bienvenue

Partagez | 
 

 « The sundown beams » • [PV Abel Keren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: « The sundown beams » • [PV Abel Keren]   Dim 15 Mar - 14:51






« The sundown beams »

RP privé Abel Keren

Enfin le weekend. C’était vendredi et ça faisait toujours du bien de quitter les cours et se dire qu’on avait deux jours devant nous pour se reposer et faire autre chose que se concentrer sur les cours, les pokémons et les problèmes de l’académie. Aujourd’hui, Elune avait envie de s’évader, de voir un peu du pays, de quitter la zone de l’académie pour se balader autre part. C’était la fin d’après-midi et elle prit alors le train pour se rendre dans la zone sud. Elle avait besoin d’un peu de chaleur, parce qu’on était en mars et qu’il faisait toujours un peu frais dans la région. Embarquant son sac à dos et quelques petites choses utiles à une bonne balade, elle se mit en route en quittant l’académie. Beaucoup d’élèves étaient déjà partis retrouver leur famille ou passer un weekend en amoureux. Elune, elle, n’avait ni famille ni amoureux, alors un weekend seule avec son Absol lui allait parfaitement.

La zone sud était vaste, majoritairement désertique, à part Balendorn, la ville des dragons, qui possédait encore des terres luxuriantes et vivantes. Elune ne savait pas trop où se diriger, alors elle commença par s’allumer une cigarette. Elle cracha la fumée une fois et se mit à marcher là où ses pas allaient la guider. Elle n’avait pas besoin de chemin précis, ni de destination finale précise, elle voulait juste prendre l’air et marcher un peu avec Chrom. Ce dernier se tenait à ses côtés, comme toujours, guettant le danger s’il y en avait un, prêt à défendre sa dresseuse mais un peu effrayé de devoir le faire également. Parce que ce beau duo qu’ils formaient n’était pas très entrainé au combat. Quelques captures, tout au plus... D’ailleurs, Tylton sortit lui aussi de sa pokéball pour voler au-dessus des deux autres, voyant ce qu’il se passait au loin, pouvant indiquer le chemin à prendre à Elune au cas où elle se perdrait.

Entourée de ses petits pokémons, elle se sentait en sécurité. Alors elle avança sans mal, vêtue d’un pantalon léger et d’un top simple, bleu comme ses cheveux. Elle avait prévu un pull au  cas où il commencerait à faire froid, parce qu’on n’était jamais trop prudent avec le temps, même celui de la zone sud. Elle avait même prévu des lunettes de soleil, s’il y avait une tempête de sable ou quoi que ce soit... En outre, elle était plutôt bien préparée, ce qui l’étonna elle-même vu qu’elle n’avait pas tellement l’habitude de partir sur un coup de tête comme celui-ci.

Finalement, à force de marcher sans trop faire de pauses, le début de soirée pointa le bout de son nez et elle sentait l’air se rafraichir un peu, sans pour autant devenir désagréable, au contraire. Il lui faisait plutôt du bien, parce qu’elle avait eu chaud et le désert aride n’arrangeait pas les choses. Elle s’était retrouvée finalement proche de Balendorn, la ville elle-même étant proche de Suomi, son point de départ. Elle n’était pas entrée dans la ville, préférant traîner à l’extérieur, continuant sa grande balade qu’elle pensait bientôt prendre fin. Et c’est à quelques pas d’une forêt aux alentours de la ville des dragons qu’elle commença à apercevoir une silhouette familière. Quelqu’un de l’académie, qui n’avait apparemment pas envie non plus de rentrer chez lui ce weekend. Elle s’approcha, un petit sourire aux lèvres, ses pokémons à ses côtés, et tapota sur l’épaule du Wengyard. Elle l’avait reconnu, c’était Abel qui se tenait là, elle ne savait pas trop pourquoi, mais dans tous les cas ça lui faisait plaisir de tomber sur quelqu’un.

« Yo, Abel ! Qu’est-ce que tu fais ? Tu rentres pas chez toi le weekend ? »

Lui, elle l’aimait beaucoup. Elle ne se prenait pas la tête avec lui, elle le comprenait et ils s’entendaient bien, c’était une relation agréable, une des rares seules qu’elle avait à l’académie, et ça lui faisait du bien. Alors le voir ici, c’était un petit plaisir en plus. Et malgré leur proximité, elle ne savait pas grand-chose de lui, alors la raison pour laquelle il était ici lui échappait. Mais c’est pas grave, il était là, et c’était cool !





Dernière édition par Elune Crowley le Dim 12 Avr - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « The sundown beams » • [PV Abel Keren]   Dim 15 Mar - 20:13

THE SUNDOWN BEAMSFT ELUNE
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.

