bienvenue

Partagez | 
 

 Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger   Mar 10 Mar - 19:29








Sauvée par un prince
« Avec Kenneth Ledger »

Let's Get Ridiculouss - Redfoo ♫


Tu courais comme un dératé dans les couloirs ainsi que dans les escaliers, poursuivant ton insecte que se barrait quelque part, mais où ? Tu te disais qu'il avait envie de jouer avec tes nerfs en te faisant courir comme un idiot et puis toi te laissait faire comme un idiot, la bestiole courait plus vite que toi malgré le sport que tu faisais tous les jours.

▬ Streaker ! Reviens ici espèce de Sal...

Tu n'avais pas eu le temps de finir ta phrase, tu t'étais pris les pieds sur la dernière marche de l'escalier, tombant comme une merde sur le sol, tu te traitais d’andouille en voyant ton pokémon te devancer. Te te relève en grognant, tu perdais patience avec lui, une grimace colérique apparue sur ton beau visage. Tu courrais comme un fou dans les couloirs, le rattrapant de peu. Tellement énerver que tu lui sautas dessus en bloquant les lames de celui-ci avec tes mains. Tu lui fis un sourire gentillet avant de le lâcher.

▬ J'ai gagner ! ♫

Tu avais lâcher ça tout joyeux, tu étais bien content de l'avoir rattrapé, mais quand tu te relevas, tu te posais bien une question. Hum... Tu étais où là ? Car oui, tu avais poursuivi ton pokémon mais tu ne savais pas où tu étais ni même à quel étage. Tu venais à peine d'arriver dans cette école qui était plutôt grande, tu en avais conclus que tu étais définitivement perdue.

▬ Et merde... On est perdue maintenant ! Streaker, suis-moi.

Tu marchais dans ce couloir plutôt sombre, l'insecte te suivait de près, quelque peut dégouter d'avoir été rattrapé par toi. À cause de son jeu tu étais là à chercher quelque chose ou quelqu'un qui pourrait te guider. Puis tes yeux émeraude se posèrent sur une grande porte, tu hésitas un moment avant de l'ouvrir. Tu entras dans cette pièce qui devait surement être une salle commune, mais de quelle maison ? Et là tu découvris que des filles qui s'amusaient en elle-même. Toi qui ne serais pas vraiment à l'aise avec les filles en plus, sur tout fringuer comme tu étais, un vulgaire débardeur noir et ton pantalon à la militaire. Tu t'enfonçais dans ce harem de fille, cherchant une qui pourrait facilement te parler, mais elles te fixaient tel un intrus, tu te disais que peut-être tu étais dans une maison inconnue et que... Bas que tu n'avais pas l'air d'être le bienvenu. Sinon tes cheveux verts leur faisaient flipper. Streaker te suivait de très près, ses yeux perçants menaçaient chaque fille qui le regardait, lui aussi faisait flipper.

▬ Bonjour ! Désolé de vous avoir dérangée mais je cherche mon chemin. Pourriez-vous m'aider s'il vous plaît ? Je me suis perdue.

Tu pris un air gêné en frottant l'arrière de ton crâne, affichant ton plus beau sourire. Sauf que tu n'avais pas prévu la suite, les jeunes filles t'entouraient, te posant moult question sur toi. Truc que tu pensais pas arriver un jour, tu étais perdue et en plus tu étais entourée de lionnes près à te bouffer. Tu étouffais avec toutes ses filles autour de toi, déjà que tu pouvais pas blairer cette espèce, voilas que tu étais obligé d'en supporter tous une colonie.

▬ A... Attendez ! Je veux juste retrouver mon chemin moi.

Tu étais désespéré et complètement dans le pétrin, alors tu essayais de te frayer un chemin à travers toutes ses écrémeuh en chaleur, sortant de ce piège infâme, ton pokémon n'hésita pas à montrer ses lames devant ses filles en furie, ce qui les calmait de suite, tu avais la tête encore baisser, regardant le sol. Puis te leva ta petite tête de drathem, posant des yeux émeraude sur une personne qui était à l'écart, assis sur un fauteuil, c'était ton sauveur ! Le seul mec de cette tribu, tout heureux tu allas le voir, laissant les lionnes de coté, tu te disais que tu comprendrais jamais ses filles, cette espèce qui te saoulait un peu.

▬ Excuse moi de te déranger, mais pourrais-tu me dire où je suis ? Comme je viens d'arriver je me suis perdue.

Tu étais en face de lui, tu le regardais en affichant ton sourire charmeur, pendant que ton insecte te protégeait en restant derrière toi. Tu remarquais que ce garçon était un beau blond, tu avais osé l'imaginer déguiser en prince dans ta tête, pour tous les blonds ressemblaient au prince, te secoua la tête pour enlever cette idée bien idiote de ta tête.





Dernière édition par Alex Lauzon le Dim 26 Avr - 2:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 254
MessageSujet: Re: Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger   Mar 10 Mar - 22:47

always there to save you, princess.
kenneth & alex


Salle commune des Namethia. Ton territoire, ton repère quand t'as rien à faire. Aujourd'hui encore tu t'y es réfugié, quelques bd sous le bras et des écouteurs dans les oreilles, ta tête enfoncée dans la capuche de ton sweat. Tu pousses la porte d'entrée, effaçant ton air fatigué pour un sourire un peu forcé à l'intention des filles de ta maison. Histoire d'être un minimum poli et aimé parce que t'as pas vraiment d'autre issues, étant le seul mec des bleus. Loin que l'idée d'avoir ce harem pour toi ne te déplaise, mais au fil du temps, tu dois bien te l'avouer : le manque de virilité te manque. T'aimerais bien avoir un ou deux bad potes avec qui traîner sans à avoir à traverser toute l'académie. Ouais non parce que personne vient te voir en fait.

Tu avances dans la salle, balançant ta tête au rythme des basses de la musique, mimant les paroles sur le bout des lèvres, certaines s'échappant dans un souffle discret. Arrivé devant un fauteuil libre, tu t'écroules dedans, laissant ton dos épouser le cuir de celui-ci. La sensation est toujours aussi délicieuse et tu pousses un petit soupir de bien être. Les pieds posés sur la table basse en face, la pokéball de Mysterion dans l'une de tes mains, tu t'amuses à la lancer en l'air et à la rattraper en souriant en coin. Une agréable façon de réveiller ton Fantominus. Après quelques secondes, tu le laisses tranquille, ouvrant la capsule pour qu'il puisse se dégourdir et se divertir avec les autres pokémon présents. Tu le surveilles un peu, juste un instant, comme une mère avec son enfant avant d'augmenter le son de ta musique et t'enfermer dans ton petit monde. Ta bulle que rien ne peut éclater. Discrètement, tu sors un pocheton de la poche de ton jean, extirpant un petit morceau de résine noire puis ton briquet. Tu commences à brûler le cannabis lentement et à l'éfriter avec tes doigts dans la paume de ta main. Tu respires un peu plus fort, savourant l'odeur qui te monte aux narines lentement et tu passes rapidement ta langue sur tes lèvres. Tu ranges le tout pour trouver une feuille à rouler et du tabac dans ton sweat. Mélange. Roulage. Tu lèches. Fin prêt. Tu coinces ton joint au coin de ta bouche le temps de l'allumer et d'aspirer une première latte, ouvrant la fenêtre juste à côté de toi pour ne pas gêner les filles avec l'odeur. Toi, t'aimes ça, ça t'enivre, t'en es profondément amoureux, comme le parfum d'une exquise muse, mais il paraît que ça ne plaît pas à tout le monde. T'as beau ne pas les comprendre, tu respectes quand même. Tout est subjectif, tu supposes.

La tête de tourne autant que la musique et la parfaite symbiose entre les deux te transporte rapidement ailleurs. Comme un con, tu te mets à rigoler un peu trop facilement aux gags de ton comics et t'en oublies complètement ton entourage. Tant que tu ne perçois même pas les cris excités des nanas. Ou plutôt, tu ne cherches pas à comprendre. La maison Namethia est complètement dingue de toute façon. Un rond de fumé s'élève au dessus de ta tête aux cheveux blonds, te donnant un côté angélique. Ironie quand on sait ce que c'est. La tête rejetée sur le dossier du fauteuil, les yeux mi-clos, tu inspires savourant le frisson qui électrise chaque fibre hypersensible de ton corps. Les lèvres entrouvertes et la gorge sèche, tu déglutis en fermant ensuite complètement tes iris bleues.

Une ombre t'envahit. Tu la sens malgré le fait que tu ne la vois pas et que la musique couvre chaque bruit. Tu rouvres aussitôt les yeux, les sourcils légèrement froncés et tu tires d'un coup sec sur tes écouteurs en croyant entendre un semblant de voix s'élever.

« Excuse moi de te déranger, mais pourrais-tu me dire où je suis ? Comme je viens d'arriver je me suis perdu. »

Les traits de ton visage s'adoucissent en découvrant celui du délicieux jeune homme qui te fait face. Tu le détailles longuement, sans gêne, ayant parfaitement conscience que cela puisse le mettre mal à l'aise. Mais tu t'en fiches, tu veux savoir à qui tu as à faire. Tes yeux glissent avec une certaine lenteur sur l'inconnu avant de remonter pour s'attarder sur ses cheveux verts et ses yeux mouchetés d'or. Tu sais pas pourquoi, mais il te plaît déjà celui-là. T'aspire une dernière latte avant de jeter le filtre par la fenêtre. Tu te lèves lentement, te penchant un peu vers le nouveau pour lui souffler ta fumé au visage avant de te redresser, un sourire presque mesquin sur le bout des lèvres.

« Sûrement dans le dernier endroit où un mec de ton genre aimerait se retrouver. » tu lui dis, d'un ton sarcastique.

T'as bien noté son malaise dans cette surpopulation de sexes opposés et ses quelques légères rougeurs sur le haut de ses joues. La tête qui te tourne encore, tu fais un tour sur toi-même en ouvrant les bras, lui indiquant d'un ton un peu trop jovial pour que ça soit naturel :

« À la maison Namethia ! »

Tu t'esclaffes un peu, ton pokémon s'étant empresser de revenir vers toi, intrigué par tes éclats de rire et l'inconnu. Tu le retins un peu en arrière en remarquant l'Insécateur présent et son air peu commode. Tu ramènes finalement ton poing devant ta bouche en t'éclaircissant la gorge avant de lui tendre. Bien que ça soit vain, ta voix reste malgré tout légèrement éraillée à cause de la substance qui coule maintenant dans tes veines.

