putain, tu m’as fait peur !

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Sam 16 Mai - 2:26

It's so fluffy, I'm gonna die

Feat. Czeslaw Dmitrieva

La réaction avait été... Épique. A vrai dire, tu ne t'attendais pas du tout à cela. Non, tu pensais qu'il allait sursauter, pousser un cri simple, comme toi en tant normal. Mais non, là c'était du grand art. Un cri suraiguë. Un léger sursaut. Et les mains sur la bouche après coup, les jambes se dépliant alors. Et toi, Jeremiah, tu ne peux t'empêcher de rire à l'instant même où ce dernier ria avec toi. Son rire était clair, simple, doux... Un peu le contraire de son cri, en fait. Plutôt agréable à écouter. Et tu ne pouvais plus te retenir de rire, la situation était vraiment géniale. Alors tu passas ta main autour de sa nuque, tu la posas sur son épaule et tu le rapprochas vers toi tandis que ce dernier t'assénais un coup sur ta propre épaule. Tu réussis à te calmer de ton fou rire avant d'enfin pouvoir parler.

-Désolé, j'recommencerais pas mais franchement, c'était trop génial comme réaction. Donc, c'est derrière toi que je dois me planquer, c'est ça ? Ca risque d'être un peu difficile...

Tu ré-concentrais ton attention sur le film pendant que tu finissais ta phrase, chose que tu n'aurais peut-être pas du faire trop vite car là, à cet instant précis, c'était le premier passage qui pouvait te faire hurler. La poképoupée qui tombait d'un coup sur la greluche. Alors ok, elle ne la tuait pas, ok la poképoupée ne s'animait même pas, mais... La première fois tu te souvenais très bien avoir hurlé de peur. Et maintenant, Jeremiah, tu n'étais pas prêt du tout. Mentalement parlant, tu avais perdu toute ta concentration durement accumulé pour ne pas crier. Donc, quand tu vis cette chose horrible lui tomber sur le visage, tu hurlas à ton tour, un hurlement moins aiguë, tes cordes vocales ne te permettant pas une telle prouesse, mais tu avais eu un tel sursaut que tes bras en était revenu sur toi, tu avais vainement tenté de reculer, instinctivement, mais le mur te bloquait. Et là, tu explosas de rire à ton tour. Vous étiez tous les deux ridicules en cet instant, chacun essayant de faire son beau devant l'autre. Te sentant soudainement un peu plus proche de Czeslaw, tu profitas du fait que ses jambes n'était pas encore en position pour poser ta tête sur ces dernières et fixa, depuis ton point de vue, les yeux de ton camarade au dessus de toi. Tes joues étaient encore rouge de la peur et du rire mélangé et une larme pouvait même se voir au coin de ton œil. Cette soirée était intéressante, décidément. De ce point de vue, tu en profitas pour dévisager ton voisin de palier. Tu le trouvais beau, attirant, ses beaux yeux, cette coupe de cheveux qui lui allait si bien...

-Franchement, on est ridicule. On continue de regarder ce film où on change ?

Par changer, tu entendais aussi bien changer de film que de changer d'activités. Car là, en cet instant, tu avais bien envie de lui dérober un baiser, mais tu te retins tout de même. Peut-être était-ce un peu trop tôt. Mais, Jeremiah, tu le savais, tu allais le faire un peu plus tard dans la soirée, tu te connaissais très bien.


Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 208
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Sam 16 Mai - 17:21




14/05” Ce con se met à rire aussi. Tu lui tapes dans l’épaule mais ça ne l’empêche pas de continuer. Il te rapproche de lui tandis que tu tentes de calmer ton fou rire, et ta trouille aussi. C’est qu’il t’a fait flipper, cet abruti.
Ça dure bien quelques bonnes minutes avant de cesser. Putain, t’en as mal au ventre.

▬ Désolé, j'recommencerais pas mais franchement, c'était trop génial comme réaction. Donc, c'est derrière toi que je dois me planquer, c'est ça ? Ça risque d'être un peu difficile...

Ah le salaud. Tu tires une mine faussement vexée en croisant les bras et en grommelant pour toute réponse :

▬ Mouaiiiis.

Toi, t’es trop occupé à jouer les chatons offensés pour faire attention au film. Mais lui, lui qui a reporté toute son attention dessus une fois la crise de rire finit, il ne s’attend pas vraiment à être surpris. Et voilà que lui aussi, il pousse un cri, pris au dépourvu sans doute par une connerie du genre screamer. Et t’exploses de rire à nouveau, petite vengeance personnelle, tandis que lui fait de même. Ah vous êtes beau tous les deux, à vous foutre mutuellement l’un de l’autre. C’est chouette l’autodérision remarque. Et vu que vous êtes tous les deux aussi courageux, il n’y a plus vraiment de raison de vouloir sauver la face. Ah si.

▬ Oh putain j’ai mal au ventre. Mais mon cri était plus viril que le tien.

Tu lâches entre deux sanglots. C’est que t’en pleure, putain. Et t’as du mal à t’en remettre. Quant à ton affirmation, ce n’est peut-être pas tout à fait exact….
Jeremiah se calme plus vite que toi et se met un peu plus à son aise. Il pose sa tête sur tes jambes, te permettant de le fixer d’un peu plus haut, et lui de t’observer d’un peu plus bas. C’est bizarre comme position mais t’y réfléchis pas trop. En fait, avant, tu penses surtout à finir de ricaner comme un con. Et une fois que tu y arrives, tu dois encore récupérer ton souffle.

▬ Franchement, on est ridicule. On continue de regarder ce film ou on change ?

Ok, ok. Tu souffles un grand coup, ça va mieux. T’écoutes sa proposition et franchement, tu vas pas dire non. Déjà parce que tu risques de mourir en t’étouffant si vous vous marrez comme ça à chaque fois que l’un de vous fait dans son froc. Du coup tu réfléchis, tu te grattes le haut du crâne et quand une idée te vient, tu l’exposes.

