bienvenue

Partagez | 
 

 Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 316
MessageSujet: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Ven 27 Mar - 22:59

C'était une fin d'après midi, 17h si je regarde sur l'écran de mon téléphone portable. Le temps est plutôt clément, en ce début de printemps, même si l'on redoute toujours autant les chutes de pluie de plus en plus. La pluie, je n'aime pas ça, parce qu'elle mouille vos vêtements, et en plus, ça vous donne l'air pitoyable... Je secoue la tête, alors que mes roues me transporte à travers les arbres sur un sentier déjà tracé par le temps et le passage. Pas un cailloux pour m'embêter, rien du tout. Juste le silence, le vent, les arbres, les pokemons qui grouillent. Rien qui ne pourrait troubler ma tranquillité!
Je m'arrête sur un sentier, trouvant une magnifique fleurs éclosent, là, juste le bord de la route. Et je suis curieuse, vous pensez bien! Si je ne l'étais pas, vous seriez franchement déçu, n'es-ce pas?
Sortant mon calepin et mon crayon à papier de mon sac, j'entrepris de la dessiner, même si mes talents étaient loin d'égaler ceux d'Alex pour la représentation. Les schéma encore, je maîtrise. Mais dessiner l'objet, avec les détails et tout ça, c'est un peu plus complexe. J'en profite aussi pour faire un paysage globale autour de cette plante, des brins d'herbe, quelques troncs d'arbre qui se dressent derrière elle.
Soudainement, un son monocorde s'éleva dans les environs, lent. Puissant. Je redressais la tête doucement, guettant autour de moi la source de cette tendre mélodie. Je me demandais qu'es-ce qui pouvait bien produire un son si sublime... Sans doute celui-ci venait-il dans instrument, le son était trop pur pour être un enregistrement.
Sans trop réfléchir, je range mes affaires, me satisfaisant de ces quelques croquis, bien plus intriguée par ce nouvel événement perturbateur. C'est avec lenteur que j'approche des berge du lac, découvrant un spectacle réellement... Hors du commun à mes yeux.
Faith, la loutre, ma voisine de chambre. Debout, sur la berge. Tenant un violon et un archer. En train de jouer. Son pokemon couché à ses pieds. Et elle joue. Et elle chante. Sans même ouvrir les yeux, sans partition...
C'était la première fois que je la vois avec cette expression, je sens comme une réalité brutale me prendre de court, comme si je découvrais quelque chose qui était juste sous mes yeux depuis un long moment, mais que j'avais cru toujours bon de ne pas notifier.
Elle continua de jouer, et je fermais les yeux, abritée par le couvert des arbres, écoutant en silence ce son si beau et si intense. Ce n'est qu'à la fin de son morceau que j'ouvris les yeux doucement. Elle rangeait son violon, et semblait avoir notifier ma présence à ses côtés. Sans un bruit, j'avançais lentement sur mon fauteuil, sortant de l'ombre des fourrés. Mais je ne savais pas quoi dire.

-Je... j'étais pas au courant, du fait que tu savais jouer du... ça là...

Mon dieu, j'étais vraiment perturbée là! Un violon, pas "ça là" en montrant l'étui comme une abrutit. Je soufflais un grand coup, remettant mes pensées en ordre.

-Du violon, pardon... Enfin, c'était très joli... Je connais pas ce morceau, il s'appelle comment?

J'inclinais légèrement la tête sur le côté, la curiosité l'emportant sur ma surprise passée, ne pouvant laisser de question dans mon esprit sans réponse.


Dernière édition par Victoria Limeria le Ven 15 Mai - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 106
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Sam 28 Mar - 8:16

LES SANGLOTS LONGS DES VIOLONS...FONT FLEURIR LES MAGNOLIAS
codage par palypsyla sur apple-spring

Il n'y a rien dans la tête de Faith quand elle joue, absolument rien, de la même façon que le paysage et les alentours s'effacent, ne laissant que sa personne évoluer en toute liberté. Concentrée, sa mine est sérieuse, violent contraste avec le quotidien et sa nonchalance de tous les jours. Mais c'est là le minimum des choses pour pouvoir sortir un son potable, et cela l'est encore plus pour pouvoir jouer avec émotion et non de façon plate comme on le voit parfois. Faith est simplement dans son univers, jouant du violon avec ses sentiments les plus purs en guise d'archer, et sa voix à l'accompagnement, sans suivre la contrainte d'un partition. Même dans sa musique, la jeune femme est libre, libre comme les sons qui emplissent l'espace.

C'est un instrument qu'elle joue pratiquement depuis toujours le violon, sorte de tradition familiale, ou chaque enfant se voit jouer d'un instrument particulier. Ce n'est pas une famille de musiciens pour autant, et maintes fois la demoiselle s'est demandé d'ou venait cette idée. Non pas qu'elle ne l'approuve pas -en effet la violette aime à entendre Amy jouer du piano, ou Glen de sa guitare- c'est davantage par curiosité dira-t-on.

Et le morceau finalement arrive à son terme, decrescendo. Et ce n'est qu'à ce moment-là que Faith ouvre les yeux, remarquant Ruru lovée à ses pieds, légèrement endormi. Et une autre personne, une qu'elle ne remarque que quand elle finit par ouvrir la bouche, tandis que la violette fini de ranger son violon.

-Je... j'étais pas au courant, du fait que tu savais jouer du... ça là...

Victoria, sa camarade avec qui elle partage une même chambre, sa camarade en fauteuil. Qui semble d'ailleurs plus que surprise d'avoir vu sa camarade concentrée comme ceci. Sa voix est hésitante, un fait que Faith n'avait pas encore pu observer chez la blonde, qui désormais pointe l'étui du violon de ses doigts.

-Du violon, pardon... Enfin, c'était très joli... Je connais pas ce morceau, il s'appelle comment?

Réflexion d'un instant chez Faith qui esquisse un sourire, amusée de la réaction de la blonde, presque chamboulée ? Elle n'arrive pas à trouver le bon mot, mais du moins elle comprend le sentiment, enfin probablement.

-Comment il s'appelle... Bonne question ça ~

C'est un morceau sans titre comme elle en connait des dizaines et des dizaines, non pas qu'il ne soit pas digne d'un avoir un, simplement qu'il n'en a pas besoin. Ne pas avoir de titre est aussi une liberté en soi après tout.