Enfin un autre weekend. Nous étions au mois de Mars, le temps s'était adouci et la chaleur printanière était de retour pour le plus grand plaisir d'Abel et de son Miaouss. Barouder sur les routes n'avait jamais été aussi agréable. Une fois de plus le jeune homme n'était pas rentré chez lui et profitait du weekend pour se balader à volonté dans Idryss et ses environs. Il était revenu cette fois pour ratisser le désert de Suomi afin de découvrir les étranges mirages dont il était question dans un des torchons du coin ; ses attentes avaient bien sûr été déçues. Abel ne croyait pas vraiment aux faits inexpliqués mais ce qui l'attirait par-dessous tout c'était de trouver un but singulier à ses errances. Se perdre dans la nature pendant plusieurs jours, il aimait ça et l'avait pratiqué des centaines de fois accompagné de Foremann : mais partir à l'aventure, une idée fixe en tête et de préférence loufoque, il n'y avait pas mieux. Mirages, fantômes, rumeurs, tout était bon à prendre comme prétexte tant qu'il ne restait pas enfermé entre quatre murs le weekend en plus de la semaine. Cela faisait déjà plus d'un petit mois qu'il s'était installé à l'académie : il commençait certes à y avoir ses repères et ses amis mais il n'appréciait toujours pas de rester le cul assis toute une journée à étudier la théorie plutôt que la pratique.
Depuis qu'il était parti le matin même, il s'était défoulé autant que d'habitude à courir çà et là après les mensonges de la presse relayant les mythiques et fausses légendes urbaines. Le soir tombait et apportait une fraîcheur qui le reposait : il s'était arrêté non loin de la forêt environnante, précisément là où il avait laissé Foremann aller se balader à son aise, préférant l'ombre des arbres et buissons à la fournaise du désert. Abel lui, aimait la chaleur par-dessus tout et avait passé une excellente journée à Suomi. Il arrivait en lisière de forêt mais n'apercevait pas son chat : il s'était attendu à le voir le rejoindre ou même l'attendre vu l'heure tardive mais aucune ombre de pokemon ne se dessinait à l'horizon. Il n'y avait aucun lieu de s'inquiéter mais c'était la première fois que son pokemon ne l'attendait pas alors qu'il lui avait précisé qu'il reviendrait le chercher au soir.

Persuadé qu'il n'allait pas tarder, Abel en profita pour se reposer un peu à l'ombre d'un arbre. Il vida sa bouteille d'eau d'un trait et attrapa quelques gâteaux au fond de son sac qu'il grignota tout en gribouillant quelques dessins sur un carnet qu'il ne quittait jamais. Au loin, il n'avait pas vu Elune s'approcher. Une camarade violette de l'académie avec laquelle il s'entendait bien : elle changeait des spécimens loufoques qu'il avait croisés jusque là, comme Amy chez les Namethia. Avec elle ils avaient prit l'habitude de discuter de tout et de rien, se rendant compte qu'ils partageaient bien souvent les mêmes opinions. Elune n'était ni une gamine qui roulait plutôt que de marcher, ni une sale peste bloquée sur son portable et incapable de tenir une conversation de plus de trois phrases. C'était une jeune femme à l'allure solitaire, elle ne s'entourait pas de dizaines de personnes en permanence et était plus souvent discrète que bruyante. Une qualité non négligeable aux yeux d'Abel qui était ravi de tomber sur elle plutôt que sur un abruti de Minspic ou encore un autre spécimen atteint de folie. Ses longs cheveux étaient détachés, elle se dirigeait vers lui avec un sourire.

« Yo, Abel ! Qu’est-ce que tu fais ? Tu rentres pas chez toi le weekend ? »

Il la salua à son tour et lui fit signe de s’asseoir avec lui. En réalité il n'était pas rentré chez lui une seule fois depuis son arrivée à l'académie et n'avait pas l'intention d'aller saluer sa petite famille de si tôt. Maintenant qu'il avait quitté le domicile familial, il n'avait pas l'intention d'y foutre les pieds avant un bon moment, profitant au maximum de son indépendance ici - en-dehors des couloirs de l'académie.

« Na jrentre pas le weekend, je suis mieux ici. J'ai pas encore exploré toute l'île, on verra quand je l'aurai fait, si je rentre. »

Il était plutôt du genre à se faire harceler par sa mère au téléphone pour qu'il rentre enfin. Le lâcher sur une île, seul, avec tant d'endroits à découvrir, c'était le meilleur moyen de ne pas le revoir avant un bail et ça, sa famille le savait pertinemment. Ils ne l'avaient pas encore harcelé mais tôt ou tard, ça viendrait.

« Et toi alors, qu'est-ce que tu fous là ? En vadrouille aussi ? Je savais pas que t'avais une passion pour la rando. »

Il lui adressa un clin d’œil narquois : c'était la première fois qu'il voyait la jeune femme en-dehors de l'académie et ignorait tout, pour ainsi dire, de ses distractions. Il avait simplement remarqué la tendance qu'elle avait à se renfermer sur soi, ce qui expliquait qu'il ne la connaissait pas encore très bien. Il décida de changer de sujet : il était curieux d'en savoir plus forcément, mais au vu de l'attitude d'Elune, il préférait que la discussion vienne d'elle. Il se contenta donc de la taquiner.

« Ou alors tu viens de capturer ton futur cavalier pour la soirée d'inté ? »

Il s'attendait à une pique bien méritée en retour, bien que lui-même ferait tout pour esquiver une soirée réunissant tant de monde.

code by lizzou × gifs by tumblr



Dernière édition par Abel Keren le Dim 15 Mar - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: « The sundown beams » • [PV Abel Keren]   Dim 15 Mar - 22:42






« The sundown beams »

RP privé Abel Keren

Abel était assis à l’ombre d’un arbre et lorsqu’Elune le salua en lui demandant ce qu’il faisait ici, ce dernier lui fit signe de s’assoir près de lui. Sans se poser de question, elle prit place à ses côtés et Absol vint lui aussi s’assoir près de sa dresseuse. Un peu d’ombre faisait du bien autant à la Wengyard qu’à ses pokémons. Elle prit une bouteille d’eau dans son sac et en avala quelques gorgées pendant qu’Abel lui répondait. Il voulait explorer toute l’île ? Elle allait le lui demander, mais il enchaîna pour lui demander à son tour ce qu’elle faisait ici. Elle haussa les épaules et appuya son dos contre le tronc de l’arbre.