▬ Ok, alors on coupe le film et je propose qu’on discute. Genre, de nous. Parce qu’à part ton nom et le fait que tu crèches à côté, je sais pas grand-chose sur toi.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Sam 16 Mai - 23:41

It's so fluffy, I'm gonna die

Feat. Czeslaw Dmitrieva


Tu avais envie de lui faire payer pour cette petite critique qu'il t'avait lancé, mais tu en te vengerais pas tout de suite, non, tu trouverais un moment plus approprié pour cela. Toujours sur ses genoux, tu écoutes sa proposition qui te convient amplement. Alors tu tournes sur ses jambes pour atteindre le PC et le baisser, pour être sûr que ni lui ni toi n'alliez vous prendre un nouveau fou rire, puis tu te redressas et t'installa à nouveau à côté de lui, cette fois-ci légèrement tourné de sorte à ce que tu puisses le voir sans pour autant quitter le mur qui te servait d'assise. Tu passas ta main dans tes cheveux et attrapa une barre de céréale que tu ouvris délicatement, de sorte à ne pas faire de miettes sur ce lit qui n'était pas le tien. Tu croquas dedans, en arrachant un petit morceau que tu mâchas sans un bruit. Car qui pouvait trouver attirant un homme qui mange bruyamment ?

-Ca me va ! Bon, alors je commence. Je te pose deux-trois questions, tu dois me répondre honnêtement, d'accord ?

Ta première question, tu savais déjà laquelle elle était. Tu voulais savoir comment prononcer son prénom, donc tu allais le lui demander. Oui, il allait sans doute se moquer de toi, mais qu'importe, tu savais que tu te vengerais dans la soirée, tôt ou tard.


-Explique moi comment tu prononces ton prénom et ton nom, s'il te plait ! Et sans te moquer, ça serait encore mieux !

Tu t'appliquas alors à suivre à la lettre ce qu'il te disait, à prendre les mêmes accents, les mêmes prononciations. Oui, tu voulais savoir comment le prononcer et non, sans aucune aide, tu n'aurais jamais trouvé tout seul. Tu n'étais pas assez cultivé pour cela, pour toi, les langues et accents étranger était... Juste inaccessible. Vint alors le tour de ta deuxième question. Qu'allais-tu pouvoir lui demander... Tu restes dans le simple, l'effiace, Jeremiah tu ne prends pas beaucoup de risque pour le moment.

-Deuxième question... Racontes-moi un peu ce que tu aimes dans la vie ! Ensuite, ça sera à toi de me poser des questions !

Tu avais l'impression de jouer à ce jeu, "action vérité" et cela t'amusais pas mal. Tu avais toujours apprécié ce jeu, même si normalement, tu t'en servais dans un but généralement bien précis.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 208
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Dim 17 Mai - 4:15




14/05” Jeremiah semble d’accord avec ton idée en tout cas. Il se redresse, ferme l’écran, coupant ainsi le film par la même occasion. On entend encore un peu la musique, puis elle s’éteint aussi, lorsque l’ordi se met en veille. Un détail.
Il se redresse ensuite s’installe en étant tourné de ¾, de sorte à ce qu’il puisse te regarder en s’adossant au mur. Tu te calles sensiblement de la même manière, ramenant de nouveau tes jambes contre toi. Il en profite aussi pour taper dans le paquet de barres de céréales qu’il a ramené. Tu le regardes faire sans envie. T’as pas très faim. Faut dire, t’as bouffé comme dix au diner. Et c’était il y a même pas une heure.

▬ Ça me va ! Bon, alors je commence. Je te pose deux-trois questions, tu dois me répondre honnêtement, d'accord ?

T’approuves d’un signe de tête. C’est raisonnable, à ton sens. Puis t’aimes bien ce genre d’interrogatoire, t’as l’impression de jouer à ces jeux pour collégiens style action et vérité. Tu remues un peu sur place, cherchant une position bien confortable avant de te poser, attendant sa première question.

▬ Explique-moi comment tu prononces ton prénom et ton nom, s'il te plait ! Et sans te moquer, ça serait encore mieux !

Etrangement, l’idée de te moquer ne te passe par la tête. En fait, t’es tellement habitué à ce cas de figure que tu en oublies le côté absurde de la question. Tu t’éclaircis donc la voix avant d’énoncer le plus clairement possible la prononciation exacte de ton prénom.

▬ C’est Tché-Sla-V Dmitrieva. Fin j’exagère pour bien détacher les syllabes mais t’inquiète pas, c’est une question qu’on me pose souvent. Les gens écorchent tout le temps mon prénom, j’ai l’habitude.

Tu hausses les épaules. T’as eu le droit à toutes les déformations possibles et imaginables. Même Cislaweuh, quelque chose comme ça. Mais comme d’habitude tu t’es pas énervé et t’as juste expliqué avec le sourire. En articulant bien. Parce qu’au bout d’un moment, ça devient une marque de politesse, un peu de la même manière qu’on dit enchanté. Quoi qu’il en soit, Jeremiah n’a pas de mal à bien le prononcer, tu n’as pas besoin de te répéter pour qu’il assimile la phonétique. Et ça t’arrange parce que t’es persuadé qu’il a plein de questions plus intéressantes que celle-là à te poser.

▬ Deuxième question... Raconte-moi un peu ce que tu aimes dans la vie ! Ensuite, ça sera à toi de me poser des questions !

Hmmn. Tu prends la pause du penseur, tenant ton menton posé entre ton index et ton pouce. Des choses que tu aimes ? Il y en a beaucoup, il y en a tellement que tu ne sais pas vraiment par quoi commencer. Mais t’as une idée des grandes lignes, t’as pas besoin de rentrer dans le détail de toute façon.