-Mais, merci sinon. C'est un morceau de ma grand-mère je crois... Je sais plus vraiment de qui je l'ai appris ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 316
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Sam 28 Mar - 10:59

Je la regardais comme une toute nouvelle fois, redécouvrant cette loutre au flegme aussi grand que l'océan, dans une majesté d'aigle royal en haut des plus haute montagne. Si un jour, on avait pu me prévenir qu'une chose pareille allait arriver, je n'aurais même pas pris la peine de me demander si je devais le croire ou non.
Elle, elle semble sourire, et s'amuser de mon trouble. Attend, c'est déstabilisant, c'est de la triche, t'as même pas le droit de te moquer, espèce de... De Métamorphe de l'attitude! J'ai même l'impression qu'elle n'est même pas Faith en fait, cette nana et cette autre nana ne peuvent pas être les mêmes. Mais elle ouvre la bouche, et je me rends compte que mes pires craintes se réalisent. Merde, c'est bien Faith... Je me sens tellement conne, là, à me dire que ce que je pensais sur elle était à la fois vrai et faux. Incomplet. Je secoue la tête, prenant une longue inspiration pour calmer un petit peu le moulinet que fait mon cerveau en surchauffe.
Elle ne connait pas le nom du morceau, c'est bien dommage...

-Je suis certaine qu'il doit avoir un titre aussi beau que sa musique...

Soufflais-je en roulant pour me rapprocher d'elle un peu plus encore, la tête entre mes épaules, comme un animal et découvre un nouveau... Prédateur. Cette fille est pas si... Si Faith qu'elle en à l'air, ça me trouble, je me demande si au final, je ne l'aurais pas un peu trop sous estimée...
J'ajoutais tranquillement, sur un ton toujours hésitant.

-Ta grand-mère joue du violon elle aussi? C'est assez impressionnant. J'ai pas connus mes grand parents, la catastrophe d'Arceus, tout ça.

L'air résonnait encore dans mes oreilles, alors que je le chantonnais, les lèvres closes. C'était à la fois doux, agréable, et triste. Comme la plante seule et isolée que j'avais vu fleurir, un peu plus loin, et qui bientôt allait flétrir, sans lendemain. J'aime faire des rimes, oui.

-J'aurais aimée apprendre à jouer d'un instrument de musique, j'ai toujours adorée la harpe... Il y a un morceau... River flow in you je crois, que j'ai écoutée un jour. La harpe qui jouait en fond était sublime...
Mais j'ai aucune talent pour la musique, je suis meilleure en cuisine.


Finis-je par faire en haussant les épaules, secouant la tête de façon dépité. Et puis, savoir jouer de la harpe, quand on veut devenir dresseur de pokemon, c'est pas comme si c'était si important que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 106
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Sam 28 Mar - 12:02

LES SANGLOTS LONGS DES VIOLONS...FONT FLEURIR LES MAGNOLIAS
codage par palypsyla sur apple-spring

Victoria s'approche un peu plus, mais sur son visage, Faith lit le trouble. L'aurait-elle surprise d'une façon ou d'une autre ? Ce ne serait d'une certaine façon même pas étonnant, Glen lui répète souvent encore et encore que cacher des talents et sa maturité et côté sérieux sous son attitude nonchalante qui tient du ridicule. Peut-être bien, peut-être pas, la violette n'en sait rien, et même si elle le savait, les chances qu'elle fasse quelque chose pour changer sont au final infimes.

-Ta grand-mère joue du violon elle aussi? C'est assez impressionnant. J'ai pas connus mes grand parents, la catastrophe d'Arceus, tout ça.

Le regard de Faith se fait lointain l'espace d'une seconde, et elle laisse passer un temps avant de se décider à répondre. Simplement parce que la blonde a mentionné la mort de proches, et que Faith se souvient qu'elle n'a plus de parents. Elle ne devrait pas, elle ne devrait pas avoir un visage si sérieux, si mélancolique, même si ce n'est que pour une seconde. Elle ne devrait pas, elle va encore décevoir quelque si elle agit de cette façon, il ne faut pas. Un demi-sourire se dessine sur son visage, hypocrite.

-Peut-être, peut-être pas, elle ne joue plus du moins... Chaque Salford joue d'un instruments, mais en grandissant on a tendance à s'en détacher ou en essayer d'autres, donc pas toujours facile de savoir qui a commencé avec quoi... Mais ce que tu as entendu, c'est la version violon de ce qu'elle me jouait au piano en fait ~

La violette ne répond pas à la deuxième partie des dires de sa camarade de chambre. Parce que quoi qu'elle dise, Faith assume beaucoup moins la mort qu'elle le prétend. Parce que ça fait mal au final, et qu'elle n'est bonne qu'à détourner les yeux de ce genre de choses, parce qu'elle ne veut pas être blessée au final. La jeune femme sait ce que veut dire tout cela, elle sait qu'en réalité elle est faible. Mais elle doit faire bonne figure Faith.

-J'aurais aimée apprendre à jouer d'un instrument de musique, j'ai toujours adorée la harpe... Il y a un morceau... River flow in you je crois, que j'ai écoutée un jour. La harpe qui jouait en fond était sublime...
Mais j'ai aucune talent pour la musique, je suis meilleure en cuisine.


-Tu devrais faire ce que tu as envie de faire, non ? La vie est courte et s'achève parfois d'un coup, faut profiter tant qu'on a encore le temps... Et puis bon, savoir cuisiner c'est déjà super cool, moi je sais faire que les pâtes... Enfin déjà pour ça j'ai demandé gentiment à Glen de m'apprendre ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 316
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Dim 29 Mar - 18:39

Je souris à sa remarque. La vie pour moi, c'est un fleuve parfois tranquille, puis qui parfois s'accélèrent mais jamais le bateau ne coule. Chacun à sa vision du monde et des choses. Sans doute n'avons nous pas le même vécu, ni le même rapport à la mort. Je n'ai jamais connu quelqu'un qui soit mort. La catastrophe est arrivée bien avant ma naissance, m'épargnant sans doute la douleur et le regret. Même si je suis quelqu'un de curieux, expérimenter la mort...
Mais attendez... Pourquoi es-ce que je suis en train de réfléchir de façon presque philosophique à une phrase de Faith, la violette? Il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond chez moi je crois, c'est assez bizarre. Ou alors quelque chose qui ne tourne pas rond chez elle? Oui, cette option serait un peu plus logique...
Je souris légèrement, un peu crispée et perplexe. Qui ais-je finalement face à moi? La Faith molle, nonchalante, candide? Ou la Faith qui porte sur son visage cet air si lointain, si profond, et si mélancolique, qui est à présent devant moi. Je tente de rester comme je suis, même si c'est difficile de ne pas...
En fait, le plus compliqué pour moi, c'est de me rendre compte que depuis mon arrivée ici, je n'ai pas vraiment eu de respect pour cette camarade de chambre qui ressemble à un Parecool. Des chaussettes qui traînent, les bonbons sous le lit, les livres en vrac, et sa mollitude constante. Pour moi, elle n'était juste là que par envie, comme pas mal d'autre branleur qui criait partout "je veux devenir maître pokemon parce que c'est cool". Mais là, je me trouve devant quelqu'un de plus... Grand? Je ne sais pas si le mot est juste ou pas. Je me sens petite à côté en fait. Et honteuse d'avoir pu, pendant si longtemps, a traiter comme si elle n'en valait pas la peine. Elle sait jouer du violon, elle sait réfléchir, elle pense à ce qu'est la vie, à son échéance. Après, peut-être que je me fais des films aussi de mon côté, mais ça semble si...étrange.