« Kenneth. Enfin, Kenny. On passera les noms de familles, les adresses et tout le reste, j'aime pas vraiment les formalités. »

Tu attends que son poing vienne à la rencontre du tien, un large sourire désormais charmeur éclairant ton faciès.
On va bien voir ce qu'on peut faire de toi.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger   Mer 11 Mar - 0:18








Sauvée par un prince
« Avec Kenneth Ledger »

Let's Get Ridiculouss - Redfoo ♫


Tu te sentais pas à l'aise au milieu de ses lionnes en furie, si streaker n'était pas derrière toi avec ses lames, ses hystériques t'aurais surement sauté dessus. l'inconnu que tu avais abordé ouvrit les yeux en tirant un coup sec sur ses écouteurs, les sourcils froncés. Tu te demandais si tu l'avais pas dérangée, non, tu t'en fichais complètement, il y avait urgence ! Tu pouvais pas rester avec ses femmes à coté de toi, elles épiaient le moindre de tes gestes. Le blond te regardait, ses traits s'étaient adoucis en te regardant, tu te demandais même si celui-ci te reluquait ou quoi voyait le long moment qu'il passa à te regarder, tu n'étais pas fringué correctement, a force sa te gênait qu'il te regarde avec au t'en d'insistance. Puis tu n'allais pas te gêner non, tu le regardais discrètement sous toutes les coutures, comme à ton habitude tu notais chaque petit détaillé dans le coin de ta tête. Le jeune homme n'hésita pas à se pencher vers toi, n'hésitant pas à te regarder de plus près, par contre tu n'avais pas prévu de la fumer nocif qui vagabondais autour de toi, ce genre de chose dont tu n'avais pas l'habitude, tu t'es mis à tousser en respirant cette fumée que le blond t'avait envoyée, tu supportais pas ça et cela était normal, tu n'avais jamais senti un truc aussi bizarre, déjà que tu fumais pas de base, tu étais quelqu'un de sage même si tu étais capable des pires conneries. Pendant que tu essayais de sortir ce truc nauséabond de tes poumons, celui que tu croyais être un prince se redressa convenablement en souriant, se sourire que tu avais vu dans le coin de l’œil, un sourire que tu mis en méfiance, tu te disais qu'il fallait être prudent.

▬ Sûrement dans le dernier endroit où un mec de ton genre aimerait se retrouver.

Tu remarques que celui qui te parlait était bizarre, il tourna sur lui-même et ouvrit ses bras, tu te disais qu'il lui manquait une certaine case, même si au fond cela te faisait marrer. Puis tu devines sans problème que le blond avait fumé un truc par net vu l'odeur, ça te rappelait vivement quand ton mec fumait de drôle de truc et qu'il partait en " bad trip ", tu t'en étais bien amusé dans ses moments là, tu secoues ta tête pour effacer ce souvenir de ta tête, après tout cela te faisait déprimer de te rappeler de ton ex.

▬ À la maison Namethia !

Le blond t'avait balancé ça si jovialement que tu pouffas de rire automatiquement, ta main sur ta bouche pour essayer de te retenir, mais ça partait trop en live, c'était bien trop tordant cette mise en scène, sur tout que tu avais deviné que celui qui te parlait était surement totalement défoncée. Tu t'arrêtas net ton rire quand l'inconnu s'esclaffa un peu, tu levas un sourcil en étant curieux de savoir ce qu'il avait pris pour être au t'en défoncer, tu ne connaissais rien à ce genre de truc, tu délirais sans pouvoirs prendre de truc dans tes veines, tu n'avais jamais essayé. La seule chose que tu avais essayée c'était l'alcool et ça t'avait pas réussi.

▬ Je comprends mieux maintenant. Mais mec, tu es défoncé ou quoi ?

Tu lui avais sorti sa d'une manière naturelle et sans aucune gêne, tu n'étais pas du genre à trop garder ta langue dans ta poche, tu devais rester prudent, mais vue l'état du mec ton inquiétude était diminué, tu te disais qu'il n'allait pas faire grand-chose vu comment il était. Puis son pokémon arriva, un type spectre, le blond le retiens en arrière, il avait bien capté le mauvais caractère de ton insecte, même si l'insecateur était trop occupé à faire peur aux demoiselles, tu le regardais au coin de l’œil, s'il en faisait pas de bêtise, tu connaissais ton tempérament. Le blondinet ramène son poing contre ses lèvres pour racler sa gorge qui devait être sèche avec le produit illicite qu'il avait respiré.

▬ Kenneth. Enfin, Kenny. On passera les noms de familles, les adresses et tout le reste, j'aime pas vraiment les formalités.
▬ Appelle-moi Alex ! Enchantée Kenny.

Sa voie te fils frissonner. D'ailleurs tu remarquas son sourire aux allures charmeur, tu ne pouvais l'éviter, ton cœur valsa d'un coup, tu ne pouvais pas éviter le charme de celui-ci, des cheveux blonds, des yeux bleus, un sourire charmeur. Tu le classais dans les mecs potentiellement dangereux, tu t'étais déjà fait avoir une fois et tes fesses en avaient pris un coup, tu n'allais pas recommencer ton erreur, tu allais devoir faire attention. Mais d'abord il te fallait définir le caractère de ce mec avant de poser les contraintes. Sans attendre tu lui souris, se sourire charmeur et innocent, ta bouille ne pouvait qu'être jolie.

▬ Tu as de la chance ! Tu as un vrai harem pour toi tout seul ! Ça doit être beau quand vous devez faire la fête ! Vous devriez venir dans notre maison un de ces jours pour faire la fête avec nous. Chez les drathem ce n'est pas vraiment l'amusement total tous les jours...

Ta dernière phrase ne pouvait qu'être vrai, tu prenais même un air un peu déçu, dans ta chambre il y avait pas grand mouvement et d'ailleurs tu n'avais pas rencontré un seul colocataire. Tu attendais la réponse de Kenny, la seule information que tu voulais prendre était s'il aimait que les filles ou non, cela pourrait au moins t'aider à te décoincer et enlever cette satanée méfiance. Tu regardais le poing du blondinet qui restait là, devant toi, tu te posais bien des questions, mais voilà, tu n'aimais pas les présentations bien formelles, tu tendis toi aussi ton poing et tu tapas celui-ci vers le haut et le bas de celui du blond pour faire un simple check à l'ancienne. Au début tu te sentais con à faire ça, mais tu n'étais pas du genre à faire dans la nouveauté, ni même à faire une prise de mains comme les vieux.

▬ Sérieusement tu as pris quoi pour être dans cet état ? Je suis curieux de le savoir.

Ton insecte ne voulait pas s'attarder ici, alors il te regardait d'un regard noir, mais ce n'est pas ça qui allait t'arrêter, tu voulais trouver une connaissance et ce n'est pas un insecte coincé qui allait te déranger.

▬ Désolée si je suis trop bavard, mais tu saurais pas par hasard où se trouve le QG de ma maison ? Cette école est trop grande et ça commence à me saouler de me perdre dans ce labyrinthe.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 254
MessageSujet: Re: Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger   Mer 11 Mar - 1:33

always there to save you, princess.
kenneth & alex


Ça tourne. Les nuances de lumières varient. Un coup c'est sombre, et d'un coup ça éblouit, jusqu'à te brûler la rétine. Toujours de manière plus ou moins progressive. Les yeux rivés sur le sol, tu as un moment d'absence. Complètement impuissant à ce qu'il t'arrive, tu sens une légère sueur froide couler le long de ton échine, t'arrachant un frisson presque douloureux. T'es dans le mal, et en même temps tu te sens bien. Dans ta tête. Ton corps ne semble pas vouloir suivre ton esprit et t'en ressens maintenant les conséquences. C'est pas souvent que ça t'arrive, puisque tu es un consommateur quotidien. T'as sûrement mal dosé, fumé quelques boulettes ou alors la résine devait être probablement douteuse. Tu sais que ça va passer, t'essayes juste de garder tes yeux ouverts bien que ceux-ci se soient considérablement rétrécis, ayant virés un peu rouge. Tes pupilles sont dilatées, plus que d'ordinaire. Difficilement, tu déglutis en tirant un peu sur le col de ton sweat. Allez Kenny, tu sais comment ça marche, tu connais les risques. Mais pour la bonne impression, c'est à revoir. Alex. Alex. Tu sauras t'en souvenir. T'en es certain. Il y a des gens qui marquent plus que d'autres. Et ce jeune homme l'est particulièrement. Non, même dans un état de défonce, tu sais que tu t'en souviendras. Alex.

« Tu as de la chance ! Tu as un vrai harem pour toi tout seul ! Ça doit être beau quand vous devez faire la fête ! Vous devriez venir dans notre maison un de ces jours pour faire la fête avec nous. Chez les drathem ce n'est pas vraiment l'amusement total tous les jours... »

T'essayes de l'écouter. Tu te jures que t'essayes. Mais t'as un peu de mal à te concentrer sur ce qu'il dit, sur les mots qui résonnent comme une litanie à tes oreilles. Tu te contentes juste de fixer ses lèvres fines qui s'épousent entre elles pour formuler des sons. Tu déchiffres. Tu comprends. Du moins tu crois. Et ça te fait sourire, doucement. Tu passes une de tes mains dans tes cheveux, retirant ta capuche par la même occasion. C'est vrai qu'on ne peut pas s'ennuyer avec les filles, tu les aimes bien. Elles te font marrer. C'est juste qu'elles sont un peu... Bruyantes. Et que pour toi, c'est pas toujours la grosse éclate pour essayer de communiquer. Si au début tu défendais ardemment ton « harem », aujourd'hui tu ne dirais pas non à un ou deux camarades masculins.

« C'est pas toujours une chance, t'sais. Mais c'clair qu'on s'ennuie pas avec elles. Et on vient quand vous voulez, j'suis sûr qu'elles meurent d'envie de claquer d'autres culs. » tu murmures, entre le chuchotement et le ricanement.

Tu parles pas vraiment bien, même aux gens que tu ne connais pas spécialement. Les autres disent que c'est l'un de tes défauts. Toi, tu dis juste que tu t'en fous et tu lèves le majeur bien haut à leur intention.

« Sérieusement tu as pris quoi pour être dans cet état ? Je suis curieux de le savoir. »

À nouveau, tu t'esclaffes, repensant à ce que tu viens de faire pour te retrouver dans un tel état. Ouais ça te fait rire. C'est hilarant, ok, c'est même SUPER DRÔLE. Tu te frottes les yeux en lui répondant d'une voix un peu saccadée alors qu'il tape enfin contre ton poing.

« Si tu savais, ha-haha... De la résine magique. Je te ferai goûter si tu veux. »

T'ouvres le zip de ton sweat, la chaleur te bouffant littéralement tout le corps. Ton débardeur trop grand te colle à la peau, c'est dégueulasse. Ça aussi, c'est un autre effet. Des hausses et des baisses importantes de températures. T'étouffes et tu te sens vivre en même temps.

« Désolée si je suis trop bavard, mais tu saurais pas par hasard où se trouve le QG de ma maison ? Cette école est trop grande et ça commence à me saouler de me perdre dans ce labyrinthe. »

Tu arques un sourcil à l'égard du jeune homme avant de hausser les épaules, notant bien qu'il tente de t'offrir son plus beau sourire. Joli-cœur va. Tu vas pas te mentir, c'est le genre de mec bien gaulé et plutôt sexy, doté de cette gueule d'ange qui vous hypnotise. Et après ça, ça fait ce que ça veut de vous. Le genre de mec que tu pourrais te taper une fois bourré. Enfin, c'est ce que tes potes diraient, t'essayes toujours de vivre avec la conviction que tu fais pas ce genre de chose, même sous l'influence de l'alcool. À la rigueur, avec un bon para de mdma... STOP. Oui, d'accord, je t’emmènerai où tu veux mon mignon.

