bienvenue

Partagez | 
 

 Pretty Visitors [ft. Elune]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 181
MessageSujet: Pretty Visitors [ft. Elune]   Lun 16 Mar - 2:46


Un message avait été envoyé vers sept heures en début de soirée. Destinataire : Elune Crowley. Il n'avait jamais vu son visage, ni celui de son chromatique, mais il attendait de pied ferme sa réponse. Il avait trouvé son nom dans un dossier qu'il avait consulté sur les élèves. Son nom apparaissait dans les papiers de Miaouss. Et c'est justement pour cette unique raison qu'elle avait été une candidate parfaite. Violation de domicile, très certainement le genre un peu casse-cou, et c'était ce qui lui plaisait. Arrivé fraîchement dans cet enceinte, il avait eu pour optique de s'entourer de personnes capables, mais aussi légèrement en dehors des règles. Le genre badass quoi. Les bourgeois et les premiers de la classe, fils à papa et compagnie : Merci mais non merci. Il lui avait donné rendez-vous dans un endroit fort charmant, une taverne. Un repaire dont les flux d'alcools se mêlent à ceux de la nicotine. Oui, un endroit fort charmant. Mais au moins ici, ils allaient être peinards. Surtout que le professeur connaissait bien le tavernier – après tout c'est normal ça doit être l'un de ses plus fidèles clients – et par ce fait il a accepté de fermer l'établissement plus tôt pour laisser les deux dresseurs régler un certain problème. Alessa, la chromatique, était bien trop peureuse et détestait son pelage blanc et rosâtre. Par ce fait, il avait contacté une autre personne possédant un chromatique afin de leur faire faire une rencontre, voir si ça allait déclencher quelque chose. Une sorte de déclic.

Vingt heures, le bar était plein à craquer. Alejandro se vit offrir quelques généreuses boissons de la part d'un ivrogne friqué ayant payé une tournée à tout le bar. Fort sympathique. Le professeur s'était installé à une table et n'en avait pas bougé depuis le début. De son coin, il essayait de jouer à un jeu. Essayer de deviner ce que sont les personnes dans le bar, les examiner pour tenter de savoir leur style de vie. Non non, il ne s'ennuyait pas, c'était même d'ailleurs plus captivant que ça en avait l'air. Le coin était vraiment sympathique, sirotant son verre de vin rouge – certainement l'un des meilleurs cru que possédait le tavernier – Alejandro plongeait son regard dans cette salle tout en faisant tournoyer sa pokeball dans la main. Il avait tellement envie de « troller » son starter en la foutant dehors devant tant de monde, juste pour voir sa réaction, et la leur. Cet aimant à minettes ne fonctionnait même pas, parce qu'elle était trop peureuse pour se montrer. Mais le brun n'avait guère besoin de ça. Même si ça peut aider à faire quelques rencontres. Beaucoup de gens étaient passionnés par les chromatiques. Ils voulaient voir à quoi ça ressemble, et demandent souvent ce que ça vous fait d'en avoir un.  Pour le stratège, son chromatique avait la même valeur que son deuxième pokemon. D'ailleurs, elle possède un surnom pour le moins étrange : Ebola. Allez savoir ce qui lui est passé par la tête lorsqu'il s'est dit que ça lui irait comme un gant. Ebola jouait le rôle d'aspirateur. Elle bouffait les mégots de cigarettes qui tombaient, les cacahuètes qui traînaient par terre, les tickets de caisse-enregistreuse... C'est pratique d'avoir comme pokemon un estomac pouvant avaler tout et n'importe quoi. Ça permet de pouvoir vivre sans poubelles, et donc contribuer à la bonne santé de notre planète. Non, il n'était pas écolo. Mais il y trouvait un certain aspect pratique.

Onze heures. Exceptionnellement, le tavernier fermait le bar pour laisser Alejandro à l'intérieur en compagnie de ladite Mme Crowley. Le prof s'était mis au niveau du jukebox. Une pièce = une musique aléatoire. Bon, bah tentons. Ça sera toujours mieux que rester à écouter le bois craqueler à chaque pas d'Ebola. Bonne musique, donc une très bonne pioche. Après tout, avec les jukebox de bars on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Il s'était réinstallé à la même table, allumant une cigarette et commandant une bouteille de whisky. Bah oui. Le tavernier ferme plus tôt et engendre moins de recettes, il fallait donc bien combler son manque d'argent. C'était du donnant-donnant. Quelqu'un toque à la porte. Au choix : Elune, ou le poivrot du village. Personnellement, je miserais plutôt sur la première.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: Pretty Visitors [ft. Elune]   Lun 16 Mar - 12:05






« Pretty Visitors »

RP privé Alejandro Ortiz

Aujourd’hui, elle avait décidé d’aller voir le professeur Ortiz à la taverne du Bekipan boiteux, un endroit que les élèves évitaient de fréquenter trop tard le soir de peur d’y croiser certains enseignants qui pourraient leur ôter quelques points, ou de peur de se faire offrir des verres par des illustres inconnus à l’allure discutable. Ce n’était pas le cas d’Elune, qui en avait vu passer et qui savait dire non, qui savait repousser et qui ne fallait pas emmerder à moins de vouloir se ramasser une vengeance bien salée en retour. Elle n’aimait pas la violence, ses vengeances à elles relataient d’autres techniques, plus psychologiques, plus Wengyard. Du coup, aux alentours de onze heures, elle se faufila hors de son dortoir et rasa les murs en guettant le moindre bruit. Elle avait déjà faire perdre beaucoup de points à sa maison, si Miaouss l’attrapait maintenant, elle ne donnait pas cher de sa peau. C’est peut-être pour ceci que les Wengyard étaient placés au cinquième étage de l’académie. Pour leur donner un peu de fil à retordre. Mais qu’importe, Elune s’exécuta, croisa quelques élèves qui voulaient défier les règles, et s’éclipsa hors de l’académie. Son petit périple était loin d’être terminé, vu qu’elle avait besoin de marcher encore quelques kilomètres pour arriver au village. Pourquoi faisait-elle cela, déjà ? Les mains dans les poches, la tête dans les épaules, elle se maudissait déjà d’être sortie pour rejoindre ce Ortiz, juste parce qu’elle n’avait pas envie de marcher. Mais il faut le dire, son petit chromatique l’intriguait et au vu de l’amour qu’elle portait à tous les pokémons, elle ne pouvait pas laisser cette petite bestiole avoir honte de son pelage.

Au bout d’une vingtaine de minutes, elle arriva enfin à destination. Elle toucha ses cheveux, qu’elle venait de laver avant de sortir, et grommela en remarquant qu’avec le froid qu’il faisait dehors, ils étaient presque devenus de longs bâtons gelés qui ne ressemblaient plus à rien. Du moins au toucher, c’était une vraie catastrophe. Elle fit quelques pas pour arriver devant la porte de la taverne et, ne sachant vraiment si c’était encore ouvert ou pas, elle toqua et patienta. Quelques secondes plus tard, celui qui devait être le tavernier lui ouvrit la porte, jeta un coup d’oeil derrière lui puis laissa entrer Elune. Cette dernière glissa son regard dans tous les recoins du bar avant de tomber sur le professeur, la seule personne à part le gérant à être encore présente. Elle ne l’avait encore jamais vu, alors n’était pas sûre de savoir à quoi s’attendre, mais finalement, ce n’était pas un vieux débris bizarre. Du moins en apparence, il semblait jeune, plutôt bien habillé. Il fumait une cigarette et patientait calmement. Une musique qu’Elune ne détestait pas flottait dans l’ambiance sombre de la taverne tandis que la jeune Crowley s’approchait du professeur.

« Professeur Ortiz, j’imagine ? Je suis Elune. »

Elle alluma à son tour une cigarette qu’elle avait piochée dans son paquet bien enfoui dans son sac à main et le regarda droit dans les yeux. Il semblait savoir ce qu’il voulait, il semblait être sérieux, et en même temps, quelque chose titillait la Wengyard, sans trop savoir de quoi il s’agissait. Bon, elle n’avait pas envie de traîner, alors elle en vint directement aux faits.