-J'ignorais qu'il existait ce genre de tradition dans les familles encore... Et puis, oui, tu as un frère et une sœur je crois, mais ils ne sont pas chez les Drathems, si je me souviens bien...

J'étais à peu près renseignée quand même sur mes camarades de chambre. Et puis, ils portaient le même nom de famille, c'était assez compliqué de savoir de quel Salford on parlait, alors on précisait la maison de chacun dans les couloirs dès qu'on les évoquait.
Cependant, j'étais plutôt étonnée de voir qu'elle se souvenait du morceau, alors qu'il avait été joué simplement au piano. La correspondance entre les deux instruments étaient sensiblement différente en plus, arriver à le jouer comme ça devait être assez... Exceptionnel. Les bras m'en tomberaient presque si je me rendais en plus compte qu'elle n'avait fait aucune fausse note dans son petit récital privé, ne connaissant pas moi-même le morceau original pour comparer.
Je soupirais un instant.

-Malheureusement, on ne peut pas avoir tout ce qu'on veut dans la vie... Mes parents m'ont juste pris quelques cours pour du piano, histoire que j'ai quelques bases en musique pour la "culture générale". La cuisine à rien de sorcier en fait, suivre la recette, goûter, peut-être parfois faire un peu de fantaisie quand on en a envie et qu'on s'en sent capable... Comme avec un morceau de musique j'imagine? Une fois qu'on le connait sur le bout des doigts, on peut se permettre de sortir des sentiers battus.

J'inclinais légèrement la tête sur le côté, avant de regarder le lac, mollement. Si je me doutais pouvoir avoir une conversation sérieuse avec Faith un de ses quatre... Mes yeux se ferment un instant doucement, je suis un peu fatiguée par la promenade de tout à l'heure dans la petite partie de forêt. Je repense à son visage de tout à l'heure, on aurait presque dit qu'elle était triste de penser à quelque chose. Je rouvrais les yeux, avant de pointer l'étui du doigt, parlant d'une voix un peu morne.

-Tu pourrais m'apprendre un truc ou deux?

Je sais pas vraiment. Peut-être parce que j'ai envie de me racheter. Du fait de l'avoir traitée comme une chose sans importance ni grand intérêt. Qui suis-je en fait, pour juger les gens comme ça? Au final, peut-être que je ne connais pas si bien les gens que ça... J'en connais trop peu sur Alex, Lenny, Riley, Maks... Tout ces gens avec qui j'ai parlé... N'était-ce que superficiel?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 106
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Dim 29 Mar - 22:32

LES SANGLOTS LONGS DES VIOLONS...FONT FLEURIR LES MAGNOLIAS
codage par palypsyla sur apple-spring

-J'ignorais qu'il existait ce genre de tradition dans les familles encore... Et puis, oui, tu as un frère et une sœur je crois, mais ils ne sont pas chez les Drathems, si je me souviens bien...

La remarque fait sourire la violette. Tradition ou pas, elle ne saurait vraiment le dire. Et aussi parce que Vic' s'intéresse un peu à sa vie au final, au moins assez pour savoir qu'elle a un frère et une soeur. En même temps, avec trois Salford dans la même école, on s'en rendait assez vite compte au final, surtout quand on voit un peu les écarts de personnalité entre chacun. Pouvoir parler aux trois en même temps devait être une expérience bien amusante au final.

-Tradition c'est vite dit, c'est juste un truc qu'on aime bien faire... Et ouais, Amy est chez les Namethias et Glen chez les Minspics, mais tu les remarque facilement en général. Amy rentre parfois dans les gens, et Glen, c'est Glen quoi. Mais ils sont cool, vraiment.

C'est bien beau de parler de sa vie comme ça, mais la demoiselle aimerait éviter de perdre sa camarade encore un peu plus entre son attitude nonchalante habituelle et cette facette plus sérieuse, plus mature, apparaissant de temps en temps à l’occasion. Il y a des jours comme ça ou Faith arrête un peu de jouer cet espèce de rôle qu'elle s'est créé, pour reprendre ce côté mélancolique, en tentant de se cacher des autre bien entendu.

-Malheureusement, on ne peut pas avoir tout ce qu'on veut dans la vie... Mes parents m'ont juste pris quelques cours pour du piano, histoire que j'ai quelques bases en musique pour la "culture générale". La cuisine à rien de sorcier en fait, suivre la recette, goûter, peut-être parfois faire un peu de fantaisie quand on en a envie et qu'on s'en sent capable... Comme avec un morceau de musique j'imagine? Une fois qu'on le connait sur le bout des doigts, on peut se permettre de sortir des sentiers battus.

-Un peu la même chose au final ouais... Mais bon, j'ai tendance à faire brûler ce que je cuisine, je préfère laisser les autres faire en général, pour ne pas intoxiquer qui que ce soit.

Et un rire léger s'échappe de ses lèvre rosées. La blonde après avoir penché la tête sur le côté l'espace d'une seconde, pointait de nouveau l'étui, démontrant une certaine curiosité à l'égard de l'instrument de toute évidence.

-Tu pourrais m'apprendre un truc ou deux?

Une question qui surprend Faith, qui laisse ce sentiment appraître sur son visage juvénile sans gêne aucune, avant d'enchaîner rapidement avec un sourire en fixant sa camarade de nouveau, intéressée, presque avec un regard suggérant le défi.