« Tu peux pas imaginer comme ça fait plais' d'entendre une voix virile quand tu vis avec ces hyènes. Je pourrai t'écouter parler toute la journée, même si c'est à propos de la pomme que t'as mangé ce midi ou un bail dans le genre. Allez viens, je vais te sortir de là et on parlera sur le chemin. »

Tu lui attrapes les épaules pour le forcer à faire demi-tour.
… Quoique.
Dans un acte qui se veut héroïque (vive la drogue), tu passes devant lui avec un geste protecteur théâtral, avant de tendre les bras devant toi pour écarter les demoiselles en chaleur.

« Oyé oyé mes belles, on s'calme. À moi aussi ça me fait plaisir de voir un mâle ici, croyez pas, mais on aimerait sortir alors bougez. »

Tu arrives à te frayer un chemin avant d'attraper brusquement le bras d'Alex pour le tirer de là d'un coup sec. T'accélères le pas, passe la porte et la ferme juste derrière lui. Début de l'opération « ramener le mouton perdu à son troupeau », c'est parti.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger   Mer 11 Mar - 17:51








Sauvée par un prince
« Avec Kenneth Ledger »

Let's Get Ridiculouss - Redfoo ♫


Le mec devant toi était complètement pété, ses yeux viraient au rouge, les pupilles dilatées. Tu te demandais encore pourquoi tu discutais avec un mec défoncé, mais cela te gênait pas, tu en avais l'habitude, toi qui parlais à n'importe qui a n'importe quel moment. Puis un petit déclic se produisit, Kenny passait sa main dans ses cheveux, retirant sa capuche, c'était un beau petit blond que tu avais devant toi. Tu le regardais de haut en bas, tu ne pouvais pas le mater, ça aurait été un crime de ta part. Tu le faisais discrètement, profitant de la confusion du blond qui partait en trip.

▬ C'est pas toujours une chance, t'sais. Mais c'clair qu'on s'ennuie pas avec elles. Et on vient quand vous voulez, j'suis sûr qu'elles meurent d'envie de claquer d'autres culs.
▬ On pourrait bien se marrer entre namethia et drathem !

Tellement défoncé qu'il te chuchotait ça, tu avais du mal à écouter d'ailleurs, tu avais de la chance d'avoir de bonnes oreilles, tu avais juste compris le sans de sa phrase et d'ailleurs tu n'avais toujours pas percé à jour le blondinet, bon tu devais faire avec, tu devais te montrer prudent, alors tu allais devoir te montrer hétéro, truc que t'aime pas vraiment faire, mais au moins personne ne pourrait t'embêter après. Il te sortit de tes pensées en s’esclaffant, il se frotte les yeux, toujours sous l'emprise du produit.

▬ Si tu savais, ha-haha... De la résine magique. Je te ferai goûter si tu veux.
▬ Tu pourras m'en passer si tu en as envie, mais je goûterais tout seul dans mon coin, il vaut mieux que je pars en bad trip la première fois dans mon coin.

Mensonges, tu ne serais pas capable de prendre ce genre de truc, déjà que quand tu t'énervais tu devenais incontrôlable et que sous l'effet de l'alcool tu embrassais n'importe qui ou n'importe quoi. Il valait mieux pour toi d'être prudent et d'étudier cette chose pour savoir bien doser, tu voulais être discret en faisant tes conneries ou sinon tu devais être bien accompagné pour accuser cette personne. Tu le regardais toujours, tu avais remarqué que son sweat était ouvert, laissant paraître un débardeur qui était trop grand, c'était mignon et à la fois dégelât, bon tu ris intérieurement en voyant le truc trop grand. Tu le trouvais marrant et effrayant ce mec, ça te rappelait de bons moments. Tu ne pouvais pas le faire, tu t'es mis à regarder du coin de l’œil le débardeur de celui-ci qui épousait les formes du torse du blond. Tu pouvais pas lui avouer de lui qu'il était beau gosse. Tu vois Kenny hausser des épaules

▬ Tu peux pas imaginer comme ça fait plais' d'entendre une voix virile quand tu vis avec ces hyènes. Je pourrai t'écouter parler toute la journée, même si c'est à propos de la pomme que t'as mangé ce midi ou un bail dans le genre. Allez viens, je vais te sortir de là et on parlera sur le chemin.
▬ Je peux te comprendre, cela me saoulerait de rester qu'avec des filles hystériques, même si certain avantage me plairait. Entendue ! Tu es mon guide !

Tu le considérais plutôt comme ton sauveur, celui qui t'arrachait de ses monstres infâmes. Dans ta tête tu t'imaginais ça, même si ce prince était complètement défoncé. Tu lui avais gentiment menti, mais à quoi bon dire la vérité quand mensonge et vérité se mélangent au point de par voir la différence entre les deux. Tu détestais les femmes, même si tu le montraient pas forcément, ses choses t’horripilaient, sauf une, une drathem que tu avais rencontrée, tu l'aimais bien celle-là. Pendant que tu te perdais dans tes pensées tu avais senti des mains sur tes épaules, te forçant à faire demi-tour. Tu n'avais pas trop capté ce qui se passait, ça t'avait seulement sorti de tes pensées. Tu le voyais maintenant devant toi en trin à te protéger des hyènes en chaleur, il te frayait un chemin sans grande difficulté, tu le suivais avec ton insecte derrière. L'image du héros ne pouvait pas te sortir de ta tête, tu en ris intérieurement, trouvant la scène mignonne.

▬ Oyé oyé mes belles, on s'calme. À moi aussi ça me fait plaisir de voir un mâle ici, croyez pas, mais on aimerait sortir alors bougez.
▬ Du vent mesdemoiselles ! Sir Kenny et moi-même voulons passer !

Tu avais lâcher ça avec beaucoup d'humour, poussant un petit ricanement, le sourire aux lèvres tu voyais celle-ci les laisser passer en râlant. Puis tout devint blanc, blanc comme de la neige, tu sentais une main agripper ton bras, ton cœur le fit vite comprendre, il te tira un coup sec pour te faire sortir de cette merde, il accélère le pas et toi le suivait sans trop de difficulté, oubliant tout ce qu'il y avait sur ton passage, tu avais juste l'impression d'être sur un nuage en sentant la chaleur de sa main sur ton bras, tu te traitais d'idiot à ce moment-là. Le claque de la porte te fit sortir de tes gonds, tu avais seulement remarqué que tu étais sorti de l'enfer et que ton sauveur avait fermé la porte. Par précaution tu enfermas streaker dans sa pokéball, évitant moult problème, tu savais qu'il allait faire encore des conneries sur te le laissait. Tu étais maintenant seul avec ton sauveur, tu as mis du temps à réagir avant de parler.

▬ C'était... C'était vraiment marrant ! Maintenant tu vas pouvoir me guider jusque chez moi jeune héros !

Tu avais sorti ça encore sur le ton de la plaisanterie, tu en profitais un maximum pour rigoler un bon coup avant de rejoindre ton QG. Tu lui fis encore ton plus beau sourire avant d'avancer un peu, ne sachant pas part où aller.

▬ Il faut aller où maintenant ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 254
MessageSujet: Re: Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger   Jeu 12 Mar - 17:42

always there to save you, princess.
kenneth & alex


Un courant d'air frais en pleine figure, le claquement de la porte. Boum. Ça réveille, ramène un peu soit tant à la réalité. Tes doigts glissent le long du poignet d'Alex et tu le lâches, passant ensuite tes mains sur ton visage. Le bruit s'estompe, devenant un silence progressif et ça te fait un bien fou. Tu restes comme ça un petit instant, ton visage caché derrière tes paumes. Inspire, expire, inspire. Expire. Ok. Lentement, ça te passe, ton corps s'y fait et réagit mieux à la drogue. T'as juste une putain de dalle maintenant, et la gorge sèche. Tu te promets de passer à la cuisine une fois l'agneau égaré ramené au bercail. Tu dégages d'ailleurs ton faciès pour lui jeter un bref coup d’œil alors qu'il rentre son Insecateur dans sa pokéball. Un gémissement te parvient et une pression contre ta joue te force à regarder de l'autre côté. Mysterion se blottit dans le creux de ton cou et tu le laisses faire, le gratifiant d'une vague caresse sur le haut de la tête et d'un petit sourire complice. Lui, y échappe. Ça risque rien, à part effrayer les gens la nuit, il n'y a rien de plus gentil que ce Fantominus.

« C'était... C'était vraiment marrant ! Maintenant tu vas pouvoir me guider jusque chez moi jeune héros ! »

Sa voix te sort de ta légère léthargie et tu cesses de flatter ton pokémon pour te tourner vers lui, sans cesser de sourire alors qu'il t'en offre un en retour, toujours plus charmeur. Un héros, Kenneth. Style Superman, askip. Tu émets un petit rire silencieux pour toute réponse. Il s'avance un peu dans une direction hasardeuse, hésitant et d'un signe de tête, tu lui passes devant, prenant la tête pour lui indiquer le chemin.

« Il faut aller où maintenant ?
▬  Suis moi. »

Tu lui murmures, le timbre un peu trop éraillé pour parler pleinement à voix haute. Alex a de la chance. Il est tombé sur la meilleure personne pour lui faire visiter l'académie. Exceptés certains membres du personnels, rare sont les personnes qui connaissent aussi bien les bâtiments que toi. Et encore moins de nuit, ton domaine de prédilection. On remerciera les escapades nocturnes et les quelques heures de cours séchées. T'sais que tu devrais avoir honte, Kenneth ? Mais non, vu que, tu vois, ça peut être utile au final. Ça rend service.

« Sinon, comment t'as fait pour arriver jusque chez nous ? T'as dû faire un bout de chemin. »

Tu glisses ton regard d'un bleu étrangement chaleureux vers lui. T'aimes pas le silence. Enfin si, parfois. Mais pas en présence d'une personne aussi intriguante que la couleur de ses cheveux ou de ses yeux.

« Pas que j'sois curieux, mais tu viens d'où sinon ? »

Tu penches ta tête sur le côté pour mieux sentir Mysterion contre toi, celui-ci te ronronnant presque à l'oreille. Le bruit te détend, c'est comme ça chaque fois. Ce pokémon a un effet dingue sur toi. Un peu comme les ronronnements d'un chat. Tendrement, tu frottes ta joue contre lui, ton sourire ne s'étend pas effacé de tes lèvres depuis le début. Mais tu ne perds pas ta responsabilité de vue, indiquant d'un signe de main chaque tournant et couloirs avant de t'engager dedans.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger   Jeu 12 Mar - 20:29








Sauvée par un prince
« Avec Kenneth Ledger »

Let's Get Ridiculouss - Redfoo ♫


Il te fit un petit rire à la petite blague que tu avais faite il y peine quelques minutes. Il te passe devant pour t'indiquer le chemin et tu le suivais de près, tu marchais derrière lui, tu regardais son dos sous toutes les coutures ainsi que sa façon de marcher, c'était une manie à toi de prendre en compte chacun détaille

▬ Suis moi.
▬ Okey !

Il t'avait dit ça dans un murmure alors que toi tu parlais à voix haute, ta voix seule résonnait dans ce couloir au silence pesant. Tu le suivais sans te poser de questions, dans ce long couloir, tu n'aimais pas le silence, mais tu savais pas non plus trop quoi dire, tu te demandais bien ce que tu allais parler avec ce beau garçon. Puis une voix te sortit de tes pensées.