« Ouais, une petite balade. J’ai pas la tête à rester à l’académie tous les weekends, sentir le renfermé des couloirs c’est pas trop mon truc. C’est pas vraiment une passion, plutôt une occupation, pour me vider la tête ! »

Alors qu’il lui adressait un petit clin d’oeil, elle lui sourit et se sentait soulagée d’être tombée sur lui. Elle n’avait pas peur de lui parler, de passer du temps avec lui, de le taquiner et qu’il fasse de même en retour. Elle se sentait à l’aise et malgré le peu d’informations qu’elle avait sur lui, alors qu’elle le considérait déjà comme un ami, elle avait l’impression de le connaître depuis longtemps.

« Et toi, tu viens souvent par ici ? Tous les weekends, du coup ? »

C’est vrai qu’elle ne le voyait jamais le samedi ou le dimanche a l’académie, mais elle s’était simplement dit qu’il devait aller retrouver sa famille, comme tout le monde. Et lorsqu’il lui suggéra qu’elle était venue ici pour capturer son futur cavalier, elle ricana. Cette soirée, elle n’avait pas envie d’y penser, mais tout le monde venait sur le sujet. Elle y allait avec Maks, normalement, mais n’était toujours pas sûre d’y mettre les pieds, parce qu’avec toutes les histoires qu’elle s’était tapée, y’a certaines têtes qu’elle n’avait pas envie de voir.

« Tu veux parler de toi ? Tu rêves ! »

Elle lui balança un petit caillou qu’elle piocha rapidement à côté d’elle. Elle visait tellement mal qu’il lui était passé carrément à côté et elle tourna la tête pour faire mine de rien.

« J’y vais avec Maks, à cette soirée. Je sais pas si c’est une bonne idée et je sais pas si j’ai très envie d’y aller. Mais sérieusement, t’y vas, toi ? Parce qu’au pire, on peut se mettre dans un coin et prendre des photos des autres pendant qu’ils dansent, ça me va aussi. »

Vraiment, rester une partie de la soirée à papoter avec lui plutôt que devoir se dandiner sur la piste, ça lui convenait bien. Mais alors qu’elle observait Abel, elle remarqua que son fidèle Miaouss n’était pas avec lui. Elle fronça les sourcils.

« Miaouss n’est pas avec toi ? »

La question était spontanée. Elle était surprise de ne pas le voir, car Abel et Miaouss, c’était un peu comme Elune et Chrom. Inséparables, toujours côte à côte. Alors, bon, peut-être qu’il était dans sa pokéball, mais dans un contexte pareil, c’était surprenant.





Dernière édition par Elune Crowley le Dim 12 Avr - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « The sundown beams » • [PV Abel Keren]   Dim 22 Mar - 15:59

THE SUNDOWN BEAMS.FT ELUNE
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.

Un caillou passa non loin de son visage mais Abel ne dut faire aucun effort pour l'esquiver. Elune, dieu merci, visait comme un pied. Mort de rire, il la laissa parler. Visiblement il n'était pas dans ses habitudes de vadrouiller dans la nature mais il comprenait parfaitement bien le besoin qu'elle avait de s'aérer l'esprit. Il était introverti et se réservait toujours un peu de temps pour lui-même. Quant à l'académie, autant dire qu'elle était encore plus déprimante les weekends, lorsqu'elle se vidait de son insupportable marmaille prépubère. Certes, la semaine il était possible - voire obligatoire - de tomber sur des élèves étranges, parfois franchement lourds ou insupportables ; mais la morosité qui régnait dans les couloirs de l'école ne pouvait réjouir personne. L'animation que ses élèves lui apportaient avait au moins le mérite de la rendre attrayante. Elune faisait partie de ces solitaires condamnés à fréquenter ces couloirs vides et plongés dans la silence vu ce qu'elle avait l'air de lui dire.

« Je suis encore jamais resté à l'académie le weekend. Parfois j'y dors, parfois plutôt à la belle étoile. On y est enfermés toute la semaine, j'aime autant me casser dans l'île si on en a l'occasion. Je ferai toute l'île sans doute, viens quand tu veux. »

Il lui proposait gentiment de venir se changer les idées avec lui si elle le voulait. Après tout, personne ne pourrait l'empêcher de profiter de ses weekend pour explorer l'île. Bientôt cependant la discussion s'orienta sur un sujet qui le réjouissait beaucoup moins : le bal d'intégration. A croire que chaque école avait en elle cette stupide coutume. Tous se feraient beaux, ressembleraient à d'élégants pingouins et ainsi allaient se créer de nouveaux liens : tout ce qu'Abel détestait. Faire des efforts vestimentaires, pour ce grand dadet, c'était comme tendre une glace à un enfant pour ensuite la lui arracher des mains : excès de cruauté. Le jeune homme était bien incapable de se faire des amis en l'espace d'une soirée. Plutôt réservé aux premiers abords, il s'avérait impossible pour lui d'apprivoiser la première personne venue en l'espace d'une minute et d'en faire sa meilleure amie dans la foulée. Il détestait les événements réunissant autant de monde, sachant pertinemment que la foule ne le mettrait pas à son avantage et qu'il se montrerait encore plus sauvage que d'habitude. Il n'avait visiblement pas plus envie qu'Elune d'y aller.