« Votre pokémon, il n’ose vraiment pas se montrer à cause de sa différence ? Vous m’avez dit que c’était une femelle, mais il s’agit de quel pokémon ? »

Elle était curieuse d’en savoir un peu plus sur ce chromatique timide et peureux, parce que son Absol avait dû surmonter de sales étapes avant de devenir ce qu’il est aujourd’hui. Et il serait certainement le meilleur pour en parler avec le pokémon du professeur, après qu’Elune ait essayé bien sûr. Elle dévoilerait évidemment une de ses facettes, celle qui montre à quel point elle aime les pokémons, à quel point elle est différente avec eux. Mais c’était pour la bonne cause.





Dernière édition par Elune Crowley le Dim 12 Avr - 9:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 181
MessageSujet: Re: Pretty Visitors [ft. Elune]   Lun 16 Mar - 19:07


▬ Effectivement c'est bien moi. Installez-vous, servez-vous, bref ! Faîtes comme chez vous.

Il aurait pu parier. C'était pas l'ivrogne du quartier qui toquait à la porte, mais bel et bien la personne du rendez-vous. Elune Crowley. Jeune, cheveux long couleur Carapuce. Il ne l'avait jamais croisé, même à son cours. Et oui. Même s'il y avait eu un sacré paquet d'étudiants, il se souvenait de chaque visage, chaque expression lorsqu'on lui avait apporté la feuille, chaque intonation de voix. Il avait étudié chacun des facettes démontrée par ses élèves. Afin d'en savoir plus sur eux. La plupart semblaient juste dégoûtés de ne pas se battre dans ce cours, et c'était tout à fait légitime. Tout avait été planifié de A jusqu'à Z, et il possédait plusieurs tours dans son sac. Alejandro était un fin tacticien, stratège qui plus est. Il ne laisse aucune place à des facteurs comme le hasard ou la chance. La miss était plutôt direct, certainement pas le genre à tourner autour du pot. Au moins, ils gagneraient tout les deux du temps.

▬  C'est tout à fait exact, Miss Crowley. Elle déteste sortir de sa pokeball quand il y a d'autres personnes que moi-même. Et quand c'est le cas, généralement elle va se réfugier là où on ne peut la voir. Mais plutôt que vous en parlez, laissez-moi vous montrer.

De toute façon l'intéressée n'allait pas tarder à pointer le bout de son nez. La balle qui la renfermait n'arrêtait pas de tournoyer sur la table, son dresseur la faisant machinalement tourner sur elle-même pendant qu'il s'adressait à son interlocutrice. Il réfléchissait. Est-ce que les portes étaient bien fermées, ainsi que les fenêtres ? Après avoir fait un tour de la salle via un rapide coup d’œil, il libérait le chromatique de sa pokeball. Elle venait de gémir d'une voix faiblarde, après tout elle détestait ça. La bicolore commençait à courir dans tout les sens pour trouver une cachette. Hélas, il y en avait aucune. Tremblante de peur, elle s'était tout compte fait mise contre la jambe de son dresseur. Il avait beau la rassurer, il n'y avait rien à faire. Alejandro semblait légèrement triste de la voir ainsi. Le gaillard n'aimait pas lui faire subir ce genre de choses, mais c'était pour son bien. Il fallait qu'elle prenne de l'assurance. Car dans ce contexte-là, elle ne pourra jamais être utilisée dans un combat contre un autre dresseur. Il l'avait reçu bébé, d'un ami de longue date. Celui-ci lui avait parié qu'il ne pourrait rien en faire, trop peureuse pour quoi que ce soit, et puis selon lui c'était un type de merde. C'est vrai, le type plante est vraiment un type de merde. Néanmoins, il avait pris le challenge de rendre Alessa puissante. Et il comptait bien le faire. Le professeur pris son starter dans ses bras afin de la réconforter et lui donner un sentiment de sécurité. Elle n'était guère lourde du haut de ses six kilos cinq. L'équivalent d'un pack de six briques de lait. Mais plus facile à porter, car c'était une petite boule. Lui caressent le sommet du crâne, elle s'était apaisée. Oui. Il la connaissait comme si c'était sa propre gamine. Puis, il tentait un coup de poker. Il déposait Alessa sur la table, histoire de pouvoir reprendre son verre. Le Germignon noyait son regard dans celui de la jeune fille face à elle, l'air de se dire « Elle va me manger ? »

▬ Tu n'as pas à avoir peur Alessa. Tant que tu seras avec moi, il ne t'arrivera rien de mal.

Ils étaient à peine dérangé par le bruit. Ebola ayant terminé sa digestion, l'estomac sur pattes avait lâché un gaz plus bruyant qu'odorant. On la remerciera plus tard pour son intervention utile.

▬ Maintenant, Miss Crowley va te présenter l'un de ses pokemons. Tu n'a pas à avoir peur, il ne va pas te faire de mal. Elune, c'est-à-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: Pretty Visitors [ft. Elune]   Mar 17 Mar - 10:47






« Pretty Visitors »

RP privé Alejandro Ortiz

Faites comme chez vous. Bien. Elle s’était déjà allumé une cigarette et c’est vrai qu’elle n’aurait pas craché sur un verre, mais elle se devait d’être prudente en compagnie de professeurs de l’académie, pour la simple et bonne raison qu’elle s’était déjà fait avoir une fois. Sûrement avait-elle le droit de boire en-dehors de Primepoc, mais elle ne fera en aucun cas le geste d’elle-même, de peur de se faire avoir une seconde fois. Elle se contenta de tirer sur sa clope et laisser tomber sa cendre sagement au-dessus du cendrier.

L’enseignant lui avoua que son pokémon détestait sortir de sa pokéball, ce qui n’était pas encourageant pour un début, mais il l’obligea tout de même à se montrer. Il semblait regarder autour de lui qu’il n’y ait bien plus personne avant de laisser un petit Germignon blanc et rose sortir de sa maison miniature. Les yeux d’Elune s’écarquillèrent alors que le pokémon, affolé, ne savait plus où donner de la tête. Finalement, il prit place près de son dresseur avant que ce dernier ne le prenne pour le mettre sur la table. La Wengyard apprit alors qu’elle s’appelait Alessa.

« C’est un joli nom, ça. »

Elle sourit au Germignon qui ne semblait toujours pas rassuré. Elune débordait d’amour pour les pokémons et elle ne voulait pas casser son image de jeune femme confiante et froide, mais elle ne pouvait pas se retenir en voyant cette petite boule blanche. Elle hésita à approcher sa main et se retint. Il ne fallait pas brusquer les choses.

Lorsque le professeur Ortiz annonça à son pokémon qu’Elune allait sortir le sien, cette dernière s’exécuta. Plongeant sa main dans son sac, elle en sortit la pokéball abritant Chrom, son Absol d’une couleur bien particulière lui aussi. Tout en envoyant des petits sourires rassurants au Germignon, elle appela Chrom qui, sans hésitation, se matérialisa au pied de la table, s’étirant de tout son corps. Puis il regarda Alessa curieusement. Elune caressa son pelage blanc et lui expliqua.

« Chrom, voici Alessa… Un petit Germignon qui est spécial comme toi ! Regardez, votre couleur… »

Absol avait un pelage un peu plus bleuté, mais il restait blanc, comme Alessa. Ses yeux étaient bleus pétant, presque autant que ceux d’Elune, et il fixa Germignon. Il monta sur le banc à côté de sa dresseuse pour être plus proche et ne cessa d’observer le petit pokémon en face de lui.