▬ Sinon, comment t'as fait pour arriver jusque chez nous ? T'as dû faire un bout de chemin.
▬ Je sais pas vraiment, je suivais simplement mon insecateur qui c'était échapper. On aime bien jouer à se poursuivre tous les deux. Je faisais pas trop attention à ce qui m’entourait.

Tu avais lâcher ça avec hésitation, mais tu ne pouvais que dire la vérité, mais tu aurais pu aussi avouer que tu étais un peu nouveau que cette académie te dépassait, toi qui serais avant dans un petit studio que ton ex avait. TU avais senti son regard se porter sur toi, d'ailleurs ton regard avait croisé le sien, ton cœur sauta d'un battement, tu avais toujours aimé cette couleur bleue, sur tout dans les yeux, ce bleu azur ne pouvait que t'hypnotiser.

▬ Pas que j'sois curieux, mais tu viens d'où sinon ?

Tu étais surpris qu'on te pose cette question, car tu te disais bien que c'était le seul à te poser ce genre de question, même si pour l'instant tu n'avais croisé que la mignonne victoria. Tu hésitais longuement entre la vérité et le mensonge, tu n'allais pas tout dévoiler aussi rapidement, tu n'avais pas envie d'avoir des rumeurs sur le dos, tu devais aussi avec une cohérence parfaite et tu n'allais pas non plus dire que tu habitais chez ton ancien mec dans un studio pourri où tu avais rencontré simplement en buvant comme un trou. Enfin tu n'avais bu qu'un verre et lui aussi, pas de bol, vous étiez tous les deux sensibles à ça. Te te secouait la tête avant de répondre avec prudence.

▬ Je vivais chez un pote dans un petit studio qu'il avait à Signuire, comme mes parents se sont séparée et que je voulais pas vivre à leurs crochets, donc je me suis mis à vivre avec lui, on avait chacun notre chambre comme des colocataires, donc c'était sympa. Mais il a dû partir vivre ailleurs et donc je suis venue ici.

Toujours ce silence pesant, c'était bien beau de raconter ta vie, mais tu en voulais plus sur le beau blond qui t'accompagnait, tu voulais toi aussi savoir des choses, comme un échange équivalent.

▬ Et toi alors ? D'où tu viens ?

Tu disais ça d'une façon joyeuse, avec ton plus beau sourire, puis tu te posais aussi la question sur la boule fantomatique qui le suivait, il était mignon comme pokémon et très affectueux, bizarrement tu l'enviais un peu, toi qui pouvais pas faire de trop gros câlin à ton pokémon et qui voulait pas trop te montrer son affection.

▬ C'est ton pokémon ? Il est mignon ! Tu en as bien de la chance d'avoir des câlins de ton pokémon, moi si je fais un câlin à mon insecateur je risque de me faire couper en deux.

C'était glauque ta phrase, mais c'était la vérité, tu pouvais pas vraiment lui faire de câlin et d'ailleurs celui-ci bougeait dans sa petite pokéball, il voulait sortir, ce n'était pas un patient du tout. Tu voyais bien que ce pokémon, tu en aurais voulu un comme ça, un qui se frotterait à toi à longueur de journée. Le beau blond te montrait chaque tournant et couloir que tu devais prendre en t'engageant dedans. Puis tu vis les escaliers, tu te rappelais que tu avais trébuché dessus alors tu courras vers ceux-là en montant deux trop marche.

▬ Je me rappelle de ses escaliers. Je les avais descendu en courant et je m'étais rétamé avec la dernière marche en poursuivant streaker.

Tu étais en forme pour monter les escaliers et d'ailleurs tu étais aussi en forme, d'un geste rapide tu avais pris dans ta main la main du blond que tu tirais doucement vers les escaliers que tu montais avec lui, tu étais sous l'emprise de ta gaité en montant un pas une la marche, arriver à la dernière tu lâchas la main de ton guide en te retournant doucement.

▬ Par contre je ne me souviens plus où aller après.


Tu lui fis encore un joli sourire, on ne peut pas te le décrocher se sourire, en même temps tu ne voulais pas le décrocher, tu aimais montrer ton côté joyeux à tout le monde. Tout se passait bien, même si tu trouvais que tout cela était un peu lassant et plat, tu pouvais en profiter pour mater le blondinet, avoue-le, il te plaisait même si tu devinais sans problème qu'il devait être attiré par les filles. Bon tu pourrais au moins t'en faire un pote, tu pensais et là il t'avait dépassé, toi tu restais encore un peu sur la dernière marche de l'escalier, grosse erreur de ta part. Ton insecte n'avait pas dit son dernier jeu, il voulait jouer alors tu le vis sortir de sa pokéball et tu sentis ses mandibules te pousser sans pour au t'en te couper en deux, ses lames retourner tu ne risquais rien, tu devinais sans peine qu'il voulait jouer en croyant que tu allais te rattraper à lui, mais il avait été trop rapide pour toi, alors tu tombais comme une merde, roulant dans les escaliers et tu tombas comme une crêpe à la dernière marche, revenu au point de départ, tu avais un peu mal dans le dos, une vive douleur te mettait à rude épreuve, allongé par terre comme un demeuré, tu te sentais tellement idiot comme ça, tu t'étais ramassé devant ce mec, telle une merde.

▬ Mais quel idiot !


Tu avais dit ça dans un chuchotement, quelque peut en colère contre toi-même et ton pokémon, mais tu ne pouvais montrer cette colère, comme à ton habitude tu la cachais doucement en toi, même si ton sourire c'était enlever pour laisser une grimace de douleur. Tu te redressas pour être assis.

▬ Ça va ! Je n'ai rien de casser, juste quelques petites douleurs !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 254
MessageSujet: Re: Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger   Lun 16 Mar - 1:26

always there to save you, princess.
kenneth & alex


Le sang bouillonne dans tes oreilles et tu entends juste les pulsations de ton cœur qui résonnent dans celles-ci, ton regard voilé fixant le sol sur lequel tu évolues lentement. Par moment, tu comptes tes pas. Une habitude, un toque chez toi, que même la drogue n'estompe pas. Comme une prière, tu récites les chiffres dans ta tête en mouvant silencieusement tes lèvres. Voilà pourquoi, même dans le noir, tu saurais parfaitement où aller. Tu sais exactement quel nombre de pas correspond à chaque couloir de l'académie. Un aveugle ne ferait sûrement pas mieux que toi. Un. Deux. Dix. Quinze. Vingt-deux. Tu tournes, les yeux fermés. Réinitialisation, retour à zéro. Tu t'engages dans une nouvelle ligne droite, écoutant d'une oreille ton interlocuteur, faute de pouvoir lui donner plus d'intention dans ton état. Tu arrives tout juste à saisir l'essentiel et à te le répéter dans la tête pour ne pas l'oublier à l'avenir. Il paraît que c'est vexant. Pote. Petit studio. Signuire. Colocataires. Venu ici. Il secoue la tête, tu le regardes de tes yeux célestes cernés de violet.

« Et toi alors ? D'où tu viens ?
▬ D'Erethia. J'vivais chez mes parents. »

T'as soufflé simplement la réponse entre tes dents, comme tu le fais depuis qu'il est avec toi. Ou depuis que tu as absorbé un peu trop de résine magique, tel que tu l'appelles. Alex, lui, a reporté son attention sur une toute autre chose ; ton pokémon. Ses iris mouchetées d'or semblent s'illuminer à la vue du fantominus blotti contre toi. Tu crois qu'il somnole, il ne bouge plus depuis un moment. Mais après un instant, il s'agite légèrement de nouveau. Le garçon aux cheveux verts le regarde, attendri, presque envieux. Envieux de l'affection qu'il te porte, pas envieux du fait qu'il soit tout contre toi à te câliner. Tu penses. T'espères.

« C'est ton pokémon ? Il est mignon ! Tu en as bien de la chance d'avoir des câlins de ton pokémon, moi si je fais un câlin à mon insecateur je risque de me faire couper en deux. »

Cette fois, tu ne réponds pas verbalement, mais tu ne le laisses pas dans le vent. Tu lui accordes un large sourire satisfait, comme flatté à la place de ton fantominus qui s'est mis à ronronner de plaisir à ses mots. En revanche, tu te rappelles vaguement du sien. Un insecateur plutôt terrifiant. Un peu comme un bouledogue doté de deux lames tranchantes en guise de croc. Les plus fous n'y auraient pas mis la main. Même toi, ô grand fou furieux provocateur du danger. Cette petite chose verte, tu as lu de la haine presque meurtrière dans ses yeux, tout à l'heure. Tu avais directement capté son aura, avant même de te rendre compte de la présence d'Alex. C'est pour ça que tu as vite fait reculer Mysterion en arrière.

Hochement de tête, comme pour le remercier silencieusement, tu lui indiques le chemin à prendre du bout du doigt en même temps, alors qu'il t'explique rapidement qu'il était passé par là tantôt. Sans attendre davantage, c'est à son tour de t'attraper la main pour te tirer vers les escaliers qui se présentent devant vous. Un peu bousculé, tu mets un certain temps à réagir et à le suivre, tentant de garder l'allure. C'est seulement une fois qu'il se perd de nouveau qu'il te lâche, te permettant de te pencher pour respirer un peu. Faut vraiment que t'arrêtes la cons', c'est pas bon pour tes poumons.

Malheureusement, la pause est de courte durée. Sans que tu n'aies le temps de comprendre, un éclair de lumière jailli de nulle part et tu entends un cri derrière toi. Mysterion, surpris par le bruit, sursaute et quitte rapidement son nichoir pour se cacher derrière toi. C'est après t'être tout à fait retourné que tu comprends ce qui s'est passé. Et que tu découvres le bilan de l'attaque de l'insecateur. 0 mort. Dont 1 victime qui semble être blessée. Ça va, pas trop lourd comme dégât. On a déjà fait mieux.

Tu redescends à la hâte les marches, Alex ayant fait une chute plutôt impressionnante. Assez du moins pour éveiller une once d'inquiétude en toi. Arrivé à lui, tu crois l'entendre lâcher un juron, bien qu'il semble se raviser et ranger de côté sa colère.

« Ça va ! Je n'ai rien de casser, juste quelques petites douleurs !
▬ Donne ta main, je vais t'aider. »

Tu hésites un instant, pas sûr que tu sois en état de le relever. Bof, au pire, vous tomberez pas plus bas. Sauf si le sol se dérobe sous vos pieds. Mais ça s'est pas trop possible. Alors tu lui tends la main pour attraper son poignet et le redresser doucement. Au final, bien qu'un peu tremblant, tu y arrives sans trop de difficultés. Arquant l'un de tes sourcils, tu lui demandes :

« Hey, t'es sûr que ça va ? »

Étonnamment, du moins venant de toi, grand casse cou de renom, ta voix semble sincère et réellement inquiète. Tu glisses un coup d’œil vers le responsable en grinçant des dents. Sale bête.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger   Mar 17 Mar - 2:20








Sauvée par un prince
« Avec Kenneth Ledger »

Arctic Monkeys - Do I Wanna Know? ♫



▬ D'Erethia. J'vivais chez mes parents.


