bienvenue

Partagez | 
 

 Par une après-midi de Mai. [Roxane Standford]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
■ Messages : 14
MessageSujet: Par une après-midi de Mai. [Roxane Standford]   Lun 8 Juin - 7:12


Le jeune professeur n'était pas là depuis très longtemps ; quelques jours, tout au plus. Néanmoins, il avait rapidement pris ses marques. Les rumeurs de son arrivée parmi l'équipe professorales s'étaient répandues assez rapidement, mais son accessibilité et son élégance naturelle avait suffi à lui faire gagner une certaine popularité parmi le corps étudiant et ses collègues. La sonnerie de midi retentit et le jeune professeur, prévoyant, avait préparé de quoi se sustenter sans avoir à participer à la ruée globale vers les réfectoires. C'était une stratégie comme une autre, mais le jeune homme avait besoin de silence pour lire un livre nécessaire à la poursuite de ses recherches.

Cette saison était particulièrement douce et l'été approchant, s'installer dans l'herbe et dans la sérénité des lieux dits "naturel" était parfois salvateur pour la conscience. Ironique quand on savait que le jeune homme n'était pas un fervent défenseur du consensus général qui visait à diaboliser l'ancien monde et à révérer la purge qui avait mené à l'extinction de celui-ci. Mais peu importe, le jeune homme avait mieux à faire que des débats où de toute manière, les faits lui indiquaient que le bénéfice du doute n'était pas acquis pour sa thèse.

Se levant de son bureau, il expliqua rapidement à sa classe quelles étaient les devoirs qu'ils devraient potasser pour le mois d'après et prit son sac, avant de sortir à l'extérieur. Le professeur salua quelques élèves sur sa route ; l'école était animée, comme toujours, que ce soit dans les couloirs ou dans ses alentours. Au moins, cela rendait le lieu plus vivant et il ne s'ennuyait pas, même si la plupart des gens qui lui adressaient la parole étaient bien souvent ses collègues que les jeunes en eux-mêmes. Professeur était une profession qu'il découvrait depuis moins d'une semaine et il ne savait pas quelle distance il devait mettre entre lui et les élèves, globalement plus jeune, même si pour certains de jeunes adultes.

Les allées des jardins extérieurs s'accumulèrent rapidement sous le doux soleil. Accompagné d'Arès, son salamèche de compagnie, le jeune homme fut emporté par la poésie ambiante et s'allongea dans l'herbe sans même toucher à son déjeuner, qu'il avait pourtant sorti. Sa réputation passée ne lui avait pas réellement encore joué de mauvais tours et il doutait fortement que quiconque ait l'outrecuidance de lui parler de ses origines. Il préféra rapidement chasser les images qui lui revinrent, associées à ses défunts parents. Une belle journée de ce genre ne méritait pas d'être gâchée en se remémorant ce genre de souvenirs. Il préféra se relever et ouvrir son livre, qu'il se mit à lire après avoir caressé son compagnon, qui, une fois repu, se mit à faire la sieste sur ses genoux.

Le professeur, habillé d'un habituel costume, s'intégra fort bien à la scène ; comme si, ses cheveux couleur corbeau et son costume aux tons similaires, ses fins traits, étaient finalement, le reflet de la sérénité qui s'envolait en même temps que les pétales de fleurs au gré des brises. Il s'exclama alors :

"Eh bien ça, c'est ce que j'appelle une bonne journée ! Arceus soit vilipendé, je n'ai pas cours cette après-midi..."

Ce genre de désaveu, il les réservait à sa solitude et à son pokémon. Bien qu'il aimait enseigner, un travail reste un travail. Dommage pour le professeur modèle, une élève passait par là à ce moment-là pour entendre son blasphème envers le sauveur du monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 101
MessageSujet: Re: Par une après-midi de Mai. [Roxane Standford]   Mer 10 Juin - 16:52

L'été vient...
Le retour des beaux jours, et de manière durable ! La chaleur, le ciel bleu... Pour Roxane, qui était déjà un rayon de soleil à elle seule et toute l'année pour certains étudiants, que ce soit par son sourire et/ou ses bêtises qui font parties de son caractère, cette saison, c'était vraiment encore plus positif dans son humeur. Les journées sont plus longues, alors on est moins déprimés par la nuit, et puis le soleil se couche plus tard, alors du coup on se couche plus tard et... Et.... Et on arrive pas forcément à se réveiller lorsque c'est nécessaire !