« Alessa n’aime pas beaucoup être différente, apparemment… Toi aussi tu as vécu ça, alors peut-être que tu pourras l’aider. Ne sois pas brusque, elle a besoin de temps. »

Chrom approcha délicatement une patte de son interlocutrice pokémon afin de la rassurer et de lui montrer qu’il ne sortait pas les griffes. Il était doux et affectueux, c’était bien le dernier à vouloir faire du mal à quelqu’un, tant lui-même s’en était ramassé. Il comprenait ce que vivait Alessa et peut-être remarquerait-elle cela rien qu’en le regardant dans les yeux. A part la musique du Jukebox, qui arrivait bientôt à sa fin, personne ne prononça un mot. Elune voulait serrer le Germignon dans ses bras et le couvrir de mots rassurants, mais elle savait que cela n’arrangerait en rien les choses, au contraire, alors elle laissa faire son Absol, qui semblait petit-à-petit comprendre que cette petite Alessa avait besoin d’aide. Il n’allait sûrement pas faire de miracle, mais au moins se sentira-t-elle moins seule.

« Alessa… Comme toi, Absol est né avec un pelage différent des siens. Ça fait de lui un pokémon encore plus intéressant à mes yeux, lui au moins a quelque chose à lui, il joue de cette différence plutôt que d’en avoir peur, parce qu’elle peut être une force inestimable. »





Dernière édition par Elune Crowley le Dim 12 Avr - 9:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 181
MessageSujet: Re: Pretty Visitors [ft. Elune]   Mer 25 Mar - 3:28

Sympathy For The Devil by The Rolling Stones on Grooveshark


Très étrange. Vraiment. Non seulement cette fille savait s'y faire, mais en plus elle le faisait à merveille. A en voir son Absol, c'était plutôt facile de comprendre. La bête était majestueuse, pour sûr que s'il y avait un concours de beauté, elle le remporterait dès que le rideau tombe. C'est pas pour faire de la lèche, mais l'Absol était réellement de toute beauté. Et ça, impossible qu'il dise le contraire. C'est comme s'il avait des étoiles dans les yeux lorsqu'il vu ce pelage blanc légèrement bleuté. Bien dressé et propre sur lui, il était très facile de comprendre qu'Elune était le candidat parfait pour ce rôle. Elle traitait les pokemons avec énormément de respect. Et ça, c'était le genre de valeur qu'il fallait inculquer à certaines personnes, qui n'en prennent pas soin. Comme le petit frère d'Alejandro, Pedro. Celui-là même qui pense que son Seracrawl est une table sur laquelle on peut manger dessus. Les pokemons ne servent pas à ça. Malgré qu'Ebola sert plus ou moins d'aspirateur pour le compte de son dresseur. Bah oui. C'est un estomac qui peut manger tout et n'importe quoi. Tant qu'à faire, autant mettre ça à son profit. Et puis tout le monde est gagnant. Alejandro gagne du temps, et Ebola bouffe toute la journée dès que quelque chose traîne. Certes de temps à autre c'est à peine dérangeant.

Alessa était captivée. Ça devait être la première fois. En même temps, Elune parlait d'un ton calme et audible. C'était changeant. D'habitude la réaction était la suivante «OH ELLE EST TROP MIGNONNE♥» s'en suivi d'une tentative désespérée de la prendre dans les bras, la câliner, la toucher et j'en passe. Les cris, l'attention, le fait que tout le monde l'entoure. Elle n'aimait pas réellement ça. Et là, pour une fois, c'était différent. Alors du coup, elle devait sans doute apprécier la chose. Mais elle restait à la fois méfiante et prudente, ne connaissant pas les intentions des deux nouveaux – à savoir donc, le pokemon et sa dresseuse. Sur le coup, elle était partie plus loin faire plus amples connaissances avec l'Absol. La musique était terminée, et l'ambiance était plutôt calme dans la pièce. Alejandro avait envie de dire quelque chose, mais avant tout, il allait relancer le jukebox sur une musique qu'il appréciait tout particulièrement.

▬ En tout cas, je ne vous pensais pas vraiment comme ça, Miss Crowley.

Et elle allait très certainement lui demander ce qu'il pensait d'elle avant la rencontre. Ortiz s'était guère informé sur la personne. Tout ce qu'il avait pu lire était dans le rapport de Miaouss. Elle était fichée pour violation de domicile. Il n'y avait pas trop de choses rajoutées par la suite, sur le dossier, mais quand même. Violation de domicile. On avait informé Ortiz suite aux Wengyard. C'était pour certain, de la mauvaise graine. Pourtant bah, à son cours il avait croisé pas mal de têtes venant d'un peu toutes les maisons, et les Wengyard figuraient dans ces préférences.

▬ En même temps, quand on est fiché par un chaton mal luné comme violant un domicile, on peut rapidement se faire des idées sur une personne. C'est d'ailleurs certainement pour cette raison que vous aviez attiré mon attention. J'aime bien les gens qui sortent de l'ordinaire. D'ailleurs, j'avais une questions Mademoiselle Crowley. Vous préférez autre chose ? Je remarque que le whisky apparemment c'est pas votre truc, si quelque chose vous tente n'hésitez pas, je le mettrais sur mon addition.

Ajoutait t-il avec un clin d’œil complice. La taverne, c'était un peu comme sa maison. Sauf que pour accéder au frigo, il fallait payer. C'était peut être la seule différence entre les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: Pretty Visitors [ft. Elune]   Ven 27 Mar - 9:18






« Pretty Visitors »

RP privé Alejandro Ortiz

Le petit pokémon chromatique s’était un peu rapproché d’Absol, tandis que le professeur Ortiz alla mettre une nouvelle chanson sur le jukebox. Et comme s’il avait lu dans ses pensées ou lu sur son dossier qu’elle appréciait ce genre de musique, il opta pour une chanson dont elle connaissait les paroles par cœur. Elle se mit à balancer la tête au rythme du morceau et attendit que l’enseignant la rejoigne. Il lui avoua qu’il ne pensait pas qu’elle était comme « ça » et elle voulut lui demander ce que « ça » voulait dire, mais il enchaîna sur son dossier à l’académie et sur la boisson posée sur la table. Un bon whiskey dont elle rêvait de boire rien que quelques gouttes.

« Comme vous dites, un chaton mal luné… »

Elle trouvait que ces mots doux correspondaient parfaitement à l’image de Miaouss, la main droite du directeur qu’elle n’avait encore jamais vu de sa vie. Ce jour-là, elle était chez le professeur Oliver et elle s’est bien fait avoir. Elle, qui avait pourtant l’habitude d’être fourbe et de mener le jeu, s’était fait battre comme une débutante par Grimm et ses méthodes immorales de faire tomber des points à un élève. Elle n’avait pas envie d’y penser, mais c’est vrai, elle était fichée à tout jamais sur son dossier. Violation de domicile. Heureusement qu’il ne s’était pas plaint d’autre chose !

« Je ne vais pas vous dire que je suis innocente, mais disons que je n’avais pas toute ma tête, ce jour-là. Mais vu ce que je me suis ramassé, je ne risque pas de recommencer. »

De toute façon, Ortiz en avait sûrement rien à foutre. Il n’était pas là pour ça et ce soir, l’ambiance se sentait, il n’y avait pas de professeur/élève. Il y avait Ortiz et Elune, leurs pokémons, des clopes et un whisky. Elle regarda d’ailleurs ce dernier et se versa un verre bien trop rempli pour un verre de whisky.

« Au contraire, j’adore ça. Je pensais simplement qu’il pouvait s’agir d’un piège… »

C’était quand même un enseignant. Mais dans ce contexte, elle l’avait bien compris, qu’elle boive de l’alcool ou pas n’allait rien changer, alors elle n’allait pas s’en priver. Et elle porta le verre à son nez, pour humer doucement l’odeur quelques secondes, avant de l’éloigner et de lancer un petit sourire au professeur. Vu ce qu’il dégageait, il ne devait pas être mauvais.