Tu te disais que peut être c'était quelqu'un de plutôt normal, enfin une personne qui n'avait pas de problème de sa famille ou un passé assez lourds, tu aurais bien voulu vivre chez tes parents toi aussi, mais tu n'avais pas eu de chance sur ce coup-là, tu avais tiré le mauvais numéro, même si tu t'es battu par le passé pour être là et encore tu te bats pour éviter tout problème et autres, tu voulais un bel avenir, tu voulais tout le temps rire et sourire, être joyeux quoi. Il te fit un large sourire, toi qui avais complimenté son pokémon, tu l'enviais bien.

Mais ça c'était avant que ton insecateur t'attaque, tu étais toujours par terre, en bas des marches. Assis comme un idiot, tu n'osais pas te relever tellement que la douleur se propageait en toi, bon tu as eu pire que ça, ton Insecateur t'avait fait tellement pire avant, tu n'allais pas te laisser amadouer par cette bestiole verte. Puis tu entendais des pas, tes yeux se posèrent sur Kenneth qui était venu avec hâte vers toi, peut être inquiet, enfin tu espérais qu'il serait inquiet.

▬ Donne ta main, je vais t'aider.


Tu avais tout de même une fierté, tu allais renier cette aide que le blond t'avait gentiment proposé sauf qu'il t'a tendu la main, là tu pouvais pas vraiment refuser, enfin se serais pas sympa de te part, pendant ce temps-là le blondinet t'avait pris le poignet afin de te redresser avec douceur, alors tu te laissas faire en laissant de coté ta fierté masculine. Il t'avait aidé à te redresser, même sous l'emprise du produit il avait réussi à te tirer le bougre, tu étais un peu gêné dans cette situation. Il te regardait en arquant un sourcil.

▬ M...Merci...


Tu étais drôlement gêné, cela se sentait dans ta voix, tu étais plutôt mignon avec cette voix gêner et même ton visage montrait cette gêne.

▬ Hey, t'es sûr que ça va ?
▬ Oui... Oui ça va. J'ai eu bien pire, j'ai juste quelques douleurs dans le dos, mais rien de grave.


Tu voyais Kenneth regarder en direction de l'Insecateur qui était perché en haut des escaliers, il attendait sagement que tu reviennes près de lui, tu avais vite deviné son petit jeu, il avait surement entendu la conversation et il devenait vite jaloux, tu avais vite deviné qu'il était simplement jaloux que je parle d'un autre pokémon que lui. Tu ne pouvais que sourire à son idiotie.

▬ Streaker, tu n'es qu'un idiot ! Tu auras le droit à une punition quand on aurait trouvé la chambre.


Tu disais ça avec un sourire, si gentiment. Pourtant l'insecte en frissonnait déjà, tes punitions pouvaient être effrayantes, tu n'étais pas forcément tendre quand un pokémon faisait une grosse bêtise. Tu étais peut-être gentil, mais tu pouvais aussi être stricte, sur toute si personne ne pouvait te voir. Tu regardes Kenneth de tes yeux ambrés, ton sourire toujours aussi charmeur, même si tu avais de petites douleurs dans le dos. Tu montais deux trois marches avant de regarder Kenneth, tu boitais faiblement à l'une de tes jambes, ce n'était pas grand-chose, à peine visible en plus, tu te disais que ceci n'était pas bien grave.

▬ On peut continuer Kenny. Enfin je veux dire monsieur le guide.


Alors tu repris la marche, montant les marches une par une, tu voulais éviter de courir, même si ce n'était pas grand-chose, tu ne voulais pas empirer les choses, les marches étaient enfin montées, ton insecte te regardait toujours avec ce regard hargneux. Tu en profitas pour lui donner une petite caresse sur la tête, même si tu étais énervé contre lui, tu n'arrivais pas à être méchant, tu l'aimais trop.

▬ Bon, pars où aller maintenant ? Il faudrait que je visite cette école pendant la nuit, je pourrais prendre mon temps comme ça, je dors pas souvent la nuit.


Tu fis un petit rire, pendant que tu trônais dans ce couloir encore vide, tu te demandais bien où étaient passés tous les élèves, bon cela était mieux, tu étais seul avec le beau blond, tu ne pouvais qu'être heureux à cette idée-là. Ton insecte s’approchait de toi, te collant presque, il posait sa tête sur ton épaule, déposant tout son poids sur toi.

▬ Aie ! Arrête ! Tu es lourds streakers ! Tu vois pas que j'ai mal aux pieds andouille !

Mince ! Ça t'avait sorti complètement de la tête, tu n'avais pas avoué cette douleur au blondinet, tu espérais qu'il ne fasse pas grand-chose, enfin tu voulais pas qu'il se fâche, cela t'aurait un peu attristé. D'ailleurs l'insecte arrêta son petit jeu et pointa sa tête devant toi, tu avais deviné qu'il voulait une caresse, donc tu lui en fis une, une douce caresse pour ton pokémon que tu aimais bien.

▬ Là... Là... Soit pas jaloux comme ça. Fais plutôt le garde du corps devant nous.

Tu lui avais dit ça avec une voix très douce, assez rare de l'entendre, mais tu étais obligé de t'y prendre comme ça, l'insecte partit un peu devant toi, mais avant ça tu avais remarqué que celui-ci avait lancé un regard plutôt hargneux envers Kenneth. Il partit un peu devant, alors tu poses ta jolie regardé sur le beau blond.

▬ Désoler. Il est très jaloux et très possessif, quelques fois j'arrive pas à le comprendre... Mais ne t'inquiète pas, il ne fait jamais de mal aux personnes que j’apprécie.

Tu lui fis encore tout sourire charmeur, ton joli minois qui restait toujours intact, même après être tombé dans des escaliers sans fin.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 254
MessageSujet: Re: Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger   Mer 25 Mar - 1:35

always there to save you, princess.
kenneth & alex


Au moment où tu te relèves, t'as l'impression que le sol se dérobe sous tes pieds. Ça tourne autour de toi et un rire hystérique reste bloqué dans ta gorge. T'es pris par de légers soubresauts incontrôlables et tout se noie dans une spirale hypnotique qui te défonce les yeux et te fait halluciner. T'as l'impression que tu deviens fou, que ta cervelle coule par tes oreilles. Une gelée bouillante qui te chauffe le crâne comme l'effet d'un fer chauffé à blanc. L'une de tes mains s'agrippent à une rambarde de l'escalier aux marches vertigineuses qui se rapprochent de ton visage, te donnant la sensation de chuter. Tu l'attrapes si fort que tes phalanges blanchissent, les jointures de tes doigts se faisant douloureuses. Tes pupilles commencent à se détraquer, se dilatant, se rétractant, se dilatant... T'as l'impression que tes iris sont des putains de zoom optiques et tu vois que dalle alors que tu te guides en écoutant la voix d'Alex. Il te dit que ça va aller, que ça va aller. Pour lui. Pas pour toi. Mais ses mots te tranquillisent un peu et tu laisses tes globes s'adapter de nouveau jusqu'à ce que la vue te revienne progressivement. C'pas la première fois que ça t'arrive. Ton corps complètement bouffé par la drogue se dérègle, t'es qu'une machine en dysfonctionnement, t'es plus apte à rien faire. Déchet de chair meurtrie. L'autre engueule son pokémon tandis que le tiens s'affole autour de toi. D'une simple caresse du bout des doigts, tu le calmes et il revient se nicher au creux de ton cou, petite boule de tendresse aux grands yeux d'amour.

Sans lâcher la barre de fer, tu montes à ton rythme et ton regard revient se fixer sur le sourire enjôleur d'Alex. Tu remarques sa démarche un peu bancale, comme un animal qui traîne de la patte. Tu l'observes, peu convaincu de ses paroles de plus tôt, mais tu ne dis rien. À ta place, tu crois que ça t'aurais vexé.

« Bon, pars où aller maintenant ? Il faudrait que je visite cette école pendant la nuit, je pourrais prendre mon temps comme ça, je dors pas souvent la nuit.
▬ On le fera ensemble, si tu veux. J'suis insomniaque aussi. Ou plutôt, je m'suis rendu insomniaque. Un oiseau de nuit, tu vois. Tout est tellement plus intéressant sous la lumière de la lune. »

Rimbaud défoncé des temps modernes, tu calcules à peine le flot de mots qui sort de ta bouche entrouverte par où sort ton souffle erratique. Tu te détruis tellement que monter quelques marches s'avèrent être un putain d'effort. T'en baisses presque les yeux de honte, concentrant ceci sur tes pieds qui montent doucement. Tout à l'air de tenir en équilibre sur un fil. T'es un funambule, un artiste de la voltige aux pas légers et incertains. Mais tu sais où tu dois aller.

« Aie ! Arrête ! Tu es lourd, Streaker ! Tu vois pas que j'ai mal aux pieds andouille. »

Les cris de ton homologue te font relever la tête, te tirant de force de ce trou noir dans lequel tes pensées semblent s'enfoncer, entraînant ton être entier avec. Tu luttes et revient dans cette réalité dérangeante.

« Mec, m'oblige pas à te porter, je suis vraiment trop défoncé... »

Tu te rapproches lentement, réduisant la distance entre vos deux corps, ton épaule venant à l'encontre de la sienne. Malgré ton murmure, tu restes comme ça pour qu'il s'appuie un peu contre toi s'il venait à en avoir besoin. T'as pas vraiment envie d'être spectateur d'une seconde chute.

« Désolé. Il est très jaloux et très possessif, quelques fois j'arrive pas à le comprendre... Mais ne t'inquiète pas, il ne fait jamais de mal aux personnes que j’apprécie. »

Sur le coup, tu ne comprends pas ce qu'il veut dire. Mais la réponse t'arrive aussitôt. Claire, effrayante, froide, donnée par deux yeux en amande à la lueur féroce. L'insécateur te regarde avec une hargne non dissimulée. Tu tiques, claque la langue contre ton palais pâteux en signe de réprobation avant de lui lever ton majeur. Saleté.

« Peut être que s'il s'abstenait de te lancer dans les escaliers, il aurait pas la place du reclus et éviterait de se rendre jaloux tout seul. »

Tu lances un regard las à la créature turbulente. T'as du mal à croire que cette chose appartienne à quelqu'un d'aussi doux que ton petit rescapé. Tout semble les opposer et pourtant, dans une caresse pleine de dévotion, tu vois bien qu'il s'aime en dépit de tout. T'en profites pour te ressaisir et demander avec une certaine insolence masquée par la malice et une gentille provocation :

« Vraiment ? Donc, ça veut dire que tu m'aimes bien ? »

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger   Lun 30 Mar - 22:57








Sauvée par un prince
« Avec Kenneth Ledger »

Arctic Monkeys - Do I Wanna Know? ♫


Tu regardais de tes yeux ambrés le jeune blondinet, tu le voyais bien galérer à te suivre, lui qui était complètement défoncé, combien de potes tu avais vus complètement défoncés, pleins, d'ailleurs tu comprenais pas vraiment cet amusement même si ta curiosité demandait à chaque fois d’essayer, tu ne pouvais que refuser, trop sérieux ? Pas forcément mais tu voulais pas forcément que ton corps soit hors de contrôle, tu étais du genre à tout contrôler, ne dévoilant rien sur toi, tu étais toujours comme ça, très sociable et pourtant tu étais mystérieux, enfin pour ceux qui te connaissaient bien, ceux qui savaient faire la différence entre les vérités et les mensonges, tu mélangeais tellement le tout. Bon le blondinet arrivait quand même à te suivre, surement un habitué, tu allais devoir lui demander de t'accompagner pendant tes visites nocturnes, rien de mieux de faire le con la nuit, oui, tu aimais bien t'amuser pendant que les autres dormais. Tu avais engueulé ton pokémon, puis une caresse que tu lui avais donnée avec tendresse, d'ailleurs tu voyais aussi l'amour que portait le fantôme à son dresseur, serais-tu jaloux ? Non, enfin peut être, mais tu te disais aussi qu'un pokémon comme ça, tu en voudrais bien un, un petit fantôme qui te suite partout, c'est décider, tu avais écrit dans ta tête ce pokémon dans ta liste de futur pokémon à capturer. Puis une voix masculine te sortit de tes pensées.