« Moi, t'emmener au bal ? » il ricana puis continua « il faudrait déjà que j'y foute les pieds pour commencer ! Non je pensais que tu allais te contenter du premier Racaillou de passage en fait mais je pense que Maks sera toujours plus compréhensible comme cavalier. »

Il esquiva machinalement une baffe, conditionné par ses sœurs aînées, mais ne s'attarda pas sur le sujet : il ne connaissait rien de ce Maks, un camarade Wengyard tout juste croisé dans leur qg. Elune ne semblait pas être la plus heureuse des princesses de conte de fée : elle lui proposait d'ailleurs un plan b.

« Prendre des photos des autres pendant qu'ils dansent... »

L'idée n'était pas sans charme : il serait forcé de se pointer à cette soirée, autant qu'elle soit intéressante pour lui aussi, tout sauvage qu'il soit. Rester simplement assis près du buffet à plaisanter un peu lui conviendrait tout aussi bien d'ailleurs, tant que personne ne le forcerait à danser ou qu'aucune vague de monde ne lui tombe dessus. Peu doué pour faire des rencontres, il appréhendait et sentait qu'Elune connaissait elle aussi quelques difficultés vis-à-vis du sujet.

« Si tu en as marre que Maks t'écrase les pieds en dansant, tu me trouveras sûrement près du buffet. Ou alors planqué dans les jardins, là où il y aura pas trop de monde. »

Il lui adressa un clin d’œil encore une fois puis commença à s'alarmer lorsqu'elle remarqua l'absence de Foremann. Déjà trois fois que son dresseur l'avait sifflé comme à l'accoutumée : toujours rien à l'horizon. Abel se releva et réitéra quelques sifflements et un appel. Décidément, quelque chose clochait : jamais son Miaouss n'avait été si long à revenir près de lui à si peu d'intervalle du dîner. Il adressa un regard résigné à Elune.

« Je vais aller voir dans la forêt ce qu'il fabrique... tu m'attends ici ou tu bouges avec moi ? »

C'était soit elle s'ennuyait ferme sur son bout de terre à caresser Chrome, soit elle le suivait à la recherche du félin.

code by lizzou × gifs by tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: « The sundown beams » • [PV Abel Keren]   Mar 24 Mar - 10:34






« The sundown beams »

RP privé Abel Keren

Elle n’était pas étonnée de découvrir qu’il ne restait jamais à l’académie le weekend. Finalement, elle ne le voyait presque jamais lorsqu’elle restait elle aussi et lorsqu’il lui en expliqua les raisons, elle était parfaitement d’accord. Elle acquiesça même lorsqu’il l’invita à venir quand elle le souhaitait.

« Ca me ferait plaisir de passer un peu plus de temps avec toi les weekends. »

Elle était sincère et ne se privait pas de le dire, parce qu’elle osait parler de ce qu’elle ressentait à Abel. Elle savait qu’elle ne serait pas jugée mais acceptée telle qu’elle est. C’est peut-être ce qui la rassurait, ce qui lui permettait d’être si à l’aise avec lui. Elle aimait sa présence, tout simplement. Et explorer l’île à ses côtés lui semblait être une belle idée, d’autant plus qu’elle avait envie de le connaître un peu plus et de partager autre chose que des cours avec lui. Alors pourquoi pas !

Ils discutèrent de la soirée d’intégration qui approchait à grands pas et à laquelle ni Elune, ni Abel apparemment ne souhaitait vraiment aller. Oui, Maks était compréhensible comme cavalier, mais elle n’était pas sûre d’avoir fait le bon choix. Déjà parce que c’était un ami à Jace et qu’en ce moment ce n’était pas le sujet qui la réjouissait le plus, puis Maks comptait vraiment sur cette soirée pour s’amuser et y passer toute la nuit, alors qu’elle, elle ferait déjà un effort considérable en y mettant les pieds, alors y rester jusqu’à pas d’heure… Finalement, Abel lui adressa un petit clin d’œil en lui annonçant qu’il se trouverait probablement près du buffet lors de la soirée. Elle ria de bon cœur.

« Ca marche, j’essayerai de te trouver ! On bouffera le buffet entier et on ira s’étaler dans les jardins pour digérer. Belle image, non ? »

Elle s’imaginait aux côtés d’Abel, étendus côte-à-côte dans l’herbe des jardins, leur main sur leur ventre plein et rebondi, à souffrir et se délecter en même temps de leur idée légèrement stupide.

Vint le sujet de Miaouss et bien que le Wengyard tente de l’appeler plusieurs fois, le pokémon ne voulait pas montrer le bout de son nez. Elune se leva à son tour en cherchant du regard, comme si ça allait aider. Puis Abel lui  proposa de l’attendre ou de venir avec lui à l’intérieur de la forêt. Elle n’aimait pas trop traîner dans les forêts de manière générale, mais elle hocha la tête et se mit en route. Elle n’allait pas l’abandonner comme ça, surtout s’il ne retrouvait plus son pokémon.