« Merci pour ça. »

Elle porta le verre à ses lèvres et laissa couler une gorgée de ce liquide onctueux dans sa bouche. C’est le genre d’alcool qui lui donnait envie de s’allumer une cigarette dès les premières saveurs, parce qu’associer ces deux éléments était essentiel. Elle pinça les lèvres et avala le whisky avant de poser son verre sur la table. Elle allait le déguster et tenter de ne pas rentrer ivre. Donc de boire modérément. Elle regarda un instant autour d’elle et se demanda à quelle fréquence le professeur pouvait venir ici. Ils étaient seuls, tout le monde avait déserté, et ils avaient une bonne bouteille dans les mains…

« Vous êtes un ami du tavernier, ou un habitué très généreux, en fait ? J’aimerais bien avoir le pouvoir de faire partir tout le monde et rester ici à boire ce que bon me semble. »

Sauf qu’elle courrait à sa perte, si elle faisait ça. Pas qu’elle soit alcoolique, non. Mais elle pourrait facilement le devenir, si elle se laissait aller. Surtout dans cette période de sa vie. Alors mieux valait qu’elle reste aux alentours de l’académie, le soir. Et un rapide coup d’œil sur les deux pokémons lui fit comprendre qu’Absol commençait gentiment à rassurer Germignon. Il ne tentait aucun contact, ils semblaient juste communiquer pour le moment, et Elune croisa les doigts pour que Chrom lui raconte ce qu’il avait vécu, comment il s’en était sorti, et pourquoi sa différence faisait sa force et non pas sa faiblesse. Tout ce qu’elle voulait, l’objectif de la soirée, même s’il n’était peut-être pas atteignable, c’était de rassurer cette petite Alessa, qu’elle comprenne que son pelage blanc était un atout et qu’elle était aussi particulièrement belle comme cela.





Dernière édition par Elune Crowley le Dim 12 Avr - 9:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 181
MessageSujet: Re: Pretty Visitors [ft. Elune]   Sam 28 Mar - 12:38

Love Is Hell by Theory of a Deadman on Grooveshark


Une personne tout de même sérieuse. Voilà comment il percevait Elune. Apparemment elle n'avait pas eu toute sa tête suite à l'histoire, et s'était arrêté aussi brièvement qu'elle avait ouvert le débat. De toute façon, il n'avait pas réellement envie de savoir. C'était ses histoires et ça appartenait à sa vie privée. Alejandro n'avait guère envie de s'immiscer là-dedans. Lui même sait ce que ça peut faire, ne parlant quasiment jamais de sa vie privée. Comme son histoire avec une belle rousse avant l'arrivée d'Idryss. De toute façon cette histoire s'était arrêtée très durement. Et c'est peut être pour cette raison qu'il ne préférait pas en parler. Néanmoins, quelque chose l'avait blessé dans ses paroles. Penser qu'il s'agit d'un piège. Il n'était pourtant pas si méchant ? Enfin, de temps en temps il est très taquin, quitte à paraître méchant pour endosser un rôle. Mais au fond, c'est un chic type. Mais bon, d'un côté c'est plutôt normal d'être méfiant lors d'une première rencontre. On ne sait pas à qui ont peut avoir à faire. La miss pris un verre et remerciait le brun, qui le lui rendit avec un sourire.

▬ Je vous en prie, ce n'est rien ! Trinquons ! Au chat mal luné !

Dit-il en riant aux éclats. C'est vrai que ce putain de matou était un véritable sketch. Personnellement, le stratège ne l'appréciait pas. Attendez, en même temps c'est normal. Recevoir des ordres et être épié par un chaton, c'était désagréable. De ce côté, au niveau hiérarchique, il préférerait recevoir des ordres directement du directeur. Ouais c'est répétitif comme phrase. La dame à la chevelure bleutée lui avait demandé quelque chose. Le genre de question assez marrante. Ce genre de question aurait pu être interprété d'une autre façon d'ailleurs. Êtes-vous ami avec le tavernier, ou bien êtes vous un alcoolique friqué qui sait faire parler son foie et son porte-monnaie pour avoir l'établissement pour lui seul.

▬ Je suis un bon ami du tavernier, on va dire. Et puis, de vous à moi, je trouvais ça très déplacé de vous inviter dans ma chambre pour une première rencontre.

Même plus que déplacé d'ailleurs. Encore une fois, c'était pas dans ses façons. On ne dirait pas comme ça, mais Ortiz est un homme de principe. Bon, après il possède comme les autres, de sacré vices, mais ça c'est pareil à tout un chacun. Néanmoins, il en cumulait pas mal. Attiré par les jolies filles, les alcools forts, la cigarette mais également très gourmand, friand de tout ce qui peut arriver sous sa dent.

▬ Quant à avoir le pouvoir de faire partir tout le monde et en profiter pour boire ce que bon vous semble, je veillerais à ce que cela n'arrive jamais. Gâchez pas votre vie, Miss Crowley. Vous êtes jeune, plutôt mignonne, douée dans les relations avec le pokemons, je pense que vous méritez bien mieux que finir comme ivrogne dans un bar.

C'est peut être parce qu'il possédait plusieurs frères moins âgés que lui, qu'il avait cette attitude à vouloir protéger les gens des choses qui pouvaient les rendre complètement détraqués. Il ne faisait pas ça pour la drague. Ni pour l'emmerder. Non, il comptait juste lui rendre ce qu'il considérait comme étant un service. Chrom de son côté en rendait un également. Alessa était restée avec elle, dans son coin loin des autres. On pouvait les entendre plus ou moins jacasser. Bien évidemment, impossible de comprendre quoi que ce soit.

▬ En tout cas, je vous dois un sacré service pour celui que vous me rendez à présent.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: Pretty Visitors [ft. Elune]   Dim 29 Mar - 16:47






« Pretty Visitors »

RP privé Alejandro Ortiz

Il avait l’air plutôt sympathique, ce professeur. Dommage qu’Elune ne soit pas très présentes aux cours, parce qu’elle aurait peut-être apprécié les siens. Il n’avait pas l’air de se soucier d’une élève qui boit un petit whisky devant lui, au contraire, il l’encourageait à prendre un verre et trinquait joyeusement avec elle. Alors, la Wengyard l’aimait bien et plus la soirée défilait, plus elle se sentait à l’aise et beaucoup moins paranoïaque qu’en entrant. Il était définitivement là pour son pokémon et non pas pour piéger Crowley. Elle pouvait se détendre, ce n’est pas lui qui allait lui faire perdre des points en moins.

« Au chat mal luné ! »

Elle ria avec lui, contente d’avoir trouvé un partenaire qui semblait apprécier le whisky autant qu’elle aimait le savourer. Et il se fichait de rire de Miaouss, ce qui changeait un peu de Grimm, qui était beaucoup trop sérieux à ce sujet. Ortiz, c’était un de ces professeurs cool, que les élèves devaient sûrement apprécier lors de ses cours. N’est-ce pas ? Elle se ferait peut-être une idée si elle daignait y foutre les pieds un jour. Pour le moment, elle l’appréciait tel qu’il était avec elle ici en cet instant-même et elle n’avait pas besoin d’en savoir plus.

Il lui dit qu’il aurait trouvé déplacé de l’inviter dans sa chambre lors de leur première rencontre et Elune hocha la tête en buvant une seconde gorgée de whisky pour approuver ses dires. En effet, elle n’aurait peut-être pas accepté aussi rapidement s’il lui avait proposé un rendez-vous spécial dans son dortoir. Ici, c’était l’endroit parfait pour une rencontre de ce type. Et puis elle pouvait boire et fumer comme elle le souhaitait, contrairement à l’académie où tout était interdit. Et quand il ajouta qu’elle ne devait pas gâcher sa vie à devenir, en gros, une alcoolique habituée à la taverne, elle avala difficilement sa gorgée de whisky et le regarda un peu peinée, mais touchée par les mots qu’il avait prononcés.

