bienvenue

Partagez | 
 

 Boule + quilles = strike (pv Amy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Boule + quilles = strike (pv Amy)   Mer 11 Mar - 18:11

Midi. L'heure de l'estomac. Celui d'Abel ne fait pas exception à la règle de l'horloge interne : les douze coups passés, il faut qu'il mange. Après avoir passé une matinée de cours confortablement installé dans son lit en train de bouquiner, le voilà habillé aux couleurs de son uniforme de Wengyard. Le mieux est d'arriver le plus vite possible à la cafét' : la situation se résume souvent à une jungle d'hormones adolescentes déchaînées, toutes concentrées sur un objectif commun, la bouffe. Arriver deux heures après la fête c'est se résoudre à jeûner pour le reste de la journée, les stocks étant visiblement en sous-effectifs par rapport au nombre d'élèves présents dans l'académie. Déjà que la veille, Abel avait du se taper un aller-retour mouvementé jusqu'à Idryss pour manger à sa faim, il n'avait pas envie que le même schéma se reproduise tous les jours. Son Miaouss sur les talons, les deux experts se tenaient prêts pour la bataille culinaire qui allait se jouer entre les murs de l'académie : peu désireux de se faire avoir, Abel avait demandé à son pokemon de se tenir prêt à lui chiper un ou deux sandwichs par-ci par-là en cas de nécessité. Une chose qui ne fallait pas dire deux fois à Foremann, expert cleptomane spécialisé dans le vol de tout ce qui a l'air mangeable voire appétissant.

Ils étaient prêts : la cafet ? Droit devant eux. Miaouss ? Brieffé sur sa mission. Abel ? Prêt à en découdre avec les poings s'il le fallait. On ne déconne pas avec l'appel de l'estomac. Cette fois il était dans les temps, une petite queue commençait seulement de se former à l'entrée du temple bénit. Ce que le jeune Wengyard n'avait pas prévu en revanche, c'était ce boulet de canon qui lui fonçait dessus sans même qu'il ne l'entende : quelques secondes plus tard, le grand dadet se retrouvait étalé de tout son long à terre, Foremann atterrissant sur ses quatre pattes juste à côté de lui, lui aussi déboussolé par la violence du choc et reniflant la chose qui avait causé le heurt.

"La vache, ma tête... qui a fait ça ?!"
Revenir en haut Aller en bas
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 82
MessageSujet: Re: Boule + quilles = strike (pv Amy)   Jeu 12 Mar - 23:00




Let's do a barrel roll




Jamais Amy n'aurait pu croire que le début de sa journée prendrait une telle tournure. Pour ainsi dire elle n'avait songé qu'à se remplir l'estomac, et ce dès son réveil. Certes il fut difficile pour elle de se décider à se lever mais lorsqu'elle fut finalement forcée à se bouger le derrière elle se leva, râlant légèrement. La pile n'était pas encore en marche, mais ce n'était qu'une question. Nonchalamment elle s'habilla de son uniforme représentatif des couleurs de Naméthia et sortit de sa chambre. Premières heures tout se passa bien, elle put vivre sa petite vie sans que l'on ne vienne trop la déranger – c'est à dire faire la sieste sous un arbre – puis arriva l'heure du repas de midi. Bien évidemment, il fallait se douter que parmi les gamins se battant pour la nourriture et bien... il y avait forcément la petite blonde. Il allait de soi qu'étant petite elle pouvait aisément se fondre dans la foule et doubler tout le monde, cependant il y avait parfois des fois où elle se retrouvait écrasée entre les fessiers de deux personnes bien trop grandes et ce n'était franchement pas agréable. Parfois sa vie était vraiment pourrie, juste pour ça en fait, parce qu'elle détestait se retrouver comprimée. Non seulement ça fait mal, mais en plus parfois il y a des gens qui sentent mauvais.