▬ Mec, m'oblige pas à te porter, je suis vraiment trop défoncé...


Tu le regardais s’approcher de toi lentement mais surement. Tu te demandais pourquoi ce rapprochement soudain, d'ailleurs tu fus bien surpris mais bon, tu ne pouvais qu'être heureux, un rapprochement ne pouvait qu'être positif. épaule contre épaule tu te demandais toujours pourquoi le jeune blondinet faisait ça, quoique, tu devinas bien vite. Surement qu'il voulait t'aider malgré le murmure qu'il avait balancé avant. Alors comme ça il voulait que tu t'appuies sur lui . Malheureusement pour lui tu n'étais pas du genre à accepter tout type d'aide, après tout tu étais encore méfiant et cela ne pouvait qu'être naturel, tu étais toujours comme ça alors tu n'allais pas changer pour les beaux yeux bleus de Kenny, non tu ne t'appuyais pas sur lui, tu restais bien droit en boitant un peu, petite douleur qui venait à ce moment, mais cela ne changeait en rien ton regard, après tout tu étais habitué à pire douleur quand tu étais gosse, alors tu allais pas te plaindre pour celle-ci. Tu ne pouvais que regarder le blondinet avec la tête haute, tu n'étais pas non plus un petit hêtre fragile. Le blond pointe l'insecte de son doigt, tu glissas ton regard sur Streakeur qui ne pouvaient contenir sa haine, mais tu pouvais pas l'en empêcher, tu savais pertinemment que ce n'était qu'un regard. Ton Insecateur ne se permettrait pas de faire quoi que ce soit de dangereux sur une personne autre que toi, sinon il aurait à faire de toi, quand tu étais en colère, c'était une tout autre histoire.

▬ Peut être que s'il s'abstenait de te lancer dans les escaliers, il aurait pas la place du reclus et éviterait de se rendre jaloux tout seul.


Tu rigolais un peu, après tout c'était rare de voir quelqu'un tenir tête à ton pokémon, d'ailleurs celui-ci lança un regard bien plus noir qu'avant, voilà que le jeune blondinet s'était mis un Insecateur à dos, par n'importe lequel comme c'était le tien, tu te disais que la prochaine fois que tu rencontreras le jeune blond, tu allais devoir enfermer ton pokémon dans sa pokéball et prenant soin de lui expliquer de sortir que quand tu étais en danger, car oui, ce pokémon était idéale pour si tu avais un problème. Ton pokémon s'arrêta de regarder le blondinet, pour regarder où il marchait, car il était toujours devant toi, le blond à coté de toi. Cela t gênait un peu qu'il soit aussi près, mais ce n'était pas non plus un véritable gêne, après tout ce mec était un bon pote pour toi et il était beau, tu pouvais profiter d'être près de lui pour mieux le regarder d'ailleurs.

▬ Vraiment ? Donc, ça veut dire que tu m'aimes bien ?
▬ Oui je t'aime bien, tu as l'aire sympa, je pense qu'on sera de bon copain, deux oiseaux de nuit.


Tu disais ça avec le sourire, toujours à marcher dans le couloir sombre de l'académie, tu savais pas trop où tu étais, puis tu voyais quand même que le blondinet avait du mal à marcher, alors tu laissais toute ta force dans ton épaule, pour que celui-ci s'appuie contre toi, la douleur ce n'était rien pour toi alors tu marchais maintenant normalement, essayant de faire croire que cela allait, après tout tu n'étais pas du genre à partager tout, plus renfermer même si tu es sociable.

▬ Tu sais... Je n'ai pas forcément besoin d'aide, mais toi n'hésite pas à utiliser mon aide, entre potes on l'a droit de s'entraider, franchement cette douleur ce n'est pas grand-chose, j'ai eu bien pire.


Tu fis un sourire charmeur, marchant côte à côte du jeune albinos, avançant ainsi dans un silence pesant pendant que ton insecte restait plutôt sage devant toi et le blond, même si tu sentais que l'insecte n'était toujours pas calmé. Tu commençais vraiment à avoir mal à la cheville, si au moins tu avais de quoi te soigner, mais là rien, alors tu allais devoir attendre de rentrée dans ta chambre, bon tu savais pertinemment que tu n'avais rien de casser, c'était déjà ça.

▬ Mais dis-moi, je suis curieux, comment as-tu rencontré ton pokémon ? Enfin j'ai toujours aimé ce genre de pokémon, d'ailleurs j'avais prévu de capturer un fantominus, mais l'histoire qui lit un pokémon et un dresseur est toujours intéressante je trouve.


Tu disais ça rapidement, toujours avec le sourire en marchant lentement, tu voulais pas non plus aller trop vite, après tout tu n'osais pas le dire, mais tu savais très bien où tu étais en fait, là tu étais dans le couloir des Drathem, tu allais arriver à destination et ça tu voulais pas l'admettre, bizarrement tu aimais bien rester avec ton prince blond, alors tu voulais retarder la séparation, tu ralentissais exprès, c'était peut-être bête, mais tu voulais pas quitter subitement un si belle homme, non, tu voulais en profiter, d'ailleurs tu étais épaule contre épaule toujours, tellement proche, tu profitais chaque seconde de ce petit moment. Même si tu le voyais simplement comme un pote.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 254
MessageSujet: Re: Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger   Mar 14 Avr - 20:11

always there to save you, princess.
kenneth & alex


Refus du petit bonhomme vert à ton aide. Tu tires une légère moue en le voyant boiter bien qu'il tente de garder une allure fière et droite. Quelque part ça t'arrange un peu ; t'aurais pas été capable de le porter bien longtemps. Alors tu te contentes de te traîner un peu comme un misérable à côté du jeune blessé, soutenant toujours le regard sombre de son cinglé de pokémon. Saleté. Comme deux enfants qui se défient, aucun des deux ne baisse les yeux avant un long moment. Finalement, c'est l'Insecte qui abandonne mais pas par faiblesse, juste pour regarder où vous vous trouvez actuellement. Il semble reprendre ses repères tandis que tu ne peux contenir un sourire victorieux. Grand gamin, va.

Les couloirs paraissent interminables et t'es pris par l'once d'un doute. Tout semble plus sombre que d'habitude et t'as l'impression que tu marches continuellement sur une corde vacillante. Tu respires plus lentement, tentant de rester concentré et de te ressaisir. La lumière revient alors doucement, te tirant un peu de ta bulle résineuse. Non, t'es pas perdu, t'es pas perdu. Ça va aller, Kenny.

▬ Oui je t'aime bien, tu as l'air sympa. Je pense qu'on sera de bons copains, deux oiseaux de nuit.

Deux oiseaux de nuit.
Le Rimbaud qui sommeille en toi s'éveille doucement et s'étire à ses mots avant de les coucher sur un bout de papier froissé.
Ça sonne étrangement bien. C'est poétique. Ça te plaît. Tant d'ailleurs que tu lui rends son sourire, tes yeux ternes et sans éclat retrouvant quelques étoiles pour les allumer un peu. La descente se fait lentement, en douceur, tu sens déjà la différence. T'es plus réceptif et tu arrives à entendre ce qu'il dit sans avoir trop à réfléchir.

▬ Ouais, deux volatiles nocturnes. T'as tout compris. Je te montrerai tous les recoins de ce nid géant, dans ce cas.

Tes lèvres restent étirées.
Mais bientôt, les rôles s'inversent : Alex t'incite à t'appuyer contre lui, comme tu lui as proposé plutôt. Tu refuses gentiment bien que ça soit des plus tentants. Tu vas pas t'appuyer contre lui alors qu'il s'est à moitié brisé la cheville, question de principe. Tu le remercies, passant affectueusement une main dans ses cheveux tout en repassant sa phrase dans ta tête. « Je pense qu'on sera de bons copains. » Ces mots te flattent. Il a l'air sincère dans ce qu'il dit et ça te fait plaisir. En général, c'est plutôt toi qui veut te lier aux autres, et pas l'inverse. Parce qu'on mélange pas les torchons et les serviettes. C'est vrai que t'es pas le gars le plus clean et le plus fréquentable de l'académie, mais comme il a dit, t'es un oiseau. Un pigeon, pas un rapace. Tu plantes pas tes serres dans tes victimes.

▬ Tu sais... Je n'ai pas forcément besoin d'aide, mais toi n'hésite pas à utiliser mon aide. Entre potes on l'a droit de s'entraider, franchement cette douleur ce n'est pas grand-chose, j'ai eu bien pire.
▬ J'ai l'habitude, t'en fais pas. J'douille pas, mais si tu galères à marcher, hésite pas non plus.

Ça a l'effet d'un calmant. Ça te rassure. Et tu lui souris de nouveau, d'un sourire ravageur et éclatant. Ce genre de sourire on ne peut plus honnête et reconnaissant. Et il te le rend bien.
Il est sympa, ce petit bonhomme vert.

▬ Mais dis-moi, je suis curieux, comment as-tu rencontré ton pokémon ? Enfin j'ai toujours aimé ce genre de pokémon, d'ailleurs j'avais prévu de capturer un fantominus, mais l'histoire qui lie un pokémon et un dresseur est toujours intéressante je trouve.

Oh.
Tu tournes la tête vers ta petite boule de tendresse perchée sur ton épaule. Il joue de ses crocs dans ton cou sans te faire mal, et tu frottes presque amoureusement ta joue contre lui. Ça remonte déjà. Tu crois que ça a toujours été comme ça entre vous. Fusionnel dès le début. Il a jamais été à l'aise sans ta compagnie. Même sauvage, quand tu allais le retrouver dans les bois pour l'observer, il semblait étranger à son environnement. T'avais littéralement craqué pour lui, en pensant qu'il te ressemblait.

▬ Je l'ai trouvé, tout gosse, dans un bois de nuit. Il sortait de sa grotte une fois le soleil couché. Il m'est un peu tombé dessus par hasard en manquant de me tuer par crise cardiaque. Cette première rencontre m'a tellement marqué qu'j'y suis retourné régulièrement pour aller l'observer. Il s'est vite adapté à ma présence et rapidement, on est devenus de bons amis. Puis à mon anniversaire de cette année là, j'ai profité de la pokéball qu'on m'a offerte pour le capturer et le ramener chez moi.

C'est la première fois depuis que tu es avec Alex que tu alignes autant de mots à la suite. Mais t'aimes bien parler de cette histoire et Mysterion aussi, celui-ci ronronnant presque au creux de ton oreille après ton petit récit terminé. Tu profites qu'Alex ait ralenti le pas pour te caler sur sa cadence et lui retourner la question. Dans quelques mètres et vous serez arrivés.