« Faut pas vous inquiéter, de toutes manières je n’arriverai jamais à m’évader chaque soir de l’académie, Miaouss est trop vigilant, c’est déjà un miracle que j’aie pu sortir ce soir... Donc peu de risques. Mais j’avoue avoir un trop grand amour pour certains alcools. »

Les mots d’Ortiz lui avaient quand même fait du bien et elle s’était étonnée du côté « paternel » qu’il avait pu adopter si soudainement. Comme s’ils se connaissaient déjà et qu’il devait la protéger des vices de l’alcool. Elle sourit calmement et écrasa la fin de sa cigarette dans le cendrier à disposition.

« Mais j’apprécie vos petits compliments. »

Elle pensait aux mots « jeune », « mignonne » et « douée » qu’il avait dit. Elle plaisantait, bien sûr, et son rire léger pouvait faire comprendre au professeur qu’elle n’avait pas pris cela de manière malsaine. Et lorsqu’Ortiz lui annonça lui devoir un sacré service, elle agita la main, gênée.

« Non, non, c’est normal. J’espère que votre petite Alessa finira par s’ouvrir et accepter cette différence. Elle est adorable et ça serait bien dommage qu’elle ne profite pas de la vie et qu’elle se la pourrisse à cause de ça. Elle devrait plutôt être toute joyeuse et courir partout ! »

Elle sourit à cette image et jeta un coup d’oeil aux deux pokémons qui continuaient à discuter dans leur langage pokémon. Chrom semblait calme, posé et chaleureux. Il gardait un air hautain propre à tous les Absol de ce monde, mais il semblait accessible et ouvert à la discussion, à l’approche. Ils n’avaient aucun contact physique, mais semblaient être de plus en plus à l’aise l’un avec l’autre. Tant que cela pouvait servir au petit Germignon, Elune en tirerait que du positif et certainement que Chrom aussi. Elle reporta son regard sur le professeur.

« J’espère sincèrement que votre pokémon pourra s’ouvrir un peu aux autres. »

Puis elle regarda le Gloupti qui avalait tout et n’importe quoi, lâchant des odeurs parfois très désagréables. Les Gloupti, c’étaient vraiment des pokémons bien spéciaux. Elle le pointa du doigt.

« Celui-ci aussi, c’est le vôtre ? Il est moins gêné en tout cas ! »





Dernière édition par Elune Crowley le Dim 12 Avr - 9:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 181
MessageSujet: Re: Pretty Visitors [ft. Elune]   Lun 30 Mar - 3:40

Dark Shines by Muse on Grooveshark

La soirée avançait à petit pas, mais c'était toujours ça de pris. Le bonhomme avait rapidement cerné la jeune fille. Elle était super sympathique, du coup, son histoire de violation de domicile semblait pas très crédible. Allez savoir... Assez méfiante pour penser qu'il la piégeait, il se demandait ce qui avait pu lui arriver. Mais bon, il était assez sage pour ne pas poser la question, s'en tenir aux faits, et trinquer avec la miss aussi charmante que gentille. Crowley semblait être attiré par certains alcools, tout comme le professeur d'ailleurs. L'une de ses toutes premières cuites, c'était avec du bon vin. Son père faisait parvenir des bouteilles depuis Kalos, paraît que la région était assez riche en viticulture. Une sacré aubaine pour les Ortiz. Alejandro était l'aîné d'une famille composée de six autres frères. Cela dit, il n'a jamais aimé endosser le rôle de l'exemple. Il est parti très tôt pour se constituer une véritable armada de pokemons, il fit des rencontres – notamment une avec une très séduisante jeune femme – et était parti dans sa quête du Graal. Aujourd'hui, il était las. Il voulait partager sa passion, mais comment s'y prendre avec des gosses prétentieux qui pensent savoir tout à tout. C'est du moins, l'expression qu'on lui avait donné pendant l'unique cours qu'il avait fait. Des gamins prétentieux n'ayant rien dans la caboche. Même si certains avaient marqués des points et semblaient fort sympathique ! S'évader chaque soir. Il en avait presque oublié les rondes de Miaouss. Problématique, ce chaton à la con exaspérait de plus en plus le professeur. C'est lui qui généralement qui le prenait en rendez-vous quand il voulait voir le directeur. Et parler avec ce chat était l'une des choses qu'il détestait faire.

▬ J'en avais presque oublié ses rondes furtives nocturnes à ce maudit chat de gouttière. Je tâcherais de vous raccompagner. Dans le meilleur des cas, je vous ai donné un cours particulier aujourd'hui car vous n'avez pas assisté à mon cours. Dans le pire des cas... J'assume l'entière totalité de cette sortie nocturne.

Il ne pourrait pas perdre de points, mais il allait certainement récurer les toilettes de l'établissement pendant un long moment, rien que pour ce genre d'affront. Alejandro s'en contrecarrait totalement, à s'en taper le cul parterre. Si seulement il pouvait trouver une femelle pour calmer ce chat de malheur ! Ou l'empoisonner pendant l'un de ses repas. Miaouss était nocif, bien plus que les pets infâmes que laissait Ebola flotter dans l'air après avoir mangé. D'ailleurs, Elune en avait plus ou moins parlé lorsqu'elle avait remarquée l'odeur désagréable. Ebola. Un nom qui laissait tout de même à désirer. Un virus mortel, un peu comme ses flatulences. D'où le surnom non-charmant de cette petite princesse.

▬ Elle. C'est également une femelle. J'ai jamais compris pourquoi, mais il se trouve qu'à chaque fois que je capture un pokemon, il s'agit en réalité d'un femelle, voir d'un asexué dans certains cas. J'y vois aucun inconvénient cela dit. Quand on passe la barre des trente ans, être entouré de filles signifie qu'on possède encore un peu de sex appeal !Et pour vous répondre, non. Elle ne se gène pas. Au contraire.

Ebola regardait vers son dresseur. Elle savait quand on parlait d'elle. Généralement il prenait ce ton, un peu déprimé. Les gens ne comprenaient pas son choix. Pourquoi capturer un pokemon aussi inutile que faible ? Disons qu'elle ajoutait un petit plus à sa vie, elle était assez simplette, passait beaucoup de temps à manger – quasiment tout son temps – et dormait par la suite. Mais ça ajoutait un petit quelque chose, un petit plus. Alessa était revenu de sa discussion. Devinez quoi ? Elle quémandait des câlins de son dresseur. Directement, elle avait rejoint ses bras qui l'enfermaient afin de la contenir. Elle était bien comme ça.

▬ Cela ne te dérange pas que Miss Crowley soit là ?

Elle avait les yeux ouverts, ne tremblait pas, et étrangement semblait calme. Alors là, chapeau. Allez savoir ce que cet Absol à pu lui dire, mais sur le coup elle était plus tranquille et quiète que jamais.

▬ Je ne saurais vous dire si c'est grâce à  Chrom mais en tout cas, elle semble vous avoir adopté. Sincèrement, je vous en dois une Miss Crowley. J'insiste. D'ailleurs, pouvez-vous m'aiguiller un peu ? Comme je suis nouveau ici, je ne connais pas encore les principales traits de chaque maison ici. Dites m'en plus sur les Wengyard dont vous faites parti, et également des trois autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: Pretty Visitors [ft. Elune]   Mer 1 Avr - 14:03






« Pretty Visitors »

RP privé Alejandro Ortiz

Le professeur proposa de raccompagner la jeune femme lorsque leur petite soirée serait finie, et assumerait leur virée nocturne s’ils venaient à se faire attraper. Elune ria de cette soudaine prise de responsabilité, ne souhaitant en aucun cas que l’enseignant prenne tous les commentaires tranchants de Miaouss si ce dernier s’apercevait de leur disparition.

« Je vous inquiétez pas, je sais être discrète. Plus que Miaouss n’est observateur. »

Elle n’était pas loin de la vérité. Sa furtivité était l’une de ses qualités principales, si on pouvait appeler ça comme ça. Elle avait un don pour se faufiler partout sans être vue et aussi pour se défiler rapidement et éviter les ennuis. Elle était un peu lâche, il fallait l’avouer, mais dans certains cas elle ne pouvait faire autrement. Et cette nuit, même avec quelques verres dans le nez, elle ne se ferait pas attraper par Miaouss.