Cette fois, elle était prête à se battre avec les autres pour avoir ce qu'elle voulait. Cependant elle devait dévaler les escaliers très rapidement si elle souhaitait être dans les premiers ! Faire des roulades ? Pas très bon pour la nuque non. Pourquoi ne pas simplement courir alors ? Oui, ça valait mieux. Faisant preuve d'une certaine animosité, motivée par le doux parfum de nourriture bien que tout se passait à l'étage d'en-dessous, la blonde entama son parcours sportif et tapa un sprint à travers le couloir, passant entre les différentes personnes marchant pour aller manger. C'était limite si elle faisait du vent tellement elle allait vite. Sa Laporeille adorée, Mimisagi, se dressait fièrement sur son épaule avec sa cape flottant grâce au flux d'air provenant de la course rapide de sa propriétaire – et surtout amie –.  Descendant à chaque enjambée quatre marches à la fois, la petite loli sembla satisfaite de sa vitesse : à cette allure-là elle serait la première à pouvoir choisir parmi les délicieux plats proposés !

Enfin c'était sans compter sur sa stupidité. N'ayant jamais songé à compter les marches elle oublia totalement qu'il y en avait une de plus et vola en avant, se retrouvant à rouler comme une véritable boule de bowling. Désormais plus rien ne pouvait l'arrêter, encore moins Mimisagi qui roulait juste à côté après avoir volé aussi loin que sa maîtresse. Soudain, un obstacle apparut dans son champ de vision mais elle était tellement déboussolée que l'idée de prévenir cette personne innocente ne lui traversa pas l'esprit. C'était un peu comme le genre de pression que l'on pouvait avoir lorsque l'on regardait sa boule rouler vers les quilles, attendant le choc inévitable pour les faire tomber. Et bien entendu ce ne fut qu'une question de temps avant qu'elle ne percute de plein fouet les jambes du grand jeune homme, le faisant tomber au sol. Amy, quant à elle, resta inerte au sol un petit moment, bien trop sonnée pour pouvoir former une phrase compréhensible. Bon dieu, ce que cette pièce pouvait tourner ! Les murs bougeaient tout seuls en plus, c'en était effrayant à un point inimaginable. Lors de cette magnifique chute, elle avait bien dû perdre le peu de neurones qu'il lui restait. Triste jour pour le cerveau de la benjamine des Salford.

« La vache, ma tête... qui a fait ça ?! »

« guruguruguruguruguruguruguruguru-... ah ! »

Le temps que tout se reconnecte dans son cerveau elle marmonna, puis elle releva la tête. Désormais elle était repassée en mode flemme, une véritable carpette au sol. Pourquoi prendre la peine de se lever ? La salle des festins était tout droit alors elle n'aurait qu'à rouler, pas comme si les gens l'ayant déjà croisée n'avaient pas l'habitude ! Observant un instant celui qui était probablement son rival en terme de nourriture la Salford s'excusa très rapidement et commença à ramper vers la grande porte, comme si dans le processus elle avait perdu l'usage de ses jambes. Elle devait avoir l'air ridicule, mais elle n'y prêtait pas plus d'attention que ça : le ridicule ça ne tue pas, et elle en était la preuve vivante ! Mimisagi, quant à elle, se redressa et se décida d'agir en l'adulte qu'Amy n 'était pas. S'inclinant en guise d'excuses elle rejoignit bien vite sa camarade, se mettant à ramper pour ne pas la laisser dans sa solitude. C'était souvent comme ça entre elles, à croire que même si la Laporeille était plus mature elle ne pouvait pas s'empêcher d'avoir les mêmes délires étranges  que la naine blonde.