▬ Baaaah. Tu vas pas trouver ça très original, hein. Mais dans les grandes lignes j’aime bien profiter du tout-venant. Genre la bouffe, la boisson et faire la fête. M’enfin vu le nombre de soirées qu’on organise ici, je suppose que tu t’en doutais haha.

Tu rigole doucement en te frottant nerveusement la nuque. Non c’est pas vraiment original tout ça c’est sûr. Mais t’as pas vraiment de goût particulier. T’aimes tout, dans à peu près tous les domaines. Et à part te bouger le cul pour travailler, il n’y a pas grand-chose qui te débecte.
Enfin. Tu ne te mines pas davantage avec cette question et décides de l’interroger à ton tour. T’y penses, t’y muris dans ta tête avant de parler. On commence en douceur, en général.

▬ Ok, à moi alors. Qu’est-ce que t’aimes toi et…. Tes passe-temps.

© charney



hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Dim 17 Mai - 18:39

It's so fluffy, I'm gonna die

Feat. Czeslaw Dmitrieva


Tu répétas son prénom avec une étrange facilité. En fait, il n'était pas si difficile que cela. Pourquoi diable s'écrivait-il de cette façon si sa prononciation était toute autre ? Puis tu écoutas sa réponse, tranquillement installé sur le lit. Sa réponse ne te satisfait pas réellement, il se cantonnait aux informations les plus banales, les plus simples. Toi, tu voulais en savoir plus que ce que tu pouvais deviner si aisément à sa chambre, à ses affaires, à son dortoir. Car après tout, toi aussi, tu pourrais lui répondre la même chose, non ? Quoi que... En terme de passe-temps, tu en avais peut-être un supplémentaire. Pouvais-tu réellement lui dire que tu appréciais la luxure, la séduction ? Si tu avais envie de l'ajouter à ton palmarès, peut-être devrais-tu tenir ta langue.

-Ouais, je m'en doutais. Et pour le coup, moi c'est tout pareil, je suis du genre à profiter de l'instant présent, à pas me soucier de grand chose. Je prends la vie comme elle vient, j'accepte toutes les opportunités et je ne me pose pas beaucoup de questions. Je profite, c'est tout...

Tu te stoppas de parler pendant quelques courtes secondes et tu lui adressas un léger sourire, partagé entre le charme et la timidité. Tu plongeais ton regard dans le sien, un regard simple, presque gêné. Tu lui signifiais par un signe que tu aimais la séduction, que tu aimais les hommes et leurs contacts, plutôt que de le lui dire à voix haute. Tu étais un séducteur, tout était toujours planifié pour attirer les autres à toi, ta démarche, ta voix, ton regard, ton sourire... Puis, tu te mis à réfléchir à ta question. Qu'allait tu bien pouvoir lui demander ? Il fallait que ce soit quelque chose d'instructif, d'utile à la situation actuelle...

-A mon tour ! Aloooors... Qu'est-ce que tu apprécies le plus dans cette académie ? Et tu attends quoi de ton futur, en général ? Pas juste ce que tu feras après l'école, nan, tu sais, les trucs du genre ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfant.

Tu espérais une réponse qui t'en apprendrais plus cette fois-ci, tu avais envie de le découvrir, de le connaître mieux que cela. Tu croquas une nouvelle fois dans ta barre de céréales, dévisageant Czeslaw pour avoir sa réponse.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 208
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Dim 17 Mai - 19:46




14/05” C'est vrai que tu n’as pas été d’une précision remarquable. Tu t’es contenté des grandes lignes pour éluder sa question, de peur de foncer trop dans le détail justement. Tu t’es dit qu’au long de la soirée, vous auriez bien l’occasion d’apprendre ce genre de petites trivialités qui vous définissent l’un l’autre.
En attendant, tu te permets de lui retourner la question, l’interrogeant par la même occasion sur ses passe-temps. C’est vrai. Quel meilleur moyen de se trouver des points communs que de comparer ses hobbies ? C’est ce qui rapproche le mieux les gens ; les passions communes, des trucs susceptibles d’être fait ensemble. Comme se poser devant un bon film, par exemple ? (Quoi que celui-ci n’a pas eu le succès escompté auprès de vous deux).

Sa réponse fait tilt dans ton esprit, te faisant envisager des soirées futures. Finalement, tu te trouves des points communs avec lui, un petit je m’en foutisme des conséquences doublé d’un goût certain pour les bonnes choses de la vie. Voilà un charmant terrain d’entente.
Cette pensée étire un peu plus le sourire, t’es content parce que t’as l’impression de t’être trouvé un nouvel ami. Tu ne t’affirmes pas trop vite non plus, tu ne te projettes pas au point de vous voir entrain de faire des confessions sur l’oreiller (en fait, tu n’y penses même pas) mais tu te dis que faudra l’embarquer, le petit Jeremiah, lors de l’une de vos escapades, avec Sasha et toute la clique. La belle team des winners.

Jeremiah te parait gêné. Et t’as beau essayé de mettre un adjectif sur ce sourire un peu timide que tu ne lui aurais pas deviné, t’y arrives pas. Ça te fait juste… Bizarre ? Parce que t’as l’habitude de croiser ce genre de regard chez la gente féminine. Mais quand les filles te regardent comme ça, en général, c’est qu’elles attendent quelque chose. De bien précis. Et sur le coup, t’es trop dans ton ambiance « entre potos » pour spéculer intérieurement sur ce sujet.
T’es pas naïf, non.
C’est juste trop subtil pour que tu percutes en ayant cet état d’esprit.
Et puis t’es bien loin de tout savoir sur Jeremiah, trop peu pour que ton esprit se permette d’émettre des doutes sur ses intentions. Donc pour toi, ce n’est qu’une illusion de ton esprit, une impression faussée par tu ne sais quoi, un bug que t’as eu, et t’y oublis bien vite lorsque le jeune homme ouvre de nouveau la bouche.