Ce qui fut le cas...
Déjà par trois fois pour notre blonde Naméthienne. Ce n'était déjà pas facile de la faire sortir du lit à sept heures, alors... Si en plus il fait déjà chaud, avec un temps magnifique, c'est sûrement pas pour aller s'enfermer en cours. En plus, pour une fois qu'elle avait élaboré une stratégie... En effet, y'avait plein de nouveaux professeurs ou des stagiaires enseignant qui reprenait les cours et classe de leurs tuteurs et du coup... Du coup... Aller, vous deviner pas ? ... Bha, ils ne connaissent pas le visage des étudiants manquants ! Et ce qu'on ne connait pas, ne nous manque pas...

_ Ouais Juliette, un truc du style ! Tu comprends ma technique ? Comme le nouveau prof me connait pas, que je sois là ou pas, ça ne change rien ! Faut juste prier pour qu'il n'y ai pas de mouchard en classe et tadam ! Le tour est joué !

La Nidorina.
Regardait avec de grands yeux sa dresseuse, tandis qu'Hiro, son rondoudou soupirait... Ses deux pokémons étaient d'accord sur une chose au moins, si Roxane mettait autant d'énergie dans ses examens, que dans ses théories, elle serait déjà diplômé ! D'ailleurs, le trio se promenaient dans les vastes jardins de l'école... Enfin se promener, même ça c'est beaucoup d'énergie, alors on va ajuster le terme et dire, que Roxane, en compagnie de ses pokémons... Bronzaient un peu ! Voilà, c'est plus juste.

Il faisait si bon...
Pas une chaleur à cuire, et si les rayons venaient à chauffer un peu trop la peau de notre blondinette, un vent frais et à la fois doux, chassait cette sensation en plus d'apporter des parfums florales et leurs pétales. D'ailleurs, Roxane ôtait une pétale sur le front de Juliette. Grâce à ses derniers et récents effort en matière d'entrainement, sa starter avait évolué, et enfin, Nidorina pouvait montrer tout son affection auprès de Roxane, sans craindre de la piquer... Notre dresseuse, fière et toujours chargé positivement se plaisait à dire que c'est " Le vent du renouveau" qui fait ça.

Presque finit !
La Roxane qui servait de décoration parmi les autres groupes de fille et qui était trop hésitante sur tant de chose. Dans un an, elle aurait vingts ans et donc, elle estimait qu'il était temps qu'elle se prenne sérieusement en main, sa vie, ses choix et ne plus être figurante dans quoique ce soit. Devenir plus forte ! En caractère et en...

_ Doudou ! * Un prof ! *

CODE ROUGE !
Derechef, Roxane se retrouvait ventre à terre pour se cacher. Qu'a t-elle à se reprocher ? Peut-être parce qu'elle a prit sa journée pour se reposer... Sans l'avis de qui que ce soit et sans avis médical. Pas de couverture quoi ! C'est ce qu'on appel, dans le corps enseignant " Une absence injustifié". La tension était à son paroxysme, Roxane, était aux aguets, puis, quand elle levait les yeux pour voir c'était quel prof en question qui passaient devant eux... Elle... Soupirait de soulagement.

C'est "Monsieur Bon Chic Bon Genre !"
Roxane, s'assit en tailleur, soulagée, puisque cet enseignant... Elle ne l'avait jamais vu et réciproquement ! Stop ! Stop ! Vous allez me dire " Ouaiiis mais comment elle sait ?!", les rumeurs très cher, les rumeurs... Cette école est grande, et à part avoir aperçu ce cher monsieur dans la salle des professeurs, Roxane, ne le connaissait que de vu et de rumeurs via des étudiants qui l'ont eu. D'ailleurs c'est quel matière qu'il enseigne ? Discrètement, elle observait ce dernier qui prenait ses aises sur l'herbe.