Passant à côté du géant élève de Wengyard, très imposant à cause de sa taille alors elle préféra ne pas dire de parole de travers, elle tapota sa chaussure en guise de 'je suis désolée mais mon devoir m'appelle' puis elle essaya de ramper plus vite, poussant sur ses petits bras en fixant la pièce d'en face d'un air concentré. Entendant les pas d'autres élèves se rapprocher elle paniqua légèrement, se traînant comme un ver de terre au sol en espérant pouvoir dépasser la vitesse de la lumière mais c'était inespéré après tout. Il ne restait plus qu'un espoir pour elle, une lueur au bout de ce tunnel dans lequel elle s'était retrouvée bloquée en tombant lamentablement sur la dernière marche des escaliers. Elle se racla la gorge, se relevant d'un seul coup en levant les bras en l'air. Quelle position triomphante, vraiment ! C'était digne de sa stupidité éternelle. Au passage elle avait failli écraser violemment son bras contre le torse d'un autre élève, mais ça elle s'en fichait complètement. Se tournant brusquement vers le brun qu'elle avait percuté plus tôt elle le pointa du doigt, affichant un air parfaitement sérieux. Il lui était devenu nécessaire de créer une équipe temporaire afin d'empêcher cette vague d'étudiants de s'emparer des assiettes les plus alléchantes : pour cela elle servirait de boule de bowling une deuxième fois si nécessaire, de boulet canon même.

« Faisons une alliance ! Pas le temps de réfléchir à une stratégie, ils ont déjà commencé à envahir la salle. À l'assaut ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Boule + quilles = strike (pv Amy)   Sam 14 Mar - 14:40

guruguruguruguruguru- ah !
- Guru... mais quoi, tu sais pas parler comme tout le monde non ?!

N'ayant rien à dire face à une telle réponse, Abel se releva péniblement, tentant de calmer sa colère. Une gamine, frêle, tête blonde et l'air un peu niais, était la responsable de l'accident. Elle avait de longs cheveux blonds, l'uniforme des Namethia et visiblement pas l'intention de se relever. Abel était sur le point de lui tendre la main pour la remettre debout, comme toute personne normale, mais de toute évidence il n'avait pas lui-même affaire à quelqu'un de normal. La demoiselle resta en effet à terre puis se mit à ramper vers la cafétéria, toujours confortablement installée sur son ventre. Le surréalisme de la scène ne s'arrêta pas là : un petit Laporeille venait de lui présenter des excuses avant de rejoindre, à plat ventre, l'autre limace. Celles de la jeune fille avaient à peine été audibles, il n'avait d'ailleurs rien entendu et était trop intrigué par l'étrange comportement de la gamine. C'était pas banal de croiser quelqu'un préférant rouler dans l'académie plutôt que marcher : il n'avait jamais vu cette fille auparavant.

- Mais d'où elle sort elle ?

Hébété, il parlait plus pour lui-même mais son Miaouss semblait partager son opinion : il n'avait pas quitté la jeune fille des yeux non plus. Les deux compères avaient momentanément oubliés leur mission. Elle leur revint cependant vite en mémoire : la gamine qui roulait tranquillement vers la cafétéria se redressait à présent, dans une sorte de transe tout aussi incompréhensible que son autre hobby. Elle fit soudainement volte-face, son lapin synchro avec elle, puis pointa Abel du doigt d'un air extrêmement sérieux.

- Faisons une alliance ! Pas le temps de réfléchir à une stratégie, ils ont déjà commencé à envahir la salle. À l'assaut !

Quelle différence d'expression ! Cette fois ses yeux marrons étaient grand ouverts, elle se tenait debout et s'exprimait tout à fait normalement. Peut-être avait-elle plusieurs personnalités. Bien vite ces questions ne restèrent pas dans l'esprit du Wengyard cependant : la gamine avait raison, le temps de se faire renverser par cet extraterrestre et voilà que déjà, une file d'attente bien remplie s'étendait devant le self. La bataille avait déjà commencé et ils en avaient raté le début. Furieux, Abel adressa à la demoiselle un regard courroucé : c'était quand même sa faute s'ils en arrivaient là ! La belle affaire que de lui proposer une alliance pour réparer ses propres conneries. Qu'à cela ne tienne : il n'avait pas le choix s'il espérait pouvoir manger lui aussi. Miaouss grimpa d'un coup sur ses épaules sans prendre soin de faire pattes de velours. Abel grimaça sévèrement puis s'adressa à la jeune fille.

- Ils ont déjà commencé à envahir la salle hein... et grâce à qui ?! Si t'avais pas joué au bowling on en serait pas là... j'te préviens, on fait alliance juste pour réparer tes conneries. Et si t'aimes tant rouler, pourquoi tu prends pas un peu d'élan pour nous faire un strike sur cette file ? Ça, ça pourrait être utile.