T’écarquilles légèrement les yeux, pas que la question te surprenne mais la réponse elle ne te vient pas de suite. Pour dire vrai, avant que Jeremiah ne t’interroge, tu n’avais jamais réfléchi au sujet de ce que tu ferais après… Tu te grattes le haut du crâne, perplexe. Tu cogites, tu cogites, et plus tu cogites, plus tu sèches.

▬ Baaah, je t’avoue que j’y avais jamais vraiment réfléchi en fait.

Tu lâches un petit rire avant de continuer.

▬ Mais dans l’académie, je fais plus attention aux trucs genre ma vie sociale plutôt que les cours. Le boulot et moi, ça fait clairement deux. Fin’, j’apprécie les gens, tout le groupe Naméthia, c’est un petit peu une petite famille et c’est le genre d’ambiance que j’aime bien.

Pour ce qui est de la question de l’avenir, t’es pas très sûr de toi, tu restes donc vague. Aussi vague que ce concept de futur l’est pour toi.

▬ Et pour l’avenir… Putain tu me poses une colle là. Mais je sais pas, je suppose que je me trouverai la bonne personne et si c’est une femme y aura peut-être des enfants et je gagnerai peut être ma vie en faisant pousser des baies dans un coin perdu. Même si j’aime trop la ville pour partir m’isoler. Enfin bref.

Tu causes, tu causes, au bout d’un moment on ne t’arrête plus.
Tu te redresses, changes de position pour te poser en tailleur, les mains sur les cuisses. Une question, une question. Tu ne vas pas poser les mêmes, hein ? T’essayes d’être inventif, de te remuer les méninges, pour changer.

▬ Mon tour. Tu t’attribuerais quoi comme qualités ? Et comme défauts ? En dehors du fait que t’es aussi courageux que moi.

Tu pouffes de rire, encore. Ce passage de la soirée risque de revenir souvent, mais c’est pas ta faute, c’était tordant. Puis c’est pas comme si Jeremiah était le seul ayant subi la honte suprême, toi aussi t’as pris cher dans la catégorie cas social.”

© charney



(défi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Dim 17 Mai - 22:58

It's so fluffy, I'm gonna die

Feat. Czeslaw Dmitrieva


Il laissa échapper un rire devant ta question, Jeremiah, visiblement tu lui posais une véritable colle. Il est vrai qu'en général, on ne pensait pas vraiment à la suite de notre vie, tu étais peut-être le premier à le savoir, Jeremiah. Quoi que. Tu espérais, naïvement, qu'un jour tu te trouves un homme parfait, l'homme avec qui tu partagerais toute ta vie, et tu vivrais peut-être ta vie dans une magnifique maison en bord de mer, avec le vent marin s'infiltrant chaque matin dans ta chambre, te réveillant toi et ton doux époux. Mais ce n'était qu'un rêve, pas une perspective d'avenir. Alors tu cessas de rêver et te concentra à nouveau sur ton camarade. Tu avais bien apprécié sa réponse en réalité, tu pouvais te faire une idée plus précise du blond en face de toi. Il n'appréciait pas les cours plus que cela, il était du genre les amis, c'est la famille et enfin, il aimait rêver et lui, contrairement à toi, ne s'en privait pas, Jeremiah. Et une de ses phrases te laissait un doute, un soupçon. Il se trouverai la bonne personne. Pas forcément homme, pas forcément femme. Tu pensais à cela lorsque la question suivante arriva à tes oreilles.

Il demandait tes qualités et tes défauts. Oh. Une question piège à tes yeux. Que pouvait-tu répondre ? Car tes qualités, tes défauts... Tu ne savais pas réellement, en réalité, lesquels ils étaient. Car tu te voyais toujours en surimpression, bien plus beau, bien plus parfait que tu ne l'étais vraiment. Jamais tu n'étais honnête avec toi même, toujours tu te pensais meilleur que tu ne l'étais en réalité. Tu avais peur de te découvrir, Jeremiah. Tu t'effrayais, ta propre image t'apeurait. Tu fuyais la vérité.

-Moi ? Eh bien... Mes qualités, on peut dire, déjà, que je suis plutôt beau gosse. Puis je suis, enfin j'espère, être sympa, drôle, avenant... Bref, le genre de compliments que tout le monde à l'habitude de se lancer !

Tu avais énuméré ces quelques qualités sans aucune difficulté, bien au contraire. En revanche, les défauts... C'était plus difficile, déjà. Il fallait pourtant que tu puisses lui répondre. Trouver de quoi argumenter.

-Et pour mes défauts... Je serais bien tenté de dire que j'en ai pas. Mais pour être franc, je pense que je suis quelqu'un de trop fier, et peut-être de boudeur.

Tu ne t'en trouvais pas d'autre, Jeremiah, et le simple fait de te le demander t'agaça au plus haut point. Tu savais, en revanche, ce que tu allais demander à ton camarade.

-Et toi ? Qualités, défauts ? Tu apprécies quelle genre de personne, en général ? Et le genre de personnes que tu n'aimes pas, c'est qui ?

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 208
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Dim 17 Mai - 23:45




14/05” Pour le futur, on a tous sensiblement les mêmes ambitions. Une bonne situation, une bonne vie dans une bonne baraque avec une bonne personne et optionnellement des marmots pour égayer le tableau. Quelques rares exceptions se projettent des futurs abracadabrants, sans queue ni tête, mais globalement c’est dans ce genre de cas de figure que la grande majorité de la plèbe humaine fini ses jours. D’une plus ou moins bonne façon selon les individus. La qualité, c’est le seul facteur qui change vraiment.
Dans ta tête, tu te demandes si Jeremiah espère la même chose. Tu supposes, en l’observant attentivement, qu’il a peut-être plus d’ambition que toi professionnellement, plus de motivation aussi (ce qui n’est pas si exceptionnel qu’on pourrait le penser) et puis il est peut-être moins fleur bleu dans sa tête. Ou plus. T’hésites, t’as du mal à te décider sur cette étiquette-là. Alors tu renonces et gardes cette réflexion pour plus tard. Tu lui demanderas directement.
Mais pour l’instant, c’est sa vision de lui-même qui t’intéresse. La meilleure question possible pour brosser rapidement le portrait d’une personne, parait-il. Du moins, tu n’aurais pas trouvé mieux pour en apprendre beaucoup en une seule fois. Du coup, quand il ouvre la bouche, tu l’écoutes et l’observes comme un enfant absorbé par une belle histoire, buvant chaque parole avec une attention toute particulière pour ce qu’il raconte.