Un beau costume.
Assortie à ses cheveux noirs, et un teint plutôt blanc, plutôt soigné quoi... Oui, classe, sobre ! BCBG ! Sa manière d'être lui rappelait les Minspincs, les premiers de la classe, au premier rang, je sais tout, je suis parfait, et toi tu ne sais rien ! Bon, d'accord, la dernière remarque est plus personnel, néanmoins, c'est l'impression qu'ils donnaient, ces verts intellos. Puis, l'espace d'un instant, notre blonde se dit aussi, qu'être un nouveau prof' et s'habiller comme un clochard ou un gangster, c'est peut-être pas bon non plus... Cependant, y'a pas de quoi être extrémiste avec carrément un costard-cravate, non ? Monsieur Ortiz était pas comme ça... Han... D'ailleurs il n'était plus là ce professeur... Peut-être était-il remplacé par celui-ci, qui sait ?

Bref ! Pas la peine de s'attarder.
Et surtout jouer avec le feu en aillant ce professeur dans les parages. Roxane se redressait, s'étirait et... Entendit son Rondoudou marcher gaiement vers celui-ci, attiré par de la nourriture semble t-il. D'une voie discrète et étranglée, Roxante tentait de le ramener vers elle... Cependant, Hiro n'en fait qu'à sa tête rose et, il força l'étudiante à s'approcher suffisamment de l'enseignant pour entendre la déclaration suivante.

"Eh bien ça, c'est ce que j'appelle une bonne journée ! Arceus soit vilipendé, je n'ai pas cours cette après-midi..."

Heeiiin ?

_ Depuis quand un professeur est ravie de ne pas avoir cours ? Vous serez pas payé du coup, c'est bizarre ! D'habitude vous donner cours, au moins pour votre salaire quitte à faire une heure de surveillance !

Roxane.
Portait ses mains à sa bouche, écarlate quant à sa déclaration spontané. Hiro de son coté, était maintenant à deux mètres de l'enseignant, n'osant pas s'approcher d'avantage et pour cause, un Salamèche le fixait. Juliette, la Nidorina demeurait près de sa dresseuse, fixant plutôt l'enseignant.

J'ai rien dis, j'ai rien fais, c'est pas moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
■ Messages : 14
MessageSujet: Re: Par une après-midi de Mai. [Roxane Standford]   Mer 10 Juin - 17:46


S’il s’attendait à ça… Le jeune homme relève les yeux, un peu dubitatif. Une tomate rouge aux yeux bleus. Bon, une jolie tomate, mais une tomate tout de même. Une tomate qui se demandait pourquoi il était heureux de ne pas avoir cours et de ne pas être payé. Ah les jeune… D’ailleurs, il fit fonctionner sa mémoire avant de faire un grand sourire, presque sadique… Eh oui… Il l’avait bien reconnue. Roxane Standford était une élève de Primepoc âgée de 19 ans, assignée à la maison des Namethia et elle aurait dû avoir cours avec lui… De 10h à 12h. Dommage pour les absentéistes, Adam était du genre retors ; le genre de professeur à étudier scrupuleusement les carnets des classes qu’il aurait à gérer pour bien visualiser qui seraient ses élèves.

Quant à la remarque en elle-même, il la laissa couler, prenant son temps pour se relever doucement et épousseter ses vêtements, tandis qu’Arès alla partager sa nourriture avec le Rondoudou. Le jeune homme en profita pour ajuster sa cravate et la broche en argent qui la retenait avant de détailler l’étudiante de long en large. Des cheveux blonds comme les blés, des yeux bleus pétillant, un joli visage. Plutôt petite, elle était exactement comme on l’attendait des jeunes femmes de son âge et représentait bien sa maison ; fraîche comme la brise estivale, la jeune demoiselle était un rayon de soleil expressif. Suffisamment expressive pour qu’il eut l’envie de la surnommer « la tomate » ; un fruit qui était gorgé de soleil, selon certains publicitaires. Mais il resta silencieux un temps, histoire de la gêner un peu plus. Le silence serait sûrement pesant pour elle. Voyant le pokémon se servir dans son panier-repas, le jeune professeur en profita pour s’avancer et le caresser un peu en souriant, mais de manière plus tendre et moins rusée. Quelques secondes s’écoulèrent ainsi et le jeune homme décida qu’il était temps de briser la glace.