▬ Pas que ça me surprend, mais toi, qu'est-ce qui vous lie avec ton pokémon ? C'est quoi votre histoire à vous ?

Tu regardes les portes des dortoirs Drathem au loin, te mordant un peu la lèvre inférieure en pensant que bientôt, tu seras de nouveau seul, partagé entre le silence accablant de l'académie et le bruit infernal des Namethia.
Et t'en as pas envie.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger   Ven 17 Avr - 23:15








Sauvée par un prince
« Avec Kenneth Ledger »

Arctic Monkeys - Do I Wanna Know? ♫


Tu avais si gentiment proposé ton aide, pourtant le blondinet déclina cette invitation que tu lui avais lancée, t'en pis, tu n'allais pas non plus le forcer avec ta jambe quelque peut blesser, ce n'était pas non plus quelque chose de grave, sinon tu aurais été un peu paniquer, quoique, quand ton père t'en fît voir de toutes les couleurs, tu ne paniquais pas non plus, pourtant tu aurais du... Il ne valait mieux rester à rien faire et penser à ses souvenirs dont tu voudrais bien oublier disons que ta mémoire n'oubliait jamais rien. Cela avait des bons côtés, mais aussi des mauvaises. Ton regard restait posé sur ton prince, ne ratant aucun détail de son visage, tu remarquais parfaitement que toutes les saloperies qu'il consommait rendaient le jeune blond moins charmé, pourtant toi tu le trouvais plutôt mignon, après tout ce n'était pas forcément le physique qui comptait, tu te sentais simplement plus à l'aise avec lui. Il t'avait remercié et puis tu sentis une main passant dans tes cheveux, sensible comme tu es, un frisson parcourant le long de ta colonne vertébrale, passant dans tout ton corps. Tu étais toujours sensible pour n'importe quel geste doux, tu te demandais bien pourquoi, mais souvent tu te disais que tu n'avais pas l'habitude. Tu te retenais pour ne pas faire de grimace, tu gardais inlassablement ton sourire; tu regardais juste le blondinet dans les yeux, plongeant dans ce ciel d'azur, tu trouvais cette couleur attrayante, comme si elle t'aspirait dans un autre monde. Tu passes un sourire charmeur avant de retournée la tête devant toi, toujours ton épaule contre celle de Kenny, ce simple contact te rendais heureux, comme si tu t'approchais bien plus de lui. Mais ton cœur sauta d'un battement quand le blondinet te rendit un sourire ravageur, tu restais les yeux bien ouverts le regardant, tu fus un peu surpris par ce beau sourire, ton cœur palpitait un peu plus fort. Tu le trouvais vraiment sympa ce blond, puis il est gentil et très serviable, tu te sentais tout de suite à l'aise avec lui.

▬ Je l'ai trouvé, tout gosse, dans un bois de nuit. Il sortait de sa grotte une fois le soleil couché. Il m'est un peu tombé dessus par hasard en manquant de me tuer par crise cardiaque. Cette première rencontre m'a tellement marqué qu'j'y suis retourné régulièrement pour aller l'observer. Il s'est vite adapté à ma présence et rapidement, on est devenus de bons amis. Puis à mon anniversaire de cette année là, j'ai profité de la pokéball qu'on m'a offerte pour le capturer et le ramener chez moi.


Tu sentais cette passion en lui, tu aimais ce genre de chose, ce genre d'histoire simple mais plutôt émouvante. Tu te demandais toujours ce qui liait les pokémon et leurs dresseurs, tu posais d'ailleurs souvent la question. Tu voyais Kenny câliner amoureusement son pokémon, cela te donnait envie d'avoir un fantominus, mais il y avait autre chose, tu aurais aimé aussi être câliné aussi amoureusement par un garçon, pourquoi pas. Oublie ! Tu secouas la tête et puis tu souris en regardant le blondinet, un sourire sincère et franc.

▬ C'est tellement mignon votre histoire à tous les deux !


Tu disais franchement ce que tu pensais en regardant le blondinet et son pokémon. Tu avançais bien lentement avec le sourire, tu commençais à t'appuyer sur le mur, tu commençais vraiment à avoir mal, tu forçais beaucoup trop dessus, mais tu devais passer cette étape, tu pourras te ruminer sur la douleur après, quand tu seras rentrée dans ta chambre.

▬ Pas que ça me surprend, mais toi, qu'est-ce qui vous lie avec ton pokémon ? C'est quoi votre histoire à vous ?


Tu hésitas longuement, allais-tu dire la vérité ou simplement mentir ? Même si tu restais un peu méfiant ce mec était vraiment sympa, il avait maintenant une petite place dans ton cœur, franchement tu l'aimais bien ce mec, tu allais simplement mentir sur une seule chose, après tout tu ne devais divulguer à personne que tu avais un petit ami avant de venir à l'académie, tu devais rester flou sur tes choix sexuels et cela valait mieux, tu ne voulais pas non plus que tous les mecs rappliques tels des fauves, certain tu connaissais qui était idiot et savait pas penser avec leur tête, puis les mecs sont moins faciles à gérer que les filles, ses blondes tu savais y faire avec, même si tu fus surpris que ses harpies bavent devant toi comme si tu étais un steak et qu'elles mouraient de faim. Tu laissas un petit silence en regardant ton insecte, puis tu racontas ce petit récit.

▬ C'est normal que tu sois surpris, moi-même j'étais surpris ce jour-là. Je me rappelle comme si c'était hier ! Il pleuvait ce jour-là, j'étais aller au cinéma avec un pote et on était sur le chemin de la maison. Nous avions vu deux pokémon qui se bagarraient entre eux ! C'était tellement spectaculaire, un combat contre un insecte et un démolosse ne reste pas inaperçu ! Tout le monde avait paniqué ce jour-là,, laissant les deux pokémon se battre sous une pluie battante. J'avais insisté auprès de mon pote pour se rapprocher et il accepta sans broncher. L'insecte était en fait un Insecateur, c'était la première fois que j'avais vu Streaker, il était plutôt effrayant, mais j'avais vu dans ses yeux cette panique, il était faible, voire même au bout de sa fin. Personne ne lui venait en aide, je n'avais pas forcément compris pourquoi les gens fuyaient au lieu de les séparer, même si c'était dangereux. Alors j'avais réagi, laissant mon corps parler et ainsi séparer les deux pokémon, je m'en sortais avec de simples griffures, mais j'avais pu sauver l'insecte d'un éventuel mort. Quant au démolosse il fit capturer par mon pote, il savait y faire avec les pokémon hargneux. Depuis cet Insecateur s'est voué à me suivre ou que j'allais, au début cela me plaisait pas et au fur et à mesure du temps j'avais appris à l'apprécier, malgré son caractère à la con, je sais qu'il peut s'adoucir, il n'est pas vraiment hargneux avec moi. Il faut juste lui donner une chance le pauvre... Alors on s'est attaché en trouvait quelque similitude tous les deux, puis maintenant je n'ose même pas m'en séparer, je l'aime vraiment ce pokémon.


Tu avais réussi à aligner ton récit en une seule discussion, passionnée comme tu étais, tu marchais plus doucement pour pouvoir parler correctement, tu étais envahie par cette passion que donnait ce lien fort entre toi et ton insecte. D'ailleurs il venait vers toi, tu caressas affectueuse le haut de sa tête, il se laissa faire avant de repartie devant. Tu fis un sourire charmeur au blondinet, regrettant presque que ce soit la fin, après tout rester avec lui c'était sympa, tu te sentais vraiment bien avec lui. Tu vois les portes des dortoirs se rapprocher de plus en plus, tu ralentissais encore ton pas, comme si tu voulais pas vraiment aller là-bas, tu voulais presque que le couloir s'allonge à l’infinie, mais ce n'était qu'un rêve, un vœu qui ne se réalisera jamais, tu t'en mordis les lèvres, tu aurais bien voulu proposer au namethia de reste encore avec toi, mais allait-il rester alors que sa mission s'achevait, te voilà maintenant près des portes, tu avais une petite douleur au cœur, alors tu sortis ton portable, tu avais cette idée en tête, prendre le numéro du blondinet, ainsi parler souvent avec lui, même donner des petits rendez-vous nocturnes serait sympa, tu n'avais pas forcément d'arrière pensé, non tu étais bien sage devant Kenny, après tout tu l’appréciais tellement que tu voulais pas nuire à cette belle image que tu avais de lui.

Alors que tu pianotais sur ton portable pour pouvoir enregistrer un nouveau contact, ton insecte ouvrit la bouche, prenant un morceau de tissu provenant de ton informe, il tira celui-ci, te tirant par la même occasion, sauf que tu avais mal aux pieds et cela augmenta la douleur, tu étais en plus collée à Kenny, ce qui arrangeait pas non plus, tu tiras aussi et ton insecte te lâcha, tu te réceptionnas un peu une façon maladroite, sauf que tu t’appuyas tout ton poids sur Kenny, le pauvre n'avait pas réussi à te tenir, tu aurais dû faire un régime, même si ton poids se résume plus en muscle qu'autre chose. Tu tombas avec le beau blond, tu te retrouvas sur lui sans faire exprès, toi qui avais les yeux fermer avec le choc que tu avais eu, souffrant un peu au niveau de ta blessure. Et merde ! Tu allais devoir le punir ton insecte ! Tu allais pas le rater cette fois-ci ! Une chaleur t'envahissait, sentir un corps aussi près te rendait mal à l'aise, sur tout si tu devais te faire considérer comme un hétéro, tu te retenais de rougir, tu avais l'air simplement de gêner en te retirant de là, te mettant assis, le dos appuyer contre la paroi du couloir, tu soupiras en regardant l'insecte, ton regard noir revenait à la charge, devenant presque flippant, mais celui-ci partie aussi vite qu'il avait apparu, tu remarquais ton insecte qui frissonnais de peur en reculant un peu. Une fois calmer tu posas ton regard sur le blond. Sur tu étais drôlement gêné.

▬ D... Désoler ! Je t'ai pas fait mal au moins ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 254
MessageSujet: Re: Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger   Ven 24 Avr - 22:08

always there to save you, princess.
kenneth & alex


Les réminiscences refont surface doucement, t'enveloppant de leur douce étreinte, te captivant ainsi totalement. Elles te bercent, te mettent des images et des voix dans la tête. Toutes concernent directement ton Fantominus. Toutes se défilent chronologiquement. Ça commence avec votre rencontre. Les grands arbres noirs et leurs ombres menaçantes, l'odeur du bois humide et des pins, le cri des Hoothoot qui résonne et tes petites jambes qui tentent de fuir à tout ça. Ton intrépidité d'antan qui t'avait perdu dans cette forêt mais qui t'avait aussi fait rencontré Mysterion pour la première fois. Cette vision te fait frissonner et sourire à la fois. Un mélange entre la peur et l'admiration. Et le désir de le revoir, de faire de lui ton ami. Ton meilleur ami.