▬ Moi ? Eh bien... Mes qualités, on peut dire, déjà, que je suis plutôt beau gosse. Puis je suis, enfin j'espère, être sympa, drôle, avenant... Bref, le genre de compliments que tout le monde à l'habitude de se lancer !

Quelqu’un d’averti y aurait vu une pointe d’incertitude, dans ce j’espère qui veut certainement nuancer toutes ces qualités qu’il te liste en se voulant très certainement général. Mais toi, t’es pas un psychologue, tu dépiautes pas chaque mot pour en trouver le sens caché. Alors quand il te dit ça, tu le crois, tout simplement. Tu le rassures même d’un sourire lorsqu’il se décrit comme sympa, drôle, avenant… Comme pour lui confirmer qu’il ne se trompe pas dans son jugement.

▬ Et pour mes défauts... Je serais bien tenté de dire que j'en ai pas. Mais pour être franc, je pense que je suis quelqu'un de trop fier, et peut-être de boudeur.

Tu trouves sa franchise agréable, tu la vois comme une marque de modestie. Et pour quelqu’un qui se décrit comme fier, tu trouves ça curieux. Mais tu ne cherches pas à débattre sur sa vision de lui-même. Tu te contentes d’hocher doucement la tête, comme si tu prenais en compte toutes ces informations pour les imprimer dans ta petite tête.

▬ Et toi ? Qualités, défauts ? Tu apprécies quel genre de personne, en général ? Et le genre de personnes que tu n'aimes pas, c'est qui ?

Outch. Tu ne t’attendais pas à ce qu’il te retourne la question. Tu fais la grimace, un peu. Mais ça ne dure que quelques secondes avant que tu ne te mettes à rire de nouveau.

▬ T’aimes vraiment me poser des colles toi !

C’est vrai qu’avec de la réflexion, se décrire soi-même ce n’est pas un exercice facile. Tu n’es pas quelqu’un d’imbu de ta personne, ni une personne avec une vision très négative d’elle-même. En fait, tu dois faire partie de cette minorité de la populace qui n’a pas de problème existentiel avec son égo. Mais ça ne t’empêche pas de réfléchir un peu, avant de répondre.

▬ Baaaah. On va dire que je suis sympa alors. Fin’, j’essaye d’aider les gens comme je peux et j’ai pas trop de mal à sociabiliser. J’ai pas vraiment de complexe donc je m’intègre bien même avec des inconnus.

Pendant que tu t’expliques, tu cogites sur d’autres points. Puis de tes « qualités », des défauts te viennent tout naturellement.

▬ Et sinon je parle trop il parait. Mais ça t’a déjà dû le remarquer.

Tu rajoutes en te grattant l’arrière du crâne en ricanant doucement.

▬ Plus sérieusement je suis une putain de feignasse. Vraiment, me demande jamais un coup de main pour le boulot je suis un cas désespéré.

D’ailleurs, comme pour souligner ton argument, tu portes un regard las vers le bordel qui te sert de placard. Des feuilles et des fringues dépassent des tiroirs, ainsi qu’un truc qui ressemble bizarrement à une paire de bas. Depuis quand t’as ça toi ? Oh, peu importe.

▬ Puis j’aime bien tout le monde. Fin’ les seules personnes avec qui j’ai des différents c’est les ex de ma frangine alors autant dire que je suis pas bien difficile.

Les ex de Matryona, grande histoire. Un chapitre croustillant à garder pour une belle occasion.

▬ Bon, à moi. Vu qu’on est à parler d’ex, je suis curieux. T’es déjà sorti avec quelqu’un ? Quoi que, c’est con comme question tu dois être plus vieux que moi alors bon….

Ouais bidon comme question, carrément bidon. Tu réfléchis à autre chose, parce que vu le physique de Jeremiah, tu doutes bien que les quelques croqueuses d’homme qui peuplent l’académie ont dû vouloir lui sauter dessus.

▬ Tournons ça autrement. T’as quelqu’un dans ta vie ou tu te la joues traversé du désert en mode cowboy ?

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Lun 18 Mai - 21:50

It's so fluffy, I'm gonna die

Feat. Czeslaw Dmitrieva


Tu le regardais, sa grimace suivi d'un rire franc. Il te faisait sourire, toi aussi, à être si... Naturel. Tu l'écoutais énumérer ses propres qualités et défaut, des choses qu'en réalité, tu avais soit constaté, soit deviné. Il était ce genre d'être qui semblait pouvoir se faire ami de tous le monde, qui n'avait que peu d'ennuis. Toutes ces idées que tu t'en faisais, il te les confirmait et cela te faisait sourire, petit à petit. Toujours torse nu, tu commençais à ressentir quelques léger frissons, tu aurais eu une pilosité plus importante que cette dernière se serait hérissée sans plus attendre. Mais tu restais dans ta position, préférant attendre encore un peu avant de faire vraiment comme chez toi et te couvrir, t'emmitoufler dans sa couette. Tu ne pus retenir un rire lorsqu'il fixa son placard et ce qui en dépassait, prouvant son aptitude innée à ne pas ranger mais déranger. Et vu qu'il semblait partager la chambre de Seth... Tu imaginais bien l'état d'horreur que la chambre pouvait atteindre.