« Bien sûr que je bouge avec toi. Mais faudra pas t’agripper à moi si t’as peur des petits bruits de vent, hein. »

Elle le poussa doucement avec son doigt pour le taquiner avant de s’enfoncer petit-à-petit dans la forêt. En réalité, c’était elle qui risquait de s’agripper à lui et ne plus le lâcher, parce que c’est dans ce genre d’endroit qu’il y a plein de pokémons insecte, dont des détestables Mimigal dont Elune ne raffolait pas.

A mesure qu’ils s’enfonçaient au milieu des arbres, dans les racines fourbes que la jeune femme se prenait une fois sur deux et des pokémons sauvages qui faisaient un peu trop de bruit à son goût, Elune se sentait de moins en moins à l’aise. Et leurs appels désespérés pour retrouver Miaouss ne portaient pas leur fruit. Le chat ne se montrait pas, à l’inverse des Chenipan que Crowley prenait soin d’éviter. Plus ils marchaient, plus elle semblait se rapprocher d’Abel, lui tenant presque le bras en avançant furtivement. D’accord, elle n’avait pas l’air maline et elle aurait peut-être dû rester en-dehors de la forêt. Mais elle voulait faire sa grande, comme d’habitude, et elle en payait les conséquences. Dans la forêt, c’était une petite froussarde.

« Mais comment ça s’est passé, avec Miaouss ? Il a disparu d’un coup ? Parce que ça commence légèrement à me faire flipper, là… Enfin, tu vois, tous ces machins… »

Elle pointa du doigt un Coconfort qui dormait, paisiblement suspendu à une branche d’arbre. Elle n’aimait pas trop ça. A n’importe quel moment il pouvait tomber de son arbre, se transformer en gros Dardargnan et les chasser d’ici à coups de piques venimeuses. Même Absol, qui n’était pourtant pas un grand peureux, n’appréciait pas beaucoup les environs, mais gardait la tête haute pour ne pas briser l’image prestigieuse que ce pokémon possédait. En tout cas, Elune n’était pas sûre de pouvoir compter sur lui en cas de combat, parce qu’il n’aimait vraiment pas ça. Et elle non plus. Et Miaouss n’était pas là. En gros, ils n’avaient pas intérêt à se faire attaquer.





Dernière édition par Elune Crowley le Dim 12 Avr - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « The sundown beams » • [PV Abel Keren]   Ven 27 Mar - 10:42

THE SUNDOWN BEAMS.FT ELUNE
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.

Elune le suivit finalement dans la forêt à la recherche de Miaouss. Elle le taquina mais s'avéra être la seule à flipper : bien que l'endroit n'était pas le plus accueillant du monde, Abel en avait vu d'autres à force de vadrouiller çà et là dans la nature. Le pire qui lui était arrivé en compagnie de son Miaouss avait été leur propre capture par une bande de Seviper furieux. Cette histoire remontait déjà pas mal mais depuis le jeune homme était rôdé contre les expéditions nocturnes en terres sauvages. Il repoussait les branches et haies comme il le pouvait pour se frayer un chemin, Elune dans son sillage, évitant de lui envoyer tout ce qu'il dégageait en pleine tête. Visiblement les habitants du coin n'avaient pas plaisanté à propos de la forêt : elle était remplie de pokemon insectes. Abel jeta un coup d’œil à Elune qui toisait un Chenipan de près, inquiète de le voir gagner quelques centimètres dans sa direction. Ils passèrent ainsi rapidement leur chemin en appelant Foremann de temps à autres mais ils évitèrent de faire trop de boucan.

Plus ils avançaient dans la forêt, plus Elune semblait s'inquiéter. Elle finit par lui demander ce qu'il s'était passé avec son Miaouss. Le Coconfort qui pendouillait au-dessus de leurs têtes la mettait mal à l'aise, elle s'agrippait déjà au bras d'Abel depuis quelques minutes et semblait ne plus contrôler la pression.

« Rien de spé, je l'ai déposé dans la forêt le temps d'aller au désert vu qu'il n'aime pas ça... c'est pas dans ses habitudes de pas rentrer pour le dîner, j'espère qu'il est dans le coin... »

Il avait beau regarder partout où il le pouvait, la lune n'avait encore rien révélé dans les environs. Il commençait à se demander s'il ne ferait pas mieux de faire demi-tour pour mettre Elune en sécurité et la rassurer quand le chemin déboucha sur une petite clairière moins touffue. Là, ils n'auraient aucun pokemon insecte au-dessus de leurs têtes ni même des Chenipan rampant à leurs pieds. Quand ils y arrivèrent enfin, Abel remarqua dans un coin de la clairière, en lisière du bois, une énorme toile d'araignée tissée entre deux cyprès. Au milieu, une grosse boule en train de miauler. L'éclair se fit instantanément dans le cerveau d'Abel.

« C'est Foremann là-bas ! Dans la toile ! »

Il fit signe à Elune et se précipita pour délivrer son pokemon. Dans son sac, un petit couteau légèrement aiguisé, qui suffirait largement à trancher les fils dans lesquels il s'était prit.