-Pas de problème. Tu sais lire une partition encore ou ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 316
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Lun 30 Mar - 7:01

Je ne pu pas vraiment réprimer mon rire quand la violette parla de brûler. En fait elle ne change pas tant que ça, au final, je me fais du mouron pour rien: elle n'a rien de bipolaire la dame, juste une personnalité un peu particulière et compliqué (Pierre Rochard /BUS/). Je suis certaine que si ça brûlait, ça devait venir du fait qu'elle ne surveillait absolument pas la cuisson, ou bien qu'elle s'endormait sur une chaise entre temps. Je n'aurais même pas été surprise. Juste une histoire de négligence, pas de talents. Et comme disait un grand chef: tout le monde peut cuisiner!
Elle sembla intriguée par ma requête. Tu m'étonnes! Moi, Victoria Limeria, le dragon de la chambre 003 demande de l'aide à une loutre molle qu'elle considérait comme sans talent jusqu'à aujourd'hui. Bientôt, il y allait avoir une attaque Tempête de Neige qui allait nous tomber sur le coin de la tronche!
Sans sourcilier, je réponds à sa question avec entrain, m'arrêtant à un mètre d'elle.

-J'ai fais du solfège quand j'étais gamine, pour le piano, et j'ai jamais trouvée l'occasion d'oublier ces heures d'ennuie. Donc ouais, je sais lire une partition, t'en fais pas...

Je venais de lui dire t'en fais pas! Genre comme si de toute façon elle pouvait faire attention aux autres. C'est ce que j'aurais pensée avant. Tellement négligente avec elle-même, elle devait forcément l'être plus avec les autres, c'était mathématique. Mais maintenant, je n'ai pas le droit de penser ça. Juste le droit d'observer, et de me faire une nouvelle opinion...

-Enfin c'est cool si ça te dérange pas, j'ai toujours adorée les instruments à corde. Enfin, le piano est aussi un instrument à corde, mais c'est beaucoup moins élégant que le violon, la harpe, le violoncelle...

Qu'es-ce que j'avais pu en écouter comme musique quand j'étais petite! Enfin, j'avais pas grand chose d'autre à faire donc bon... Ne pensons pas au passé!

-C'est toi qui a choisis ton instrument, ou c'est tes parents qui l'ont fait pour toi d'ailleurs?

Je suis curieuse. C'est pas bien. C'est un vilain défaut, un très vilain défaut...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 106
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Lun 30 Mar - 14:13

LES SANGLOTS LONGS DES VIOLONS...FONT FLEURIR LES MAGNOLIAS
codage par palypsyla sur apple-spring

-J'ai fais du solfège quand j'étais gamine, pour le piano, et j'ai jamais trouvée l'occasion d'oublier ces heures d'ennuie. Donc ouais, je sais lire une partition, t'en fais pas... Enfin c'est cool si ça te dérange pas, j'ai toujours adorée les instruments à corde. Enfin, le piano est aussi un instrument à corde, mais c'est beaucoup moins élégant que le violon, la harpe, le violoncelle...

Faith adopte une mine légèrement hésitante pour un temps, simplement parce qu'elle n'est pas sûre d'être d'accord avec la blonde. C'est très joli aussi le piano, elle adore entendre Amy jouer, ou en écouter de temps en temps. Il faut savoir écouter de tout après tout. Le violon peut sembler quelque peu dissonant de temps en temps, aussi savoir apprécier un peu de tout semble presque essentiel à la violette, qui veut aussi pouvoir entendre la plus grande multitude de son possible de son vivant. Car la vie passe vite, elle en a bien conscience.

-C'est toi qui a choisis ton instrument, ou c'est tes parents qui l'ont fait pour toi d'ailleurs?

Un petit instant de réflexion. Parce que son regard se fait lointain au moment ou elle entend le mot "parent". 18 ans et incapable de surmonter un décès, une personnalité faible et déjà pourrie avant l'heure. Qu'est-ce qu'elle devrait répondre à ça Faith ? Peut-être devrait-elle en rire, comme elle rit de tout, comme elle rit de la vie, de ce qui l'entoure, parce qu'elle n'est pas capable de faire autrement et d'être honnête avec elle-même. C'est triste de ne pouvoir surmonter ses propres faiblesses tout seul comme un grand, mais Faith est encore une enfant au final. Aussi, la violette détourne le regard, tourne la tête, fait mine de regarder autre chose, l'ombre du passé trop présente sur son visage.

-Mes parents. C'est pour ça qu'il faut que j'en prenne soin...

Et la phrase se termine dans un murmure, presque comme si la demoiselle parlait pour elle et non pas pour sa camarade de chambre. A parler de cette façon, elle va finir par la mettre mal à l'aise, il faut qu'elle se reprenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 316
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Lun 30 Mar - 16:57

Elle semble dubitative quant à mes propos, ceux que je tenais sur les différents instruments de musique. Peut-être fait-elle partie de la rare catégorie de gens à aimer de tout? Dans mon cas, les trompettes ou les cors ne sont pas vraiment doux pour mes oreilles. Un son trop brute, trop violent. Pas pour moi, je préfère la langueur parfois énergique d'apporte l'archer sur ses cordes.
Ma dernière question lui pose un problème, apparemment. Je ne sais pas, je la sens un peu plus tendue, ou moins grande qu'elle n'y paraissait. Comme si lentement, elle rapetissait en son fort intérieur. Ses paroles me firent l'effet d'un souffle glacé dans le dos, comme un long frisson remontant le long de mon échine. Étais-je la cause de cette peine que je lis sur son visage pâle, tourné dans une direction qui n'est pas la mienne. Son regard lointain perce l'horizon, sans doute pour ne pas penser à ce qui se trouve à côté d'elle. Je regardais mes genoux un instant, mal à l'aise dans une situation aussi précaire. Je me sens un peu molle...

-C'est bien... C'est un peu comme s'ils étaient toujours un peu avec toi, en quelque sorte... Ils me manquent un peu, ils sont en voyage en ce moment, ils m'enverront des nouvelles à leur retour, sans doute dans quelques semaines.

Mes doigts remontèrent sur mes accoudoirs un instant, avant de relever la tête vers la violette. Je me demandais si, comme moi, ses parents ne lui manquaient pas un peu, loin de l'académie, et tout ça. Parce que loin d'eux, peu importe l'âge, on pense quand même à sa maison, à ses proches. Même si les miens sont de bien trop grands protecteurs et que je râle souvent à cause de ça, c'est grâce à eux que j'ai pas baissée les bras non plus...
Regardant l'eau doucement ondulé sous un coup de vent qui bientôt vint s'abattre sur ma chevelure un peu longue, je passais une main sur ceux-ci pour les garder en place, poussant un grondement.

-J'aurais pas dû chantonner tout à l'heure, il commence déjà à faire moche...