Il t'expliquait alors qu'il n'y avait que les ex de sa sœur qu'il supportait mal. Là, tu t'y attendais pas. Amour fraternel, sans doute, ce qui, en un sens, était plutôt beau à voir. Tu pensais à ton frère et ta sœur, eux, tes ex, ils s'en fichaient pas mal. En même temps, s'ils devaient commencer à tous les haïr, ça serait peut-être trop difficile. Ton frère t'avait déjà dit, plusieurs fois même, qu'il espérait que tu te ranges enfin et que tu te trouves le bon, mais toi, tu n'en avais pas encore décidé de la sorte. Puis, un sujet en amenant un autre, il te posa des questions sur tes ex. Qu'allait-tu répondre, Jeremiah ? Ta franchise était une belle qualité, mais souvent, tu la dissimulais, tu l'enfouissais car même sa beauté ne pouvait camoufler la laideur de tes actes. Mais ça, tu ne t'en rendais même pas compte, tu te voilais la face.

-J'adore ta façon de tourner ta phrase, Czeslaw ! Eh bien... Pour faire simple, disons que je me la joue en mode cowboy accompagné de temps à autre. Des ex, j'en ais eu pas mal en vrai. Pas encore trouver le bon, c'est tout, mais bon, il doit bien m'attendre quelque part, non ?

Tu le regardais droit dans les yeux, ton homosexualité ne te dérangeait pas du tout, tu en parlais sans aucun problème, sans gêne ni retenue. Après tout, c'est quoi la différence avec les autres ? Aucune, exactement. Dans un sourire, tu décidas de poser une question qui t'avais intrigué, pour le coup.

-Tu crois que tu es plus jeune que moi ? T'as quel âge, au juste ? Et tu me donnes quel âge ?

Ca t'intriguait. Car en fait, tu n'avais jamais l'impression de paraître plus âgé Jeremiah. Non, tu pensais bien ressembler à un jeune de 19 ans, rien de plus. Donc, grâce à lui, tu allais peut-être enfin savoir pourquoi les gens pensaient ainsi !

Code par ZokuPengin sur Epicode


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 208
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Lun 18 Mai - 22:33




14/05” L’amour fraternel. Longue histoire. Faut dire, tu abordes ça d’une manière très particulière avec Matryona. Peut-être parce qu’il s’agit de ta jumelle, sans doute même. Mais tu n’es pas si étouffant, si protecteur avec les autres membres de ta famille. Il n’y a que pour elle que tu t’es déjà battu, énervé, blessé ; avec les garçons qui la côtoient de trop près, sans doute parce qu’ils ont tendance à lui briser le cœur. Ce n’est pas tant le fait qu’elle les fréquente qui te terrifie. C’est de la voir pleurer, rouler en boule dans un coin dans la chambre, inconsolable pendant des semaines qui te fout en rogne. Et ce scénario ayant tendance à se répéter, continuellement, tu tiens désormais les prétendants à bonne distance.
Enfin, ce n’est ni le lieu ni le moment de s’attarder sur ce genre de broutilles. Dans ton esprit, t’as déjà zappé ce passage pour aborder la vie sentimentale de ton vis-à-vis. Sur le coup, t’as peur d’avoir touché un point trop intime, d’avoir été trop curieux. Mais à ta « grande » surprise, Jeremiah te répond de manière tout à fait décomplexé.

▬ J'adore ta façon de tourner ta phrase, Czeslaw ! Eh bien... Pour faire simple, disons que je me la joue en mode cowboy accompagné de temps à autre. Des ex, j'en ais eu pas mal en vrai. Pas encore trouver le bon, c'est tout, mais bon, il doit bien m'attendre quelque part, non ?

Ok. Ok cowboy. Attends, quoi ? Tu buttes sur « le bon » et le « il », ton esprit travaille et l’évidence te vient d’elle-même. Ah ouais d’accord. Autant dire que tu tombes de haut, toi qui étais jusque-là sûr, convaincu, persuadé même que Jeremiah était du genre à les aimer blonde à forte poitrine. Tu t’attendais pas à ce qu’il se dévoile comme le cowboy de brokeback mountain (comparaison tout à fait accurate, cela dit en passant.)
Ça te perturbe un peu, faut pas se mentir. Pas l’aspect homosexualité de tout ça, non. Toi-même, tu joues le funambule entre les deux genres, en grand indécis. Mais tu n’aurais jamais deviné s’il n’y avait pas fait allusion.
Et il doit certainement se poser des questions, parce que la surprise se lit de manière évidente sur ton visage.

▬ Tu crois que tu es plus jeune que moi ? T'as quel âge, au juste ? Et tu me donnes quel âge ?

Sa question a le mérite de te ramener sur Terre, atténuant un peu « le choc ». Tu tombes de haut, avec sa révélation. Mais dans le doute, tu préfères confirmer avant de répondre à quoi que ce soit.

▬ Attends, attends, tu veux dire que toi. T’es pas du genre à débattre si tu les aimes blonde ou brune ?

Curieuse façon de tourner les choses mais sur le coup, c’est ce qui te passe par l’esprit. Il doit deviner que t’as du mal à gober qu’il est pas du genre à draguer de la demoiselle. Et t’es certainement pas le premier qu’il prend de court comme ça.

▬ Sinon j’ai 19 ans mais. Toi t’en fais genre, 20, 21 ? Je sais pas, tu fais plus mature que moi en tout cas.

©️ charney



hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Mer 20 Mai - 10:38

It's so fluffy, I'm gonna die

Feat. Czeslaw Dmitrieva


Tu ne peux t'empêcher de rire en voyant sa mine déconfite. Tu ne pensais pas que tu trompais à ce point les apparences, Jeremiah. Mais il est vrai que ta franchise et ton acceptation de toi-même en perturbait plus d'un. Alors que certain était gêné d'avouer une telle chose, toi, c'était juste très naturel. Après tout, tu n'allais pas mentir sur ta façon d'être, tu étais toi, c'est tout. Et sa façon de bien confirmer ce qu'il pensait avoir entendu te faisait sourire. C'est réellement un débat, ça ? Plutôt drôle. Alors tu te rapprochas un peu pour pouvoir lui répondre. Mais avant toute chose, dévoiler ton âge. Là, son visage trop interloqué était parfait, il fallait que tu en rajoutes.