L'idée venait de le prendre. Après tout, quitte à rouler plutôt que de marcher, autant que ça serve. Il avait bien une autre idée en tête, elle était simplement moins séduisante pour la gamine.

- Soit ça, soit je me sers de toi comme bélier, tu choisis.
Revenir en haut Aller en bas
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 82
MessageSujet: Re: Boule + quilles = strike (pv Amy)   Dim 29 Mar - 17:03




Let's do a barrel roll




Aalala, ce qu'il pouvait râler ce Wengyard ! Sauf que ça ne semblait pas vraiment perturber Amy, qui était bien trop occupée à réfléchir à un plan d'offensive afin d'accomplir sa quête épique : récolter de la nourriture, et ce avec toute la classe du monde. Mais elle ne pouvait pas y arriver seule et là était bien le problème : c'était pour cela qu'elle tentait de s'allier avec sa victime. Et puis, c'était également une manière de s'excuser ! Très particulière, mais il fallait dire que la petite blonde elle était loin d'être une personne normale. Et ça le jeune brun avait dû d'ores et déjà le remarquer, simplement par le fait qu'un être sensé n'irait pas ramper au sol pour aucune raison apparente. Enfin bon elle en était parfaitement consciente et ne comptait pas changer cette 'mauvaise' habitude : après tout elle avait été faite ainsi, et elle se sentait dès lors en mesure de pouvoir amuser la galerie. Si cela lui permettait d'amener un peu de joie de vivre, alors cela lui convenait.

Ce qu'elle avait remarqué c'était ce regard qui semblait en vouloir dire gros sur le réel problème : évidemment que beaucoup de gens en avaient profité pour se précipiter sur la nourriture, mais à qui la faute ? Aux escaliers bien entendu ! S'il n'y avait pas eu cette marche de trop, jamais tout cela ne serait arrivé et elle n'aurait pas été forcée de devoir faire une alliance. Certes ça l'amusait, mais dans les films il y avait souvent des trahisons alors elle préférait rester méfiante. Et s'il venait à voler la nourriture qu'elle aurait si durement gagnée ? Peu probable, cependant elle l'avait à l'œil le grand brun. Aussi imposant pouvait-il être aux yeux des autres elle n'allait pas se laisser intimider par quelques centimètres de plus ! Avant qu'elle n'ait le temps d'ouvrir la bouche quelque chose devant elle bougea, ce qui la força à se taire tant elle était curieuse. En effet, le Miaouss de son 'interlocuteur' venait de grimper sur son épaule, plantant ses griffes et tirant une belle grimace au Wengyard. Ce genre de problème il était évident qu'elle ne pouvait pas le connaître, car Mimisagi n'avait pas de griffes, et La Poiscaille non plus. Résultat elle fronça les sourcils, perplexe face à cette réaction des plus 'surprenantes'.

« Ils ont déjà commencé à envahir la salle hein... et grâce à qui ?! Si t'avais pas joué au bowling on en serait pas là... j'te préviens, on fait alliance juste pour réparer tes conneries. Et si t'aimes tant rouler, pourquoi tu prends pas un peu d'élan pour nous faire un strike sur cette file ? Ça, ça pourrait être utile. »

Ça c'était une merveilleuse idée ! Et puis si lui-même la proposait cela signifiait probablement que c'était une valeur sûre. Crédule et stupide comme elle l'était, elle n'avait même pas songé à ce que cela puisse être un peu sarcastique, non non : tout ça c'est bien trop compliqué pour elle. Amy c'est un boulet, elle fonce avant même de réfléchir et c'est ça qui cause le plus de problèmes à Glen. Ce qui allait arriver, il ne tarderait pas à l'apprendre et ça allait barder sauf que ça non plus elle n'y avait pas songé ne serait-ce qu'une seconde. Sans prendre la peine d'écouter l'entier discours du jeune homme Amy fonça tête baissée, trébuchant volontairement cette fois pour faire des roulés-boulés sur le sol de la salle des festins. Si elle devait manger alors elle le ferait à n'importe quel prix, quitte à déranger autrui ! Et puis, à sa place, n'importe qui ferait pareil n'est-ce pas ? Alors elle roula, à une vitesse tout de même assez surprenante, finissant même par élever la voix dans un entrain considérable. C'était surprenant de savoir tout de même que l'espèce de chenipan qui rampait au sol quelques secondes plus tôt était également cette furie de boule de bowling ayant pour plan de faire un magnifique strike.