Je regardais le ciel s'assombrir doucement au dessus de ma tête et de celle de ma camarade. Et je souriais connement. Parce que je trouvais que c'était drôle, et que la tension dans l'air se transformait doucement en une sorte d'orage silencieux, quelque chose de tapis dans l'ombre et qui, à un moment ou un autre, nous frappera. Sans prévenir. Sans avertir. Un éclair!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 106
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Lun 30 Mar - 17:26

LES SANGLOTS LONGS DES VIOLONS...FONT FLEURIR LES MAGNOLIAS
codage par palypsyla sur apple-spring

-C'est bien... C'est un peu comme s'ils étaient toujours un peu avec toi, en quelque sorte... Ils me manquent un peu, ils sont en voyage en ce moment, ils m'enverront des nouvelles à leur retour, sans doute dans quelques semaines.

Faith, elle a envie de la fixer de façon haineuse, de lui cracher à la gueule un "qu'est-ce que tu peux en savoir", de lui faire tout une description de pourquoi elle se sent si seule, parce que personne n'est à ses côtés, que Glen et Amy sont loin, ou alors qu'elle est juste trop conne et aveugle pour remarquer qu'elle a des liens. Elle veut lui dire tout ça, mais elle ne peut pas, elle ne peut pas, et c'est mieux qu'elle n'en dise rien, c'est mieux ainsi après tout. Si elle arrive à s'en convaincre, alors tout ira bien, n'est-ce pas ? C'est ce qui se passe dans les livres après tout, ça devrait pouvoir passer si elle essaye vraiment.

Elle l'oublie presque la blonde, elle se contente de fixer longuement, avec insistance l'horizon, comme si la réponse était au loin, dans ce qu'elle ne peut voir. Ruru se frotte un instant à ses jambes, un regard quelque peu inquiet pour sa dresseuse. Pourquoi donc une telle expression, Faith se le demande bien. Elle ne peut que lui adresser un sourire quelque peu hypocrite et mélancolique, qu'elle garde en tournant la tête vers sa camarade après ce silence prolongé. Elle se fiche bien de la gêne qu'elle peut provoquer la violette, en vérité égoïste. Un coup de vent dans les cheveux de la blonde, et la jeune femme remarque que le temps commence à se dégrader, comme pour calquer son humeur.


-J'aurais pas dû chantonner tout à l'heure, il commence déjà à faire moche...
-Hmmm...

Le ciel s'assombrit de plus en plus, le temps se faisait orageux, l'odeur spéciale des orages déjà présente dans l'air, et Faith qui observe distraitement ce ciel encore bleu quelque instants plus tôt. Son rythme cardiaque s’accélère encore un peu, attendant la première réplique de cette pièce, qui retentit avec fracas. Les éclairs ça fait toujours autant d'effet, pas étonnant que tant de gens en ait peur. Dont le petit Zorua qui glapit avant de se coller encore plus à sa maîtresse, trouillard dans l'âme. Fixant de nouveau sa camarade après avoir pris le pokemon dans ses bras, elle lui adresse de nouveau ce petit sourire, tout en inclinant la tête sur le côté.

-On devrait peut-être aller s'abriter non ? Avant que ça pète vraiment je veux dire. Et avant que monsieur Ruru nous fasse un arrêt cardiaque ~

Un petit clin d’œil sur la dernière partie de sa phrase, Faith se joue du côté condescendant de son pokemon. Et comme pour illustrer ses dires, les premières gouttes de pluie commence à tomber. Les joies des giboulées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 316
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Lun 30 Mar - 18:39

Enfin l'éclair tomba, foudroyant, et violent. Et s'en suivit alors le bruit tonitruant du tonnerre qui me vrille les tympans, rien qu'un instant. Un autre déchire le ciel, tandis que la pluie semble répugner à tomber sur nous. Le pokemon ténèbres de la violette sursauta, avant de se coller contre elle, ne semblant pas du tout raffoler des orages. Pour ma part, je gardais le nez en l'air, avec fascination. Tant d'électricité dans ces nuages, c'était assez impressionnant! On raconte qu'avant, les grands orages était causé par un pokemon, Raikou. Son hurlement faisait tomber la foudre, et résonnait comme le tonnerre sauvage! Aujourd’hui, plus personne ne croit vraiment à ce genre d'histoire, ça reste des légendes après tout, et peut arrivent à se vanter d'avoir vu un pokemon légendaire sans perdre toute crédibilité.
La dresseuse en face de moi attrapa son pokemon, avant de me proposer qu'on aille se mettre à l'abris. Et pour accompagner ses mots, les gouttes commençaient à tomber, fine, à débit plutôt rapide. Bientôt, les choses empireraient, il ne fallait pas qu'on reste là dessous trop longtemps.

-Ouais, vaut mieux! Ya des gros arbres là-bas, le feuillage devrait nous abriter, le temps que ça se calme!

Je fis lentement tourner mon fauteuil, l'eau commençant déjà à imbiber le sol. Et je n'avais pas mes roues que j'utilisais pour mes sorties en campagne, celle-ci n'était pas faite pour avancer sur sol mouillé. Mettant le plus de force possible dans mes bras, je réussis à me faire avancer, non sans mal, je dois l'avouer. Presque trempée de la tête au pied, je trouve le couvert des arbres, suivie de près par ma camarade et son violon. Sans attendre, je pris mes cheveux, les essorant doucement avant de secoue la tête de droite à gauche, comme sans doute Cheshire l'aurait fait pour se débarrasser de l'eau de la pluie sur ses poils. Passant à nouveau une main dans mes cheveux pour tenter de vainement me coiffer, je grommelais.

-Je vais boucler, c'est chiant ça...

Je soupirais un grand coup, avant de me tourner vers ma camarade, glissant à moitié sur l'herbe humide qui colle à mes roues. Je bloque les freins pour éviter tout problème, redressant la tête vers ma camarade.

-Tout va bien, pas trop mouillée? Qui aurais pu prédire ça, hein? Il faisait pas trop moche depuis ce matin en plus, c'est vraiment de la poisse...

J'haussais les épaules, regardant le lac sous la pluie. Et bizarrement, ça avait un certain charme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 106
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Dim 5 Avr - 2:14

LES SANGLOTS LONGS DES VIOLONS...FONT FLEURIR LES MAGNOLIAS
codage par palypsyla sur apple-spring

Quand elle aperçoit sa camarade peiner sur le sol mouillé à cause de son fauteuil, Faith hésite un instant à l'aider en la poussant. Mais d'un autre côté, elle se rappelle de la dernière fois ou elle a "joué" avec le fauteuil de la blonde, et sa réaction après coût. Pas un excellent souvenir que Victoria mécontente que la violette l'ai poussé à toute vitesse dans les couloirs. Au moins, l'incident avait eu le mérite d'être amusant, au moins un petit peu.