Alex semble sourire à ton histoire et ça te donne chaud, au niveau du cœur. Ça te rend toujours heureux de pouvoir partager ce récit. Et tu constates que tu n'as pas perdu ne serait-ce qu'un millième de ta passion quand tu la contes. Malgré toutes ses années. Et puis, ça semble toujours faire immensément plaisir à ton pokémon de l'entendre.

Délicatement, tu passes tes doigts sur le haut de son crâne alors qu'il descend de ton épaule pour se mettre à virevolter de façon euphorique dans le couloir, passant à travers le corps de Streaker pour l'inviter au jeu. Tu grimaces, un peu inquiet de la réaction que pourrait avoir l'Insécateur mais Alex pèse ses mots et commence son récit, faisant ainsi virer ton centre d'intérêt. Ton regard céleste se pose sur ton camarade qui entrouvre la bouche lentement.

▬ C'est normal que tu sois surpris, moi-même j'étais surpris ce jour-là. Je me rappelle comme si c'était hier ! Il pleuvait ce jour-là, j'étais allé au cinéma avec un pote et on était sur le chemin de la maison. Nous avions vu deux pokémon qui se bagarraient entre eux ! C'était tellement spectaculaire, un combat contre un insecte et un démolosse ne reste pas inaperçu ! Tout le monde avait paniqué ce jour-là, laissant les deux pokémon se battre sous une pluie battante. J'avais insisté auprès de mon pote pour se rapprocher et il accepta sans broncher. L'insecte était en fait un Insecateur, c'était la première fois que j'avais vu Streaker, il était plutôt effrayant, mais j'avais vu dans ses yeux cette panique. Il était faible, voire même au bout de sa fin. Personne ne lui venait en aide, je n'avais pas forcément compris pourquoi les gens fuyaient au lieu de les séparer, même si c'était dangereux. Alors j'avais réagi, laissant mon corps parler et ainsi séparer les deux pokémon, je m'en sortais avec de simples griffures, mais j'avais pu sauver l'insecte d'un éventuel mort. Quant au démolosse il fit capturer par mon pote, il savait y faire avec les pokémon hargneux. Depuis cet Insecateur s'est voué à me suivre ou que j'allais, au début cela me plaisait pas et au fur et à mesure du temps j'avais appris à l'apprécier, malgré son caractère à la con, je sais qu'il peut s'adoucir, il n'est pas vraiment hargneux avec moi. Il faut juste lui donner une chance le pauvre... Alors on s'est attaché en trouvait quelque similitude tous les deux, puis maintenant je n'ose même pas m'en séparer, je l'aime vraiment ce pokémon.

Comme un enfant sage devant une histoire, tu n'as pas bronché, regardant avec une once d'admiration dans les yeux Alex, fasciné. Tu n'oses pas imaginer ce qu'ont pu être les débuts difficiles entre le pokémon et son dresseur, ça te fait frissonner de terreur. T'as même un peu honte d'avoir déjà du mal à gérer un pokémon aussi adorable que Mysterion, bien que complètement hystérique. Un peu comme un bambin qui court partout et qu'il faut surveiller.
Kenneth, une formidable maman.

Tu souffles ce qui semble être un « wow » presque muet, joignant tes mains en mimant des applaudissement silencieux.

Alex ralentit le pas et tu te cales sur son rythme, accusant la douleur comme seul coupable. Bientôt, il prend appuie contre le mur et tu te rapproches de lui, insistant de cette façon que s'il a besoin, tu es là pour l'aider. Mais rien n'y fait, il continue d'avancer courageusement. Et après un moment, il glissa sa main dans sa poche pour tirer son portable, faisant parcourir ses pouces sur l'écran qui éclaire son visage fin. Tu le regardes, muet, te demandant se qu'il compte faire. Tu supposes qu'il veut te donner son numéro et vice-versa alors, sans demander autres indications, tu t'apprêtes à sortir le tien aussi. Mais quelque chose t'en empêche. Le poids d'Alex passe sur toi brutalement alors que vous vous effleuriez juste il y a encore quelques secondes. Pas vraiment préparé et encore un peu « high », tu titubes sous la masse de son corps pourtant frêle et tente désespérément de t'accrocher à quelque chose. La chute étant inévitable, tu paniques, attrapant Alex contre toi pour que ça soit toi qui rentre en contact avec le sol et que tu amortisses le coup pour le Drathem.  

Ton corps se fracasse contre le sol et tu retiens un gémissement de douleur, entrouvrant faiblement les yeux.

Well, c'est terriblement gênant.

Alex est assis en califourchon sur toi, se redressant péniblement. Tu le fixes sans trop savoir quoi dire, les yeux grand ouverts et quelques rougeurs discrètes au coin des joues. Il semble tout aussi embarrassé que toi, si ce n'est plus. Il se retire rapidement, non sans difficulté avec sa cheville blessé, se collant comme un petit animal contre le mur. Tu te relèves aussi en te frottant l'arrière de la tête.

▬ D... Désolé ! Je t'ai pas fait mal au moins ?
▬ N-non, t'en fais pas. Viens, je vais t'aider.

Une fois debout, tu tends ta main à sa hauteur et attrape la sienne sans lui demander son avis, de peur qu'il refuse. Délicatement, tu le soulèves et le remets sur ses pieds avec précaution, en veillant à ne pas réveiller davantage la douleur que lui inflige sa jambe. Tu passes, qu'il le veuille ou non, son bras par dessus tes épaules, ton autre bras derrière son dos, agrippant sa hanche pour le soutenir au mieux et qu'il n'ait pas à s'appuyer sur sa blessure.

▬ Je te laisserai pas refuser mon aide cette fois.

Tu glisses un regard vers lui, te risquant à lui sourire doucement malgré la gêne occasionnée. Tu t'arrête finalement devant une porte de chambre où le nom de « Alex Lauzon » y est inscrit en lettres dorées. Vous y êtes. Tu pousses un petit soupir, un peu ennuyé de le quitter si rapidement. Et davantage en sachant que ça sera pour retrouver la compagnie des filles Namethia. Non pas que tu les adores, mais une présence masculine, ça fait du bien de temps en temps. Surtout quand on vit avec son harem h24.

Tu le lâches doucement près du mur pour pouvoir sortir une boule de papier vierge de ta poche que tu défroisses rapidement, notant ensuite quelque chose dessus.

▬ Il se fait tard. J'aurai aimé rester encore un peu, mais j'ai pas envie qu'on m'attrape en dehors de ma maison. C'était sympa, en tout cas.

Tu t'approches de lui, glissant le papier soigneusement replié dans sa main. Réduisant la proximité entre vos deux corps, tu viens mettre ta bouche tout près de son oreille, lui susurrant avec un timbre un peu ludique.

▬  N'oublie pas de m'appeler quand tu voudras qu'on aille faire les oiseaux de nuit.

Tu lui claques une bise furtive sur sa joue en passant ta main affectueusement dans ses cheveux. Puis, comme un fantominus, tu disparais à l'autre bout du couloir., Mysterion sur tes talons.
Sur le papier figure ton numéro de téléphone.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 450
MessageSujet: Re: Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger   Dim 26 Avr - 2:14








Sauvée par un prince
« Avec Kenneth Ledger »

Arctic Monkeys - Do I Wanna Know? ♫


▬ N-non, t'en fais pas. Viens, je vais t'aider.


Tu le vis de haut, il était debout devant toi en tendant sa main, tu allais dire non, refuser était pour toi normal, la fierté d'un homme se joue là ! Puis tu voulais pas non plus l'embêter avec ça, mais voilà qu'il attrape ta main sans que tu puisses dire quelque chose. Mince ! Tu ne voulais pas te débattre au risque d'aggraver ta blessure, alors tu te laissas faire, simplement que tu devis ton regard, gêner. Tu sentis sa force te faire redresser, tu t'aidais vie fait en t'appuyant sur le mur. Une fois debout, tu sentis une main se poser sur tes hanches, WHAT ? Tu dévias encore une fois ton regard, évitant de regarder le blondinet, affreusement gêner, tu te retenais simplement de rougir. Tu étais sensible, même si cela était un geste simple, quand quelqu'un te touche, tu es vite gêné. Passant aussi ton bras par-dessus ses épaules, tu te disais qu'il était trop près de toi, trop près. Bon tu savais qu'il voulait te soutenir, donc tu devais le suivre sans rechigner.

▬ Je te laisserai pas refuser mon aide cette fois.


Tu glissas ton regard vers lui, te fixant sans relâche en t'adressant un sourire, tu dévies aussi vite ton regard en ne disant rien, ce que tu pouvais être gêné dans ce genre de moment, aux points ne plus parler et de plus pouvoir le regarder. Tu marchais avec lui, trop près... Cela te gêne ! Tu te sentais mal à l'aise ainsi, pourtant tu allais pas non plus t'en plaindre, voir le blondinet de plus près était une option bien agréable, mais tu ne savais pas comment en profiter, non, trop gêner pour ça, tu te retenais de rougir l'évitant du regard. Et miracle ! Tu vis ton insecte près d'une porte, tu vis dessus graver ton prénom mélanger avec d'autres. Tu te mordis les lèvres, ne voulant pas quitter ton sauveur ainsi. Il te relâche doucement près du mur, te posa dessus doucement, évitant toute douleur, puis tu le vis te donner quelque chose, un morceau de papier.

▬ Il se fait tard. J'aurai aimé rester encore un peu, mais j'ai pas envie qu'on m'attrape en dehors de ma maison. C'était sympa, en tout cas.
▬ Je vois et bien filent avant que tu te fasses chopper alors. Cela serait dommage de te faire attraper.

Il te glisse le papier dans ta main, tu sentais cette douce chaleur de sa main, tu souriais joyeusement, un sourire ravageur, mais simplet. Il se rapproche de toi dangereusement, sentant un peut la chaleur de son corps, tu étais affreusement gêné, sentant sa respiration dans le creux de ton oreille. Cette voix passait dans ton oreille, te faisant quelque peut rougir, une voie au timbre charmeur, c'est que tu pensais. Entendre sa voix faisait valser ton pauvre cœur.

▬ N'oublie pas de m'appeler quand tu voudras qu'on aille faire les oiseaux de nuit.

Tu n'osais pas répondre, trop gêner par ce rapprochement soudain, puis tu vis son visage glisser doucement vers ta joue, sentant ses lèvres se poser furtivement sur ta joue, la douce chaleur de ses lèvres te fit rougir, étant affreusement gêné, grimaçant presque, ce que tu pouvais être sensible sur les bords, mais tu n'arrivais pas à te retenir, ton grand défaut. Puis vains une douce caresse dans tes cheveux, un frisson parcouru ta colonne vertébrale, tu en étais encore plus gêné en fermant doucement les yeux. Puis en les ouvrants tu le vis disparaître, il n'était plus là, cette douce chaleur était envolée, tu rougis alors fortement en posant ta main sur ta joue. Idiot... Ton cœur en palpitait davantage et tu rentras doucement dans ta chambre pendant que l'insecte te grognait dessus, affreusement jaloux du blondinet, tu rêvas même de lui, tel un prince charmant, une douce nuit pour toi, avec en prime une belle rencontre, tu avais même gardé le papier dans ta main, serrant le papier dans ta main, rapprochant celle-ci près de ta poitrine.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sauvée par un prince • ft Kenneth Ledger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Primepoc :: Déchets du forum :: Poubelle générale :: Archives RP :: Zone académique-