« Chaud devaaaaant ! »

Ce cri fit se retourner tous les futurs concernés, qui n'eurent pas le temps de réagir car l'effet domino commença juste après. Sa tête percutant les jambes d'une première victime, celle-ci bascula en arrière, bousculant ainsi une autre personne et cela s'en suivit jusqu'à la fin de la file. Sauf que comme elle était carrément sonnée après cela, en plus du fait qu'un élève s'était écrasé sur son pauvre petit dos, il allait de soi qu'elle ne pourrait pas s'emparer elle-même de la nourriture. C'est là que Mimisagi entra en scène, sa cape flottant dans le courant d'air que le passage de sa maîtresse avait provoqué. D'un seul coup elle bondit sur les étagères de nourriture et s'empara d'un bon nombre de choses avant de partir déposer une grande partie aux pieds du grand brun avant de soudainement retourner près du coin nourriture. Pour quelle raison ? Et bien, enfin, c'était évident : pour aller chercher son idiote de camarade, Amy, qui gisait au sol de douleur et... de flemme aussi.

Attrapant sa jambe la jeune Laporeille commença à traîner le cadavre de sa patronne derrière elle, essayant d'éviter les victimes de son attaque pour ne pas qu'elle se fasse piétiner au passage : ce serait dommage de lui retirer les quelques neurones qui restaient après un tel choc, reproduit deux fois par-dessus le marché. Reprenant ses esprits entre temps la blonde se laissa traîner au sol comme un vulgaire doudou, passant sa main sous son t-shirt pour se gratter le ventre comme si de rien n'était. Peu après elle bâilla à s'en décrocher la mâchoire : tant d'efforts l'avaient anéantie, et pourtant il n'était que midi. Désormais, après un bon repas, elle allait devoir se mettre à la recherche d'un bon coin pour faire la sieste bien qu'un simple banc ferait amplement l'affaire : il nécessitait seulement que l'environnement soit à l'abri du bruit qui pourrait perturber son sommeil. Une fois devant le Wengyard elle s'assit par terre, retirant le sandwich qu'elle avait dans la bouche avant de lui faire un sourire plein de malice, ses yeux pétillant d'une lueur fière.

« Désolée, tu avais dit quelque chose avant que je parte ? J'espère que ça te convient, parce que moi je ne suis pas adaptée pour le remboursement. » déclara-t-elle avant de mordre à pleines dents dans son repas. « Chinon tu devras aller chercher tout cheul tes chandwichs parche que mine de rien cha fatigue. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Boule + quilles = strike (pv Amy)   Dim 29 Mar - 21:53

hors rp:
 


Abel n'en revenait pas mais avait fini de s'étonner.

La petite blonde des Namethia ne connait pas les limites ; mieux encore, elle leur roule dessus. Apparemment restée au stade semi-foetal lui imposant de se déplacer sur le ventre, elle n'en avait pas moins eu assez d'adresse pour faire ce qui deviendrait le plus beau strike de l'année. Tout cela sans se préoccuper davantage de ce qu'il avait pu lui dire : une fois qu'elle avait entendu sa proposition de renverser les autres, elle l'avait laissé là en plan à discuter dans le vide, suivie de sa petite Laporeille. Le Wengyard resta sans comprendre comment il devait réagir : la tuer ou s'amuser du fait qu'entre l'humain et le pokemon c'était le second qui faisait office de baby-sitter. Il n'aurait de toute façon pas pu lui tenir rancune ; paumée la blonde mais drôlement efficace. L'effet domino plaqua les fesses de la petite file de la cafet au sol en l'espace de quelques secondes. Alors que tous pestaient contre la gamine à l'uniforme bleu, personne ne la releva. Sonnée, elle se laissa traîner par son pokemon qui décidément relevait plus du niveau de l'ange-gardien à ce stade.