D’un ton calme et posé, mais avec un grand sourire, triomphant et amusé, le jeune homme expliqua à l’élève pourquoi il n’était pas malheureux de ne pas avoir cours :

« Je suis payé pour enseigner et pour faire de la recherche. Et je préfère le volet « recherche » de mon emploi d’enseignant-chercheur que celui de l’enseignement. Quoi que, ça fait du bien de croiser de jolies jeune filles qui se font rougir d’elles-mêmes, n’est-ce-pas, ma très chère Miss Standford ? »

Adam, salaud ! En révélant que tu connaissais son nom, tu savais que tu risquais d’accentuer sa gêne en appuyant bien sur le fait que tu la connaissais et que cela pouvait sous-entendre que tu l’avais grillé. Et d’ailleurs, c’était le cas. Le jeune homme se releva et avança vers elle, un petit sourire goguenard sur le visage.

« D’ailleurs, je suis sûr que vous ne manquerez pas la joie de revoir votre nouvel enseignant en classe, la semaine prochaine. J’ai ouï dire qu’il avait, avec regret, dû prendre en compte votre absence, cette semaine. Mais visiblement, il ne vous en a pas trop voulu, malgré que nombreux et nombreuses furent vos camarades présent à son cours, ce matin… »

Très proche d’elle, il en profita pour continuer d’appuyer sur ce jeu d’apparence jusqu’au bout en rajoutant et en lui serrant sa main :

« D’ailleurs, je crois qu’il s’appelle… Adam… Oui c’est ça, Adam Charon, enchanté de faire votre connaissance, mademoiselle Roxane Standford. » Il marqua une pause et s’éloigna un peu pour se retourner vers le soleil et lui demander : « Une bien belle journée, n’est-il pas ? »

Son sourire en était presque carnassier devant la gêne de la demoiselle, ce qui l’amusait beaucoup. Mais il ne semblait pour autant prompt à la punir ou à en faire un scandale.

Il n’était là, après tout, pour la surveiller. Bien sûr, si le problème devenait récurrent, il aurait à lui en parler, mais il ne fallait pas tout de suite sortir l’artillerie lourde et l’engueuler. De toute façon, il n’en avait pas envie, ni la force et préférait profiter de son temps libre. Malgré tout, il alla jusqu’à son cartable et en sorti un polycopier de plusieurs pages, avant de lui ramener en commentant, toujours amusé :

« J’espère que vous prendrez tout de même la peine de le lire et de rattraper votre retard. »

Le polycopier s’intitulait « introduction à la stratégie » et résumait les points importants qu’ils étudieraient en cours tout au long de l’année, le déroulement des cours, leur division en plage horaire théorique et en plage technique, les éventuels devoir qu’ils auraient à rendre, entre autre, le tout résumé sur une dizaine de page. Et voyant l’incrédulité de la demoiselle, il soupira avec gentillesse en perdant un peu de son air amusé avant d’ajouter, amicalement :

« Allons, arrêtez de rougir. Même si vos joues rouges sont mignonnes, à ce rythme, je vais réellement devoir vous surnommer la tomate. Je préfère votre sourire d’ailleurs, à votre gêne. Votre sourire vous met en valeur. »

Adam, charmeur de ces dames et de ces messieurs. Les rumeurs allaient bon train comme quoi le professeur aux beau costumes, la verve acérée, ne tarissait pas de compliments sur ceux qu’il avait rencontré. Mais après tout, cela ne dérangeait pas. Le jeune homme avait l’œil pour voir le positif en autrui et n’hésitait pas à faire remarquer aux autres à quel point chacun pouvait avoir ses qualités ou son charme. Reste qu’il y avait fort à parier pour que son interlocutrice en soit d’autant plus troublée.. Mais après tout, taquiner la demoiselle semblait aisé et plutôt amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Par une après-midi de Mai. [Roxane Standford]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Par une après-midi de Mai. [Roxane Standford]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Primepoc :: Zone RP : L'académie Primepoc :: Alentours de l'académie :: Jardins-