-Et pourtant, on a le même âge, Czeslaw. Exactement le même. Mais merci pour le compliment.

C'est impressionnant de voir comme tout le monde se trompe sur ton âge. A croire que personne ne sera jamais capable de le trouver du premier coup. Qu'est-ce qui pouvait faire penser cela aux gens ? On te disait souvent plus âgé mais tu ne comprenais pas pourquoi. Ta carrure ? Ton visage ? Ta façon de t'exprimer ? Aucune idée, mais tu voulais bien savoir, en réalité. Et maintenant, tu allais t'amuser avec lui et ton "secret" qu'il n'avait pas l'air d'être sûr d'avoir bien saisi.

-Mon genre, c'est débattre entre blond et brun. Et je préfère les blonds, pour être honnête. Et aussi les roux, d'ailleurs. Pourquoi, tu t'attendais vraiment pas à ça ? Pourtant, je vois pas ce qui pourrait te faire croire que je suis plus amateur de femmes que d'hommes. Enfin, c'est pas noté sur le visage de quelqu'un, si ? Toi par exemple, c'est quoi ta préférence ?


Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 208
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Mer 20 Mai - 22:39




14/05” Il se doute de quelque chose. Remarque, il faudrait être aveugle pour ne pas remarquer qu’il venait de superbement de prendre au dépourvu par ce simulacre de révélation. Wow. Vraiment, juste wow.
Imaginez simplement. T’es là à le fixer, la bouche entrouverte et ton regard incrédule surmonté d’un sourcil relevé. Les épaules affaissés, les paumes vers le ciel, comme pour demander à un dieu quelconque d’apporter une confirmation à cette révélation encore pleine de flous. C’est pas juste quoi !

▬ Et pourtant, on a le même âge, Czeslaw. Exactement le même. Mais merci pour le compliment.

Et il joue dessus ! Quelqu’un avec un tempérament plus explosif aurait certainement mal pris cette façon de tourner autour du pot, juste pour voir. Mais voilà, t’es pas du genre à t’enflammer pour pas grand-chose. Tu te rends bien compte que ça l’amuse, mais disons que t‘as bien du mal à te détacher de ton air clairement surpris. Pas choqué, surpris. Voilà toute la nuance.
Alors autant dire qu’apprendre qu’en fait vous avez le même âge, à côté, c’est du pipi de chat quoi (expression de la maturité latente du narrateur).

▬ Mon genre, c'est débattre entre blond et brun. Et je préfère les blonds, pour être honnête. Et aussi les roux, d'ailleurs. Pourquoi, tu t'attendais vraiment pas à ça ? Pourtant, je vois pas ce qui pourrait te faire croire que je suis plus amateur de femmes que d'hommes. Enfin, c'est pas noté sur le visage de quelqu'un, si ? Toi par exemple, c'est quoi ta préférence ?

Ok, il te cherche là ? Ou alors non. Ou alors oui. Blond oui t’es blond, t’es pas roux mais t’as des tâches de rousseurs ça fait le lien, non ? AH BORDEL. T’as envie de hurler à force de surchauffer parce que maintenant tu commences à te demander si c’est pas du rentre dedans pour te charrier qu’il te fait, là ! En fait, tu sais pas trop du tout comment réagir. Parce que c’est le premier vrai homo (qui s’assume en tout cas) que tu rencontres. Ça parait bizarre, non ? Hélas on ne vit pas dans un monde idéal où tout le monde a le courage de s’affirmer. Et, rien que pour ça, tu trouves Jeremiah admirable.
Mais pour le moment, tu sais pas comment le prendre (certains trolls diront par derrière).
T’es pas mal à l’aise. T’as juste peur de choisir les mauvais mots. Mais tu te lances, parce que le silence, c’est pire qu’une maladresse, parait-il.

▬ Ah bah non je m’y attendais pas en fait… T’as l’air… Comment dire, du genre à aimer les filles ? Je sais pas, je dis pas que c’est marqué sur la gueule de quelqu’un s’il est du genre à préférer les seins aux… ENFIN TU ME COMPRENDS.

Tu paniques comme un parfait boulet, prenant ta tête entre tes mains en rigolant. Un rire entre nerveux et désemparé de ton propre ridicule. Tu te sens comme un parfait idiot à être dans tous tes états juste pour ça ; pour avoir été fermement convaincu depuis le début qu’il était plus hétéro qu’hétéro.

▬ Désolé, tu dois me prendre pour un gros cassos putaiiiin.

Et tu continues à rigoler en passant ta main dans tes cheveux, les ébouriffant un peu plus au passage. D’un côté tu te dis que tu dois passer pour une espèce d’homophobe à la con choqué par pas grand-chose et de l’autre t’espères que Jeremiah comprendra que cette réaction, t’aurais pu l’avoir pour beaucoup de sujets. Suffit que tu sois suffisamment persuadé de quelque chose et qu’on t’apprenne le contraire, et là on te perd.
Enfin bon. Tu te calmes, essayes d’adopter un air plus sérieux (dans la mesure du possible) pour lui répondre.

▬ Sinon j’ai pas de préférence fin disons que... Je m’en suis pas encore trouvé. Mais c’est pas pour autant que j’ai pas d’expérience, hein.