Les autres élèves se relevaient péniblement mais gardaient le sourire : un bon sandwich ne tarderait pas à les consoler. Très vite pourtant il y eu des protestations pendant que la petite Laporeille peinait à traîner sa dresseuse sur le sol. Elle reprit ses esprits puis se releva et piocha instantanément dans un sandwich aux pieds d'Abel. Celui-ci écarquilla les yeux ; il n'avait rien vu. L'attaque avait si bien servie de diversion qu'il n'avait pas soupçonné le vol de la petite Laporeille de la jeune fille et était sincèrement étonné de la savoir si rapide. Foremann ne pouvait pas en faire autant et il n'avait aucun don de discrétion lorsqu'il se mettait à chiper de la nourriture.
Parlant de nourriture, la blonde lui mit un sandwich dans la main et mâchait le sien tout en lui adressant la parole. Un remboursement ? Et puis quoi encore, ils n'allaient pas s'amuser à filer leur fric à l'académie pour quelques bouts de pain.

« Ça ira comme ça. Joli roulé boulé, joli strike. » dit-il en mordant dans son repas. « On aura rien à rembourser tant qu'on fe fait pas foper... »

Le moment fatidique arriva : Amy ne semblait se soucier de rien d'une manière générale mais Abel était plus nerveux qu'elle. Tout autour, les étudiants se rendaient compte du vol de nourriture sans faire de lien direct avec la blondinette se prenant pour une boule de bowling. Au moins on pouvait dire que sa mignonne petite Laporeille était d'une redoutable efficacité. L'ennui, c'est que les hormones de la puberté allaient commencer à se déchaîner entre quatre murs et que la pénurie de sandwich momentanée n'allait pas arranger les choses. Surtout si les deux compères, cerveaux du plan, restaient campés là comme deux coupables brandissant une pancarte sur laquelle serait écrite « chopez-moi », mastiquant tranquillement les sandwich qu'ils venaient de dérober. Dans le brouhaha et l'agitation de la cafet, Abel en profita pour glisser discrètement la nourriture dans ses poches et jeta un œil à la demoiselle qui restait là, imperturbable avec les dernières miettes de son repas étalés sur la bouche. Pourtant nombreux étaient les yeux tournés dans leur direction, une rumeur persistante s'élevant de plus en plus. Le pire qui pouvait arriver serait de tomber sur le Miaouss du directeur. Rien à voir avec son propre Miaouss : plus grand, bien plus arrogant et désagréable, il n'hésiterait pas une seconde à accomplir son rôle de larbin et d'aller les dénoncer. Un vol ça attirait plus souvent des emmerdes que des bons points. Ni une ni deux : alors que certains des élèves dans le couloir les regardait avec insistance, des menaces dans les yeux, Abel chopa vite la gamine Namethia qui ne réagissait pas par le col : il la souleva et la trouva si petite qu'il n'eut aucun mal à la percher sur son épaule. Il ne pouvait pas prendre le risque de la laisser seule, prête à se faire tabasser par une ordre d'élèves faméliques et n'était pas non plus du genre à laisser une demoiselle en détresse. Quoique celle-ci avait pour elle un caractère pour le moins original, il n'était pas question de l'abandonner à son sort : pas sûr de savoir si elle aurait la vivacité d'esprit nécessaire pour réagir avant de se faire éclater, pas question de la laisser face à ce dilemme. Heureusement, elle était si petite et si légère qu'il n'avait aucun mal à détaler. Il valait mieux sortir de l'académie et atteindre les jardins pour s'y faire oublier. Foremann les suivait ainsi que la petite Laporeille de la jeune fille. Lorsqu'ils arrivèrent dehors, Abel reposa la Namethia à terre et lui proposa d'aller vite se mettre à l'ombre d'un coin discret le temps de finir leur repas. Il n'allait pas la laisser tout bouffer non plus : elle s'était servie de sa tête certes mais le cerveau, c'était lui et ça méritait bien un autre petit sandwich.