« Merde, ça se coupe pas bien ce truc ! »

Abel pestait, son couteau peinait à venir à bout de la toile. Elle faisait de la résistance pendant que Miaouss commençait sérieusement à s'impatienter. Depuis combien de temps était-il là, coincé, c'était une bonne question. A voir la taille de la toile et la résistance, Abel redoutait que ce ne soit une colonie entière de Mimigal derrière le coup ou pire, un Migalos. Le jeune homme n'avait rien contre ces pokemon mais ils ne pourraient se défendre s'ils en venaient à être attaqués.

code by lizzou × gifs by tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: « The sundown beams » • [PV Abel Keren]   Dim 29 Mar - 16:15






« The sundown beams »

RP privé Abel Keren

S’accrochant au bras d’Abel, ses yeux faisaient des allers-retours constants dans toutes les zones de la forêt afin de bien vérifier qu’aucune de ces bestioles n’allait lui sauter dessus ou lui tirer les cheveux. Les insectes, ce n’était vraiment pas son truc. Et marcher là, au milieu des Chenipan, des Mimigal et des Coconfort suspendus à leur arbre, ça ne la rassurait vraiment pas. Elle avait du mal à avaler sa salive mais tentait plus ou moins d’avoir l’air sûre d’elle. Évidemment, c’était peine perdue.

Abel lui expliqua comment il avait perdu Miaouss et il n’y avait aucune raison pour qu’il ne revienne pas, alors il lui était certainement arrivé quelque chose. Elune pria pour qu’ils ne le retrouvent pas à moitié KO au milieu de nulle part, qu’il ne se soit pas fait attaquer par un pokémon plus fort que lui ou quoique ce soit qui pourrait lui avoir fait souffrir. Elle espérait sincèrement qu’ils le trouvent sain et sauf.

« On va le retrouver. T’en fais pas. »

Beaucoup plus déterminée que quelques secondes auparavant, Elune lâcha le bras de son ami et se mit à marcher droit devant elle, confiante, prête à affronter les dangers pour retrouver Foremann. Et ils arrivèrent tous les deux dans une clairière apaisante, rassurante, tout juste éclairée par la lune, qui donnait un côté mystique et fantastique à cette étendue d’herbe. Abel se précipita d’un coup vers une toile qu’il avait remarquée, dans laquelle était piégé Miaouss. Elune soupira de soulagement et se mit à trotter derrière le Wengyard pour arriver près de la toile. Et une grimace de dégoût traversa son visage.

« Eurgh... C’est dégueulasse ce truc... Comment t’as fait pour ne pas t’évanouir, Foremann ? »

Les sourcils froncés, Elune regarda Abel tenter de libérer Miaouss avec un petit couteau qu’il avait sorti de son sac. Il ne coupait pas très bien et ses efforts semblaient vains. Crowley n’était pas très utile, à rester debout à quelques mètres de la toile. Elle n’osait pas tellement approcher ce truc, premièrement parce que c’était gigantesque, deuxièmement parce qu’elle n’avait pas tout à fait envie de se retrouver coincée elle aussi par maladresse. Rien que l’idée de toucher cette toile lui donnait des frissons douloureux.

« Fais gaffe quand même, Abel, ces machins-là ça... »

Elle voulait lui dire qu’on pouvait facilement se prendre dans une toile d’araignée, parce que c’était un peu fait pour, mais elle ne pu finir sa phrase qu’elle vit le bras du Wengyard déraper et s’enfoncer dans la toile épaisse. Elle eu un mouvement de recul, les bras tendus devant elle.

« Oh non mais vous allez y rester collés tous les deux à cette vitesse ! »

Elle commençait à paniquer en voyant que cette toile de malheur donnait du fil à retordre à Abel. Elle n’avait aucune envie de se mêler de ça. Elle se sentait bien débile, il faut le dire, mais vraiment, elle avait une peur bleue du pokémon qui pouvait se cacher derrière cette toile et n’avait aucune envie de s’y retrouver coincée elle aussi.

« Je vais... essayer... de vous aider... »

Elle s’approcha à petits pas d’Abel et Miaouss et attrapa les épaules du Wengyard pour tenter de le tirer en arrière et de le libérer de son emprise. Alors qu’elle y mettait la force qu’elle pouvait, Elune lâcha soudainement son ami et tomba à la renverse, les yeux écarquillés de peur, les jambes tremblotantes, aucun son ne sortant de sa voix. Et pour cause, un énorme, un gigantesque Migalos avançait prudemment en direction de la toile, depuis les profondeurs de la forêt. Sa couleur orange et ses pattes absolument dégoutantes lui donnaient une allure encore plus dangereuse que tout autre pokémon. Elune paniquait. Elle n’avait pas envie de voir ça. Non, elle ne voulait pas que ce Migalos approche. Elle avait peur et ne savait pas comment réagir. Elle voulait faire quelque chose, mais son corps lui empêchait de bouger et son cerveau lui empêchait de réfléchir.

« A... Abel... Oh mais je suis pas prête pour ça moi ! Qu’est-ce qu’on fait ?! Qu’est-ce qu’on fait ??! »

Comme si Abel n’était pas déjà dans une situation difficile, Elune en rajoutait avec son incapacité à prendre des décisions. Et cette bête monstrueuse se rapprochait de plus en plus.





Dernière édition par Elune Crowley le Dim 12 Avr - 10:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « The sundown beams » • [PV Abel Keren]   Mer 1 Avr - 13:48

THE SUNDOWN BEAMS.FT ELUNE
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.