Victoria fait une réflexion sur ses cheveux que la violette n'écoute pas vraiment, enfin si, mais elle n'y répond simplement pas, n'y voyant pas vraiment la nécessité. La blonde serait surement jolie avec ses cheveux blonde ondulés du point de vue de Faith, enfin c'est simplement une supposition de sa part après tout. Elle aime bien les cheveux ondulés la demoiselle, et donc apprécie quand au réveil, les siens ondulent légèrement, sans créer de nœuds, jamais, un fait étonnant quand on voit Faith.

-Tout va bien, pas trop mouillée? Qui aurais pu prédire ça, hein? Il faisait pas trop moche depuis ce matin en plus, c'est vraiment de la poisse...

Presque coupée dans sa réflexion Faith, presque mais pas tout à fait, les pieds encore légèrement sur Terre. Fixant un temps la blonde avant de répondre, elle pense surtout à son violon après avoir constaté qu'elle comme sa camarade étaient bien mouillées. L'étui devrait protéger l'instrument un minimum, mais l'humidité n'est jamais bonne pour ce genre d'instruments, ni pour aucuns instruments en général.

- Hmm, ça pourrait être mieux, mais ça va j'imagine ! Et après, la météo c'est un peu la loterie donc bon, faut au moins être content d'avoir eu un peu de beau temps j'imagine... C'est un peu ce genre de hasard qui rend la vie intéressante après tout ~

Et encore une fois un instant de réflexion de la part de la jeune fille. Elle aurait pour peu l'impression d'avoir dit quelque chose de sensé, quelque chose de presque philosophique. Mais comme elle a tendance a le dire souvent, Faith le voit simplement comme un concept qui régit sa vie en quelque sorte, quelque chose qui la guide plus ou moins. Enfin d'une certaine façon. Et c'est peut-être à cause de ce même hasard qu'elle s'adresse de façon incertaine.

-Dis, j'avais l'air bizarre genre tout à l'heure ? Je sais pas, ce côté sérieux et tout, ça fait un peu contraste avec moi, là tout de suite, maintenant si tu vois ce que je veux dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 316
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Dim 5 Avr - 18:31

Faith me parlait de hasard. Moi je n'aime pas le hasard. Parce que le hasard à fait qu'un jour, sur tous les enfants nés, je serais celle qui ne pourrait pas marcher. Parce que le hasard a décidé qu'un jour, je ferais cette rencontre, et que jamais je n'en guérirais. Le hasard m'a fait rencontrer Cheshire aussi, ne l'oublions pas. Mais le hasard, justement, est hasardeux. Du bien? Du Mal? Joie? Souffrance? Je ne sais pas trop, je me perds dans la contemplation du lac, je me demande. Le hasard allait me rendre malade aujourd'hui, je le devine qu'à la sensation de l'eau qui ruisselle dans ma nuque humide et sur mon visage.
Une goutte tombe de mon menton sur ma main, me faisant baisser la tête un instant sur ses jambes que le "hasard" m'a pris. Puis je tourne ma tête vers Faith, cette personne que le "hasard" m'a montré sous un nouveau jour. Sa question me parvient, floutée par mes réflexions sans doute un peu trop étrange, un peu trop triste. Que voulez vous, la pluie est belle, je ne peux que la regarder tomber sans penser. C'est tellement... libérateur, juste cet instant. Je ne pense pas, je ne réfléchie pas à ce qui quitte mes lèvres pâles.

-Je confirme, tu étais complètement Zarbi.

Je posais ma joue sur ma main, elle même sur mon accoudoir. Je sais pas, je réfléchis pas, je ne me demande pas pourquoi je dis ça aussi...brutalement. Cette tristesse lancinent m'étreint lentement, comme une toile qui se tend.

-Je n'aurais jamais pensée que tu puisses faire une tête pareille. J'ai toujours crû que tu étais le genre de nanas à traîner, à ne rien savoir faire. Une gamine qui sait pas quoi faire de sa vie quoi...

J'inclinais légèrement la tête. Son discours sur la vie courte me revient en tête. Un visage, et mon coeur se serre. Je serre les dents.

-Mais je me suis trompée... Je me trompe souvent en fait. Tu sais jouer du violon, tu as de la considération pour les autres. Tu as même des réflexions sur la vie... Je me demande quel est ton vrai visage au final...

Un sourire se peint doucement sur mes lèvres, alors que je lève la tête vers le feuillage qui nous abrite en quelque sorte de la pluie. Si seulement je savais voir plus loin que les traits.

-Je me sens un peu idiote pour le coup... Désolée, je crois que je dis des bêtises... Et que je parle un peu trop.

Je passe une main lascive dans mes cheveux, les rejetant en arrière. J'ai dis des choses qui peut-être n'auraient pas dû être dites. Je suis honnête, en fait. Je ne sais pas voir si les gens sont vrais, ou faux. Je ne sais pas, je n'ai jamais su. C'était tellement... Triste. Mes lèvres se referment, pour laisser le droit au silence de prendre la place à mes mots. Mieux valait qu'ils tombent dans l'oublis ceux-là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 106
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Mer 8 Avr - 17:39






Hasard



-Je confirme, tu étais complètement Zarbi.

A ces paroles, la violette ne peut s'empêcher de sourire, avant de laisser échapper un éclat de rire franc, se fondant avec harmonie avec le son de la pluie. C'est la partition d'une rencontre, d'une entrevue qu'on déroule ici-bas, enchaînant croches et dires, répétitive mais sans cesse différente. Comment pourrait-on décrire autrement ce qui pourrait s'apparenter au concept de "vie" ? Faith le voit comme ceci, de ses yeux de musicienne incomplète et sans avenir en tant que tel à ce moment précis, malgré son amour envers son instrument.

-Je n'aurais jamais pensée que tu puisses faire une tête pareille. J'ai toujours crû que tu étais le genre de nanas à traîner, à ne rien savoir faire. Une gamine qui sait pas quoi faire de sa vie quoi... Mais je me suis trompée... Je me trompe souvent en fait. Tu sais jouer du violon, tu as de la considération pour les autres. Tu as même des réflexions sur la vie... Je me demande quel est ton vrai visage au final...

Un sourire lointain pour un instant, avant que de nouveau la demoiselle prenne cette expression habituelle, une lueur de défi dans les yeux, un sourire insondable. Si elle avait la réponse concernant son vrai visage, si elle pouvait arrêter de courir sans savoir ou s'arrêter sur ce long chemin ou les épines lui griffent la peau sans remords, nul doute que sa vie serait plus agréable. Mais Faith ne sait pas non plus, c'est une aventure pour trouver quelque chose. Elle ne voudrait pas que son vrai visage soit cette jeune fille violente et détestable incapable de trouver sa place et se rabattant sur la force brute pour contrer une peur sans fond de décevoir.