« Maintenant que je sais que tu parles notre langue, dis-moi... tu t'appelles comment ? Moi c'est Abel. Et elle, la lapinette, elle a un nom ? En tout cas, elle a du talent pour chiper de la nourriture, j'te le dis... » Il adressa un clin d’œil à son pokemon qui le suivait de près. « D'ailleurs Foremann tu pourrais en prendre de la graine, elle, tu vois, on ne l'entend pas jusqu'à l'autre bout du village quand elle pique un truc... » Vexé, le félin le planta là pour lui préférer un arbre et une branche en hauteur proposant l'ombre d'un épais feuillage.
Revenir en haut Aller en bas
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 82
MessageSujet: Re: Boule + quilles = strike (pv Amy)   Lun 13 Avr - 15:50

HRP:
 



Let's do a barrel roll




« Ça ira comme ça. Joli roulé boulé, joli strike. On aura rien à rembourser tant qu'on fe fait pas foper... »

À ces paroles Amy leva le pouce en guise d'approbation, se disant qu'il serait parfaitement futile que de rembourser l'établissement pour des sandwichs 'empruntés'. Certes le Miaouss appartenant au Directeur rôdant dans les parages ne serait probablement pas d'accord, mais les élèves quilles non plus ne semblaient pas approuver l'acte délibéré de dégommer le troupeau pour récupérer la nourriture qui ne lui était pourtant pas réservée. Cela ne perturba la jeune Salford, bien au contraire, qui se contenta de savourer son repas de la victoire avec délectation, laissant les tendres saveurs fondre dans son palais. Un vrai régal après tant d'efforts, c'était vrai. En même temps il lui en fallait peu pour être heureuse, elle se contentait généralement de ce qu'elle pouvait avoir sans jamais désirer davantage. La petite était inébranlable, restant assise à déguster les fruits de son petit vol sans même songer à ce que cela puisse être source de représailles : bien évidemment si elle restait là il allait sans nul doute se déclencher un orage violent, opposant les victimes aux deux compères accompagnés de leurs pokémons.

Puis, soudain, sans qu'elle n'ait le temps de dire quoi que ce soit, elle sentit qu'on la soulevait par la col : elle ne réagit pas plus que ça, tournant la tête vers le Wengyard en le regardant d'un air stupide.  En un rien de temps elle fut perchée sur son épaule, s'en suivant une course effrénée dans le but de fuir les furies laissées derrière à la salle des festins. Qu'ils se débrouillent pour manger, c'était leur faute après tout : ils avaient osé essayé de la devancer, erreur à ne jamais faire avec une Amy affamée. Bon d'accord, c'était aussi un peu de la sienne, mais on ne pouvait que lui pardonner n'est-ce pas ? Elle, la petite blonde si adorable, aux grands yeux chocolat pleins d'innocence... c'était déjà un cas désespéré alors autant la laisser vivre sa vie comme elle l'entendait. Ce fut pendant cette fuite que la Naméthia réalisa enfin l'ampleur de la situation : son regard se posa sur les élèves enragés qui s'éloignaient progressivement de son champ de vision, lui révélant ainsi que si elle était restée plus longtemps à pique-niquer dans le couloir il n'aurait pas été donné cher de sa peau. Donc entre autre, le grand brun l'avait sauvée ? Wow, il était passé de râleur à sauveur ; en soi c'est une bonne évolution dans l'estime d'Amy.