Tu rajoutes, un doigt pointé vers lui avec ta tête de gamin boudeur. Déjà que tu passes pour un boulet, faudrait pas que tu passes pour une vierge farouche aussi. Un minimum de dignité, merde.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 105
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Dim 24 Mai - 0:52

It's so fluffy, I'm gonna die

Feat. Czeslaw Dmitrieva


Tu le regardes se débattre, s'expliquer, se défendre, tenter de s'expliquer... Bref, il panique et cela t'amuses grandement. Tu n'arrives pas vraiment à savoir ce qui a pu le mettre dans un tel état de stress, la peur de t'avoir vexer, la surprise car il ne s'attendait pas à cela, la joie parce qu'il pourrait être intéressé... Tu n'en sais rien, mais tu es persuadé d'une chose, c'est qu'il ne prendra pas mal cette déclaration, il ne s'embêterait pas tant à s'excuser autrement. Il commença même à en rire nerveusement, ce qui te figea sur ton visage un sourire amusé, tu aimais bien cette réaction, il s'en voulait et toi, tu voulais lui dire que ce n'était pas grave. Tu préférais ce genre de réaction à d'autres, beaucoup moins agréable à subir. Car tout le monde n'est pas ouvert d'esprit et tu le sais bien, Jeremiah, tu avais déjà vécu des difficultés à cause de ce que les autres appelaient une différence.

-Hé, t'en fais pas, c'est rien. Tu pouvais pas le savoir après tout ! C'est pas non plus un drame. Et puis, non, je préfère pas les seins, loin de là, mais genre très loin. Non, je préfère les pectoraux. Vraiment.

Tu riais en parlant, cette conversation si simple, si agréable, te procurait un grand plaisir, tu aimais voir la gêne sur son visage. Aurait-il pris tes préférences pour lui ? Après tout, il te plaisait plutôt bien, il était attirant. Mais, par sympathie, tu n'allais pas le charrier pour l'instant, il fallait au moins qu'il retrouve son calme. Mais sa phrase qui suivit était si... Il venait de lancer le bâton pour se faire battre, tu ne pouvais pas résister. Alors tu posas tes mains à plat sur ses genoux et ta tête posé sur ces dernières, tu le regardais droit dans les yeux, de bien plus près cette fois-ci.

-Hmmm... J'ai un doute, pour l'expérience. Comment tu pourrais pas avoir trouvé de préférence sinon ? Tu as des preuves de ce que tu avances ?

Tu voulais chatouiller sa fierté, le taquiner légèrement et le voir réagir, répondre, s'affoler peut-être.

Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 208
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   Lun 25 Mai - 17:34




14/05” Il s’amuse de ta réaction, tu le devines à son demi-sourire, début de rictus étirant l’extrémité de ses lippes. Mais ça ne te rassure pas, ça ne t’aide pas à te mettre à l’aise. Tu as juste le cruel sentiment d’avoir mal réagi, d’avoir mal été interprété. Bref. D’avoir mal fait.

▬ Hé, t'en fais pas, c'est rien. Tu pouvais pas le savoir après tout ! C'est pas non plus un drame. Et puis, non, je préfère pas les seins, loin de là, mais genre très loin. Non, je préfère les pectoraux. Vraiment.

Il en rit. Tu penses qu’il essaye de te mettre à l’aise et cette intention seule suffit à ramener l’ombre d’un sourire timide sur ton visage paniqué. Tu n’es pas du genre à t’angoisser ni à te ronger les sangs mais il y a de choses qui te tiennent trop à cœur pour que tu ne te sentes pas coupable. Une réaction maladroite sur un sujet si sensible, par exemple. Tu penseras à t’excuser, encore. Quand tu auras fini de te flageller de tous les noms en ton fort intérieur.
C’est en retrouvant un peu de contenance ou du moins, quand un semblant de malaise s’évapora, que tu te permis de répondre à sa question sur tes préférences. Tu n’en as jamais débattu avec qui que ce soit, à vrai dire. Mais l’une des rares fois où tu t’es posé la question (seul sous la douche à t’interroger sur les grands maux de ce monde) tu t’es surpris à songer qu’il y a de l’attrait en chaque être humain et que jamais tu n’as considéré le sexe d’une personne comme un critère de sélection pour trouver l’âme sœur. Alors, tout naturellement, tu as répondu que tu ne t’étais pas encore trouvé de préférences. Dans le sens où jusqu’à maintenant, tu n’as expérimenté ce genre de… Contacts ? Ce genre de relations uniquement avec des filles.
Quoi qu’il en soit, c’est la curiosité de Jeremiah que tu avais piqué à vif avec ta réponse tout aussi floue que ta pensée sur le sujet. Il trouva bon de s’approcher, de sorte à pouvoir te fixer dans le blanc des yeux. Tu le regardes aussi en déglutissant, inutile de chercher une pirouette pour éviter la question, la voilà déjà. Et impossible de bricoler la vérité avec un regard comme celui-là qui vous donne le sentiment de lire en vous comme dans un livre.

▬ Hmmm... J'ai un doute, pour l'expérience. Comment tu pourrais pas avoir trouvé de préférence sinon ? Tu as des preuves de ce que tu avances ?

Oh le. Ta bouille mal à l’aise se trouve balayée par une grimace de chaton vexé (sans grande crédibilité). Ce n’est pas très correct de remettre en doute ton « expérience » comme ça. Mais puisqu’il y tient tu t’expliques.

▬ Bien sûr que j’ai de l’expérience. J’ai juste de l’expérience qu’avec les filles donc je peux pas dire si j’aime ou si j’aime pas les garçons tant que j’ai pas sauté le pas. C’est tout.

Et tu croises les bras comme un petit garçon têtu et borné, persuadé qu’il a raison mais à qui on veut donner tort. Un peu plus et tu lui tirerais la langue, histoire de montrer que tu es un grand bonhomme puérile qui aime bien bouder pour pas grand-chose, parfois.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's so fluffy I'm gonna die ▬ Jeremiah Walker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Primepoc :: Zone RP : L'académie Primepoc :: 2ème et 3ème étage :: QG Namethia :: Dortoirs :: Chambre 006-