-Je me sens un peu idiote pour le coup... Désolée, je crois que je dis des bêtises... Et que je parle un peu trop.

De nouveau un rire franc, et Faith tapote gentiment la tête de la blonde, comme elle le fait si souvent avec Amy, à la façon de la grande sœur qu'elle tente d'être. C'est un peu la même chose avec les deux semblerait-il, ou ainsi l’interprète la violette.

-J'aurai aimé que Amy soit aussi sage que toi !

Et une figure légèrement plus sérieuse, sur laquelle la mélancolie fleurit librement, champ laissé agir selon son libre arbitre durant des saisons. Un regard lointain, encore plus que l'horizon disparaissant derrière les nuages gris chargés de pluie, comme le coeur de n'importe qui est chargé de sentiments et secrets. Ou peut-être est-ce seulement le sien.

- Si cerner les gens était si simple, nos actions seraient différentes, la vie ne suivrait pas le même schéma... Mais évidemment, nous échappons à cette simplicité, et honnêtement, je préfère que ce soit comme ça, c'est mieux comme ça même. Le monde serait bien terne sinon, bien ennuyeux !

Se tournant de nouveau vers sa camarade, jouant les adultes ou presque, assumant le premier rôle de la personne responsable et mature pour un instant, une seconde. La jeune fille penche légèrement sa tête sur le côté, souriante, encore et toujours, mais loin d'être hypocrite. Pour ce jour, Faith parlera avec franchise.

-Enfin, ce genre de choses... Et puis, si tu arrives à penser ce genre de choses, c'est que tu as encore énormément à découvrir sur les gens que tu connais, non ? Tout le monde possède ses propres secrets, son propre chemin, à toi d'aller découvrir tout ça ~

Pour un peu, elle se serait sentie l'âme d'un philosophe. Mais non, Faith ne se sent pas assez bien pour ça, pas encore mais un jour surement...




(c) MEI pour APPLE SPRING

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 316
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Mer 8 Avr - 21:18

Je crois que finalement, elle ne le prend pas mal. Elle rit même. Peut-être est-ce un rire cynique à mon égard? Non, ça ne lui ressemble pas. Même si je vais de surprise en surprise avec cette fille, découvrir un tel aspect de sa personnalité serait invraisemblable. Elle approche sa main de ma tête et la tapote, mes cheveux mouillés faisant un bruit relativement désagréable. Cependant, un sourire nait quand même au coin de mes lèvres. Avant, je me serais sans doute offusquée. Mais depuis que je connaissais Alex, ces.... Démonstrations d'affection me mettaient de moins en moins mal à l'aise. A croire que comme on dit, "qui vit s'habitue".
Je ne prends même pas la peine de me recoiffer après son passage, l'écoutant tranquillement, ne faisant plus attention à la pluie qui battait les branchages au dessus et autour de nous. Elle me compare à sa petite sœur, Amy. Elle me disait "sage". Si je n'étais pas dans mon fauteuil Faith, crois-moi, je serais déjà en train de galoper dans tous les sens, profitant de cette liberté que je me retiens d'acquérir pour aller jusqu'au bout de mes rêves. Je répondais tranquillement à sa remarque.

-J'ai peut-être l'air sage en apparence, et même si je ne connais pas vraiment ta soeur, je pense que de nous deux, c'est moi qui rivaliserait si je pouvais...

Je lâche un léger souffle, me redressant dans ma chaise roulante, fermant les yeux pour laisser la pluie accompagner mes pensées et me laver de ces idées bêtes qui reviennent à la charge. Pourquoi n'irais-je pas là-bas? Pourquoi je ne laisserais pas tomber pour pouvoir me dresser sur mes jambes? Mais dans d'autres circonstances, pourquoi devrais-je renoncer à mon rêve si, en contrepartie, je ne fais que me simplifier la vie, au fond? Que je roule ou que je marche, être dresseuse est quelque chose que tu as dans le coeur, pas dans le corps. Pourquoi penser à autre chose maintenant? Et puis... Je déteste l'hôpital maintenant.
Je rouvre les yeux rapidement. Pas plus. Mes yeux dérivent sur ma camarade, que je n'écoutais qu'à moitié depuis tout à l'heure, posant mon regard sur sa personne. Elle me regardait aussi, souriante. Quelque chose a changé? Je ne suis pas certaine... Je secoue la tête, essayant de me souvenir de ce qu'elle venait de dire, mais ça ne me revenait pas... Ah si, c'est vrai!

-C'est ce que je me suis dis aussi... Je connais tant de monde à PrimePoc, qui me montre ou non leur vrai visage... Je ne sais pas faire la différence entre un sourire vrai ou un sourire faux. parfois je tique, et d'autres fois...

Ne te souviens pas, c'est pas la peine. Pas ce visage dans ton esprit, sinon c'est la tristesse qui te serre la coeur, comme à chaque fois. Ton coeur qui ne répondait qu'à cette pensée.

-Après, je me demande franchement si parfois, il ne vaut pas mieux rester dans des illusions... Comme ça, on ne souffre pas, on est tranquille, l'esprit léger...

Les cicatrices d'Alex me revenaient en mémoire. Celle de Lieven aussi. Les faux semblants de Maks aussi. Les blessures des autres sont parfois plus pesante pour soit que pour eux. Serais-je vraiment mieux si je connaissais cette aspect de leur personnalité? Serais-je rassurer de voir qu'au fond, on ne peut pas tout simplement être heureux, bêtement?

-C'est totalement gamin comme façon de penser, c'est juste que... J'hausse les épaules. Je sais pas vraiment, peut-être qu'en savoir plus sur certaines personnes peut amener à s'éloigner d'elles, ou alors amener à un cas de dégoût mutuel... Et comme je ne sais pas, je n'essaye pas. Je suis bien faible...

Un sourire pointa sur le coin de mes lèvres, alors que je tendais mes bras vers l'avant, puis vers le ciel. Je crois que parler avec Faith fait du bien. Après... Je ne sais absolument pas pourquoi. Maintenant que je la prends au sérieux, je devrais peut-être m'abstenir d'avantage. Trop d'ouverture sur moi, sur mes pensées, sur mes sentiments. Lui en ai-je trop montré? Était-ce...un mauvais choix?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 106
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Dim 12 Avr - 23:17






Hasard



Quand elle entend Victoria prétendre pouvoir réviser avec Amy, Faith ne peut s'empêcher de tourner rapidement la tête pour étouffer tant bien que mal un rire. Scientifiquement et techniquement parlant, rivaliser avec Amy est impossible. Essayer de faire mieux qu'une petite blondinette vivant pour faire des barrel roll dans les couloirs et un peu partout en général, c'est du point de vue de la violette, totalement impossible. Et elle a déjà essayé quand la fratrie vivait encore au domicile de leurs grands-parents, dans la joie et naïveté.