Il la guida jusqu'aux jardins avant de la déposer une fois à l'abri des regards. Par la suite il lui proposa d'aller se mettre à l'ombre, ce qu'elle approuva d'un simple levé de pouce, se traînant lamentablement jusque dans un coin plus protégé de l'abominable Mr Soleil. Puis, discrètement, elle jeta un regard au Wengyard qui semblait nettement plus à l'aise que lorsqu'ils mangeaient devant la salle des festins. C'était un soulagement pour elle, vraiment, parce que même si elle ne le montrait pas elle pouvait aisément s'inquiéter pour quelqu'un : le constater nerveux l'avait un peu alertée pour le coup. Comme si un n'avait pas suffi la Salford croqua dans un autre sandwich, ayant l'espace d'un instant l'air d'un petit écureuil remplissant ses joues avec de la nourriture. Elle avait l'air stupide; pour ne pas changer en fait. Pourtant cela ne semblait pas la perturber que l'on puisse penser d'elle qu'elle était une idiote, ça ne lui faisait ni chaud ni froid en réalité car il s'agissait là de l'air qu'elle souhaitait se donner. En grande partie, ses actions étaient faites pour protéger l'humeur de sa famille parce que s'ils voyaient la partie noire de son être, qu'en penseraient-ils ?

Ce fut cette voix grave, appartenant au Wengyard, qui la sortit brusquement de ses songes, la forçant à reporter son attention sur le monde réel. Non Amy tu n'es pas une petite fille déprimée, tu es un chenipan joyeux qui aime parfois rouler dans les couloirs sans raison apparente. Le simple fait de penser cela la remit de bonne humeur, la faisant sourire de manière presque mesquine. Pourquoi ? Parce qu'elle avait vu Foremann se réfugier dans un arbre pour aller bouder, donc elle avait bien envie de l'embêter. C'était tentant néanmoins elle fit de son mieux pour ne pas aller le poker au risque de se faire griffer. Ainsi son interlocuteur, son complice se faisait appeler Abel : plutôt pas mal comme nom. Se faisant des films pendant un bon moment, s'imaginant les Histoires de l'incroyable paire carrément improbable Amy-Abel, elle se mit à ricaner puis se leva de manière très molle, comme si elle était complètement désossée. Soudain la blonde prit limite la pose, mettant sa main sur son menton d'un air fier suivie de sa Laporeille, joyeuse compagnonne dans les moments où la bêtise est au rendez-vous. Comme si elle n'avait pas déjà l'air stupide il fallait qu'elle en rajoute en caricaturant les vieux commissaires dans les séries policières, caressant une moustache inexistante.

« Enchantée Abel, je me nomme Amy Salford. » déclara-t-elle en prolongeant chaque syllabe de manière exagérée, avant de se laisser retomber sur les fesses en serrant son pokémon contre elle, reprenant une voix normale. « Elle, c'est Mimisagi ! C'est ma Laporeille en plus d'être ma meilleure amie. »

Mimisagi ne chercha pas à bouger des bras de sa dresseuse, bien au contraire : s'il y avait une chose qu'elles avaient en commun c'était bien leur amour des câlins. Elle se blottit alors davantage contre la petite Amy, qui elle regardait à nouveau dans la direction de Foremann. Ainsi c'était un kleptomane ? Pas surprenant, il n'était pas censé y avoir plus agile qu'un félin après tout. Néanmoins pour que sa Laporeille s'avère plus discrète... c'était un peu surprenant. En réalité elle n'avait jamais exploité l'agilité de Mimisagi jusqu'ici, enfin pas pour de telles raisons : elle s'en servait surtout pour la réalisation de ses plans de ninja consistant à attaquer le pauvre Glen, victime des constantes idioties de la benjamine. S'étalant sur le dos la Naméthia tendit désespérément le bras vers le Miaouss logé dans l'arbre, espérant pouvoir le caresser de là où elle était : l'espoir fait vivre n'est-ce pas. Puis elle abandonna, ratatinant son bras contre le sol en poussant un long soupir las, avant de se gratter une fois de plus le ventre en passant sa main sous son t-shirt : tant d'élégance en une graine de femme ce n'était pas permis.

« Dis-moi, il est si peu discret que ça Foremann ? Enfin je veux dire... c'est quand même un Miaouss quoi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Boule + quilles = strike (pv Amy)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Boule + quilles = strike (pv Amy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Primepoc :: Déchets du forum :: Poubelle générale :: Archives RP :: Zone académique-