« Vous n’aurez donc pas besoin de me raccompagner, mais c’est gentil à vous de vous préoccuper de ça. »

Il est vrai qu’Elune avait été touchée par le côté soudainement protecteur du professeur Ortiz. Elle ne s’y attendait pas et était agréablement surprise de constater qu’il prenait soin de ses élèves. Ça changeait un peu de certains autres enseignants.

Ils revinrent sur le sujet des pokémons et Ortiz la corrigea à propos de Gloupti. Ce pokémon était également une femelle, bien que sa féminité n’éclate pas aux yeux comme celle d’Alessa. Elune sourit en regardant la petite boule verte aspirer tout ce qu’elle pouvait trouver. Au moins, le tavernier n’aurait pas besoin de faire le ménage ! C’était plutôt utile d’avoir un tel pokémon si on tenait un restaurant ou un bar. Plus besoin de s’occuper du balai ni des déchets de nourriture.

« Vous plaisantez, mais je suis sûre qu’il n’y a pas que vos pokémon femelles qui vous tournent autour. »

Elle but un coup sans trop faire attention à ce qu’elle venait de lui dire. Pour un trentenaire, il n’était pas trop mal conservé et Elune était persuadée que certaines élèves devaient penser à lui avant de s’endormir. Lui et son air décontracté, il ne faisait peut-être pas exprès de jouer là-dessus, mais ça lui donnait un certain charme. Mais la conversation tourna rapidement sur Alessa à nouveau. Ortiz lui demanda si la présence de la Wengyard la gênait et la petite Germingon ne semblait pas avoir aussi peur qu’avant. Le professeur la remercia et lui demanda de lui parler un peu des différentes maisons de l’académie.

« J’espère vraiment que Chrom a réussi à lui transmettre quelque chose ! Vous n’avez qu’à me remercier avec un verre de plus et ça ira. Vraiment, je n’ai pas besoin de plus. »

Elle s’alluma une autre cigarette avant de partager son avis sur les quatre maisons formant l’académie.

« Concernant les maisons… Eh bien, ça ne fait que quelques mois que je suis ici, mais les élèves semblent être mis dans telle ou telle maison en fonction de leur caractère. Typiquement, les Namethia sont tous des gros fêtards, ils sont ouverts, ils ont des potes partout… Ils font d’ailleurs un peu trop de bruit à mon goût, mais qu’importe. »

Les Namethia étaient effectivement les plus déjantés de l’académie. Rien ne les arrêtait s’il s’agissait de faire la fête ou de nouvelles rencontres. Ce sont les élèves les plus ouverts d’esprit, les plus sympathiques, ceux qui ne se prennent pas la tête et qui aiment la vie, en gros.

« Les Drathem, c’est les fonceurs. Ceux qui vous agaceront le plus en cours, soit parce qu’ils sont absents, soit parce qu’ils se croient meilleurs que vous. Ils aiment se battre, ils ont le sang chaud. Et ils n’arrivent pas à rester en place, c’est ça le pire. Ils sont obligés de bouger, tout le temps, tout le temps. »

Elle soupira. Elle avait du mal avec les Drathem, sans en viser particulièrement. C’est juste que leur caractère ne correspondait pas au sien.

« Ensuite les Minspic… Les premiers de classe en général. Ceux qui se taisent, qui écoutent et qui suivent les cours. Mais pas seulement. C’est pour ça que j’ai du mal à savoir s’ils me plaisent ou non… ils sont intelligents, calmes et matures. Mais parfois un peu trop intelligents à mon goût. Et y’en a pas mal qui sont du genre coincés ou très hautains. »

Les Minspic, ce n’était pas non plus la maison qu’Elune préférait, mais elle commença à parler des Wengyard et là, ça allait mieux.

« Et finalement les Wengyard. Mmh, comment dire… Je pense qu’ils sont intelligents, peut-être autant que les Minspic, mais ils utilisent cet atout autrement qu’en résolvant des équations et en rédigeant une dissertation de français. Les violets, il ne fait pas toujours bon d’être ami avec, parce qu’ils sont fourbes et parfois assez lâches. Ils aiment jouer avec les autres, on dira. Ils aiment bien tout contrôler, mais sans se montrer comme les Drathem. »

Pour elle, il s’agissait bien sûr de la meilleure des maisons. Elle aurait pu en parler encore des heures et des heures, mais son corps commençait à lui redemander à boire et sa cigarette se consumait sans qu’elle n’ait tiré une seule fois dessus. Elle se rattrapa en prenant une grande bouffée avant de retourner son attention vers le professeur. Étonnamment, elle avait beaucoup parlé. Mais elle se sentait à l'aise avec lui.

« Vous avez des cours avec des élèves de chaque maison, alors… Qu’est-ce que vous en pensez, vous ? »





Dernière édition par Elune Crowley le Dim 12 Avr - 9:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 181
MessageSujet: Re: Pretty Visitors [ft. Elune]   Jeu 2 Avr - 21:42

Il avait sourit à la petite phrase qu'elle lui avait lancée. Comme quoi, il n'y avait peut être pas uniquement les pokemons femelles qui lui tournaient autour. C'était pas totalement faux. Il avait plus ou moins attiré quelques personnes, dont un jeune homme charismatique fort agréable. Mais sinon pour le moment c'était pas une franche réussite, néanmoins il s'en contentait. Il avait su s'entourer de personnes agréables, n'avait aucune relation néfaste – mis à part un vulgaire chaton – et donc tout allait comme sur des roulettes. En plus, il avait fait la connaissance d'une jeune fille fort impressionnante par ses qualités humaines. Cela devait être une raison très juste pour qu'Idryss l'ait épargnée. Comme quoi, lui aussi avait su faire de bons choix. Pour la remercier, il prit la bouteille et lui versait son contenu dans le verre qui était à présent vide. Exactement la même dose qu'elle s'était servie tantôt. Et pour lui, ce fut la même chose. A présent, celle-ci était à moitié pleine, ou à moitié vide. Tout dépendait de votre point de vue, de si vous étiez plutôt pessimiste ou optimiste. La nuit appartenait aux deux jeunes – considérons un trentenaire comme encore jeune – qui partageaient à la fois, un bon moment, un bon whisky et de bonnes musiques.

Apparemment donc, les maisons servaient de classification pour les étudiants. Mais était-il possible qu'il y ai quelques moutons noirs ? Un intellectuel peut-il rejoindre les fêtards, et un sanguin peut-il rejoindre les intellectuels ? Allez savoir. Il comptait mener sa petite enquête là-dessus, c'était un point qu'il aimerait bien soulever. Et puis au moins, ça passera le temps. Du coup il écoutait et essayait de s’imprégner des quelques points sur le caractères des élèves de chaque maison. Les Namethia étaient des fêtards, des gens plus ou moins ouvert à tout le monde, des gens qui profitent de la vie. Si Alejandro était un élève, ce serait très certainement sa maison. En y réfléchissant de plus près, il avait croisé quelques bleus à son cours. Les deux noms qu'il avait gardé en tête était le jeune homme Kenneth, qui avait mis quelques informations marrantes sur sa fiche et Crystal, qui avait envoyé une petite blague pour certainement détendre l'atmosphère pesante d'une salle de cours. Un bon point pour les bleus !

Vint les oranges. Là, il y avait pas mal de monde en plus. Des fonceurs, des agressifs, ceux qui ont le sang bouillant. Cela dit, la théorie du mouton noir semblait plus effective avec cette maison. Certains semblaient ne pas y avoir leur place, à moins qu'ils cachaient bien leur jeu. Victoria adhérait à cette supposition, son tempérament semblait bien moins belliqueux que celui d'un fameux jeune albinos en caleçon rouge pétant. Les Minspic. Eux, ils ne les aimaient pas. C'était les fils à papa, les bourgeois, les ingrats. Ceux-là même qui te rabaissent et n'hésite pas à étaler leur culture pour te montrer à toi, petit homme du peuple, que tu n'est qu'une pauvre petite merde à côté d'eux. Et vint enfin les violets. Elle semblait y mettre du cœur lorsqu'elle parlait de sa maison. Elle devait y avoir un certain attachement. Les Violets étaient considérés comme des personnes néfastes, du moins c'était les bruits de couloirs. Ils étaient vaches, manipulateurs, calculateurs, des tordus en somme. Pourtant, encore une fois, la théorie pouvait s'appliquer vis-à-vis d'Elune.