-Après, je me demande franchement si parfois, il ne vaut pas mieux rester dans des illusions... Comme ça, on ne souffre pas, on est tranquille, l'esprit léger...

La violette lui adresse un regard presque triste, presque peinée à sa place. Prendre quelqu'un en pitié est une action dégueulasse d'après elle, mais c'était là une réaction naturelle face à de telles paroles. Un instant, Faith se demande ce que la blonde a pu vivre pour pouvoir dire ce genre de choses, et d'une autre façon, elle se revoit un peu en elle, un peu plus jeune.

-C'est pas vraiment une solution... Tu souffres pas, mais au final, c'est presque pire, tu fuis juste tes responsabilités, qui finiront de toute façon par te retomber dessus un jour. Et crois moi, c'est jamais très agréable.

La blonde garde cet air quelque peu pensif, encore un peu. Elle disait découvrir des choses sur la violette, mais cette dernière cerne déjà sa camarade. Peut-être est-ce son expérience de grande sœur qui fait ça, ou peut-être pas.

-C'est totalement gamin comme façon de penser, c'est juste que... Je sais pas vraiment, peut-être qu'en savoir plus sur certaines personnes peut amener à s'éloigner d'elles, ou alors amener à un cas de dégoût mutuel... Et comme je ne sais pas, je n'essaye pas. Je suis bien faible...

De nouveau sur le visage de Faith se peint un sourire doux, compatissant. Parce qu'elle la comprend, elle arrive à voir ce que sa camarade veut transmettre dans ses paroles. Elle est tellement humaine Victoria, c'est presque beau à voir.

-Est-ce vraiment un problème ? C'est même plutôt normal, n'importe qui penserait ça, simplement ça signifie que tu es humaine, que tu es faible, comme tout le monde. Toi, moi, n'importe qui. C'est ça être humain. Et tout le monde veut devenir fort, c'est tout aussi simple.

Elle prend un temps avant de réfléchir à ce qu'elle pourrait ajouter. Parce qu'elle sent que la blonde aurait besoin de parler. Et qu'elle serait ravie de lui donner des conseils, comme elle en donne à Lenny.

-Si tu as besoin de parler de quelque chose après en rapport avec tout ça, n'hésite pas. J'ai l'âme d'un philosophe de temps en temps après tout !

Et un sourire, encore un.




(c) MEI pour APPLE SPRING

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maison Drathem
Maison Drathem
■ Messages : 316
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   Dim 12 Avr - 23:47

Parfois, je me sens comme... Une pierre qui dort. Je regarde, j'observe, mais est-ce que je vis? Je suis la pierre sur laquelle coule la pluie. La pluie qui nourrit la terre. La pluie, c'est la vie qui coule, qui monte, et qui descend. Je sens dans le regard de Faith la misère qu'elle doit ressentir pour le personnage que j'incarne. La pitié, encore une fois. Pourquoi dois-je être ainsi, est-ce un dieu qui en a décidé ainsi? Je garde mes yeux rivés vers les berges du lac, où la pluie tombe en gouttelette fragile, solitaire. L'orage passe doucement, mais la tempête gronde toujours en moi. Suis-je trop idéaliste, au final? J'ai le sentiment que quelque chose m'échapperait toujours. En fait, ce quelque chose m'a déjà échappé.

-Parfois, je pense que certaines souffrances... Ne sont pas non plus nécessaire...

Mes mains se serraient sr mes accoudoirs. La discrimination, la perte, le regard des autres. C'était une forme de souffrance pour moi. Mais je me devais de l'assumer. Il fallait bien que quelqu'un le fasse.
Mes azurs se tournent vers cette camarade qui changent de forme, passant de chenille à libellule. C'est ça, une libellule. C'est la créature qui savoure sa vie, seconde après seconde, parce qu'elle n'a qu'une seule journée pour vivre. Il n'y a qu'un mot qui me percute, et qui résonne en moi. Humaine. Suis-je vraiment humaine? Si elle le dit, ça doit être vrai... J'ai pourtant le sentiment d'anomalie qui me ronge, celui du monstre difforme, qui n'est pas comme les autres. Je suis bien dans mon fauteuil, c'est ce que je dois me dire, mais à quoi bon mentir. Si je le pouvais, je me lèverais, et je marcherais. Devenir dresseuse me donnait la force de... De vouloir tenter ma chance, d'essayer. Je ne peux renoncer ni à l'un, ni à l'autre. Alors je voudrais tout prendre, tout, absolument tout. Rien ne se dressera sur ma route, jamais rien ni personne.
Je ferme les yeux à nouveau, mon sourire grandit, peut-être un peu plus... Déterminé. Je regarde à nouveau ma camarade, un rire de gorge à moitié étouffé pour seule réponse. Je crois que je me comprends au final, et que je devrais mieux essayer de comprendre les autres aussi.

-C'est gentil à toi Faith... Je crois que j'ai bien fait de tomber sur toi aujourd'hui... Ça m'a fait du bien de te parler...
Même si pour le coup du philosophe, je me garde une petite réserve avant de te prendre au sérieux!


Mes lèvres s'entrouvrir pour laisser filtrer un rire franc, joyeux, sans retenu. L'orage laissait place à un petit rayon de soleil, minuscule. Mais c'était assez pour moi, au final. Rien qu'un simple rayon parvient à vous réchauffer le coeur. Je replaçais une mèche de cheveux, la décalant de mon front doucement, alors qu'elle gouttait encore un peu. C'est vrai que j'étais vraiment trempée moi là... Faith aussi d'ailleurs.

-On devrait rentrer, avant d'attraper froid...

Je débloquais mes roues, les laissant avancer d'elles-même sur la pente douce qui se présentait devant moi. Je tourne ma tête vers Faith.

-Je pourrais te proposer un thé une fois dans la chambre... Tu feras, il est délicieux, et ça nous aidera à nous réchauffer.

Peut-être devrais-je la traiter différemment. Pas comme une simple camarade de chambre mais plus... Comme une amie?

-THE END-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les sanglots longs des violons...font fleurir les magnolias [PV Faithlaloutre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Primepoc :: Déchets du forum :: Poubelle générale :: Archives RP :: Zone académique-