Jamais la légende urbaine « du pokemon ressemblant à son dresseur » n'avait été aussi vraie. Alors que Foremann s'était coincé dans cette toile gluante on ne sait comment, c'était au tour de son dresseur de ne pouvoir s'en dépêtrer maintenant. Abel y avait foncé tête baissée avec la seule idée d'aider son Miaouss. Il n'avait pas prévu de le rejoindre dans la galère et la malheureuse Elune faisait ce qu'elle pouvait pour sortir ces deux boulets de là. Peine perdue, la toile semblait être faite de fer. Il devait y avoir une colonie de Mimigal derrière cela, de quoi faire plaisir à la demoiselle déjà peu à l'aise dans un tel milieu. Malheureusement pour elle, un gros Migalos venait d'arriver sur sa toile. Il toisait le Miaouss d'un regard intéressé : puis il remarqua l'humain prit dans ses filets. D'un coup il paniqua : il avait peur de ces humains qui bien souvent hurlaient à sa vue ou souhaitaient l’assommer, par peur de son apparence. Furieux et sur la défensive, l'araignée se désintéressa du Miaouss pour s'occuper de l'humain. Plus elle s'approchait et plus Abel blêmissait : Elune elle, n'avait pas raté cette apparition.

« A... Abel... Oh mais je suis pas prête pour ça moi ! Qu’est-ce qu’on fait ?! Qu’est-ce qu’on fait ??! »

La pauvre Wengyard était au sol, croupion déstabilisé, visage livide. Elle n'avait pas réussi à tirer Abel suffisamment fort pour qu'il s'en sorte à temps : qu'à cela ne tienne, il n'avait pas la moindre envie de se faire chatouiller par le Migalos et tira de toute ses forces sur sa veste. L'araignée n'était plus qu'à deux mètres de lui lorsqu'il finit par se dégager de la toile en y laissant un large pan de veste restée comme scotchée. Soulagé, le jeune homme se précipita sur Elune pour la rassurer et la protéger. Malheureusement pour lui, Abel n'avait qu'un seul pokemon en sa compagnie car il avait laissé sa petite Medhyena à l'académie pour le weekend. Miaouss s'agitait de plus en plus car maintenant qu'Abel n'était plus une proie, il constituait à lui seul le jouet du pokemon insecte.

« Ça va, tu tiens le coup Elune ? Tu peux t'éloigner si tu veux, je vais m'en occuper... »

Il ignorait comment mais ne pouvait pas mêler sa camarade au sauvetage, vu sa phobie il devait se débrouiller seul. Il releva la demoiselle sur ses jambes et se posta devant elle comme un soldat, un rempart sur lequel le Migalos ne pourrait pas grimper. C'était une évidence, puisqu'il escaladait sa toile en direction de Foremann.

« Foremann débats-toi comme moi, tu finiras par te décoller ! S'il approche de trop, mords-le ! »

Inquiet pour son Miaouss, le jeune dresseur regardait tout autour de lui : il trouva quelques cailloux qu'il lança sur l'araignée visiblement décidée à aller taquiner sa proie. Il fit signe au même moment à Elune de reculer au cas où l'araignée leur foncerait dessus par colère. Le Migalos était irrité en effet de l'attaque de l'humain ; nerveux, il fit demi-tour une fois de plus et agitait ses pinces menaçantes en direction d'Abel. Pendant ce temps, Miaouss s'agitait avec véhémence et mordait les fils de la toile. Abel lança deux autres cailloux sur la toile autour de lui. Celle-ci commençait à céder enfin mais plus le temps passait et plus l'araignée était furieuse. Le Migalos prit une autre initiative ; furieux de voir sa proie secourue, il grimpa sur l'une des branches de l'arbre et envoya sa toile sur Abel et Elune afin de les stopper. Aussitôt Abel vit volte-face pour plaquer Elune contre lui et il se coucha au sol. Ce n'était pas la première fois qu'un pokemon insecte lui faisait l'honneur de lui cracher sa sécrétion en pleine face, il valait mieux épargner cela à sa camarade autant que possible afin qu'elle ne fasse un arrêt cardiaque.

« Ça va, jt'ai pas écrasée ? »

L'araignée continuait de les assaillir pour mieux les faire reculer : sa stratégie fonctionna, Abel releva rapidement Elune et l'attrapa par le bras pour ensuite la plaquer derrière un arbre, à l'abri de la mygale et de ses sécrétions. Au loin il apercevait Foremann se débattant comme un diable. Quelques liens commençaient à céder sans que le Migalos ne s'en rende compte, trop occupé à s'occuper des humains...