▬ Intéressant ! Merci pour ses quelques explications. Pour ce qui est des cours, j'ai vu que très peu de monde à ce moment, mais d'après ma petite enquête, il s'avère que j'ai quelques attachements avec certaines maisons. Disons que les élèves y possèdent des qualités que j'apprécie. J'ai eu des bleus, qui, à mon sens, se sont révélés comme étant les plus agréables à vivre. Blagueurs, souriants, marrants, des gens avec qui je pense, pouvoir passer du bon temps. J'entends par là qu'ils sont assez agréables pour y avoir des conversations et échanger de bons moments. Les verts... je les considère comme des enfants de nobles ou de bourges, qui sont né avec le fric entre les doigts et la culture en guise de table de nuit. Ils n'hésitent pas à l'exposer devant tout le monde afin de leur montrer, que eux, ils sont instruits et intelligent alors que toi, pas. Les Drathem. Eux, ils font l'objet d'une enquête. Je suis tombé sur quelques cas spéciaux et j'arrive pas à réellement déterminer ce qu'ils sont. Il y a une majorité de fonceurs oui, de sanguins même. Par contre, il semble y avoir certaines personnes qui ne méritent pas leur place là-bas, à moins qu'ils cachent bien leur jeu.

Il repris son souffle entre chaque phrase et maintenant, il apportait son verre à ses lèvres puis allumait à son tour une cigarette. Comme pour jouer du suspense alors qu'il allait incessamment sous peu évoquer la maison dont était issu Elune.

▬ Et ensuite, vous. Les violets. Via des bruits de couloirs, j'ai compris que vous étiez de loin, les pires. Manipulateurs, calculateurs, traîtres et j'en passe. En clair, on m'a mis en garde d'éviter de vous approcher.

Il pris une seconde lampée avant de se lancer.

▬ Cela dit, j'ai pu en avoir trois pendant mon cours. Et c'est étrange parce que j'arrive pas à mettre la main dessus. On me décrit ces gens comme étant le diable personnifié, alors qu'ils semblent être dans la norme contrairement à certains. Jusqu'à preuve du contraire, vous êtes les seuls à m'avoir rendu un fier service, enfin du moins, vous. Je dirais que les violets sont une maison unie par leurs intérêts généraux.

Mais quels étaient les intérêts ? Ça, c'était une bonne question.

▬ Santé miss Crowley ! A, je l'espère, une bonne et durable amitié sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: Pretty Visitors [ft. Elune]   Lun 6 Avr - 12:57






« Pretty Visitors »

RP privé Alejandro Ortiz

Il versa un autre verre à la jeune femme et cette dernière lui sourit en guise de remerciement. Elle ne savait pas combien de temps elle allait rester ici, dans cette taverne où il ne restait plus qu’eux, où le professeur avait réussi à soudoyer le propriétaire pour rester un peu plus longtemps, mais elle s’en fichait un peu. Demain elle avait des cours qui ne l’intéressaient pas plus que cela et il y a bien longtemps qu’elle n’avait pas dégusté un bon whisky. Alors elle comptait bien en profiter un peu avant de devoir rentrer, titubante ou non, à l’académie. Elle se promettait de ne pas trop boire, mais elle se connaissait trop bien ; dès qu’il n’y avait plus rien à boire dans son verre, elle se resservait, autant de fois que son verre était vide et que la soirée continuait. Elle n’en était qu’au deuxième, elle avait le temps de voir venir.

Après son monologue de quelques minutes concernant les différentes maisons de l’académie, elle écouta le professeur donner son avis sur chacune d’elles. Il disait que les bleus étaient plus faciles à vivre et il avait bien raison. Pour les verts aussi, Elune était d’accord. Concernant les Drathem, elle n’en savait trop rien. Elle n’en avait pas rencontré beaucoup et il faut dire qu’elle ne s’y intéressait pas. Les oranges, pour elle, n’étaient que des petites marionnettes trop tête en l’air pour se rendre compte de quoi que ce soit. Des fonceurs, oui, mais pas toujours des plus perspicaces. Alors la petite Crowley n’y portait que rarement son attention.

Lorsque vint le tour des violets, en attendant ce qui se disait dans les couloirs, Elune ne put empêcher un large sourire narquois apparaître sur son visage. Tout n’était pas vrai, tout n’était pas faux non plus. Les Wengyard n’étaient de loin pas les plus fiables, mais ils n’étaient pas non plus de parfaits connards à qui il ne fallait pas adresser la parole. Disons qu’ils ont une manière de vivre et de penser qui diffère un peu de celles des autres maisons. Alors Elune haussa les épaules et répondit en rigolant doucement.

« Je crois surtout que la plupart redoutent les Wengyard, mais qu’ils n’en connaissent pas un seul réellement. Comme vous le dites vous-même, nous sommes dans la norme et parfois, on rend des petits services, oui. »

Ton sourire s’élargit encore. En général, les violets se faisaient un plaisir à rendre des services. Mais ils exigeaient toujours quelque chose en contrepartie, et quelque chose qui en vaille la peine. Aujourd’hui, Elune était dans une optique différente. Elle n’était pas toujours une grande marionnettiste et elle avait du cœur. Surtout en ce qui concerne les pokémons. Alors cette mission spéciale que lui avait donnée le professeur la réjouissait. Elle n’exigerait rien en retour et n’attendrait rien de sa part. Aujourd’hui, elle ne se la jouait pas Wengyard absolue. Non, elle montrait sa facette amoureuse des pokémons. Peut-être Ortiz n’aurait-il pas voulu la rencontrer dans d’autres circonstances, même si de base elle n’était pas désagréable à vivre. Elle aimait juste un peu trop savoir tout sur tout et abuser de ses connaissances pour en tirer des avantages.

« Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il est préférable de vous en faire des amis plutôt que des ennemis. Ou de ne pas se mêler de leurs affaires, ouais. Dans tous les cas, il ne me semble pas que vous soyez le genre de type à venir emmerder les élèves juste pour les pousser à bout et vous attirer leurs foudres. »

En fait, elle n’en savait rien. Elle disait cela parce qu’actuellement, elle avait une discussion intéressante et il était appréciable, c’est tout. En cours, il était peut-être différent, peut-être strict et fourbe. Auquel cas, les Wengyard auraient sûrement de la peine avec lui. Mais une fois encore, ils n’étaient pas foncièrement méchants. Ils aimaient s’amuser.

« Et santé. Vous avez une première Wengyard de votre côté. »

Elle lui sourit et trinqua avec lui avant d’avaler une gorgée de son whisky. Sa cigarette se consumait trop vite à son goût et la musique qui passait lui donnait encore plus envie de profiter de la soirée en fumant et buvant comme une adolescente lors de ses premières soirées. Mais là n’était pas le but de cette rencontre et elle se modéra. Pour rester sérieuse, elle décida d’orienter la conversation sur les cours de l’enseignant, auxquels elle n’avait jamais foutu les pieds. Elle s’en voulait presque.

« Et vous êtes professeur de duel, c’est juste ? Qu’est-ce que vous enseigner dans votre cours ? La manière dont on doit s’y prendre pour écraser son adversaire ? Je sais que je ne suis pas venue à vos cours… Mais les combats, ce n’est pas trop mon truc. À Chrom non plus, d’ailleurs. Enfin, je ne me cherche pas d’excuse… »

Elle regrettait presque d’avoir lancé cette question, sachant qu’il pourrait peut-être la réprimander sur le fait de n’être jamais venue. Mais au vu de son attitude tout le long de cette soirée, il n’allait certainement pas le faire. Du moins, elle l’espérait.