« On dirait qu'on fait diversion... Foremann est sur le point de couper ses liens. Il lui faudrait un dernier coup de main quand même... mais toi tu vas rester là, j'aurai pas du t'emmener de toute façon. »

code by lizzou × gifs by tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: « The sundown beams » • [PV Abel Keren]   Mer 1 Avr - 16:09






« The sundown beams »

RP privé Abel Keren

Le Migalos prenait de plus en plus de terrain et sembla s’intéresser à Abel alors qu’Elune pâlissait à vue d’œil. Le Wengyard se débattait et finit par réussir à se retirer de cette toile de malheur en y laissant sa veste. La petite Crowley soupira de soulagement avant de se tendre à nouveau. Miaouss, lui, était toujours bien coincé et même si Abel s’était rué sur Elune pour tenter de la rassurer, sa panique prenait le dessus et son corps tout entier tremblait alors que ses yeux écarquillés restaient bloqués sur Foremann qui gigotait autant que la toile le lui permettait. Elle s’agrippa à Abel et lorsqu’il lui proposa de s’éloigner, elle secoua la tête. Elle était inutile, oui, mais n’avait aucune envie de les abandonner comme ça. Peut-être qu’elle trouverait quelque chose qui pourrait détourner le regard de ce Migalos qui avait les yeux rivés sur Miaouss…

Abel la releva et elle eut de la peine à tenir debout mais tenta de se calmer et de ne pas regarder trop longtemps l’énorme araignée qui se tenait à quelques mètres d’elle. Le Wengyard la protégeait, se postant devant elle pour rien ne l’atteigne. Une douce chaleur parcouru le corps d’Elune en remarquant le dévouement qu’avait Abel et sa manière de prendre les choses en main, de ne pas laisser Migalos s’approcher d’elle. Elle se sentait en sécurité malgré tout, parce qu’elle avait confiance en lui.

« Je suis désolée… »

Elle se sentait nulle et savait qu’elle les dérangeait plus qu’autre chose, mais elle n’avait pu s’empêcher de suivre Keren pour tenter de retrouver Miaouss. Parce qu’elle voulait passer un peu de temps avec lui, parce qu’elle était inquiète pour son pokémon, parce qu’elle en avait envie, tout simplement. Mais elle avait pris la mauvaise décision, c’était évident.

Le Wengyard commença à lancer des cailloux sur la toile, idée ingénieuse, jusqu’à ce que le Migalos se retourne contre eux. Il envoya des secrétions dangereuses et collantes en direction des deux jeunes élèves. Abel, une fois de plus, pris les devants et plaqua Elune contre le sol tout en la protégeant des attaques du Migalos. Là encore, elle fut surprise de la réaction vive et protectrice de son ami mais le remercia du regard. Maintenant, ils devaient partir, et vite. Elle se croyait comme dans un film, avec le brave héros qui sauvait la jolie fille, qui la tirait d’affaire et qui tuait le monstre qui les poursuivait. La différence, c’est qu’ici il s’agissait de la réalité et le Migalos était loin d’être abattu. Alors ils se relevèrent et Elune se retrouva derrière un arbre, le cœur battant, le visage blanc et les mains tremblantes. Et quand Abel lui dit qu’il n’aurait pas dû l’emmener avec lui, elle hocha la tête tristement.

« Ouais, mais comme je suis là, je vais peut-être pouvoir servir… »

Elle prit une profonde inspiration, essayant de se calmer, et voulut bondir sur Miaouss pour tenter un acte de sauvetage désespéré, mais Chrom la précéda. Ses griffes tranchantes sorties de ses petites pattes, il se précipita vers Foremann et s’acharna sur les derniers liens qui le retenaient à la toile. Il était si rapide qu’Elune n’avait pas eu le temps de comprendre ce qu’il se passait. Finalement, Absol invita Miaouss, qui était tombé brutalement sur le sol, à monter sur son dos et ils détalèrent en direction de leurs dresseurs avant que Migalos ne puisse les attaquer. Il lança cependant des secrétions de colère, manquant de justesse le duo particulier que formaient Chrom et Foremann. Arrivés à la hauteur d’Elune et Abel, la jeune femme prit la main de son ami pour le pousser à courir avec leurs pokémons.

« Vite, ou ce Migalos de malheur va nous rattraper ! »

Il n’était plus question des racines qui la ferait trébucher ou des Coconfort pendus aux arbres, non, il n’était plus question que de leur fuite et le corps d’Elune allait plus vite que ses pensées. Elle fonçait sans se retourner, l’adrénaline l’aidant certainement à être plus performante en athlétisme que d’habitude, ne lâchant jamais la main d’Abel qui lui donnait une motivation en plus à partir loin de cette clairière maudite.

Essoufflée, à bout de forces autant émotionnelles que physiques, Elune laisse son corps s’affaler contre un gros tronc d’arbre lorsqu’elle comprit qu’elle n’avait plus besoin de courir. Ils étaient loin du Migalos maintenant et elle pouvait enfin essayer de se calmer. Les mains sur la tête et le visage tout rouge, elle regarda Abel, au bout du rouleau.

« Trop d’émotions pour moi, là. On se pose un moment. »

Elle avait juste envie de prendre une pause de cinq minutes après tout ce chamboulement. Elle laissa Chrom venir se coucher près d’elle et le caressa un instant avant de reprendre gentiment sa respiration.

« Merci de m’avoir protégée comme ça. Je suis contente qu’on ait fini par s’en sortir… Je te jure, j’ai cru qu’on allait y passer. J’ai rien pu faire… Désolée, je suis une vraie trouillarde dans ce genre de situations. »

Un peu gênée, elle détourna le regard et lança un petit sourire à Miaouss. Il était sain et sauf et elle en était soulagée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « The sundown beams » • [PV Abel Keren]   

Revenir en haut Aller en bas
 

« The sundown beams » • [PV Abel Keren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Primepoc :: Déchets du forum :: Poubelle générale :: Archives RP :: Zone Sud-