Dernière édition par Elune Crowley le Dim 12 Avr - 9:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Namethia
Maison Namethia
■ Messages : 181
MessageSujet: Re: Pretty Visitors [ft. Elune]   Mar 7 Avr - 14:54

La soirée était dans sa continuité la plus totale. Bonne musique. Bonne ambiance. Bon whisky. Alessa se lovait dans les bras de son dresseur, à présent elle était en train de piquer un somme. Dans les bras de Morphée ou d'Alejandro, elle se sentait bien. Il est vrai que venant d'un violet, le gaillard aurait du se montrer légèrement plus méfiant. Mais ce n'était pas le cas. La vérité ? Le bien-être de son pokemon passait avant le sien. Il la considérait comme son propre enfant, et en tant que père il se devait d'être présent et de trouver une solution pour qu'elle aille mieux, au lieu de la laisser tomber comme certains auraient pu le faire. Néanmoins... Elune semblait être la bonne personne. Il aurait pu remuer le ciel et la terre moult fois, qu'il n'aurait certainement pas trouvé mieux. En tout cas, ses belles paroles avaient du sens. Il valait mieux se faire des amis dans l'enceinte de l'académie, et elle n'avait pas totalement tort.

▬ Je suis pas du genre à emmerder les gens par procuration. Disons que j'ai passé l'âge des gamineries. Je dois me faire vieux, qui sait.

Il avait donc, une première Wengyard de son côté. C'était une bonne nouvelle, de pouvoir compter sur des gens fiables. C'est alors qu'elle touchait à son sujet. Les duels. Ce qui l'avait animé quasiment toute sa vie. Ces duels, ceux-là même qui l'avaient propulsé au firmament de sa carrière de dresseur, mais également ceux-là même qui l'avaient fait perdre une personne qui lui était très chère. Est-ce que c'était une bonne solution de continuer dans cette voie là ? De toute façon, que savait-il faire d'autre ? Qui suis-je, ou vais-je et dans quelle étagère finirais-je ? Il se posait ses trois questions sans cesse, chaque soir avant de se coucher. En se réveillant, il ironisait en pensant "Une journée de plus" dans le sens où le tabac et l'alcool n'ont pas encore ravagé l'intérieur de son corps. Il n'était pas du bord philosophie ou quoi que ce soit d'autre. Juste qu'il se demandait où était sa place dans l'univers, voir même, ici à Primepoc.

▬ Écraser son adversaire ? En voilà une très bonne idée. Non là n'est pas mon genre. En fait je compte plutôt aiguiller les élèves à prendre la bonne décision. Celle qui fais rend la victoire plus simple, celle qui permet à vos pokemons de prendre moins de coups sur la gueule bêtement. Il n'y a pas d'excuses à avoir Miss Crowley. Je suis pas réellement un professeur, juste un type qui partage sa passion. Si nous ne partageons pas la même, je ne vois pas pourquoi je devrais vous obliger d'y aller.

L'expert n'aimait pas obliger les gens à venir à ses cours. S'ils veulent, ils viennent. S'ils ne veulent pas. Bah ils ne veulent pas et ce n'était pas vraiment problématique.

▬ En tout cas, ça me ferais plaisir de vous revoir. Que ce soit à mon cours, ou en dehors. Vous êtes plutôt sympathique, et je connais pas grand monde pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Wèngyard
Maison Wèngyard
■ Messages : 788
MessageSujet: Re: Pretty Visitors [ft. Elune]   Dim 12 Avr - 12:39






« Pretty Visitors »

RP privé Alejandro Ortiz

Chrom resta aux pieds d’Elune, couché et les yeux fermés, se reposant de cette longue discussion avec le petit Germignon. La jeune femme regarda Alessa avec un regard tendre et l’observa sombrer lentement dans les bras de son dresseur. Elle était fatiguée elle aussi et avait sans doute eu son lot de sensations pour la nuit. La petite Crowley aussi commençait à ressentir une certaine fatigue, mais elle était encore loin de s’écrouler sur la table, non, elle voulait profiter quand même un bon de ce on whisky qui lui était gracieusement offert par un professeur de l’académie. Le comble, non ? Un enseignant qui paie à boire à une élève... Bien que le tableau soit original, Elune n’y voyait rien d’exceptionnel. À croire qu’elle avait quelque chose avec les professeurs de Primepoc ! Allez savoir pourquoi, il ne lui arrivait que des histoires hors du commun avec eux. Avec les élèves, c’était différent... plutôt banal. Des amourettes, des amitiés, quelques jouets par-ci par-là. Mais ceux dont elle se souviendrait certainement, c’était Grimm pour les mésaventures qu’elle avait pu vivre avec et Ortiz par sa demande spéciale mais attrayante de tenter de rassurer son chromatique. Une requête dont Elune s’était fait une joie d’accomplir. Si cette soirée allait faire effet, elle n’en savait trop rien, mais les mots qu’elle avait prononcés sortaient du coeur et elle n’aurait certainement pas pu faire mieux. Alors quoi qu’il arrive, elle devait s’en contenter.

Quand elle aborda le sujet des duels avec le professeur, ce dernier sembla s’animer d’une passion soudaine qui fit rire la jeune femme. Elle avait touché dans le mille, c’était bien lui qui s’occupait des cours de duels et il semblait plutôt aimer cela. Il lui expliqua en quoi consistait son cours et cela donnait presque envie à la Wengyard d’y mettre les pieds un jour. Buvant une gorgée de ce whisky délectable, elle écouta les dernières paroles d’Ortiz, agréables à entendre. Elle approuva.

« Vous n’êtes de loin pas un de ces professeurs barbants, trop stricts, trop sadiques ou trop mous... Donc c’est avec plaisir qu’on se refait une petite sortie un de ces jours. En plus, vous avez de bons goûts. »

Elle leva son verre avec un grand sourire. C’est vrai, elle l’appréciait. Parce qu’il était simple, qu’il ne prenait pas son rôle de professeur trop à coeur et qu’il laissait une liberté très agréable aux élèves qu’il rencontrait en-dehors. Ou en tous cas, à Elune. Et c’est comme ça qu’on pouvait l’amadouer, la petite Crowley. Elle n’en demandait pas plus pour qu’un enseignant passe du côté « danger imminent » au côté « toléré et apprécié ». Ortiz, dès le départ, lui avait fait bonne impression. Et de manière générale, Elune préférait s’entourer de gens plus âgés qu’elle, parce qu’elle avait du mal à s’entendre avec ceux de son âge. Lui, il devait avoir dix ans de plus à tout casser, et malgré la barrière « corps enseignant » qu’il se trimbalait, ça lui ferait plaisir de le compter parmi les gens qu’elle côtoie régulièrement.

« Mon dossier à Primepoc n’est peut-être pas des plus sages, mais au moins vous avez pu avoir mon numéro. Alors n’hésitez pas à me contacter, qu’on aille se boire un autre verre, ou n’importe quoi. Ça me ferait plaisir de vous revoir et ça me ferait plaisir de revoir Alessa. Donnez-moi des nouvelles de temps en temps. »

Elle bu la dernière gorgée de son whisky et reposa le verre sur la table avant de se lever en emportant ses affaires. Cette soirée avait été constructive et intéressante, mais il était temps pour Elune de regagner les dortoirs avant d’encore faire perdre des points à sa maison. Appuyant deux doigts sur sa tempe pour lui dire au revoir, elle sourit et invita Chrom à se lever et partir avec elle.

« A bientôt j’espère, en espérant que cette soirée ait pu aider Alessa ! »

hrpg:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Pretty Visitors [ft. Elune]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pretty Visitors [ft. Elune]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Primepoc :: Déchets du forum :: Poubelle générale :: Archives RP :: Zone académique-